« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

AMOUR DU PROCHAIN
SERVICE

 

                      POUR REPONDRE A TON GRAND AMOUR
                                    Révision de LP 344 

                        
Mélodie : Wenn wir in höchste Nöten

 

1. Pour répondre à ton grand amour,
    Tu veux, ô tendre Père,
    Que je sache aimer à mon tout
    Mon prochain comme un frère.

2. Mon prochain , n'est-ce pas celui
    Qui, seul dans sa misère,
    Mourant de faim, privé d'appui,
    A besoin d'un vrai frère ?

3. Mon prochain, c'est le malheureux
    Chargé de lourdes chaînes :
    Pour les porter nous serons deux,
    J'allégerai ses peines.

4. Fais que mon bras devienne fort
    Pour aider la faiblesse,
    Que mon cœur, près des lits de mort,
    Apporte la tendresse !

5. Rappelle-moi que Jésus-Christ, 
    En voyant ma misère,
    Est mort pour moi, son ennemi,
    Sur la croix du Calvaire.

6. Je veux, Dieu, mon Père, imiter
    Ta bonté, ta patience, ;
    Je veux, Seigneur, te consacrer
    Mon cœur, mes biens, ma science. 

 

                             Texte :         Pour répondre à ton grand amour
                                                R.W. Mac All, 1893
                                                LP 344

                             Mélodie:       proposée:
                                                Wenn wir in höchsten Nöten sein
                                                Johann Baptista Serranus 1567
                                                D'après la mélodie des Dix Commandements
                                                de Guillaume Franc 1543
                                                RA 452, EG 366

                                                

Le texte :

        Ce cantique est une composition de Mac All, le fondateur de la Mission Populaire, qui est devenue une des Eglises de la Fédération Protestante de France. On y retrouve la préoccupation sociale de l'évangile.

        Le chant est une pièce rare, peu de chants développant ce christianisme social. L'amour du prochain y est compris comme une réponse du fidèle à l'amour et à la bonté de Dieu. L'incipit le dit d'emblée : " Pour répondre à ton grand amour ", et dans la dernière strophe : " Ta bonté, ta patience ". Mac All avait écrit là : " Ta charité bénie ". l'autre dimension, c'est la réponse à l'amour du Fils : " Rappelle-moi que Jésus-Christ,  En voyant ma misère, E t mort pour moi... " Le Père et le Fils voient et combattent la misère du monde. Le fidèle doit en faire autant.

La mélodie :

        Celle de LP est de Bach, mais paraît peu opportune. Je propose d'employer celle de "Wenn wir in höchsten Nöten sein - Quand nous sommes dans la plus grande nécessité "", qui est dérivée de la mélodie des Dix commandements de Guillaume Franc 1543. Elle transforme cette dernière, qui est composée en IV 9f - 8, 9f - 8, en une IV 9 - 8, 9 - 8, autrement dit, elle transforme les rimes féminines en masculines. Cette mélodie, malgré son origine, n'est pas connue en France, alors qu'en Allemagne elle a connu un grand succès.

        Elle porte le thème, non seulement des Commandements à accomplir, en particulier envers les hommes, mais aussi celui de la confession des péchés et de l'absolution. La " plus grande nécessité ", ce sont nos péchés qui nous acculent au désespoir : "  und wissen nicht wie aus noch ein - et ne savons plus comment avancer et reculer ", et pour lesquels nous demandons le pardon : " sprich uiuns aus Gnaden los - absous-nous par grâce ".

        Il faut la chanter à une vitesse normale, sans traîner, un peu selon la tradition réformée de laquelle elle est née.

 

 

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

122405
Aujourd'huiAujourd'hui303
HierHier316
Cette semaineCette semaine1739
Ce moisCe mois7277
Tous les joursTous les jours1224059
Template by JoomlaShine