Chants de Georges Kempf
15  Chant 13  Christus Le Christ  p. 23   
     Allmächtiger Gott, der Treue hält

 

       DIEU TOUT-PUISSANT, TU FAIS SERMENT t.
                Allmächtiger Gott, der Treue hält

         Mélodie : Herr Jesu Christ, dich zu uns wend


    

1. Dieu tout-puissant, tu fais serment
    Tu tiens parole en tous les temps ;
    Tu as promis en Canaan                     Luc 1/55
    A Abraham des descendants.              Magnificat

2. Par ton prophète, l’Esaïe,
    Tu leur fais proclamer ceci :
    « Sur lui je place mon esprit. »
    - Au nom du Christ il parle ici -

3. « Oui, Dieu m’a oint de l’Esprit saint
    « Et envoyé auprès des siens,
    « Pour déclarer aux malheureux
    « Qu’il vient pour prendre pitié d’eux. »

4. « Les prisonniers sont libérés
    « Et de leurs liens sont dégagés ;
    « Je vous annonce un nouvel an
    « Que Dieu commence maintenant,

5. « Consolation aux endeuillés,
    « A ceux qui vivent sans gaieté ;
    « Un jour de joie, un bel habit ! »
    Là ta promesse s’accomplit.                Luc 1/55
                                                          Magnificat
6. L’Oint du Seigneur vient jusqu’à toi,
    Prophète et Prêtre autant que Roi ;    
    Dieu nous l’envoie au bon moment,
    Aux faibles, pauvres cœurs souffrants.
        * Jn 4/19, Heb. 7/26, Actes 17/7, Apoc. 17/14

7. Il nous donne un libérateur
    Qui se fait notre serviteur ;
    Nous le louons, nous le servons,
    Nous l’honorons, nous le suivons.

8. A Dieu gloire au plus haut des cieux,
    Au Christ Jésus en nos bas-lieux,
    A l’Esprit saint, hier, maintenant,
    Demain comme éternellement. Amen.

             Texte     Allmächtiger Gott, der Treue hält
                          Georges Kempf, *1916
                          In den Weihnachten zu singen, années 1950
                          fr. : Yves Kéler 6.5.09 Munich

         Mélodie:      Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
                          Gochsheim-Riedwitz 1628, Görlitz 1648
                          RA 205, EKG 126, EG 155


Le texte

    
Le Magnificat, Esaïe 61 et Luc 4

      
        Le poème veut montrer que les promesses de Dieu dans l’Ancien Testament sont réalisées dans le Nouveau, et qu’aujourd’hui nous en sommes les bénéficiaires.

        Le texte part de la promesse de Dieu à Abraham, selon le Magnificat : « Comme il avait dit à nos pères, envers Abraham et sa postérité pour toujours. » Str. 1, GK emploie le mot « dein Wort gabest – tu as donné ta parole », et le fait jouer avec « gesagt – dit » à la strophe 5. Entre ces deux mots, qui forment comme deux grandes parenthèses, GK développe sa double citation d’Esaïe et de Luc. Esaïe, le prphète,  (« Jesajas, des Propheten – d’Esaïe, le prophète ») prononce la promesse, l’Oint du Seigneur, annoncé dans Es. 61/1b, l’accomplit « da der Gesalbte zu uns eingeht – lorsque il entre chez nous. » Jésus prononce ces paroles dans la synagogue de Nazareth. Cet Oint réunit les trois fonctions messianiques attribuées à Jésus : il est Prophète, Prêtre et Roi.

        Pour montrer cela, GK, dans le centre du chant des strophes 2 à 5, intrique les deux textes du prophète Esaïe, - l’original dans Esaïe 61/1-2 et dans la bouche d’Esaïe -, et sa citation dans le N.T. dans Luc 4/18-19 et dans la bouche de Jésus. Les mentions des textes cités inscrites derrière les vers le font apparaître.

        La promesse à Abraham et aux pères et la prédication d’Esaïe et la confession messianique de Jésus sont réalisées avec la venue de Jésus.

        Les strophes 6 et 7 tirent la conclusion de l’histoire : nous qui étions sous la domination « sanglante », nous sommes maintenant libérés par l’œuvre du Christ.

 

Texte original

1. Allmächtiger Gott, der Treue hält,
    und seinen Spruch nur einmal fällt,
    Du gabest Abraham Dein Wort            Lukas 1/55
    Den heilgen Vätern fort und fort.           Magnificat

2. Jesajas, des Propheten, Mund
    in Deinem Auftrag machte kund:
    „der Geist des Herrn ist über mir“          Jesaja 61/1a
    - in Christi Namen spricht er hier. –       Lukas 4/18a

3. „weil mich der Herr gesalbet hat,           Jesaja 61/1b
    gesandt zu künden seineGnad
    allen, die da im Elend sind.                    Jesaja 61/1c
    Zerbrochne Herzen ich verbind.             Lukas 4/18b
                                                         

4. Gefangenen sag ich, sie sind frei,           Jesaja 61/1d
    Gebundener Fessel geht entzwei,           Lukas 4/19
    Ein Gottesjahr ruf ich jetzt aus,              Jes. 61/2a, Luk. 4/18
    Dem Feind zu grossem Schreck und Graus     Jes. 61/2b

5. und allen Traurigen zum Trost;              Jes 61/ 2c
    denn Weinen wird jetzt umgelost           Jes 61/3
    in Festschmuck und in grosse Freud“ -
    Was du gesagt erfüllt sich heut,             Lukas 4/21

6. da der Gesalbte zu uns eingeht,
    ein König, Priester und Prophet; *
    Du sandest ihn zu rechter Stund:
    wir waren fremd, blind, arm und wund,  Eph. 2/19, Es. 59/10
    * Jn 4/19, Heb. 7/26, ApG 17/7, Off. 17/14

7. in Knechtschaft blutig untertan.              Galater. 4/24-25
    Nun, in des eigenen Königsbann,
    wir dienen* Dir und rühmen frei,
    wie herrlich gross die Gnade sei.

8. Ehr sei Gott Vater im höchsten Thron,
    Christo, dem uns gegebenen Sohn
    Und Gott, dem Heiligen Geist zugleich,
    der ewig herrscht im Himmelreich.

    * im Originaltexte steht „dienen wir „  ,
    wobei der Akzent falsch ausfällt.
    Umgekehrt, „wir dienen“
    stellt den Akzent auf die richtige Silbe.

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

610776
Aujourd'huiAujourd'hui346
HierHier918
Cette semaineCette semaine4463
Ce moisCe mois16796
Tous les joursTous les jours610776