C. 19 : Noël, 1er Janvier : WEIHNACHSTSORATORIUM IV. Teil: FALL MIT DANKEN, FALL MIT LOBEN

C. 19. 1er janvier Circoncision, Nom de Jésus
           1. Januar Beschneidung, Jesu Name  (Wustmann)

        FALLT MIT DANKEN, FALLT MIT LOBEN    BWV 
 
                    Rendez grâce, avec louange

                 WEIHNACHTSORATORIUM, Teil 4
                    ORATORIO DE NOËL, Partie 4

 

NOTES quant à la Cantate

Auteur du livret :                             Date:

Lectures bibliques du dimanche / de la fête :

A. Circoncision et don du nom de « Jésus », Luc 2/21, octave de Noël

Epître     :  Galates 3/23-29   La loi est le pédagogue qui mène au Christ,
                                              par la foi nous sommes enfants de Dieu
Evangile :  Luc 2/21, Circoncision et don du nom de Jésus. Cet évangile
                  est la plus courte lecture d’évangile de l’année de l’Eglise,
                  puisque constituée d’un seul verset.  

B. Nouvel an

Epître : Jacques 4/13-15, l’avenir du chrétien
Evangile : Luc 4/16-21, l’an nouveau de la grâce de Dieu

Thème de la cantate :  

le nom et les titres de Jésus

        Cette 4ème partie de l’Oratorio de Noël est complètement consacrée au nom de Jésus. La circoncision est mentionnée seulement dans l’évangile chanté en Récitatif. Le Nouvel an n’est jamais évoqué. Le titre de « Gottes Sohn - Fils de Dieu » dans le Chœur d’entrée provient du récit de l’Annonciation, en Luc 1/32 et 36.

        L’ange a donné aussi le nom de Jésus, Luc 1/31. Ceci est rappelé dans Luc 2/21, qui est chanté dans le Récitatif. Bach suit donc la tradition liturgique qui veut que les textes du temps de Noël sont pris dans l’évangile de Luc. En revanche, il s’en écarte en prenant le titre d’Emmanuel, au Récitatif et Duo, dans l’évangile de Matthieu, qui régit le temps de l’Epiphanie. De fait, Matthieu donne aussi le nom de Jésus en 1/21, également ordonné par un ange du Seigneur (sans précision). Ce rapprochement des sources du nom de Jésus dans Luc et dans Matthieu entraîne le librettiste à employer aussi Emmanuel.

        A partir de là, se développe une étonnante adoration du nom de Jésus, dans le Récitatif de la basse qui encadre le Duo avec le soprano.  Hit fois le nom Jésus est cité, accompagné d’une kyrielle de titres. Cette répétition, qui rappelle les prières jaculatoires avec répétition du nom de Jésus, se retrouve dans le Choral final, où le nom est donné 6 fois.

le nom bienfaisant de Jésus

        Le nom de Jésus est bienfaisant, il doit nous accompagner dans la vie, en particulier dans l’an nouveau, lequel n’est pas cité explicitement. D’où le dialogue de l’âme, qui se demande si ce nom est maléfique ou bénéfique, dans l’Aria du soprano. La réponse est donnée, positive, et développée dans le Récitatif et Choral qui suit. La 2ème Aria fait comme une conclusion : « Je veux vivre à ta gloire », complétée par l’invocation répétée du nom de Jésus, laquelle termine en une prière d’une ligne.

le plan de la cantate

        Celui-ci reprend pour l’entrée le plan de base de cinq des parties de l’oratorio : un chœur d’entrée suivi du texte biblique, en l’occurrence l’évangile (seule la 2ème partie inverse cette entrée : d’abord l’évangile puis un choral). Le plan se découpe dans les trois parties habituelles des cantates de Bach :

1ère partie        2ème partie               3ème partie

Chœur              Récitatif °+ Duo         Choral final
Evangile           1ère Aria 
                         Récitatif + Choral
                         2ème  Aria

Sources :  aucun choral antérieur n’est employé

Bible :  2. Luc 2/21, l’évangile de la Circoncision et du nom de Jésus,
                              d’après le texte de Luther.

