« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

Les chants de Georges Kempf 
18 Chant 16 Die Menge der himmlischen Heerscharen – 
     la multitude des armées célestes p. 30

 

         DE NUIT ET DANS LA PAUVRETE t
           Geboren in Armut, Nacht und Not

     Mélodie : Vom Himmel kam der Engel Schar
                      Vom Himmel hoch da komm ich her


     
1. De nuit et dans la pauvreté,
    Le Seigneur des armées est né.         Esaïe 6/3
    Jésus, bien malvenu serait
    Le sot qui te mépriserait.

2. Si en faible enfant tu parais,
    La Bible annonce tes hauts faits :
    Lorsque ton signe apparaîtra,
    Jugé, le monde tremblera ?               Luc 21/26

3. Sur les nuages tu viendras,               Daniel 7/13
    En Fils de l’Homme on te verra ;     Apoc. 1/7
    Beaucoup iront, tes envoyés,            Matth. 22/8-9
    Chercher les tiens, les rassembler.

4. O Christ, prends-nous parmi les tiens,
    Avec les anges, les  chrétiens :
    Que par nos chants, parmi leur chœur,
    Nous chantions : « Gloire à toi, Seigneur ! »


    
         Texte        Geboren in Armut, Nacht und Not
                          Georges Kempf, *1916
                          In den Weihnachten zu singen, années 1950
                          fr. : Yves Kéler 9.5.09 Munich
    
         Mélodie:    Vom Himmel kam der Engel Schar
                          15e Siècle profane,
                          spirituel Wittenberg 1535
                          RA 41, EG 25
    
         Mélodie:    Vom Himmel hoch da komm ich her
                          Matin Luther, 1535
                          EKG 16, RA 40, EG 24
                          fr: : Dieu le tout-puissant Créateur
                                 LP 92
                                 O Dieu, tout-puissant créateur
                                 NCTC 180, ARC 358, ALL 32/05
    

Le texte

        Georges Kempf explicite ici le contenu du message de la multitude des anges. Ceux-ci annoncent le Messie : « Il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur ». Le mot grec « Christos - Christ » traduit l’hébreu « Meshiah -Messie. » Qui est ce Messie ?

        Str. 1 : il est- d’abord le « Herre Zebaoth – le Seigneur des armées », titre que Martin Luther attribue au Christ en le prenant de « Iahvé des armées. » Luther traduit Yahvé par « Herr », suite au latin de la Vulgate « Dominus » de « Dominus Sabaoth. » Dans sa traduction d’EsaÏe 6, Luther écrit également « Herr Zebaoth » pour « Yahvé Zebaoth = Dominus Sabaoth. » Il reprend cette titulature du Père pour le Fils dans son chant « Ein feste Burg ist unser Gott », à la strophe 2 : « Er heisst Jesus Christ, der Herr Zebaoth  - il s’appelle Jésus-Christ, le Seigneur des armées. » Paul Gerhardt a fait de même dans un de ses chants. GK reprend donc ici une tradition du luthéranisme allemand.

        Str. 2 : il est ensuite celui qui fait des prodiges, qui d’enfant devient le héros sauveur, et dont le « signe » sera la mort et la résurrection. Mais ce signe sera surtout le « signe de la fin » du monde, quand il apparaîtra dans sa majesté.

        Str. 3 : le Messie sera enfin le Fils de l’Homme de Daniel, qui vient du ciel sur les nuées. Dans l’attente de celui-ci, les envoyés du Christ vont dans le monde entier faire des disciples.

        Str. 4 : le poème ne finit pas par un Gloria, mais par une prière, qui demande au Christ de nous prendre dans la masse des anges et dans leur chœur pour le célébrer. Ainsi la boucle est bouclée.

La mélodie

        Je propose celle du chant de Luther « Vom Himmel kam der Engel Schar –Du ciel vint l’armée des anges. » C’est unec mélodie d’avant la Réforme, celle sur laquelle Luther chantait « Vom Himmel hoch da komm ich her – Je viens à vous du haut du ciel », avant qu’il ait composée une mélodie propre pour ce dernier chant.


Texte original

1. Geboren in Armut, Nacht und Not,
    ist uns der Herre Zebaoth.                          Jesaja 6/3
    O Jesu Christ, der kennt Dich schlecht,
    der fort auf Deine Sanftmut pocht.

2. Du bleibst nicht lange so gering;
    es kündt die Schrift gewaltig Ding:
    Dein Zeichen wird man erstmals sehn,
    vor Schreck die Welt wird untergehn.       Lukas 21/26
                                                                       
3. Dann kommst Du auf der Wolken Pracht  Daniel 7/13
    in Schönheit, niemals ausgedacht.             Off. 1/7
    Zu sammeln ziehn viel Bote aus                Matth. 22/8-9
    Die Auserwählten in dein Haus.

4. O Herr, nimm in die Zahl uns auf,
    zu kommen mit der Engel Hauf;
    und in dem hohen Festgetön
    wollen wir Dich ewig loben schön.
    
    
    
    

 

Visiteurs en ligne

881351
Aujourd'huiAujourd'hui190
HierHier1054
Cette semaineCette semaine3271
Ce moisCe mois13633
Tous les joursTous les jours881351