CHANTS BIBLIQUES
Matthieu 18/21-35
LOi

 

          COMBIEN DE FOIS DONC PARDONNER ?  t
   Matthieu 18/21-35, parabole du serviteur impitoyable

           Mélodie : Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
                         Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort


  
                                             Matthieu 18   Mime 

1. « Combien de fois donc pardonner,      21   Pierre
    A qui a contre moi péché,
    Demande Pierre à Jésus-Christ,
    Sept fois, comme en la Loi écrit ? »
    

2. Jésus lui dit : « Non pas sept fois :       22   Jésus,
    C’est la justice de la Loi.                           
    Fais-le soixante-dix fois sept :
    C’est ainsi que la grâce fait.

3. Car le Royaume des cieux est     Ass    23
    Semblable au roi qui désirait                       le roi
    Voir ce que font ses serviteurs                       2 ou 3 serviteurs
    Avec les biens de leur seigneur.                      1 comptable
                                                                                    
4. On découvrit que l’un devait                24   le serviteur endetté,
    Dix mill’ talents et intérêts,                            un chœur qui raconte la parabole
    Mais, n’ayant pas de quoi payer,                  
    Le roi le fit donc condamner                25

5. A être, lui, femme et enfants,                       chœur
    Vendu esclave au plus offrant,
    Avec ses biens, pour acquitter
    Sa dette entière et la solder.

6. Le serviteur, devant le roi,                    26      chœur
    Tomba au sol, se prosterna :
    « Patience envers moi, ô mon roi !
    Je te paierai ce que je dois. »

7. Le roi fit grâce, tout ému,                    27     chœur
    Rassuré, ne le retint plus.
    Il annula tous ses débits,
    Lui rendit tous ses biens, sa vie.

8. Mais lui, à peine libéré,              Ass     28   chœur
    Rencontre un de ses créanciers                     l’autre créancier
    Qui lui devait rond cent deniers,          
    Le prit, se mit à l’étrangler :

9. « Paie ici ce que tu me dois. ! »                   le serviteur endetté,
    Mais l’autre criait à grand’ voix :          29    
    « Patience, accorde-moi le temps                le créancier
    De te donner tout ton argent ! »

10. Mais le premier ne voulut pas :            30    chœur
      A la police il s’en alla,
      Fit mettre l’autre à la prison
      Jusqu’au paiement de sa rançon !
 
11. Ses compagnons, voyant cela,  Ass     31   les 2 ou trois  serviteurs 
      Allèrent tout conter au roi,                          chœur 
      Qui fit venir son débiteur                    32
      Et lui dit : « Triste serviteur !                     le roi

12. J’avais remis ta dette ici,
      Car tu m’avais prié ainsi.
      Ne devais-tu avoir pitié                       33
      De l’autre qui t’a supplié ? »

13. Il le livra à son bourreau,                     34   le bourreau
      Sous les verrous et les barreaux,                chœur
      Jusqu’à ce qu’il eût tout payé
      Son dû et qu’il l'eût remboursé.

14. Voilà comment Dieu traitera     Ass      35  
      Chacun qui ne pardonne pas
      Au frère et du fond de son cœur ! »
      Conclut le Christ Jésus Seigneur.
      

      
         Texte        Combien de fois donc pardonner ?
                         Yves Kéler 8.3.2013 Bischwiller

         Mélodie:     Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort 1543
                          Martin Luther 1483-1546
                          RA 158, EKG 142, EG 193,
                          fr. : NCTC 237, deest ARC, ALL 47/08

           ou           Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
                          Goschsheim-Riedwitz 1628, Görlitz 1648
                          ou RA 205, EKG 126, EG 155      
      

 

Le texte et son emploi

        Le texte suit l’évangile de près. On peut mimer , de deux façons :

Soit chaque personnage est un soliste et chante sa partie, et un chœur chante comme un récitant l’histoire.
Soit un chœur chante tout le chant, et les différents personnages miment l’action.

        Il est possible de faire participer l’assemblée, en lui faisant chanter certaines strophes. Cela crée de la variété dans l’exécution de ce chant biblique. Pour l’assemblée, on peut prendre la mélodie du Ps 134 Vous saints ministres du Seigneur, ou une autre en IV 8.8, 8.8, du type hymne latine. La conjonction de "Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort", de Luther en 1543, et de "Ps 134", de Bourgeois en 1551, me paraît bonne. La mélodie française a une origine strasbourgeoise. Les deux mélodies contemporaines ont un climat proche.

        Je verrais 4 strophes de ce type : les 3, 8, 11 et 14. Avec les autres interventions chantées de solistes et d'un chœur d'enfants, on obtiendrait un chant varié. Que l'utilisateur soit libre de faire un autre choix.

La mélodie
   
        Je propose pour mélodie de base du chant « Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort », qui rappelle le Dies irae et le jugement des pécheurs. En association avec Ps 134 Vous saints ministres du Seigneur.

    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

610767
Aujourd'huiAujourd'hui337
HierHier918
Cette semaineCette semaine4454
Ce moisCe mois16787
Tous les joursTous les jours610767