TRINITE              
FIN DES TEMPS
ETERNITE
ENTERREMENT

                            

                               CHAQUE JOUR DE NOTRE VIE
                                     Mitten wir im Leben sind

                               Mélodie : Mitten wir im Leben sind

 

1.  Chaque jour de notre vie
     La mort nous entoure !
     Où prendre une garantie
     Pour qu'on nous secoure ? 
     Seigneur,  viens à  notre aide !
     Sois bon pour nous, Dieu, notre Père,
     Laisse ta colère !

     REFRAIN : 

     Seigneur, Dieu trois fois Saint,
     Seigneur, Dieu tout-puissant,
     Seigneur tendre et bon, notre Sauveur,
     O Dieu éternel,
     Ne nous laisse pas sombrer 
     Dans la mort et ses terreurs.
     Ky-ri-e-lei-son.

2.  Quand nous quitterons la terre,
     La mort voudra prendre
     Elle aussi ses garanties,
     Pour ne plus nous rendre !
     Seigneur, viens à notre aide !
     Accorde à nos âmes mortelles
     La vie éternelle.

     REFRAIN

    Seigneur, Dieu trois fois Saint,
     Seigneur, Dieu tout-puissant,
     Seigneur tendre et bon, notre Sauveur,
     O Dieu éternel,
    
Ne nous abandonne pas
     Au châtiment de l'enfer. 
     Ky-ri-e-lei-son.

3.  Reviendrons-nous  à la vie,
     Nous  verrons  la gloire
     Que Christ nous a garantie
     Après sa victoire.
     Seigneur,  viens à notre aide !
     Nous chanterons à ta louange
     Avec les saints anges.

     REFRAIN

Seigneur, Dieu trois fois Saint,
     Seigneur, Dieu tout-puissant,
     Seigneur tendre et bon, notre Sauveur,
     O Dieu éternel,
     Ne retire pas de nous   
     L'espérance de de la foi. 
     Ky-ri-e-lei-son.


                  Texte:      Mitten wir im Leben sind
                                 Martin Luther 1525
                                 d'après  "Media vita in morte", 15e S.
                                 RA 150, EG 518
                                 fr. : Yves Kéler, 1982
 
                  Mélodie  : Mitten wir im Leben sind
                                 Wittenberg 1524
                                 RA 150, EG 518
 

Le texte: 

          Ce chant combine deux textes latins du Moyen Age : le "Media vita in morte sumus", "au milieu de la vie, nous sommes dans la mort", du 11e S., et le " Sanctus Deus, Sanctus fortis,  Sanctus immortalis ",  invocation  qui combine la Trinité et le Sanctus,  provenant de l'Orient grec: " Hagios ho Theos...". Cette deuxième partie est arrivée chez nous par les Improperia (Impropères), du Vendredi Saint : ce sont  des accusations  de Dieu  contre  son peuple  qui condamne le Christ à mort, tirées de Michée 6 et Esaïe 5. A ces accusations, le peuple, c'est-à-dire l'assemblée, ne peut répondre que par une supplication, qui se chante: d'abord le  " Sanctus Deus " puis le " Agneau, victime pure ". Ces Impropères,  très impressionnantes,  se célèbrent  dans le culte du matin  ou de l'après-midi  du Vendredi Saint.
 
         Ce chant peut donc servir, pour la deuxième partie seule, ou, en entier, dans les cultes rappelant la mort, à la fin de l'année de l'Eglise, dans le temps de la Passion. Il se chante aussi dans les enterrements, entre autres avant ou après l'évangile, et fait partie de la liturgie dans certaines paroisses.

 

                              Voir sur ce site, rubrique "Etudes"

                                        "Les chants de Martin Luther"

 

 

 

 

 

 

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

778504
Aujourd'huiAujourd'hui176
HierHier794
Cette semaineCette semaine3984
Ce moisCe mois15470
Tous les joursTous les jours778504