« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

SAINTE CENE

 
      AU SAUVEUR, A TON BON MAÎTRE tt
          Deinem Heiland, deinem Lehrer
               Lauda Sion Redemptorem

    Mélodie : Alles ist an Gottes Segen
                  Jesus Christus herrscht als König


1. Au Sauveur, à ton bon Maître,
    Au Berger qui te fait paître,
    Sion, chante un chant d’amour. *  
    Il est digne de cantiques,
    Des mots les plus magnifiques,
    Car sa gloire est à toujours.
       * var. : Chante, Eglise, un chant d’amour

2. Christ, le pain que tu élèves,
    Pain vivant et plein de sève         var. : Blé, Grain
    Qu’aux disciples tend ta main,
    Est le pain de la vraie Cène,
    Aujourd’hui toujours le même
    Que l’on présente aux chrétiens.

3. Qu’éclate ainsi la louange
    Des fidèles et des anges,
    Car de nous s’est rapproché
    Le repas des anciens âges
    Où Christ donne pour breuvage
    Et pain son corps sacrifié.

4. Jésus-Christ, l’Agneau, remplace
    L’antique agneau de la Pâque
    Et l’alliance dépassée.
    Au nouveau l’ancien fait place,
    Le repas du Christ surpasse
    Ce que Moïse a fondé.

5. Ce qui là est mis en œuvre
    Par Jésus fut son épreuve
    Qu’ici tous nous rappelons.
    Nous posons sur cette table
    Pain et vin, dons mémorables,
    Qu’en repas nous consacrons.

6. Comme lui, Jésus, l’enseigne,
    Pain et vin seront les signes
    De son corps et de son sang.
    Ce que l’œil ne peut comprendre
    Ou bien la raison entendre
    Par la foi devient patent.

7. Sous les deux espèces saintes
    Sont deux vérités dépeintes,
    En deux signes bien distincts.
    Pain et vin, repas, breuvage,
    Sont unis dans le partage :
    Le Christ reste entier et un.

8. Qui s’approche de la Cène
    Le reçoit entier lui-même,
    Partagé, non divisé.
    Qu’un seul vienne, qu’ils soient mille,
    Tous reçoivent l’Evangile,
    En entier, non altéré.

9. Des croyants et des fidèles
    Viennent et des incrédules,
    Pour la vie ou pour la mort.
    Pour les justes c’est la manne,
    Les injustes se condamnent,
    A chacun un autre sort !

10 Qu’on le donne en deux espèces,
     Chaque part contient le reste
     Et ainsi le Christ entier.
     Seul le signe ici divise,
     Mais l’essence est indivise :
     Un seul Christ nous est donné.

11. C’est ici le pain des anges
      Qu’il nous faut pour le voyage,
      Etrangers et pèlerins.
      C’est aussi le pain des justes,
      Des enfants de Dieu qui restent
      Grâce à lui sur le chemin.

12. Déjà dans les temps des Pères
      Quelques uns préfigurèrent :
      Abram, son fils Isaac.
      Et l’agneau, la nuit de Pâque,
      Au désert aussi la manne,
      Par Moïse et Aaron.  

13. Bon Berger, vraie nourriture,
      Christ, conduis tes créatures
     Au royaume de ton Dieu.
     Nourris-nous sur cette terre,
     Puis, aux noces, chez ton Père,
     Avec tes saints dans les cieux.

     
     
         Texte        Deinem Heiland, deinem Leben
                         Trad. alld de Lauda Sion Redemptorem
                         St Thomas d’Aquin  + 1274
                         fr. : Yves Kéler 4.7.2012 Jonzac
     
           dans        Psallite
                          Gesangbuch Diözese Srassburg
                          Le Roux, Strassburg 1900, N° 98
                          fr. : Yves Kéler, 2012

            dans       Weg des Lebens
                          Sonntagdmessbuch, n° 420
                          Verlag Veritas, Linz an der Donau
                          Autriche 1958
     
         Mélodie      Alles ist an Gottes Segen
                          Löhner Johann 1691,
                          bei Balthazar König 1738, 1793
                          RA 379, EG 352

         Mélodie :    Jesus Christus herrscht als König
                          Théophile Stern, Strasbourg, 1856
                          RA 117,
                          EG 638 appelle cette mélodie:
                          Fortgekämpft und fortgerungen,
                          qu’on trouve sous RA 432
                          fr. : Christ remonte dans la gloire
                                 LP 157
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    
    
    
    
    
    

Visiteurs en ligne

827234
Aujourd'huiAujourd'hui19
HierHier1008
Cette semaineCette semaine2332
Ce moisCe mois15463
Tous les joursTous les jours827234