« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

AMOUR DU CHRIST
CAREME
PASSION
SUIVRE JESUS-CHRIST

 

                             JESUS,  SAUVEUR ADMIRABLE to
                                         Révision de LP 260

 

1. Jésus, Sauveur admirable,
  
  Rédempteur d'un monde coupable,
    Brillant de toute sainteté,
    La lumière des saints anges,
    Toute la splendeur des archanges
    N'est devant toi qu'obscurité !
    Viens graver, mon Sauveur,
    Ton image en mon cœur :
    Qu'il te serve !
    Jésus, mon Roi,  Accorde-moi
    D'être pur et saint comme toi !

2. Jésus, Serviteur fidèle,
   
Toi qui, jusqu'à la mort cruelle,
    Restas toujours obéissant,
    Qu'en moi tout orgueil s'abaisse,
    Et que je suive sans faiblesse
    Les ordres du Dieu tout-puissant !
    Que, comme un simple enfant,
    Je sois doux et patient,
    Plein de zèle !
    Jésus, mon Roi,  Accorde-moi
    D'être obéissant comme toi.

3. Jésus, toi qui ne sommeilles,
    
Mais qui toujours sur les tiens veilles
    Par les regards de ton amour,
    Nous louons ta vigilance,
    Car, dans ta vie et ta souffrance,
    Pour nous tu priais nuit et jour.
    Donne à tous les croyants
    De demeurer patients
    Et fidèles.
    Jésus, mon Roi,  Accorde-moi
    D'être vigilant comme toi !

4. Jésus, bon comme ton Père,
    
Sur tous tu répands ta lumière,    
    Les bons ainsi que les mauvais;
    Et tu fais tomber la pluie
    Sur le juste autant que l'impie,
    Et tu les combles de bienfaits.
    Tu t'es donné pour nous,
    Tu fais du bien à tous,
    Riche ou pauvre.
    Jésus, mon Roi,   Accorde-moi
    D'être juste et bon comme toi.

5. O Christ, Roi puissant de gloire,
   
Tu n'as voulu d'autre victoire
    Que celle de l'abaissement.
    Tu vins souffrir sur la terre
    Une pauvreté volontaire
    Et prendre sur nous nos tourments.
    Transforme donc mon cœur,
    Prends-moi pour serviteur,
    Je t'en prie :
    Jésus, mon Roi,  Accorde-moi
    D'être humble de cœur comme toi !

6. Je voudrais, Sauveur fidèle,
   
Suivre en tout ton parfait modèle
    Et devenir semblable à toi.
    Viens, Jésus, par ta puissance
    Me former à ta ressemblance,
    Pour porter les fruits de la foi !
    Que ton œuvre, ô Seigneur,
    S'opère dans mon cœur,
    Qu'elle avance !
    Jésus, mon Roi,  Accorde-moi
    De vivre et de mourir en toi !

 

                             Texte :           Jésus, Sauveur adorable
                                            Anonyme
                                            Psaumes et Cantiques de Strasbourg 1841
                                            Recueil de Cantiques luthérien 1923, 6 str
                                            LP 260, 5 str
                                            Rév : Yves Kéler 1985, 2008

                       Mélodie :        Wachet auf, ruft uns die Stimme
                                            Philipp Nicolaï 1599
                                            RA 153, EG 147
                                            Frs: Entonnons un saint Cantique
                                                  LP 135 et 260, NCTC 186, ARC 254

 

Le texte :

           Louange et Prière 1938 a repris ce chant du Recueil de Cantiques luthérien de 1923, en l'amputant d'une strophe. L'original est dans l'édition de 1841 des Cantiques spirituels de Strasbourg.

          Ce cantique est une remarquable composition sur le thème de l'Imitation de Jésus-Chrit et de suivre le Christ, en allemand " Jesu Nachfolge ". L'auteur a développé six thèmes, un par strophe : la pureté et la sainteté ; l'obéissance ; la patience et la vigilance ; la bonté et la générosité; l'humilité ; la ressemblance.  La dernière strophe s'achève, comme beaucoup de ces chants, sur la mort en Christ, aboutissement de la suite du Christ et de sin imitation.

          L'auteur a employé un procédé classique en Allemagne : Le premier vers de chaque strophe donne la titulature du Christ : Sauveur admirable ; Jésus fidèle ; Toi qui jamais ne sommeilles ; O Christ, puissant Roi de gloire ; ...Sauveur fidèle. Les deux derniers vers reprennent cette titulature à travers l'unique titre " Jésus, mon Roi ", et expriment 1° le vœu : Accorde-moi,  2° son contenu : D'être.... comme toi. Ce qui indique que ce chant, soit a un original allemand qu'un auteur a traduit, soit que ce dernier s'est inspiré d'un modèle allemand.

          Car à cette époque, il n'y pas de composition française autre que traduite de l'allemand ou inspirée de lui, le protestantisme français se dégageant à peine de l'usage exclusif des Psaumes français. Dans les Psaumes,  ce type de construction poétique n'existe pas, puisque le texte suit l'hébreu, qui ne connaît pas cette structure, même si les acrostiches et autres systèmes alphabétiques y sont connus. De plus, ce cantique est un chant christologique, sujet d'une part inconnu du Psautier, d'autre part disparu de la composition française après le 16e Siècle. Les " cantiques supplémentaires " du Psautier, par exemple ceux de Bénédict Pictet, de 1705, suivent le modèle du Psautier français. Les cantiques de langue française, publiés d'ailleurs en Allemagne (Francfort et Strasbourg) sont d'inspiration luthérienne et suivent les modèles prosodiques allemands. Ce sont le plus souvent des traductions des originaux allemands, comme dans les " Cantiques Spirituels de Strasbourg " du 18e Siècle. 

           J'ai mis en évidence cette structure poétique en écrivant les vers concernés en gras.

La mélodie :

        Voir les commentaires sous " Superbe étoile du matin ", de Pierre Valloton

 

 

 

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

105656
Aujourd'huiAujourd'hui293
HierHier436
Cette semaineCette semaine2116
Ce moisCe mois6757
Tous les joursTous les jours1056562
Template by JoomlaShine