« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

C. 12 : Noël, 27/12 : SÜSSSER TROST, MEIN HESUS KOMMT

C. 12.  27/12, Troisième jour de NOËL 
           27/12, Dritter Weihnachtstag  (Wustmann)

       SÜSSER TROST, MEIN JESUS KOMMT,   BWV  151

              DOUCE PAIX, JESUS EST LA

 

NOTES quant à la Cantate

Auteur du livret :                             Date:

Lectures bibliques du dimanche / de la fête :

Ce sont les mêmes que celles du 26 décembre, deuxième jour de Noël, selon l’ordre et le plan des lectures actuels. Au temps de Bach, le 26.12 avait d’autres lectures ; (voir les cantates du 26 décembre).

Epître :      Hébreux1/1-12, le Christ est plus grand que les anges
ou              (St Jean)I Jean en entier, le Christ, la lumière,
                         demande qu’on confesse ses péchés.
Evangile : Jean 1/1-14, le Prologue de Jean : la parole devient chair
ou              (St Jean ) Jean 21/20-24 Jésus à Pierre à propos de Jean

Ce jour est aussi celui de Jean, l’évangéliste, et l’un des douze apôtres fêtés au cours de l’année liturgique. Cette fête est appelée St Jean d’hiver, pour la distinguer de la Saint-Jean Baptiste, du 24/6, au début de l’été. On l’appelle aussi St Jean-Porte latine. A ce titre, elle est devenue la fête patronale des imprimeurs et typographes.

Thème de la cantate :  

        Le thème central de la cantate est celui de la venue du Christ, de son incarnation, selon l’évangile du jour, Jean 1/1-14.

        La 1ère Aria le dit : « Mein Jesus kommt (v.11), Jesus wird anjetz geboren (v.14) – Mon Jésus vient, Jésus naît maintenant. » Dans le 1er Récitatif est évoqué Jean 3/16 : « Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique », ainsi que l’abaissement et l’incarnation : « Gott wird ein Mensch und will auf Erden noch niedriger als wir und noch viel ärmer werden - Dieu devient homme et veut sur terre devenir plus petit encore et beaucoup plus pauvre encore que nous. »  L’expression « Gott wird Mensch est souvent mal comprise. Il ne s’agit pas de Dieu le Père qui deviendrait homme : cette thèse n’est pas dans la Bible. Il s’agit du dieu en Christ qui devient homme, selon Jean 1 : le Christ est la Parole de Dieu, et c’est elle qui s’incarne en Jésus. Cette formulation remonte au Crédo de Nicée-Constantinople à propos du Christ : « vrai Dieu et vrai homme, vrai Dieu né du vrai Dieu. » La 2ème Aria poursuit le thème : « Desselben schlechter Stand – Son mauvais statut », demême le 2ème Récitatif : «  Des Vaters Burg und Thron aus Liebe gegen uns verklassen – Quitté le château et le trône du Père par amour pour nous. »

        La Deuxième partie de la cantate développe l’aspect subjectif de cette incarnation du Christ. L’abaissement du Christ me permet de recevoir celui qui va m’élever. « In Jesu Demut kann ich Trost finden – Dans l’humilité de Jésus je peux trouver consolation ». Déjà s’annonce sa mission de Sauveur souffrant : «  Seine wundenvolle Hand – sa main couverte de blessures ». Cet abaissement nous ouvre le salut, sous la forme du Paradis dont la porte est à nouveau ouverte. Image reprise dans le choral final. Remarquer que le texte ne parle jamais du Christ, ni de la Parole, mais de Jésus, toujours pour marquer cet amour personnel entre lui et moi, typique de la Jesus Liebe développée par le piétisme.

        Le plan de la cantate est :

1ère partie        2ème partie         3ème partie

1ère Aria           2ème Aria
1er Récitatif      2ème Récitatif     Choral

Sources : 

Bible :  pas de citation directe de la Bible au début de la cantate.

