« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT H ILS VIVENT A PART, ILS SONT TOUT NUS

 

OFLAG NIEMBURG AM WESER (HAMBOURG)

 

 

 

 

 

ILS VIVENT A PART, ILS SONT TOUT NUS

Oflag Niemburg am Weser (Hambourg)

 

Fleur de gamelle

 

Mélodie : ?

 

       

 

 

                               I

 

    Ils vivent à part, ils sont tout nus,

    Ils ont des loques dégoûtantes.

    Quelques uns ont le crâne tondu,

    Les autres des barb’s effrayantes.

    Jamais les personn’s comme il faut

    Ne s’en approchent.

    Car ils ont chacun un couteau dans leur poche.

                        Refrain

 

    Les sans amour, les va-nu-pieds,

    On les renncontr’ dans tout le quartier,

    On les désign’ par leur cellule

    Et leur numéro matricule,

    Et c’est pourquoi on les appelle

    « Fleur de gamelle. »   

 

                    II

 

    Leur travail le plus coutumier,

    C’est de fair’ des effets de biceps.

    Après quoi d’un air fatigué

    I’ s’ font brunir la peau des fesses.

    Pleins de courage et d’abnégation,

              Quand i’ flotte,

    Il font au son de l’accordéon

              Des belotes.

                Refrain

                   III

 

    Mais ils regagnent aussitôt

    Quand tomb’ le soir aux lueurs roses

    Leur maison à gros numéro,

    Dont les fenêtres sont bien closes.

   

    Ils y passent toutes le nuits,

    A trois hommes dans un seul lit

               Et pas d’ femmes.

                Refrain

                   IV

     Ils ador’nt les blousons cintrés,

    Car c’est des beaux goss’s, des bellâtres,

    Avec des épaules rembourrées

    Et dans l’ dos des reflets verdâtres.

    Vous les prenez pour des poissons,

               Ça s’ devine

    Non, c’est sur les bras qu’ils les ont,

               Les sardines.

                   Refrain

                           

                      V

 

    Ils n’ont plus ni crèch’ ni métier,

    Ils sont voués à l’aventure.

    Quand i’ s’ batt’nt, c’est pas du chiqué.

    Ils port’nt la marque de leurs blessures.

    Aussi peut-on voir dans leurs yeux

                Quand i’ passent,

    Le reflet d’un cœur orgueilleux

                 Et tenace.

  

 

 

 

 

         Texte        Ils vivent à part, ils sont tout nus

                          « Fleur de gamelle »

                          caporal-chef Julien K. (pas plus de précision)

                          Indication d’un

                          auteur probablement fictif : sous-lt SECHERESS

                          muscien : MOISSON

                          date : octobre 1940

                          Oflager XB, Nienburg, Weser

 

        Mélodie     « Fleur de gamelle »,

                          Indiqué : MOISSON, nom probalement fictif

                          Julien K. a recopié le texte et les notes à l’encre sur  

                          un carnet lui appartenant

 

 

 

Le texte

OFLAG XB          NIENBURG AM WESER 

Texte du fils du caporal-chef Julien K.

 

Sur l’Internet :

 

OFLAGER XB NIENBURG AM WESER

http://oflag-xb.monsite-orange.fr/

Fleur de Gamelle ". La chanson de l' OFLAG XB est " Fleur de Gamelle ". Paroles du Sous-Lieutenant SECHERESSE. Musique du Capitaine MOISSON. Caporal

 

L’Oflag XB est toujours situé sur la Ziegelkampstrasse, D- 31582 NIENBURG (WESER) 

 

                                         Texte de Mr K. fils

 

Des Militaires de toutes les Nations , unis contre la dictature allemande , combattirent sur plusieurs fronts en Europe . Le Caporal-Chef Julien K... fut un de ceux-là , Prisonnier de Guerre Français. Combattant dans le département du Nord de la France et secourant le Peuple Belge , la troupe Française fût arrêtée en BELGIQUE , armes à la main , par les forces Allemandes.

