NOËL
EPIPHANIE

 

              IL EST NE LE ROI DU MONDE
                        Révision de LP 107 

        Mélodie : Il est né le roi du monde
                      Alle Menschen müssen sterben II
                      = Tu me veux à ton service



1. Il est né le Roi du monde,
    Le Christ, le Libérateur !
    En Jésus la grâce abonde,
    Nous avons un Rédempteur.
    Refrain :
    Dans l'étable misérable,
    Contemplez ce nouveau-né :
    A la terre, ô mystère,
    En Jésus Dieu s'est donné !

2. A tes pieds, roi sans couronne,
    Jésus, nous plaçons nos dons ;
    Ta crèche est pour nous un trône :
    C'est là que nous t'adorons.               Refrain

3. En nous, viens, Jésus, renaître,
    Fais-nous vivre par la foi !
    Nous voulons t'avoir pour Maître,
    Humble enfant et glorieux Roi.         Refrain

 

           Texte :           Il est né le Roi du monde
                                Ruben Saillens 1881
                                LP 107
                                rév : Yves Kéler 1985

           Mélodie :         Il est né le Roi du monde
                                H.Smart, 1813-1879
                                LP 107

            meilleure:    Alle Menschen müssen sterben II
                                RA 207
                                =Jesu, Seelenfreund der Deinen
                                   RA 207, EG 573
                                Jakob Hintze 1678(1690)
                                fr. : Tu me veux à ton service
                                       LP 258, NCTC 302, ARC 427
                                       Alléluia 44/07

 

Le texte

        est de Ruben Saillens, qui a composé là un chant simple et clair. Dans la première strophe, on retrouve l'épître du 24.12, veille de Noël : Tite 2/11-14 :  v.11 " Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée ", et v.14 : " Notre Sauveur Jésus-Christ, qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter " La deuxième strophe résume l'histoire des mages, reprenant le thème antique et médiéval de la crèche-trône du Christ. La troisième strophe revient à Tite : " La grâce de Dieu, manifestée en Jésus),  nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises du monde ". La fin reprend l'histoire des mages. 

        Ce chant peut servir à deux occasions. D'abord dans la nuit de Noël, à cause de son rapport avec l'épître, ensuite à l'Epiphanie, à cause de son rapport avec l'histoire des mages.

La mélodie

        LP 103 donne une mélodie attribuée à H.Smart, laquelle est peu chantante. Elle est plutôt instrumentale, et nécessite quelques connaissances musicales. Si on veut l'employer, il faudrait la proposer à la chorale.

        Je propose pour l'assemblée une mélodie allante et qui a du corps, celle qu'on appelle " Alle Menschen müssen sterben II ", encore sous ce nom dans RA, et " Jesu, Seelenfreund der Deinen ", dans EG 573, de Jakob Hintze, de 1678. Ce dernier était un collaborateur de Johann Crüger, pour l'édition de ses mélodies dans la " Praxis pietatis melica " de 1663, dans laquelle ont paru toutes lres grandes mélodies de ce compositeur. Cette mélodie, initialement prévue pour un chant d'enterrement, a servi à beaucoup de chants de caractère piétiste. Elle me paraît s'adapter bien au texte, lui donnant vivacité et couleur mélodique.