NOËL

       A ROME, AUGUSTE, L’EMPEREUR tt
                  Kaiser Augustus leget an

   Mélodie : Vom Himmel hoch da komm ich her



1. A Rome, Auguste, l’Empereur,           I + II
    Fit recenser aux gouverneurs
    La terre. Ainsi Joseph partit
    Avec sa fiancée Marie.

2. De Nazareth jusqu’en Judée,                  I
    A Bethléem, juste arrivée,
    Marie mit au monde un enfant,
    Son premier-né, doux et aimant.

3. Là donc Marie l’emmaillota,                  II
    Dans une crèche le coucha.
    Il n’y avait dans l’hôtellerie
    Pas d’autre endroit pour eux ni lui.

4. Il veillait des bergers aux champs,      I + II
    Près des troupeaux, la nuit durant,.
    C’est là qu‘un ange est arrivé,
    Dans la lumière a déclaré :

5. « Ne craignez pas, n’ayez pas peur,        I
    Je vous annonce un grand bonheur
    En cette nuit naît le Sauveur,
    Qui est le Christ et le Seigneur.

6. Là dans la ville de David,                       II
    Tel que Michée vous l’avait dit.
    Dans une crèche il est couché :
    Ainsi vous le reconnaîtrez.

7. Alors les anges dans les cieux              I + II
    Ont chanté « Gloire soit à Dieu.
    La paix sur terre et aux humains :
    Dieu la leur donne à pleines mains. »

8. Dès que les anges sont partis,                I
    L’un des bergers aux autres dit :
    « Allons voir ce qu’a donné Dieu
    A Bethléem, ce pauvre lieu. »

9. En hâte donc ils sont partis,                 II
    Ont vu Joseph, l’enfant, Marie,
    La crèche où Jésus fut bordé
    L’étable où le couple a couché.

10. Ensuite ils ont tout raconté             I + II
     De ce que l’ange a déclaré.
     Ils l’ont redit de tous côtés
     A tous ceux qu’ils ont rencontrés.

11. Marie repassait dans son coeur         I + II
     Tout ce qu’a fait Dieu, le Seigneur,
      Et les bergers sont repartis
      Louant le Père et Jésus-Christ. Amen.
   
   
         Texte        Kaiser Augustus leget an
                          Auteur ?
                          dans Weihnachtliches Heausbuch, 2.Auflage
                          Johannes Stauda Verlag, Kassel, 1954

         Mélodie:     Vom Himmel hoch da komm ich her
                          Matin Luther, 1535
                          EKG 16, RA 40, EG 24
                          fr: : Dieu le tout-puissant Créateur
                                 LP 92
                                 O Dieu, tout-puissant créateur
                                 NCTC 180, ARC 358, ALL 32/05
   
   
Le texte

        Il est d’avant le 17e Siècle, puisque Pachelbel a fait un prélude pour orgue sur sa mélodie, en 1622. Il été repris dans le « Weihnachtsoratorio » de Richard Wetz, un contemporain. Mais je n’ai pas réussi à trouver davantage à son sujet.

        Le texte suit très simplement l’évangile de la naissance de Jésus selon Luc 2. Le seul ajoui est la référence à Michée à la strophe 6.
   
        A la strophe, l’original dit : « Da diente ihr der Engel Schar – Là l’armée des anges l’adora », elle, Marie, ce qui est une adoration de la Vierge, et situe le chant dans l’aire catholique romaine. 

La mélodie 

        Elle ne semble pas très connue. Je ne sais pas son origine. Je propse d’employer « Vom Himmel hoch » de Luther, ce cantique suivant également Luc 2.  
   
   
Terxte original   

   
   
1. Kaiser Augustus leget an
    Die erst Schätzung auf jedermann,
    Da macht sich Joseph auf die Fahrt
    Mit Maria, der Jungfrau zart.

2. Von Nazareth ins jüdisch Land
    In sein Stadt, Bethlehem genannt,
    Als sie nun kommen waren dar,
    Maria ihr Söhnlein gebar.

3. Sie wickelt ihn in ein Windelein
    Und legt ihn in ein Krippelein-
    Kein Raum sonst in der Herberg war-
    Da diente ihr die Engelschar.

4. Die Hirten wachten zu der Zeit
    Bei irenm Vieh im Felde weit,
    Un, sieh, der Engel trat zu ihn’n,
    Des Herren Klarheit sie umschien.

5. „Erschrecket nicht“, Der Engel sprach,
    „Ein grosse Freud ich euch ansag;
    Heut ist der Heiland euch geborn,
    Welcher ist Christ, er Auserkorn.“

6. Den wird’n ihr find’n in Davids Stadt,
    Wie Micha das verkündet hat,
    Und das soll euch zum Zeichen sein,
    Er leit in einem Krippelein;

7. Alsbald sungen die Engelein:
    „Gott in der Höh sein Ehr soll sein,
    Der Fried auf Erd wird nun gehen an,
    Die Menschen Freud und Lust solln han.

8. Alsdabnn ein Hirt zum andern sprach,   
    Als er die Engel nicht mehr sah:
    „Lasst uns nu gehen und schauen an,
    Was uns der Herr hat kund getan.“

9. Sie gingen schnell und kamen dar,
    Da joseph und Maria war.
    Da funden sie im Krippelein
    Das herzeliebe Jesulein.

10. Darnach das Wort sie breit’ten aus
      Im ganzen Land von Haus zu Haus,
      Und wer solchs hört, entsetze sich,
      Die Red war ihn’n gar wunderlich.

11. Maria war es auch kein Scherz,
      Sie scloss die Wort all in ihr Herz.
      Die Hirten ging’n wieder davon
      Und preisten Gott und Christ, sein Sohn.
   
   
   
   

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

611728
Aujourd'huiAujourd'hui1298
HierHier918
Cette semaineCette semaine5415
Ce moisCe mois17748
Tous les joursTous les jours611728