 

La BELGIQUE annexée et le Département du NORD de la France deviendront la ZONE INTERDITE ( sous l'autorité du grand commandement Allemand de Bruxelles. )   

 

Déporté pour cette dernière action de bravoure , le Caporal-Chef Julien K... restera pendant 5 années , en captivité très surveillée à l'OFLAG XB , près de NIENBURG AM WESER , en Allemagne.   

 

Après un long et éprouvant périple dans des wagons de marchandises ou à bestiaux , les Militaires Français ,otages, arrivèrent dans des STALAG pour les Soldats ou des OFLAG pour les Sous-Officiers et Officiers .

 

Situé dans la région allemande militaire de guerre XB ( appellation remplaçant tout signalement géographique en cas de bombardement par avion ) , l'OFLAG XB  était un camp construit près de Hanovre . sur des terrains bordant la caserne MUDRA . L'OFLAG XB et Le STALAG XC étaient situés l'un à côté de l'autre .

 

Camouflé géographiquement par son appellation, l'OFLAG XB était aussi difficile d'accès, aménagé de sommaires baraques en bois , cerné de fils barbelés, de miradors avec des sentinelles lourdement armées de mitraillettes, un cul de sac au bord de la rivière WESER. La position camouflée de l'OFLAG XB, n'évita pas le bombardement du 04 FEVRIER 1945 , qui tua de très nombreux Prisonniers de Guerre Français .

 

Outre le froid , les mauvaises conditions de détention, la nourriture était distribuée avec parcimonie. Pour compléter le maigre Ordinaire du camp, les Prisonniers Français recevaient des Colis de LA CROIX-ROUGE FRANCAISE . 

 

Ces denrées rares étaient acheminées par LA POSTE DE L'ETAT FRANCAIS ( Régime politique de Vichy , du Maréchal PETAIN. Fouillés et censurés par les Allemands , ces colis étaient déchargés et distribués par Les Ordonnances Françaises . L'envoi de colis aux prisonniers était parfois difficile pour les familles domiciliées dans LE NORD DE LA FRANCE ( région occupée par les Armées Allemandes ) .

 

Comme la durée de détention s'éternisa , les Prisonniers Français cultivèrent leurs potagers et améliorèrent leur nourriture ( dans un seul désir : la liberté ). Sortir discrètement pour un Prisonnier de Guerre, c'était l'évasion .

   

La gestion administrative allemande du camp désigna un Officier Français ... " de confiance " , intermédiaire entre le Commandement Allemand et les Français . Mais cet Officier Français n'était pas maître de ses décisions. C'est pour mettre fin à cette situation de défiance que les Autorités Allemandes et Françaises de l'OFLAG XB définirent d'autres dispositions administratives .

 

Le Commandement Français nomma un Officier de Confiance : le Lieutenant-Colonel Jacques DE PINSUN , puis le Général Jean DULUC . Voici enfin des Officiers de Confiance .

 

Dès l'approche des Troupes Anglaises de Libération , le Commandement Allemand de l'OFLAG XB combattit sur d'autres fronts . Il ne resta que peu de troupes Allemandes pour surveiller les Prisonniers de Guerre Français .

 

A l'issue d'une " négociation " entre Anglais et Allemands , l'OFLAG XB a été déclaré terrain neutre . Le camp pourrait accueillir des Militaires Français d'autres camps et des militaires Allemands blessés ... Le Commandement Français eut plus d'autonomie , mais pas de liberté . Selon l'issue des batailles alentours , la sécurité des Prisonniers Français était menacée . 

 

L'OFLAG XB subit le bombardement du 04 FEVRIER 1945 , par un avion Anglais . 

 

Proche de la voie de chemin de fer , l'OFLAG XB a été confondu avec la Gare de NIENBURG AM WESER . De nombreux Militaires Français périrent. Ce bombardement meurtrier, l'insécurité de la ville NIENBURG AM WESER ( population civile laissée sans dirigeant officiel, avant l'exode ) , les autorités militaires Allemandes décidèrent de déplacer une partie des Prisonniers Français . 

