« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

SAINT-ESPRIT
CONSECRATION

 

                ECLAIRE-MOI, ECLAT DE DIEU t
                     Erneure mich, o ewigs Licht

            Mélodie  Wenn wir in höchsten Nöten sein
                         O Jesu Christ, meins Lebens Licht

 

1. Eclaire-moi, éclat de Dieu,                     RA 1 + Bouxwiller 1
    Viens sur ma face, luis des cieux.
    Et change en moi l’âme et le cœur
    En ta demeure, Esprit Sauveur.

2. Fais qu’en moi meurent les désirs           Bouxwiller 2
    Mauvais, le vice et ses plaisirs,
    Et arme-moi d’un esprit fort
    Qui lutte contre mal et mort.

3. En moi crée un nouvel esprit,                 RA 2 + Bouxwiller 3
    Tout à ta joie, qui t’obéit
    Et ne veut que ce que tu veux,
    Et qui t’accueille, Esprit de Dieu.

4. Place en moi, Dieu, par ton Esprit,          RA 3
    La forte foi qui me conduit,
    La vie nouvelle qui produit
    La paix, l’amour et de bons fruits ;
     
5. Esprit, éveille en moi le bien,                  RA 4 + Bouxwiller 4
    Fais que mon cœur soit pur et saint
    Pour le jour où je m’en irai
    Et face à face te verrai.
    
    
        Texte        Erneure mich, o ewigs Licht
                         Nach Johann Friedrich Ruopp, 1672-1708
                         Strophes 1, 3, 4, 5 dans RA 400
                         RA 400, EG 390

                         Sammlung Geistlicher Lieder
                         Bouxwiller 1783, N° 223
                         Strophes 1, 2, 4, 5
                         Fr. :  Yves Kéler 30.4.2010

         Mélodie    Wenn wir in höchsten Nöten sein
                         Johann Baptista Serranus 1567
                         EKG 282, RA 452, EG 366
                         (mélodie faite d’après
                         « Les dix commandements :
                         Lève le cœur, prête l’aureille »  
                         Guillaume Franc 1543
                         Erheb dein Herz, tu auf dein Ohren
                         Strasbourg 1545, RA 185
                         = O dass doch bald dein Feuer brennte
                         EKG 219, EG 490)

        ou             O Jesu Christ, meins Lebens Licht
                         Nürnberg 1676, 1854
                         RA 480
                         Dans EKG 317et EG 72 cette mélodie
                         s’appelle « O Jesu Christe, wahres Licht »
                         fr : L’Eternel seul est ma lumière
                               LP 315, NCTC 291, ARC 152,

 

Visiteurs en ligne

859086
Aujourd'huiAujourd'hui890
HierHier1061
Cette semaineCette semaine1951
Ce moisCe mois21883
Tous les joursTous les jours859086