Voix :   ( S ) Soprano, ( A ) Alto, ( T ) Ténor, ( B ) Basse

Livres de cantiques cités : 

EKG 1951  Evangelisches KirchenGesangbuch Ekd Evangelische
                    Kirche Deutschlands, Eglise Protestante d’Allemagne
RA 1952    Recueil de cantiques de la Confession d’Augsbourg d’Alsace
                    et de Lorraine
EG 1995   Evangelisches Gesangbuch, EKD Evangelische Kirche
                    Deutschlands, Eglise Protestante d’Allemagne

Structure poétique : la mention figurant entre parenthèse et en italique, après le titre des différentes pièces, indique : 1°  par le chiffre romain, le nombre de vers dans le poème : VI par exemple signifie 6vers. 2° les chiffres arabes indiquent le nombre de syllabes dans le vers. Par exemple : 8 signifie vers de huit syllabes, avec fin masculine ; 9f signifie vers de neuf syllabes, avec fin féminine

Références :    Wustmann 1982,   page 26
                        Neumann   1947,   page 126 ; 1970, page 133 
                        Schmieder        ,   page

TEXTE de la Cantate

                                                    Structure poétique
               1ere ARIA         ( S )       ( V régulier )

Süsser Trost, mein Jesus kommt,             7
Jesus wird anjetzt geboren!                     8f
    Herz und Seele freuet sich                   7
    Denn mein liebster Gott hat mich         7
    Nun zum Himmel aus erkoren.             8f

    Douce paix, Jésus est là,
    Mon Jésus naît dans ce monde !
    Ame et cœur sont réjouis,
       Car mon Dieu très bon m’a pris
       Dans son ciel, ô joie profonde.

               1er RECITATIF         ( B )         ( XIII irrégulier )

Erfreue dich mein Herz,                                           6
denn jetzo weicht der Schmerz,                                6
der dich so lange Zeit
gedrücket.                           9f
Gott hat den liebsten Sohn,                                     6
den er so hoch und teuer
hält,                                  8
auf diese Welt
geschicket.                                     7f
Er lässt den Hilmmelsthron                                      6
Und will die ganze
Welt                                            6
Aus ihren Sklavenketten                                          7f
Und ihrer Dienstbarkeit erretten.                              9f
O wundervolle Tat!
                           vers libre         6
Gott wird ein Mensch und will auf Erden                    9f
noch niedriger als wir und noch viel ärmer werden   13f

    Réjouis-toi, mon cœur,
    car s’en va la douleur
    qui depuis si longtemps te serre.
    Dieu nous envoie son Fils,
    qui lui est de grande valeur,
    parmi nous sur la terre.
    Lui, près de Dieu assis,
    descend vers nous, Sauveur,
    brisant notre esclavage,
    levant notre servage.
    Quel acte merveilleux !                vers libre
    Dieu devient homme et veut sur terre
    s’abaisser, plus bas encor que nous,
               pauvre et dans la misère.

               2ème ARIA         ( A )         ( VI régulier )

In Jesu Demut kann ich Trost,                       8    vers libre
In seiner Armut Reichtum finden.                  9f
       Mir macht des Herrn geringer Stand        8
       Nur lauter Heil und Wohl bekannt,           8
       Ja seine wundervolle Hand                     8
       Will mir nur Segenskränze winden.         9f

    J’ai force en son humilité,
    Sa pauvreté fait ma richesse.
       Le faible état de mon Sauveur
       Fait mon salut et mon bonheur.
       La main blessée du Rédempteur
       Bénit avec largesse.

               2ème RECITATIF         ( T )         ( VIII irrégulier )

Du teurer Gottessohn,                                              6
nun hast du mir den Himmel aufgemacht                  10
und durch dein Niedrigsein                                        6
das Licht der Seligkeit zuwege bracht.                       10
Weil du nun ganz allein                                             6
des Vaters Burg und Thron                                        6
aus Liebe gegen uns verlassen,                                 9f
so wollen wir dich auch dafür in unser Herze fassen.  15f

    Fils bien-aimé de Dieu,
    Dès aujourd’hui tu m’as ouvert les cieux,
    Et ton abaissement
    M’apporte le salut donné par Dieu.
    Tu quittes maintenant
    Ton trône glorieux,
    Que par amour pour nous tu laisses.
    Nous ici, nous voulons te prendre en notre cœur sans cesse. 

               CHORAL                     ( IV régulier )

Heut schleusst er wieder auf die Tür     8
Zum schönen Paradeis,                       6
Der Cherub steht nicht mehr dafür,       8
Gott sei Lob, Ehr und Preis.                  6

    Il ouvre la porte aujourd’hui,
    Tout grand, du paradis,
    Le chérubin en est parti,
    Loué soit Dieu, béni. 

 

                             Texte allemand : Wustmann, page 26
                             Trad. Française : Yves Kéler, Allevard, 2.7.2008

 

 

Visiteurs en ligne

827428
Aujourd'huiAujourd'hui213
HierHier1008
Cette semaineCette semaine2526
Ce moisCe mois15657
Tous les joursTous les jours827428