 

Après des manœuvres d'encerclement par l'Armée Anglaise, les Allemands furent prisonniers. Un corridor humanitaire permis la libération des prisonniers de l'OFLAG XB  .

 

Ces Valeureux Militaires Français de l'OFLAG XB  rentrèrent de captivité , dans une FRANCE LIBEREE . Ils recherchèrent un logement ou leur famille ( parfois décimée après un bombardement ou lors d'un exode ) . Pendant un certain temps , l'Amicale des Anciens Prisonniers de Guerre de l'OFLAG XB secourût pécuniairement , habillât , relogeât , trouvât du travail .

 

Malgré tous ces dévouements , certains de ces Anciens Combattants ne survécurent pas longtemps ( très affaiblis par toutes les privations de nourriture ou de liberté ) . Quelque puisse avoir été leur Grade , ces Anciens Prisonniers étaient devenus égaux envers LA VIE . Ceux qui réussirent à vieillir durent tous reconstruire une vie , parfois parsemée de cauchemars liés aux souvenirs des combats ou de la captivité.

  

Le Caporal-Chef Julien K...

 

Le Caporal-Chef Julien K... ,  fut membre de l'Association des Anciens Prisonniers de l'OFLAG XB et d'autres Associations d'Anciens Combattants .

Comme ses Camarades Libérés après une très longue captivité, il revint dans Le Nord de La France . 

 

De très nombreuses années après sa libération de l'OFLAG XB , il fit de courtes excursions en Allemagne de l'Ouest ( R.F.A. , à l'époque du Mur de Berlin ) .

 

Lors du passage des douanes Franco-Allemandes , Belgo-Allemandes , Néerlando-Allemandes, on pouvait remarquer une légère émotion lorsque le Caporal-Chef Julien K... croisait le regard du douanier allemand , scrutant les visages des touristes ...

 

Passé ce temps délicat pour une personne qui avait été invitée , contre son gré , 5 années en Allemagne , les visites dans ce pays ne commencèrent que dans les années 1970 . Tout est parti de Charlemagne ...

 

BONN pour la Chancellerie de la République Fédérale d'Allemagne , AIX LA CHAPELLE pour Charlemagne , COLOGNE pour l'eau de cologne ...

 

Il n'exprima jamais le souhait , ni de retourner à l'OFLAG XB , ni de visiter la ville de NIENBURG AM WESER . 

 

A une époque où les technologies du XXI ème siècle n'existaient pas ( internet fixe ou internet mobile , téléphone portable , gps ) , il ne pouvait qu'ignorer les autres témoignages laissés par d'autres anciens prisonniers de guerre de l'OFLAG XB .

  

Lorsque le réseau internet fixe devint accessible en France , j'ai découvert plusieurs sites consacrés à l'OFLAG XB . Fils de ce Prisonnier Français de la Seconde Guerre Mondiale, j'ai voulu connaître les lieux de sa détention involontaire et je suis allé au camp en 2007.

 

  La Caserne MUDRA   

 

La Caserne MUDRA a été détruite et remplacée par un hôpital . Quelques baraques existent toujours , occupées actuellement par l'Armée et la Police Allemande . Le Stalag XC  n'existe plus , mais le terrain accueille un centre commercial et des lotissements de maisons . Le Pont sur la Weser est toujours présent , avec les rives bordées de saules pleureurs .

Il n'est pas impossible de penser , nostalgique , que les saules pleureurs de cette rivière WESER , immuable dans son environnement , sont les seuls témoins passés , actuels , futurs , des pas de nos Chers Prisonniers Français de Guerre de L'OFLAG XB .

 

C'est avec cette grande émotion que je me suis retrouvé à fouler , moi-aussi , les rives de la WESER .

 

Les vues suivantes ne peuvent que refléter l'exactitude des impressions que tous les mots présents dans tous les dictionnaires du monde , ne sauraient décrire .

 

 

(fin de citation INTERNET)

 

Visiteurs en ligne

105565
Aujourd'huiAujourd'hui190
HierHier393
Cette semaineCette semaine1210
Ce moisCe mois5851
Tous les joursTous les jours1055656
Template by JoomlaShine