« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT KZcom  39 Génér LIBRES SONT LES PENSEES Die Gedanken sind frei

 

 

 

 

 

LIBRES SONT LES PENSEES

Die Gedanken sind frei

 

Mélodie : Die Gedanken sin frei

 

       

 

1. Libres sont les pensées

    - Qui donc les devine ? -

    Qui viennent passer

    Comme une ombre nocturne. 

    Qui peut les connaître,

    Qui peut les contraindre

    Refrain

    Ou les fusiller ?

    Libres sont les pensées !

 

2. Je pense, je veux

    Ce qui sait me plaire,

    Calme et silencieux,

    J’ai gré de le faire.

    Ce que je désire

    Qui peut l’interdire ?

    Refrain

    Le cas est réglé :

    Libres sont les pensées !   

 

3..Et m’enferme-t-on

    dans une cellule,

    Ceci n’est au fond

    Qu’entreprise nulle.

    Car mes pensées passent

    Toutes les menaces.

    Refrain

    L'affaire est jugée :

    Libres sont les pensées !

   

4. Je veux pour toujours

    Laisser les problèmes,

    Rêver chaque jour

    A tout ce que j’aime.

    En soi on peut rire

    De tout et du pire !

        Refrain

    Il reste assuré :

    Libres sont les pensées 

 

    Strophe supplémentaire de 1865

    Moi, j'aime le vin

    Et ma jolie fille

    Qui me fait du bien,

    Dont les yeux pétillent.

    Je bois avec elle

    Le jus de la treille,

    Elle à mon côté:

    Libres sont mes pensées !

 

1. Die Gedanken sind frei.

Wer kann sie erraten ?

sie fliehen vorbei

wie nächtliche Schatten.

kein Mensch kann sie wissen,

kein Jäger erschießen

mit Pulver und Blei:

Refrain

die Gedanken sind frei.

2.Ich denke was ich will

und was mich beglücket,

doch nicht in dem Still

so wie es sich schicket

mein Wunsch und Begehren

soll jedermann hören

Refrain

es bleibet dabei

die Gedanken sind frei

 
3.Und sperrt man mich ein

in finstere Kerker,

das alles sind rein

vergebliche Werke,

denn meine Gedanken

die brechen die Schranken

und Mauern entzwei,

Refrain

und dann bin ich frei!

4.Drum will ich auf immer

Den Sorgen entraten

Und will mich auch nimmer

Mit Grillen mehr plagen.

Man kann ja im Herzen

Stets lachen und scherzen,

Und denken dabei:

Refrain

Die Gedanken sind frei!

 

 Zusätzliche Strophe von 1865

Ich liebe den Wein,

Mein Mâdchen vor allen,

Die tut mir allein

Am besten mir fallen.

Ich sitz nicht alleine

Bei einem Glas Weine,

Mein Mädchen dabei:

Die Gedanken sind frei !

 

 

         Texte        Die Gedabken sind frei

                          auteur iconnu

                          feuiles volantes vers 1780-1800

                          rendu célèbre par la fête des libéraux en 1848

                          au Schloss Hambach en Palatinat

 

                          dans Lieder aus den faschistischen

                                   Konzentrations-Lagern

                          Veröffentlichung der Deutschen Akademie

                          der Künste in Berlin, Sektion Musik,

                          Abteilung Arbeiterlied

                          Das Lied – Im Kampf geboren, Heft 7, Nr 39, S. 124

                          Zusammengestellt von Inge Lammel und Günter Hofmeyer

                          VEB Friedrich Hofmeister Leipzig 1962

                          fr. : Yves Kéler 20.7.2015 Bischwiller

 

         Mélodie    Die Gedanken sind Freitag 

                          compositeur inconnu

                          paru en premier dans :

                          «der der Brienzer Mädchen » Bern vers 1810-1920

 

 

 

Le texte

        Les trois derniers chants de ce groupe (37. Kameraden ; 38. Flamme empor ; 39. Die Gedanken sind frei) étaient très appréciés dans le mouvement de jeunesse des travailleurs, et, à cause de leur caratère optimiste quant à l’avenir et libertaire, étaient souvent et volontiers chantés par les détenus dans les camps de concentration. Ils prenaient maintenant un nouveau sens comme chant de combat contre le fascisme. Il ressort aussi des livres de chant manuscrits que ces hants faisaient partie des champs de camp. (op. cit. p. 125)

       

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

105655
Aujourd'huiAujourd'hui289
HierHier436
Cette semaineCette semaine2112
Ce moisCe mois6753
Tous les joursTous les jours1056558
Template by JoomlaShine