« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


CONFIANCE
EPREUVE
ENTERREMENT




       QUI MET EN DIEU SEUL SA CONFIANCE tt                   
             Wer nur den lieben Gott lässt walten

                       
   Pierre Lutz                                  N° 28

      Mélodie : Wer nur den lieben Gott lässt walten



1. Qui met en Dieu seul sa confiance *
    Et place en lui son seul espoir
    Sera gardé de la souffrance
    Et préservé du désespoir ;
    Celui qui se confie en lui
    Est assuré de son appui.
   
2. A quoi nous sert-il de nous plaindre
    Et d’étaler tous nos soucis ;
    De soupirer toujours, de geindre  **
    Tous les jours et même les nuits ?
    Nous ne rendons que plus odieux
    Un présent déjà douloureux.

3. Sachons faire un instant silence,
    Goûter ce qui nous est donné ;
    Car Dieu, en toute connaissance,
    Pour notre bien l’a ordonné.
    Lui qui a fait de nous les siens
    Connaît le mieux tous nos besoins.
       
4. Dieu sait toujours ce qu’il faut faire,
    Il en connaît les bons moments ;
    Remettons donc à ce bon Père
    Notre détresse et nos tourments.
    Avant de nous mettre à courir
    Nous le verrons nous secourir.

5. Ne pensons pas, quand vient l’épreuve,
    Qu’il se soit éloigné de nous ;
    Et que ceux que la chance abreuve
    Aient hérité d’un sort plus doux.
    En un clin d’œil tout peut changer
    Et notre trouble s’arranger.

6. Car c’est pour Dieu chose facile,
    Et il pourrait tout aussi bien
    Rendre un puissant bientôt fragile ***
    Que riche celui qui n’a rien.
    Il peut ainsi à chaque instant
    Rendre chacun petit ou grand.

7. Prions, chantons, suivons la route ****
    Où le Seigneur nous conduira ;
    Rejetons loin de nous le doute
    Et son soleil pour nous luira.
    Il n’abandonnera jamais
    Celui qui cherche en lui la paix.
   
7b.    Strophe complémentaire, pouvant être chantée seule,
    par exemple à un enterrement.

    Prie, chante et marche sur la route
    Où le Seigneur te conduira ;
    Repousse loin de toi le doute *****
    Et son soleil pour toi luira.
    Dieu n’abandonnera jamais  ******
    Celui qui cherche en lui la paix.
   

    Corrections : J’ai fait quelques corrections à cause de la chute des accents dans les vers
    marqués d’astérisques. Voici le texte original de Lutz :
   
    *            Qui met en Dieu sa confi-an-ce : aujourd’hui on tend à faire de ce tétrasyllabe un 
                  trisyllabe, en contractant « fi-an » en « fian. »
    **          De toujours soupirer et geindre
    ***        Rendre le puissant très fragile
    ****       Prions, chantons, suivons la route : cette forme reprend l’original : « Sing, bet und
                   geh auf Gottes Wegen – Chante, prie et va sur les chemins de Dieu. »
    *****     De sa bonté jamais ne doute
    ******   Il n’abandonnera jamais : « Il » renvoie à « Seigneur », mais la présence de
                   « soleil » au vers précédent induit en erreur, selon la règle que « Il » ou un 
                   relatif masculin renvoie au masculin précédent le plus proche, soit ici                        « soleil. »  C’est pourquoi j’ai remplacé « Il » par « Dieu », ce qui                    

                   donne aussi un caractère plus affirmatif à la dernière proposition.
                
   
         Texte        Wer nur den lieben Gott lässt walten 1641
                          Georg Neumark 1621-1681
                          EKG 298, RA 454, EG deest
                          fr. : Pierre Lutz, février 2006

      Mélodie         Wer nur den lieben Gott Lässt walten  
                          Georg Neumark 1641, 1657 (1621-1681)
                          RA 454, EG 369
                          fr. : Je te contemple, o splendeur sainte
                                  LP 129
                                  Splendeur et gloire sur la terre
                                  NCTC 189, deest ARC, ALL 33/18
                                  Seigneur, reçois, Seigneur pardonne

 

Visiteurs en ligne

105516
Aujourd'huiAujourd'hui95
HierHier322
Cette semaineCette semaine722
Ce moisCe mois5363
Tous les joursTous les jours1055168
Template by JoomlaShine