Voix :   ( S ) Soprano, ( A ) Alto, ( T ) Ténor, ( B ) Basse

Livres de cantiques cités : 

EKG 1951  Evangelisches KirchenGesangbuch Ekd Evangelische
                  Kirche Deutschlands, Eglise Protestante d’Allemagne
RA 1952    Recueil de cantiques de la Confession d’Augsbourg d’Alsace
                  et de Lorraine
EG 1995    Evangelisches Gesangbuch, EKD Evangelische Kirche
                  Deutschlands, Eglise Protestante d’Allemagne

Structure poétique : la mention figurant entre parenthèse et en italique, après le titre des différentes pièces, indique : 1°  par le chiffre romain, le nombre de vers dans le poème : VI par exemple signifie 6vers. 2° les chiffres arabes indiquent le nombre de syllabes dans le vers. Par exemple : 8 signifie vers de huit syllabes, avec fin masculine ; 9f signifie vers de neuf syllabes, avec fin féminine

Références :   Wustmann 1982,   page
                       Neumann   1947,   page    ; 1970, page   
                       Schmieder         ,   page

 

TEXTE de la Cantate

                                                Structure poétique
               1.  CHOEUR                ( VII irrégulier )

Fallt mit Danken, fallt mit Loben              8f
Vor des Höchsten Gnaden-
Thron!            7
    Gottes
Sohn                                 3
    Will der Erden                          + 4f = 7f
    Heiland und Erlöser werden,                8f
    Gottes
Sohn                                       4
    Dämpft der Feinde Wut und
Toben.      8f

   Rendez grâce, avec louange,
   Tombez au pied du grand Dieu !
       Fils de Dieu
       Sur la terre,
       Jésus sauve et nous libère,
       Fils de Dieu
       Brise l’ennemi en rage.

               2.  1er RECITATIF         ( T )         ( verset biblique )

Evangelist : « Und da acht Tage um waren, /  dass das Kind beschnitten würde, /  da ward sein Name genennet Jesus, /  welcher genennet war von dem Engel, /  ehe denn er im Mutterleibe empfangen ward »

Evangéliste : « Et quand huit jours furent passés, /  qu’il fallut le circoncire, /  on lui donna donc le nom de Jésus, /  celui que lui avait donné l’ange, /  avant que dans le corps de sa mère il fut conçu. »

               3.  RECITATIF  ( B )  ET DUO  ( S,B )  

                                                                 (XXII irrégulier )
B.  Immanuel, o susses
Wort,                                  8
     Mein Jesus heisst mein
Hort,                               6
     Mein Jesus heisst mein Leben.                            7f
     Mein Jesus hat sich mir ergeben,                        9f
     Mein Jesus soll mir immer
fort                              8  
     Vor meinen Augen schweben.                            7f
     Mein Jesus heisset meine Lust,                             8
     Mein Jesus labet Herz und Brust.                          8

S.  Jesu, du mein liebstes Leben,                              8f
B.  Komm! ich will dich mit Lust umfassen,                9f
S.  Meiner Seele Bräutigam,                                     7
B.  Mein Herz soll dich nimmer lassen                       8f
S.  Der du dich vor (für) mich
gegeben                     8f
B.  Ach! So nimm mich zu
dir!                                  6  
S.  An des bittern Kreuzes Stamm!                           7

B.  Auch in dem Sterben sollst du mir                       8
     Der allerliebste sein;                                          5
     In Not, Gefahr und Ungemach                             8
     Seh ich dir sehnlich nach.                                   6
     Was jagte mir zuletzt der Tod für Grauen ein?     11
     Mein Jesus! Wenn ich sterbe,                              7f
     So weis ich, dass ich nicht verderbe;                   9f
     Dein Name steht in mir geschrieben,                   9f
     Der hat des Todes Furcht vertrieben.                   9f

B.   Emmanuel, ô mot très doux !
      Jésus est mon époux,
      Jésus « ma vie » s’appelle,
      Jésus offert pour le rebelle,
      Jésus s’est donné, et surtout
      Devant moi doit, fidèle,
      Demeurer mon Jésus, ma joie,
      Jésus qui rassasie ma foi.

S.   Jésus, la vie de mon âme,
B.   Viens ! avec joie je veux t’attendre
S.   Mon époux et mon Roi,
B.   Mon cœur ne doit jamais te rendre ;
S.   Car ta mort fut infâme.
B.   Oh ! prends-moi près de toi,
S.   A l’amer bois de la croix !

