« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


AMOUR DE JESUS
MORT
ENTERREMENT




           TANT QU’ICI-BAS JE VIVRAI
         Révision de "Tant qu'ici-bas je vivrai"

                 
 Psalmodie morave 1846

       Mélodie : Meinen Jesum lass ich nicht I et II




1. Tant qu’ici-bas je vivrai,
    En Jésus j’ai mon refuge.
    En lui, lorsque je mourrai,
    J’aurai mon Sauveur pour Juge ;
    Il sera toujours l’appui
    De quiconque espère en lui.

2. Celui qui fait de Jésus
    Tout et tout toujours dépendre,
    A la gloire des élus
    A sa mort pourra s’attendre.
    Il obtiendra dans les cieux
    Mille et mille dons précieux.

3. Je suis citoyen du ciel,
    La foi me le certifie ;
    Là, d’un bonheur éternel
    L'existence est bien remplie ;
    Et je verrai dans ce lieu
    Mon Rédempteur et mon Dieu.

4. Jésus, qui me sanctifie,
    Me fait entrer dans sa gloire ;
    Je posséderai sa vie,
    J’aurai part à sa victoire.
    J’aurai à plein pour jamais
    Son amour et ses bienfaits.
   
   
         Texte        Tant qu’ici-bas je vivrai
                          Original allemand à déterminer
                          Supplément
                          à la Psalmodie Morave 1846, N° 339
                          révision : Yves Kéler, 16.8.2011
   
         Mélodie      Meinen Jesum lass ich nicht II
                          Darmstadt 1699
                          RA 470 Himmelan geht unsre Bahn

              ou:       Meinen Jesum lass ich nicht I
                          Johann Ulich 1674
                          RA 354, EKG 251, EG 402

 

Visiteurs en ligne

100377
Aujourd'huiAujourd'hui242
HierHier328
Cette semaineCette semaine1181
Ce moisCe mois8869
Tous les joursTous les jours1003779
Template by JoomlaShine