FRUITS DE L’ESPRIT
8e Dim après la TRINITE
REPENTANCE
11e Dim après la TRINITE

 

            DIEU, CREE EN MOI UN CŒUR FIDELE
                Schaff in mir, Gott, ein reines Herze

           Mélodie : Wer nur den lieben Gott lässt walten
                         O dass ich tausend Zungen hätte

 

1. Dieu, crée en moi un cœur fidèle,
    En moi mets un nouvel esprit.
    A l’heure triste, à l’heure belle,
    Mon Dieu, je veux rester soumis.
    Fais grâce et prends pitié de moi,
    Que je ne suive, ô Dieu, que toi !

2. Je dis : « Ta volonté soit faite »,
    Et veux la faire chaque jour.
    Mais si, mon Dieu, tu me rejettes,
    Je suis exclu de ton amour.
    Et si de toi je suis aimé,
    Tout mon péché m’est pardonné.

3. Je suis un être empli de fautes :
    Dieu, donne moi ton bon esprit,
    Qui montre la voie la plus haute
    Vers le bien et qui m’y conduit.
    Ton saint Esprit entre en mon cœur ,
    En fasse un temple à mon Seigneur.

4. Si ton Esprit en moi réside,
    Je sais que je pourrai agir ;
    Ce que, mon Dieu, toi tu décides,
    Je suis tout prêt à l’accomplir.
    Je veux rester, Dieu, ton enfant,
    Par ton Esprit, pour tous les temps.

    
    
          Texte           Schaff’ in mir, Gott, ein reines Herze
                             Auteur non indiqué
           dans            Sammlung Geistlicher Lieder
                             Bouxwiller 1783, n° 232
                             fr. : Yves Kéler 23.3.10

         Mélodie         Wer nur den lieben Gott Lässt walten   
                             Georg Neumark 1641, 1657 (1621-1681)
                             RA 454, EG 369
                             fr. : Je te contemple, o splendeur sainte
                                   LP 129
                                   Splendeur et gloire sur la terre
                                   NCTC 189, deest ARC, ALL 33/18
                                   Seigneur, reçois, Seigneur pardonne
                                   NCTC 270, ARC 407, ALL 43/04
   
    
                             O dass ich tausend Zungen hätte
                             (Lied Johann Mentzer 1704 (1658-1734)
                             mélodie : bei Balthazar König 1738, 1790
                             EKG 238, RA 337, EG 330
                             fr. : Oh! Que n’ai-je la voix de l’ange
                                    LP 79, deest NCTC, ARC, ALL

    
    
    

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

778499
Aujourd'huiAujourd'hui171
HierHier794
Cette semaineCette semaine3979
Ce moisCe mois15465
Tous les joursTous les jours778499