C. 24 : Noël : WEIHNACHTSORATORIUM  V. Teil : EHRE SEI DIR GOTT, GESUNGEN  

C. 24        2ème DIMANCHE APRES NOËL
                               = DIMANCHE APRES LE NOUVEL AN
                 2. Sonntag nach WeihnachtenEpiphanias
                               = Sonntag nach dem Neujahr  (Wustmann)
                               (Ce dimanche entre le 1er janvier et l’Epiphanie,
                                 le 6 janvier est plus souvent absent que présent)

 

              EHRE SEI DIR, GOTT, GESUNGEN   BWV

                       Gloire à toi, ô Dieu le Père

                 WEIHNACHTSORATORIUM,  6. Teil
                   Oratorio de Noël , 6ème partie

 

NOTES quant à la Cantate

Auteur du livret :                                          Date:

Lectures bibliques du 2e dimanche après Noël :

Epître :       I Pierre 4/12-19      les souffrances du chrétien,
                     à l’instar du Christ, obligé de fuir en Egypte
Evangile :  Matthieu 2/13-23  la fuite en Egypte

Thème de la cantate :  l’arrivée des mages à Jérusalem.

        Le plan de cette cantate, 5ème partie de l’Oratorio de Noël, est dominé par le texte biblique de Matthieu 2/1-6 et son découpage. La deuxième partie de l’évangile des mages, Matth 2/7-12, régit la 6e partie de l’Oratorio. L’évangile est dévolu au ténor, sauf dans le Chœur et Récitatif, chanté par l’Alto.

       Après une glorification de Dieu, dérivée du Gloria in excelsis dans le Chœur d’entrée, 4 parties se distinguent :

        1. L’arrivée des mages chez Hérode, v.1 et 2. Le verset 1 forme le 1er Récitatif biblique, le verset 2 se développe dans le « Chœur et Récitatif » qui suit. Viennent ensuite un 1er Choral et un 1er Air qui développent le thème de l’étoile qui dans la nuit éclaire, le monde d’abord, mon cœur ensuite.

        2. La crainte d’Hérode et de Jérusalem, v.3. Ce verset forme le 2e récitatif biblique, lequel est complété par un 3ème Récitatif en vers inégaux qui oppose la crainte d’Hérode et de la ville à la joie du croyant.

        3. Les grands-prêtres et les scribes, v. 4-6, avec la citation d’Esaïe. Ces trois versets forment le 4e Récitatif, biblique, Un 2ème Air et un 5ème Récitatif, en un quatrain régulier, développent l’attente provoquée par la prophétie d’Esaïe.

        4. le choral final : le cœur sans Jésus est sombre, mais devient un palais lumineux par le soleil de Jésus. L’étoile du 1er Choral et du 1er Air est devenue un soleil !

Voir : « les thèmes des cantates de l’Epiphanie », 
             sous A. 01. Les textes des Cantates de Bach

Sources : 

Bible :  citation directe de Matthieu 2/1-6, d’après le texte de Luther

Voix :   ( S) Soprano, (A) Alto, (T) Ténor, ( B ) Basse

Structure poétique : la mention figurant entre parenthèse et en italique, après le titre des différentes pièces, indique : 1°  par le chiffre romain, le nombre de vers dans le poème : VI par exemple signifie 6vers. 2° les chiffres arabes indiquent le nombre de syllabes dans le vers. Par exemple : 8 signifie vers de huit syllabes, avec fin masculine ; 9f signifie vers de neuf syllabes, avec fin féminine

Références :     Wustmann,   page 46
                         Neumann,    ne donne pas l’Oratorio
                         Schmieder,  page

 

TEXTE de la Cantate

 

               1.  CHOEUR        (VII irrégulier )

                                                                 structure poétique
Ehre sei dir, Gott, gesungen,                              8f
Dir sei Lob und Dank bereit.                               7
    Dich erhebet alle Welt,                                   7
    Weil dir unser Wohl gefällt,                             7
    Weil anheut                                                  3
    Unser aller Wunsch gelungen,                        8f
    Weil uns dein Segen so herrlich erfreut.         10

