« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


CREATION DU MONDE
SAUVEGARDE DE LA CREATION
1er AVENT
INVOCAVIT
JUBILATE
MARIAGE
20e TRINITE
                                                                                
                                                                                     

                    QUAND LE SEIGNEUR FIT TERRE ET CIEUX,
                     C’ETAIT NUIT NOIRE EN TOUS LES LIEUX

                                  Genèse 1/1 - 2/3
                             1er récit de la Création

          Mélodie :  Geh aus ,mein Herz, und suche Freud
                           Kommt her zu mir, spricht Gottes Sohn



Les cieux et la terre

   
1. Quand le Seigneur fit terre et cieux,                       v. 1/1-2
    C’était nuit noire en tous les lieux :
    L’Esprit frôlait les vagues,
    Tout silencieux, comme un oiseau,
    Planant, seul, au-dessus des eaux,
    Sans frontière et rivage !

2. Dieu dit : « Que la lumière soit ! »                       v. 3-5
    Lumière fut, qui fait qu’on voit,
    Distinguant clair et sombre.
    Dieu vit : cela était très bien.
    Il y eut un soir et un matin :
    Le premier jour du monde.

3. Dieu dit : « Qu’il y ait une étendue,                      v. 6-8
    Entre eaux dessous et eaux dessus,
    Séparant ciel et terre. »
    Dieu mit de l’air entre les eaux !
    D’un soir, puis d’un matin, très tôt :
    Le second jour du monde.

4. « Que les eaux qui sont sous les cieux                  v. 9-10
    Soient en un même endroit, dit Dieu,
    Et que le sol se montre ! »
    Dieu appela les eaux la mer,
    Et terre ce qui sera vert,
    Couvert de toutes plantes.
                                                                                  
5. Dieu dit : «  Que pousse l’herbe aux champs,      v. 11-13
    Les arbres, les buissons, portant
    Leurs fruits et leur semence ! »
    Dieu vit que cela était bien,
    Il y eut un soir et un matin :
    Troisième jour du monde.

             PAUSE I


Astres et animaux

                                                                                  
6. Dieu dit : « Qu’il y ait un astre au ciel,                v. 14-18b
    Marquant le rythme habituel,
    Jour et nuit, l’an qui passe ! »
    Il fit la lune et le soleil,
    Deux luminaires dans le ciel,
    Pour éclairer l’espace.

7. Dieu vit que tout était très bien :                          v. 18c-20
    Il y eut un soir et un matin,
    Le quatrième au monde.
    Dieu dit : « Que des êtres vivants
    Grouillent dans l’eau des océans
    Et dans les mers profondes ! »

8. Dieu créa les monstres marins,                                 v. 21
    Poissons et crabes, les requins,
    Tous ces êtres qui nagent.
    Il créa aussi les oiseaux.
    Dieu vit : cela était très beau :
    Cinquième jour du monde.

9. Dieu bénit oiseaux et poissons :                               v. 22-24
    « Multipliez, soyez féconds
    Et remplissez la terre ! »
    Le jour suivant, les animaux,
    Reptiles, rongeurs et bestiaux
    Qui peuplent notre sphère.

10. Dieu les fit grands, les fit petits,                            v. 25
      Ces animaux, à l’infini,
      Chacun selon l’espèce.
      Dieu vit que, depuis le matin,
      Ce qu’il a fait était très bien,
      Débordant de richesse !

            PAUSE II


L’homme et la femme

        
11. Dieu dit : « Faisons donc maintenant                     v. 26
      L’homme à nous même ressemblant :
      Qu’il règne sur le monde,
      Sur les oiseaux qui vont au ciel,
      Les animaux sous le soleil,
      Et dans la mer profonde ! »
      
12. Dieu fit l’homme à lui ressemblant,                       v. 27-28d
      Image du Dieu tout-puissant,
      Il les fit homme et femme.
      Il les bénit : « Soyez féconds,
      Et dominez sur les poissons,
      Maîtrisez l’eau, la flamme ! »

13. « Dominez sur les animaux,                                  v. 29
      Qui peuplent l’air, le sol et l’eau,
      Toute île et chaque terre.
      Voici je vous donne à manger
      Les fruits des champs et des vergers,
      Légumes verts et herbes ! »

14. Aux animaux et aux oiseaux                                 v. 30-31
      Je donne nourriture et eau,
      A manger de toute herbe. »
      Dieu vit : cela était très bien !
      Un jour finit, un autre vient :
      Sixième jour du monde.

             PAUSE III


Le sabbat et le repos

15. Achevés furent tous les cieux                               v. 2/1-2
      Et leur armée, pour servir Dieu,
      La mer, l’eau et la terre.
      Dieu regarda : tout était bien !
      Il se reposa au matin :
      Septième jour du monde.

16. Dieu bénit le jour du repos,                                  v. 3
      En fit le jour saint, le plus beau,
      Pour admirer son œuvre.
      Ce fut le sabbat du Seigneur,
      Repos de Dieu le Créateur,
      Des animaux, des hommes !

Gloria

17. Gloire à Dieu, puissant Créateur,
      Gloire à Jésus, le Rédempteur,
      De toute créature,
      Gloire à l’Esprit, Consolateur,
      Père et Fils, Esprit, Dieu Sauveur
      De toute la nature. Amen.
                                    (sur la dernière note)

            Texte :           Yves Kéler,
                                  D’après Genèse 1/1 – 2/3
                                  + Gloria
                                  11.6.07, Allevard

            Mélodie :       Mélodie 1:
                                  Geh aus, mein Herz, und suche Freud
                                  = Nun Hosianna, Davids Sohn
                                  mélodie anonyme
                                  chez Johann Balthazar König 1738
                                  RA 326,
                                  ABD 552

                                  Mélodie 2:
                                  Geh aus, mein Herz, und suche Freud
                                  de August Harder, 1813
                                  EG 503

                                  Mélodie 3:
                                  Kommt her zu mir, spricht Gottes Sohn
                                  15e S., 1530, Nürnberg 1534
                                  RA 410, EG 363
                                  ABD 523

Visiteurs en ligne

105673
Aujourd'huiAujourd'hui61
HierHier406
Cette semaineCette semaine2290
Ce moisCe mois6931
Tous les joursTous les jours1056736
Template by JoomlaShine