« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


ASCENSION
SAINTE CENE




          JESUS POUR SON PEUPLE INTERCEDE to
                        Révision de LP 158
             Pour tout son peuple Jésus prie 

       Mélodie : Die Tugend wird durchs Kreuz geübet



1. Jésus pour son peuple intercède,
    Pour lui il prie, lui son saint Roi.
    Grand-prêtre, il lui fournit son aide
    En se sacrifiant sur la croix.
    Auprès de Dieu, brillant de gloire,
    Le Christ est entré, victorieux,
    Car sur l’autel expiatoire
    Il offrit son sang préci-eux.

2. Jésus pour ma vie intercède,
    En ma faveur auprès de Dieu.
    Il intervient, supplie et plaide
    Pour moi, pécheur et malheureux.
    Son sacrifice, auprès du Père,
    M’obtiendra bientôt le pardon,
    Et, pour m’aider dans ma misère,
    De l’Esprit saint il me fait don.

3. Jésus pour l’Eglise intercède !
    Pouvoirs de mort, démons, Satan   
    L’attaquent et jamais ne cèdent :
    Christ la défendra vaillamment.
    L’injure et les coups se succèdent,
    Ne craignons pas ces durs assauts :
    Jésus pour l’Eglise intercède :
    La force nous viendra d’en-haut !


          Texte :          Pour tout son peuple Jésus prie
                               G.Glottu 1798-1830
                               LP 158
                               rév : yves Kéler, 1985, 29.3.2006
                              
          Mélodie :      Die Tugend wird durchs Kreuz geübet
                               = Ich lobe dich von ganzer Seelen
                               RA 164, EG 625
                               Pour tout son peuple Jésus prie
                               LP 158
                               Seigneur, tu m’attends à cette heure
                               NCTC 228, ALL 23/07


Le texte


La théologie du texte

        Le chant porte sur l’intercession du Christ, grand-prêtre, qui a sacrifié sa vie sur la croix et entre dans le Temple céleste avec ce sang pour présenter l’intercession. Cette théologie, issue de l’épître aux Hébreux, a été très forte dans la piété réformée des 18e  , 19e et première moitié du 20e Siècles. L’intercession est triple : 1° pour le peuple,, ici présenté comme le peuple juif, selon Hébreux ; 2° pour le fidèle, individuellement ; pour l’Eglise, communautairement. Dans les cas 1° et 2°, le bénéfice du sacrifice du Christ est fortement exprimé, et fonde la Sainte-Cène, qui rappelle ce sacrifice unique et parfait.

        Le deuxième thème important est celui de la prise du pouvoir royal et de son exercice par le Christ de l’Ascension : « Auprès de Dieu », « De l’Esprit saint il nous fait don », allusion à la Pentecôte et à l’effusion de l’Esprit.

        Ce texte a un solide enracinement biblique et dogmatique, en même temps qu’une forte marque de la piété des réformés. C’est un texte de valeur et important pour l’expression de la foi au Christ « ascendé » et pour la préparation de la Cène.

La révision du texte

        La révision du texte porte sur le –e muet de « pri-e », qui aujourd’hui fait difficulté,les gens prononçant cette diphtogue comme une seul syllabe « pri ». J’ai donc repris le mot « intercède », que Glottu emploie aux première et deuxième strophes, et je l’ai placé dans l’incipit. Cela permet de marquer fortement l’intercession du Christ, grand-prêtre, qui est le thème central du chant.


La mélodie

        La mélodie porte plusieurs noms. Le plus connu est : « Die Tugend wird durch’s Kreuz geübet-la force(vertu) est exercée par la croix », du cantique de Johann Chr. Nehring 1671-1736. Le texte du chant, inemployé aujourd’hui, se trouve dans Knapp 2128. L’autre nom, donné par Knapp est : « Wie gross ist des Allmächt’gen Güte-Combien grande est la bonté du Tout-puissant ». Ce chant est donné par EG 625, avec cette mélodie. Aujourd’hui, on l’appelle parfois : « Ich lobe dich von ganzer Seele –Je te loue de toute mon âme », du nom de ce cantique de l’Eglise. Il est vrai qu’on a tendance à chanter pour ce texte la mélodie du Ps 118 Rendez à Dieu l’honneur suprême. Je trouve cette solution mauvaise, car la mélodie du Psaume alourdit le texte, alors que « Die Tugend… » est une mélodie enlevée et joyeuse, qui donne beaucoup de vie au chant.

        C’est le cas ici. Cette mélodie, fortement liée au thème de l’Eglise, s’harmonise bien avec le texte de « Jésus pour son peuple intercède », et lui donne une ampleur forte et joyeuse.

 

Visiteurs en ligne

105674
Aujourd'huiAujourd'hui66
HierHier406
Cette semaineCette semaine2295
Ce moisCe mois6936
Tous les joursTous les jours1056741
Template by JoomlaShine