    Gloire à toi, ô Dieu le Père,
    Grâce et louanges à toujours ;
        Toi qu’exalte l’univers,
        Puisque notre bien t’est cher,
        Qu’en ce jour,
        Tous nos vœux sur cette terre
        Sont bénis par le don de ton amour

               2.   1er RECITATIF         ( T )         ( Texte biblique )

Evangelist : (Matth 2/1) « Da Jesus geboren war zu Bethlehen im jüdischen Lande, /  zur Zeit des Königes Herodis*, /  siehe, da kamen die Weisen vom Morgenlande gen Jerusalem und sprachen. »
                                  * génitif de la déclinaison latine de « Herodes » conservé en allemand

Evangéliste :  (Matth 2/1) « Après que Jésus fut né à Bethléhem au pays de Judée, /  lorsque régnait le roi Hérode, /  voici que vinrent  des mages depuis l’Orient à Jérusalem et dirent. »

             3.  CHŒUR  ET RECITATIF        ( A )       ( II + VII  régulier)

Die Weisen : (Matth 2/2a)

 „Wo ist der neugeborene König der Jüden?“ (sic)
    Sucht ihn in meiner Brust,                                6
    Hier wohnt er, mir und ihm zu Lust.                   8

„Wir haben seinen Stern gesehen im Morgenlande /
 und sind gekommen, ihn anzubeten“ (2/2b)

    Wohl euch, die ihr dies Licht gesehen,               9f
    Es ist zu eurem Heil geschehen!                       9f
    Mein Heiland, du, du bist das Licht,                    8
    Das auch den Heiden scheinen sollen *             9f
    Und sie, sie kennen dich noch nicht,                  8
    Als sie dich schon verehren wollen.                   9f
    Wie hell, wie klar muss nicht dein Schein,          8
    Geliebter Jesu, sein!                                        6
                    * il faudrait „soll“, le singulier, « Licht »
                       étant le sujet. Le librettiste a écrit « sollen »,
                       qui est une forme plurielle,
                       à cause de la rime avec « wollen ».
                    
Les mages  (Matth 2/2a)

    « Où est donc le Roi des Juifs qui vient de naître ? »
       Cherchez-le dans mon cœur,
       Ici, pour mon et son bonheur.

    « Car nous avons vu, là vers l(Orient, son étoile /
    et nous sommes venus l’adorer. »

       Heureux qui voyez brûler, claire,
       Pour votre salut, la lumière.
       Tu es la lumière, Sauveur,
       Qui doit briller pour tous les peuples,
       Pour qu’ils connaissent leur Seigneur
       Et qu’enfin ils te rendent gloire.
       Combien est pure ta clarté,
       Jésus, mon bien-aimé !

               3.  1er CHORAL         ( VI régulier, ou V régulier )  

Dein Glanz all Finsternis verzehrt,         8
Die trübe Nacht in Licht verkehrt.          8
Leit uns auf deinen Wegen,                  7f
Dass dein Gesicht                                4
Und herrlich Licht                             + 4  = 8
Wir ewig schauen mögen.                    7f

    La nuit se meurt à ton éclat
    Et la ténêbre, devant toi.
    Conduis-nous sur ta route,
    Que nous voyions
    Tes clairs rayons
    Chasser de nous le doute.

               4.  1er ARIA         ( B )         ( VI irrégulier )

Erleucht auch meine finstre Sinnen,                        10f
Erleuchte mein Herze                                             6f
Durch der Strahlen klaren Schein!                           7
    Dein Wort soll mir die hellste Kerze                     9f
    In allen meinen Werken sein;                             8
    Dies lässet die Seele nichts böses beginnen.        12f

    Eclaire en moi les pensées sombres
    Qu’au cœur je conserve.
    O Jésus, par ton éclat,
    Que ta parole comme un cierge
    M’éclaire et me guide en mes pas,
    Qu’elle empêche l’âme de sombrer dans l’ombre.

