« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

                                                 

Pénitencier

 

 

 

 

PENSEZ-Y TOUJOURS, COLONNES EN MARCHE

Denkt stets daran, marschierende Kolonnen

 

Edgar-André Marsch

Mélodie : Robert-Blum-Lied 1848

 

       

 

1..Pensez-y toujours, colonnes en marche,

    Hambourg, la rouge, offrit beaucoup de sang !

    La liberté vers l’avenir nous arrache,

    Malgré le meurtre de nos partisans !

 

2. Qui donc a mené sur les barricades

    La troupe courageuse en ce combat ?

    Qui résista aux fusils des brigades,

    Sous la pluie des balles de leurs soldats ?

 

3..N’était-ce pas Edgar André avec l’élite

    Des gens d’Ernst Thälmann en bataillon ?

    Il combattait, sans faire de grands gestes,

    Avec la liberté pour compagnon.

 

4..Ils l’ont condamné à mort, les fascistes,

    Ils voulaient trancher sa tête à tout prix.

    Tout impatients, les meurtriers racistes :

    Leur Führer montrait son pouvoir ainsi.

 

5..Baillon, billot et corde, brune peste,

    Leur tribunal allait ainsi armé,

    Violant les droits de l’homme, du reste,

    Mais il ne voulait pas leur grâce André.

 

6..Ils l’ont tué ainsi, les chiens fascistes.

    De la misère il voulait libérer.

    Et nous jurâmes, nous les communistes,

    Nous voulons être comme Edgar André.

 

7..De toutes les nations, vous qu’on opprime,

    Prenez le monde par votre combat !

    Le porte-drapeau qui vous anime,

    Edgar André, marche devant vos pas !

 

 

          Texte        Denkt stets daran, ihr marschierende Kolonnen

                       Otto Bruhn, Ernst Puchmüller

                          dans Lieder aus den faschistischen

                                   Konzentrations-Lagern

                          Veröffentlichung der Deutschen Akademie

                          der Künste in Berlin, Sektion Musik,

                          Abteilung Arbeiterlied

                          Das Lied – Im Kampf geboren, Heft 7, Nr 49 S. 145

                          Zusammengestellt von Inge Lammel und Günter Hofmeyer

                          VEB Friedrich Hofmeister Leipzig 1962

                          fr. : Yves Kéler 14.5. 2015 Gréoux

 

         Mélodie      nach dem Robert-Blum-Lied

                         aus der Revolution von 1848

                         

 

 Le texte

        Lorsque Edgar André  fut exécuté dans la prison d'instruction de Hambourg en novembre 1936, deux de ses camarades prisonniers avec lui - qui étaient à ce moment au Lazaret central - composèrent à son honneur le Edgar-André-Marsch, qui trouva plus tard une expansion dans d'autres pénitencier et prisons fascistes. La dernière strophe a été ajoutée par Ernst Puchmüller un an plus tard dans le pénitencier de Oslebshausen.

       

 

 

 


QUATRAIN

 

 

Visiteurs en ligne

105673
Aujourd'huiAujourd'hui58
HierHier406
Cette semaineCette semaine2287
Ce moisCe mois6928
Tous les joursTous les jours1056733
Template by JoomlaShine