« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT KZRavensbrück 138 VOLEZ, TUEZ, MESSIEURS Stehlt, tötet, ihr Herren

 KZ Ravensbrück, slovène, 1941-44

 

VOLEZ, TUEZ, MESSIEURS

Stehlt, tötet, ihr Herren

 

Blut in Flammen – Kri plamenih

Matej Bor(Vladimir Pavsic)

1941-44

Slovène

 

 

 

1. Volez, tuez, messieurs,

    Plantez des gibets sur toute la terre,

    Après mille ans notre sang bout,

    La résistance lève la tête.

 

2. Quand les orages traversent les bois,

    Les arbres se souviennent de leurs origines.

    Vous nous arrachez de la terre, barbares,

    Mais jusqu’à l’enfer nous poussons nos racines

 

3. Ceux qu’hier vous pouviez encore éblouir

    Vous tirent dans le dos et le visage.

    Merci ! Vous nous avez appris à haïr,

    A écouter les ordres du sang et de l’esprit.

 

4. Nous sommes petits, mais les petits sont nombreux.

    Toute l’Europe est ébranlée jusqu’à la moelle,

    De la Sicile jusqu’à l’Oural,

    De l’Islande jusqu’aux falaises de Carinthie (var : du Caucase)

 

5. Elle vous recrachera,

    Vous barbare bande de bandits. (sic)

    Dansez sur le continent, hordes mécanisées,

    Pille, assassine, Gengis Khan motorisé !

 

6. Le sang n’est pas de l’essence:

    Le sang ne manque jamais,

    Les poings sont plus forts que l’acier, les chars et les bombes.

    L’esprit est un explosif, la liberté un ouragan dompté.

 

7. Sous les routes, sous les casernes,

    Des sombres forêts et des catacombes,

    La révolte s’avance.

    L’homme devient maître du monde,

    Et pas l’acier, pas le crime, pas le meurtre motorisé.

 

Texte de la traduction allemande

1. Stehlt, tötet ihr Herren

auf der ganzen Welt verteilt Galgen,

nach tausend Jahren gerät unser Blut in Aufruhr,

der Widerstand hob seinen Kopf.

 

2. Wenn die Stürme durch die Wälder brausen,

besinnen sich die Bäume auf ihre Wurzeln.

Deshalb, weil ihr uns heute aus der Erde reißt,

         ihr Barbaren,

werden unsere Wurzeln bis zur Hölle treiben.

 

3. Jene, die ihr gestern noch blenden konntet,

schießen euch heute in Rücken und ins Gesicht.

Danke! Ihr habt uns gelehrt zu hassen,

auf die Befehle des Blutes und des Geistes

         zu hören.

 

4. Klein sind wir, doch Kleine gibt es viele.

Ganz Europa ist bis ins Mark erschüttert,

von Sizilien bis zum Ural,

von Island bis zu den Felsen von Kärnten.

 

5. Ausspucken wird sie,

euch barbarische Banditenbande. (sic)

Tobet über den Kontinent, ihr mechanischen

         Horden,

Plündre, morde, motorisierter Dschingis Khan

 

6. Blut ist kein Benzin,

an Blut mangelt es nie,

Fäuste sind stärker als Stahl,

         Panzer und Bomben.

Der Geist ist Sprengstoff - die Freiheit

         ein gedämpfter Orkan.

 

7. Unter Straßen, unter Kasernen,

aus dunklen Wäldern und Katakomben,

bricht der Aufstand hervor.

Der Mensch wird der Herrscher der Welt,

lind nicht Stahl, nicht Verbrechen,

nicht motorisiertes Morden.

 

 

         Texte        Stehlt, tötet, ihr Herren

                          auteur : Matej Bor (Vladimir Pavsic) un homme, slovène

                          traduction de Silviia Kavcic, p. 138

 

                      1. dans Europa im Kampf 1939-1944

                          Internationale Poesie aus dem

                          Frauenkonzentrationslager Ravensbrück, p.

                          Constanze Jeiser – Jakob David Pampuch éditeur

                          Metropol Verlag 2005 Berlin

 

                      2. dans Europa v boij, 1939-1944

                          contient les textes du 1er livre en langue originale

                          Metropol Verlag 2005 et 2009, Berlin

                          original : Kri plameni, p. 80

                          fr. : Yves Kéler 7.11.14 Bischwiller

 

         Mélodie    non indiquée

 

Le texte

         Le texte a des variantes. A la strophe 4, il est question dans la version slovène plus récente de « Kärnten – Carinthie », alors que l’original, plus ancien, parlait du « do kavkaskih skal – jusqu’aux falaises du Caucase. Les allemands avaient atteint le Caucase en 1941. Le chant décrivait dans un premier temps, dès 1941 ou peu après, l’extension allemande en Europe. C’est semble-t-il la forme première de

         La référence à la Carinthie est due probablement à la volonté d’intégrer les Slovènes de Carinthie en Autriche (la Carniole), qui forment une bande territoriale au Sud de l’Autriche, reste de l’occupation de la Slovénie par l’empire austro-hongrois. Cette occupation est ancienne, puisque la Slovénie faisait partie du Saint Empire romain germanique de1335 à 1918, sous la domination des Habsbourg.

         Les femmes slovènes formaient un groupe important dans le camp. C’est probablement   par souci d’intégrer les siennes que quelqu’un a modifié le texte.

         Strophe 4 : la citation de l’Islande relève que ce pays était impliqué dans le conflit. Les anglais l’avaient occupé le 10 mai 1940, pour éviter que cette île, à cette époque dépendante du royaume du Danemark, ne tombe entre les mains des allemands qui venaient d’occuper le Danemark. Les américains prirent le relais jusqu’en 1945. L’Islande resta néanmoins neutre. En 1944 l’île devint indépendante.

           Strophe 5 : la référence à Gengis Khan veut mettre en valeur la barbarie des nazis, qui rappelait celles des Mongols au 13e siècle. Les hordes mongoles se déplaçaient à cheval, les hordes nazies étaient une cavalerie moderne de chars d'assaut, des "chevaux motorisés".

        Strophe 7 : la révolte vient des profondeurs, de sous les routes employées par les allemands, de dessous leurs casernes, de la profondeur des forêts et des catacombes ; la strophe renvoie à la 2e, dans laquelle il est dit que les racines du peuple slovène vont sous terre jusqu’à l’enfer.

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

105653
Aujourd'huiAujourd'hui269
HierHier436
Cette semaineCette semaine2092
Ce moisCe mois6733
Tous les joursTous les jours1056538
Template by JoomlaShine