               5.  2e RECITATIF         ( T )         ( Texte biblique )

Evangelist (Matth 2/3) : „Da das der König Herodes hörte, /  erschrak er und mit ihm das ganze Jerusalem“

Evangéliste  Matth 2/3) : « Quand Hérode entendit leurs paroles, /  Il prit peur, et tous avec lui à Jérusalem. »

                6.  3ème RECITATIF        ( A )            ( VI irrégulier )

Warum wollt ihr erschrecken?                           7f
Kann meines Jesu Gegenwart euch
                             solche Furcht erwecken?    15f
O solltet ihr euch nicht                                      6
Vielmehr darüber freuen,                                 7f
Weil er dadurch verspricht,                               6
Der Menschen Wohlfahrt zu verneuen!               9f

    Pourquoi voulez-vous craindre ?
    La venue de Jésus de crainte peut-elle vous étreindre ?
    Oh ! ne faudrait-il pas
    Plutôt vous mettre en fête,
    Puisque Jésus par là
    Exauce toutes vos requêtes ?

                7.  4ème RECITATIF        ( T )            ( Texte biblique )

Evangelist  (Matth 2/4-6) :  „Und liess versammeln alle Hohenpriester und Schriftgelehrten unter dem Volk /  und erforschte von ihnen, wo Christus sollte geboren werden. /  Und sie sagten ihm : Zu Bethlehem im jüdischen Lande; /  denn also stehet geschrieben beim Propheten: /  Und du Bethlehem im jüdischen Lande bist mitnichten die kleinest unter den Fürsten Juda; /  denn aus dir soll mir kommen der Herzog, der über mein Volk ein Herr sei.“

Evangéliste (Matth 2/4-6) : « Et il fit rassembler tous les grands prêtres et tous les scribes parmi les Juifs, /  et s’enquit auprès de ceux-ci, où le Christ devait venir au monde. /  Ils dirent au roi : A Bethléhem au pays de Judée, /  car il fut ainsi écrit par le prophète : /  Et toi Bethléhem au pays de Judée, tu n’es en rien la plus petite ville de Juda. Car il sortira de toi un prince, lequel sera pour Israël le Seigneur »

                8.  2e ARIA         ( trio S, A, T )         ( IV régulier )

Ach, wenn wird die Zeit erscheinen ?          8f
Ach, wenn kommt der Trost der Seinen?     8f
Schweigt, er ist schon wirklich hier!            7
Jesu, ach so komm zu mir!                        7

    Quand le temps va-t-il paraître?
    Quand viendra-t-il, notre Maître ?
    Silence, il est déjà là !
    Ah ! Jésus, viens donc chez moi !

                9.  5ème RECITATIF        ( A )            ( VI irrégulier )

Mein liebster herrschet schon.                    6  
Ein Herz, das seine Herrschaft liebet,         9f
und sich ihm ganz zu eigen gibet,              9f
Ist meines Jesu Thron.                              6

    Mon bien-aimé est roi.
    Un cœur qui aime sa puissance
    Et qui désire sa présence,
    Le reçoit sous son toit.

               10.  CHORAL       ( VI régulier )

Zwar ist solche Herzensstube,                    8f
Wohl kein schöner Fürstensaal,                  7
Sondern eine finstre Grube;                       8f
Doch sobald dein Gnadenstrahl                  7
In denselben nur wird blinken,                   8f
Wird es voller Sonnen dünken.                   8f

    Si mon cœur n’est qu’une chambre,
    Plutôt qu’un palais de roi,
    S’il n’est qu’une grotte sombre,
    Pourtant, dès qu’il te reçoit,
    Le soleil en lui rayonne,
    Sa parole en lui résonne.

                             Texte allemand : Wustmann, page 46
                             Trad. Française : Yves Kéler, Allevard, 25.6.2008

 

 

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

704327
Aujourd'huiAujourd'hui296
HierHier778
Cette semaineCette semaine296
Ce moisCe mois21362
Tous les joursTous les jours704327