« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

NOËL

 

          ALLELUIA, GLOIRE ET LOUANGES tt
                          révision de LP 106 

      Mélodie : Alléluia, gloire et louanges
                   Die Tugend wird durchs Kreuz geübet
                   = Viens, ô créateur de nos âmes

 

 

1. Alléluia, gloire et louange,
    Car d'une Vierge un Fils est né !
    Christ est l'enfant que tous les anges
    Bénissent Dieu d'avoir donné.
    Il vient de naître en une étable,
    La croix sera son lit de mort.
    Pourtant Jésus est l'Admirable,
    Le tout-puissant et le Dieu fort !

2. Il ne descend pas sur la terre
    Pour punir et pour condamner ;
    Ne tremble plus, pécheur, espère
    En ton Dieu qui veut te sauver.
    Il vient offrir son alliance
    Aux cœurs repentants et contrits.
    Le Dieu d'amour et de clémence
    Vient au plus humble, au plus petit.

3. Qu'offrir à Dieu pour qu'il détourne
    De nos têtes son châtiment ?
    Pour que son cœur vers nous se tourne,
    Faut-il de l'or ou de l'encens ?
    Nul ne peut rendre Dieu propice
    Que Jésus, Christ et Rédempteur :
    Son sang offert en sacrifice,
    Paya la rançon des pécheurs !
 
4. O Dieu, nous chantons tes merveilles,
    Sauveur puissant, Roi de Sion !
    Construis une Eglise fidèle
    Qui se réclame de ton nom.
    Que les païens, ceux qui t'ignorent,
    Parviennent un jour à la foi.
    Qu'ils se prosternent, qu'ils t'adorent,
    Grand Dieu du ciel, Dieu, notre Roi !

 

             Texte :      Alléluia, gloire et louanges
                              Henri Lutteroth, 1855
                              Chant chrétiens 1855,1866
                              LP 106
                              Rév : Yves Kéler 1985, 2005

            Mélodie :   Alléluia, gloire et louange
                              J.G.Weller, 1766-1826
                              LP 106

            meilleure:  Die Tugend wird durchs Kreuz geübet
                              Halle 1704
                              RA 164
                              = Ich lobe dich von ganzer Seelen
                              EG 625
                              fr. : Viens, ô Créateur de nos âmes
                                    LP 163, ARC 501
                                    (qui attribuent la mélodie à
                                    Chr. Fr. Fichter 1671-1711)
                             

 

Le texte

        Il est de Henri Lutteroth, et a paru dans ses "Chants chrétiens", sinon dans la première édition de 1834, en tout cas dans celle de 1864, dans la " deuxième partie ", qui semble être un supplément, puisque non pourvu de notes comme la première.

        Le texte de Lutteroth comprend 6 strophes, qui développent la justification par la foi et la mort sacrificielle du Christ. " Louange et Prière ", de 1938, en avait fondu les strophes 2 et 3 en une et enlevé la 4e et la 5e, ramenant le texte à trois strophes. Cette fusion de deux et la suppression de la 5e strophe étaient bonnes, dans la mesure où trois des strophes sont relativement faibles et dans un langage difficile à moderniser. En revanche, la 4e de l'original me paraît bonne avec quelques retouches. C'est le 3e de mon texte.      

        Le chant est plus qu'un simple cantique de Noël. Il est une réflexion sur l'abaissement du Christ, devenu chair pour mourir pour nous. Dès la 1ère strophe le thème est donné : « Il vient de naître en une étable, La croix sera son lit de mort». Ici est rappelée la thèse que la crèche de Noël, en bois, avec ses pieds croisés, est la préfiguration de la croix de bois du Vendredi saint. Les strophes 2 et 3 développent la grâce de Dieu et le sacrifice propitiatoire du Christ. La 4ème strophe élargit l'œuvre du Christ à l'Eglise universelle et à la Mission.

        Ce chant est un excellent commentaire de Noël, à placer après la prédication.

La mélodie

        Dans les " Chants chrétiens ", la mélodie indiquée est celle que LP 214 place sur " Sur ton Eglise universelle ", de Ph.Emm.Bach 1714-1788. c'est une mélodie instrumentale peu adaptée au chant. Elle a été popularisée par le Recueil de Schwenke, en Allemagne, au début du 19e Siècle. "Chants chrétiens " l'emploie trois fois.

        Louange et Prière 106 donne une autre mélodie, de J.G.Weller, 1766-1826. Elle est meilleure, mais du type solo. Je la destinerais aux chorales, car avec son harmonisation, elle sonne bien.

        Je propose pour l'assemblée la mélodie " Die Tugend wird durchs Kreuz geübet ", qu'on appelle aujourd'hui : " Ich lobe dich von ganzer Seelen ", qui est une véritable mélodie de choral et s'adapte bien à ce texte de Lutteroth, lui donnant de l'ampleur et un rythme allant. En français elle est connue sous le nom de "Viens, ô créateur de nos âmes;"

   

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

920556
Aujourd'huiAujourd'hui888
HierHier1363
Cette semaineCette semaine4995
Ce moisCe mois17516
Tous les joursTous les jours920556