B.   Dans la mort aussi sois pour moi
      Le Seigneur bien-aimé ;
      Dans la détresse et dans la mort,
      A toi je regarde encor.
      Quelles pensées en moi la mort a fait germer ?
      Jésus, quand viendra l’heure,
      Je sais qu’avec toi je demeure.
      Ton nom est inscrit dans mon âme,
      Pour moi la mort n’a plus de flammes.

               4.  1er ARIA         ( S )    ( VIII régulier )

Flösst mein Heiland , flösst dein Namen       8f
Auch den allerkleinsten Samen                   8f
Jenes strengen Schreckens ein?                  7
Nein, du sagst ja selber nein. (Nein.)           7
Sollt ich nun das Sterben scheuen?              8f
Nein, dein süsses Wort ist da!                     7
Oder sollt ich mich erfreuen?                      8f
Ja, du Heiland, sprichst selbst ja. (Ja.)         7

    Le Seigneur, son nom, inspirent
    A mon âme qui soupire
    De la crainte et de la peur ?
    Non, oh non, dis-tu, Seigneur !    (Non.)
    De mourir devrais-je craindre ?
    Non, car ta parole est là !
    Dois-je dans la joie t étreindre ?
    Oui, tu me dis Oui, mon Roi !

               5.  2e RECITATIF  ( B )  ET CHORAL ( S )        

                                                              ( VI irrégulier + 6 régulier )
Wohlan ! Dein Name soll allein                              8
    Jesu, meine Freud und Wonne,                                         8f
    Meine Hoffnung, Schatz und Teil,                                        7
In meinem Herzen sein.                                       6
    Mein Erlöser, Schutz und Heil,                                            7
    Hirt und König, Licht und Sonne!                                       8f
So will ich dich entzücket nennen,                          9f
Wenn Brust und Herz zu dir vor Liebe brennen.     11f
Doch, Liebster, sage mir:                                      6
    Ach, wie soll ich würdiglich,                                               7
    Mein Herr Jesu, preisen dich?                                            7
Wie rühm ich dich, wie dank ich dir?                      8

    Eh bien! Ton nom, Jésus, seul doit
       Etre ma joie et ma liesse
       L’espoir, mon trésor, ma part,
    Car mon cœur est à toi.
       Mon Sauveur, mon étendard,
       Mon berger et ma promesse !
    Par ces noms, Jésus, je t’appelle,
    Le cœur brûlant d’amour, je les épelle.
    Répons-moi, bien-aimé :
       Comment puis-je dignement,
       Mon Seigneur, te louer tant ?
    Ou bien, Jésus, te remercier ?

               6.  2e ARIA         ( T )         ( VI irrégulier )

Ich will nur dir zu Ehren leben,                     9f
Mein Heiland, gib mir Kraft und Mut,              8
Dass es mein Herz recht eifrig tut!                8
    Stärke mich,                                           3
    Deine Gnade würdiglich                           7
    Und mit Danken zu erheben!                   8f

    A ton honneur seul je veux vivre :
    Sauveur, donne-moi force au cœur,
    Que je le fasse avec ardeur !
    Rends-moi fort,
    Et que je proclame encor
    Que ta grâce me délivre.

               7.  CHORAL       ( VI régulier )

Jesus richtet mein Beginnen,         8f
Jesu bleibe stets bei mir!               7
Jesus Zäume mir die Sinnen,         8f
Jesus sei nur mein Begier.             7
Jesus sei mir in Gedanken,            8f
Jesu, lasse mich nicht wanken.      8f

    Jésus mène mes prémisses,
    Jésus reste près de moi !
    Jésus bride mes caprices,
    Jésus, mon désir, mon Roi.
    Jésus habite en mon âme ;
    Jésus, viens, que je t’acclame !

 

 

                             Texte allemand : Wustmann, page 37
                             Trad. Française : Yves Kéler, Allevard, 23.6.2008

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

779019
Aujourd'huiAujourd'hui691
HierHier794
Cette semaineCette semaine4499
Ce moisCe mois15985
Tous les joursTous les jours779019