« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

MATIN
SOIR


         DEVANT TON TRONE, O DIEU, JE VIENS                   N° 18
         d’après  « Vor deinen Thron tret ich hiemit »

           Mélodie : Wenn wir in höchsten Nöten sein

                              Pierre Lutz


                                                              RA
1. Devant ton trône, ô Dieu, je viens,   str. 1
    De ta pitié je me souviens ;
    Veuille accueillir avec faveur
    Ton bien indigne serviteur.

2. De tout cœur je te dis merci              str. 5
    De m’avoir gardé jusqu’ici ;
    Et je remets entre tes mains
    Ma vie ainsi que tous mes biens.

3. Lorsque sur moi descend le soir,
    Je remercie de ce savoir
    Que jamais ta fidélité
    Ne prend fin dans l’obscurité.

4. Puis, quand arrivera la nuit,
    Où plus aucun soleil ne luit,
    Que le grand feu de ton amour
    M’éclaire mieux que le plein jour.

5. Dans ta paix laisse-moi dormir,        str. 7
    Puis du sommeil fais-moi sortir ;
    Enfin, en toute éternité,
    Te contempler dans la clarté.

 

         Texte        Vor deinen Thron tret ich hiemit
                          Bodo von Hodenberg 1604-1650
                          3 strophes de ce texte : 1, 5, 7
                          les autres librement composées par Pierre Lutz
                          fr. : Pierre Lutz, mars 2006
   
         Mélodie :   Wenn wir in höchsten Nöten sein
                          Strasbourg 1545,
                          Johann Baptista Serranus 1567
                          Wittenberg 1567
                          RA 452 et 68, EG 366
                          Serranus 1540 Lehrberg bei Ansbach (Franken)
                          Kantor à Ansbach,
                          pasteur à Vinzenzenbronn
                          près de Fürth, (Nuremberg)
                          mort à Vinzenzenbronn en 1600

                              
    Pour les commentaires et la place dans l’œuvre de Pierre Lutz,
    voir « Les chants de Pierre Lutz »

 

Visiteurs en ligne

825956
Aujourd'huiAujourd'hui442
HierHier612
Cette semaineCette semaine1054
Ce moisCe mois14185
Tous les joursTous les jours825956