C. 05 : CANTATE DE BACH : Noël, 25/12 : GLORIA IN EXCELSIS DEO

C. 05. 1er jour de NOËL
           1. Weihnachtstag  (Wustmann)

                GLORIA IN EXCELSIS DEO,   BWV  191
                       Aus der Hohen Messe in H-Moll

       GLOIRE A DIEU DANS LE PLUS HAUT DES CIEUX
              De la messe solennelle en Si b émol (Si mineur)

 

NOTES quant à la Cantate

Auteur du livret : Liturgie latine classique,     Date: 1749, pour 
              Canon de la messe en 5 parties     la messe complète
                                                                 Le Gloria est de 1733
                                                                 Wustmann : la cantate
                                                                 est probt de 1740

Lectures bibliques de la fête :

Epître :       Tite 2/11-14 : la grâce salutaire de Dieu a paru
            ou   Esaïe 9/2-7 : un enfant nous est né
Evangile :   Luc 1-14 : la naissance du Christ et l’annonce aux bergers

 

THEME de la cantate :  

        Ces deux pièces de la liturgie proviennent de la liturgie classique du culte en latin. Et en particulier de la Messe en Si mineur de Bach.

1.    Le Gloria in excelsis,  qui est le début du Gloria-Laudamus, est extrait de la Messe en Si bémol ( ou Si mineur) de Bach, de 1749 dans sa forme définitive. Dans la Messe et ici dans la cantate, le Gloria in excelsis est composé de deux parties successives. Wikipedia (26 août 2009) écrit à ce sujet :

«  II.  Gloria
 Notez le 9 (trinitaire, 3 x 3) les mouvements avec la structure en grande partie symétrique, et Domine Deus dans le centre.
1.  Gloria in excelsis.  5-chorus part (Soprano I, II, alto, ténor, basse) en ré majeur, Vivace marqués, 3 / 8.  La musique a été réutilisée comme le chœur d'ouverture de Bach Cantate BWV 191.

2.  Et in terra pax.  5-chorus part (Soprano I, II, alto, ténor, basse) en ré majeur, marqué Andante, de temps commune.  Encore une fois la musique a été réutilisée comme le chœur d'ouverture de la cantate BWV 191. »
                                                                                                ( fin de citation)

2.   Le Gloria Patri  est la petite doxologie ajoutée aux Psaumes, ou aux Magnicat, Benedictus et Nunc dimittis, dans tous les offices, messe comprise. Dans la cantate, il fait suite au Gloria in excelsis, mais ne fait pas partie des 5 pièces canoniques de la messe (Kyrie, Gloria-Laudamus, Credo, Sanctus + Benedictus, Agnus Dei).

        De fait, Bach a repris de sa messe en si mineur, et en la raccourcissant, la musique du « Domine Deus », 5e partie du Gloria –Laudamus, pour les paroles : « Gloria Patri et Filio et Spiritui sancto ». De même, il a repris en l’allongeant la musique du « Cum sancto Spiritu », 9ème et dernière pièce du Gloria-Laudamus, pour la deuxième phrase « sicut erat… ». Pourquoi ce Gloria Partri dans la cantate ? Est-il prévu pour un Magnificat chanté à l’occasion de Noël ? Ou pour l’un des Psaumes de l’office de Noël, Psaume 2 du 24/12 au soir, repris le 25 au matin, ou le 96 du 25/12, auqul il fallait ajouter un Gloria Patri solennel ? Je n’ai pas touvé la réponse.

        Neumann 1970, dans ses notes pour cette cantate, écrit : « Lateinische Festmusik, keine Kantate – Musique festive latine, pas une Cantate. » Cette cantate a donc un statut particulier, à cause de son origine dans la Messe en Si mineur, mais aussi à cause de son emploi spécial de musique festive latine, placée dans un office.

        Le plan de la cantate est :

1ère partie        2ème partie    

Chœur              Aria
                        Chœur

Sources :  1. Liturgie latine occidentale : Gloria in excelsis
                 2. 3. : Liturgie latine occidentale : Gloria Patri

Bible :   1. citation directe de la Bible au début de la cantate,
                 sous la forme du Gloria in excelsis de Luc 2/15.

Voix :   ( S ) Soprano, ( A ) Alto, ( T ) Ténor, ( B ) Basse

Livres de cantiques cités : 

EKG 1951  Evangelisches KirchenGesangbuch Ekd Evangelische
                    Kirche Deutschlands, Eglise Protestante d’Allemagne
RA 1952    Recueil de cantiques de la Confession d’Augsbourg d’Alsace
                    et de Lorraine
EG 1995   Evangelisches Gesangbuch, EKD Evangelische Kirche
                    Deutschlands, Eglise Protestante d’Allemagne

Structure poétique : la mention figurant entre parenthèse et en italique, après le titre des différentes pièces, indique : 1°  par le chiffre romain, le nombre de vers dans le poème : VI par exemple signifie 6vers. 2° les chiffres arabes indiquent le nombre de syllabes dans le vers. Par exemple : 8 signifie vers de huit syllabes, avec fin masculine ; 9f signifie vers de neuf syllabes, avec fin féminine

Références :    Wustmann, J.S. Bachs Kantaten-texte  1982,   page  14
                        Neumann, Handbuch der Kantaten J.S. Bach   
                                                         1947,  page 152; 1970, page 161
                        Schmieder         ,   page

 

TEXTE de la Cantate

                     Erster Teil – 1ère Partie

                                             Structure poétique
               1.   CHOEUR        ( verset biblique latin )

Glo-ri-a in excelsis De-o.
Et in terra pax /  hominibus bonae voluntatis.

     Gloire à Dieu dans les plus hauts des cieux.  
     Et sur terre paix /  envers tous les hommes que Dieu aime.

                     Zweiter Teil – 2ème Partie

               2.   1ère ARIA  (Duo)   ( S,T )         ( Petite doxologie latine )

Glo-ri-a  Pa-tri /  et Fi-li-o /  et Sp-iri-tu-i  sanc-to,
  
    La gloire au Père  /  et au Fils /  et de même au Saint-Esprit,

               3.  CHOEUR        ( Petite doxologie latine, suite )

Si-cut erat in prin-ci-pi-o /  et nunc /  et sem-per
et in saecula saeculorum, Amen.

    Comme il était au commencement, /  maintenant, /  toujours,
    et pour tous les siècles des siècles, Amen.

 

 

                             Texte allemand : Wustmann, page 14
                             Trad. Française : Yves Kéler, Allevard, 16.6.2008

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

613574
Aujourd'huiAujourd'hui645
HierHier1198
Cette semaineCette semaine645
Ce moisCe mois19594
Tous les joursTous les jours613574