« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

POESIE RELIGIEUSE ALLEMANDE
AMOUR DU CHRIST

 

          SI JE LE POSSEDE, SI JE L'AI TOUT POUR MOI tt
                               Wenn ich ihn nur habe

               Novalis, Friedrich von Hardenberg, 1772-1801


              

1. Si je le possède,                                  6f
    Si je l'ai tout pour moi                         5
    Si jusqu’à ma mort il m’aide,               8f
    Que je le garde en ma foi,                    7  
    Passera ma souffrance,                       6f (7f)
    Resteront l’amour et l’espérance.         9f (10f)

2. Si je le possède,
    J’abandonne tout,
    Je le suis, il me précède,
    Il marche devant, partout.
    Je laisse en paix les autres
    Sur leurs simples, larges, claires routes.

3. Si je le possède,
    Je m’endors en paix.
    Son amour m’est un remède,
    Un breuvage tendre et frais,     
    Qui sans violence
    Adoucit la mort et la souffrance.

4. Si je le possède,
    J’ai le monde aussi,
    Tel l’enfant heureux céleste
    Au plafond du paradis !
    Alors je contemple
    L’ultime vérité dans son temple.

5. Si je le possède,
    Il est ma patrie ;
    L’héritage auquel j’accède
    M’est offert, un don gratuit.
    Je retrouve ses disciples,
    Mes frères, à la fin du périple.
   


   
         Texte        Wenn ich ihn nur habe
                          Novalis ( Friedrich von Hardenberg)1772-1801
                          fr. : Yves Kéler, 18.7.2011, Bischwiller
                        
           dans       Auswahl Deutscher Gedichte für höhere
                          Schulen, Theodor Echtermeyer, 34. Auflage
                          1903 (1. 1836), 978 Seiten
                          Halle, Verlag des Waisenhauses, page 748

           dans       Auswahl Deutscher Gedichte im Anschluss an
                          die  Geschichte der deutschen National Literatur
                          von Professor Dr. Hermann Kluge,12. ,
                          verbesserte und vermehrte Auflage
                          mit zahlreichen Porträts in Holzschnitt
                          Altenburg, Verlag Oskar Bonde, 1908, page 405

 

NOVALIS, (de son nom Friedrich von Hardenberg), né le 1 mai 1771 à Wiederstedt, dans le comté de Mansfeld (Saxe prussienne), en 1796 Salinen-Auditor (juge des salines) à Weissenfels. En 1800 il fut désigné comme chef de cabinet en Thuringe, mais ne put exercer cette fonction, parce que qu’il dépérissait lentement , jusqu’à sa mort le 25 mars 1801 à Weissenfels. (Echtermeyer, p. 965)

 

Visiteurs en ligne

105516
Aujourd'huiAujourd'hui87
HierHier322
Cette semaineCette semaine714
Ce moisCe mois5355
Tous les joursTous les jours1055160
Template by JoomlaShine