COMBAT SPIRITUEL
SUIVRE LE CHRIST
PERSECUTION

 

        CHRIST DIT AUX DOUZE REUNIS
         Als Christus mit seiner wahren lehr
 
    Mélodie : Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort
                   Wenn wir in höchsten Nöten sein

 


1. Christ dit aux Douze réunis :               Matth. 10/1, 5
    « Ecoutez bien ce que je dis :
    Chacun devra porter sa croix,             Matth. 10/28, 16/24
    S’il veut me suivre dans la foi.            Luc 14/27

2. Vous, mes disciples, vous devez
    Rester toujours préoccupés         
    De n’aimer rien par-dessus tout          Matth. 10/37
    Que de me suivre ici partout.             Jean 12/26

3. Le monde vous attaquera,                  Jean 15/18
    Vous poursuivra de ses tracas,
    Accusera et prétendra
    Ce que Satan lui soufflera.                 Zach. 3/1, I Jean 5/19

4. Quand on vous persécutera                Galates 6/12
    Pour moi et qu’on vous frappera,
    Heureux soyez, car votre Dieu
    Vous récompensera aux cieux.           Matth. 5/12

5. Voyez, moi qui suis Fils de Dieu,         Matth. 10/24
    J’ai fait du bien en chaque lieu ;          Actes 2/22
    J’étais plus doux qu’eux tous vraiment :
    Et ils m’ont crucifié, pourtant !          Actes 2/23

6. Le monde a dit : « J’ai un démon,       Matth. 11/18
    Je conduis à la perdition                  
    Le peuple et le mène à la mort ! »       Luc 23/5
    On vous fera le même tort.
   
7. Ne craignez pas ceux qui pourraient    Matth. 10/28, Luc 12/4
    Tuer le corps et vous effraient.
    Craignez d’abord Dieu, le Seigneur :    Apoc. 14/7
    Il est, lui, votre seul vengeur.              Deut. 25/1, Deut. 32/41

8. Dieu vous éprouve comme l’or,          Proverbes 27/21 Vulgate, alld
    Vous ses enfants, qu’il aime fort.
    Si vous restez dans mon amour,         Jean 15/9
    Je suis avec vous tous les jours.         Matth. 28/20

9. Je suis à vous et vous à moi,              Cant. des Cant. 2/16
    Venez à moi, où que je sois.               Matth. 11/28
    Qui touche à vous s’en prend à moi,   Matth. 25/40,
    Mon Père au ciel le jugera.                 Matth. 25/45-46

10. Vos peurs, vos peines, vos malheurs,
      Sont votre joie et votre honneur,       Matth. 5/12
      Devant les anges dans le ciel,         
      Devant Dieu, le Père éternel. »
 
11. Les douze Apôtres l’écoutaient.         Marc 5/12
      Ce qu’il disait, ils le prêchaient :
      « Qui voudra suivre le Seigneur,      
      Devra l’entendre dans son cœur. »    Jean5/24

12. Christ, viens en aide à tes croyants,
      Pour qu’ils te suivent chaque instant :
      Qu’ils soient sauvés tous par ta mort
      Et qu’ils parviennent à bon port. Amen.


   
   
         Texte        Als Christus mit seinr waren lehr
                          Michael Sattler, anabaptiste dans le Breisgau
                          * vers 1495 Staufen im Breisgau
                          + 21 mai 1527 Rottenburg am Neckar, martyr
                          fr. : Yves Kéler, 9.10.2013 Bischwiller

         Mélodie:  Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort 1543
                          Martin Luther 1483-1546
                          RA 158, EKG 142, EG 193,
                          fr. : NCTC 237, deest ARC, ALL 47/08

         Mélodie   Wenn wir in höchsten Nöten sein
                          Johann Baptista Serranus 1567
                          EKG 282, RA 452, EG 366
                          (mélodie faite d’après
                          « Les dix commandements :
                          Lève le cœur, prête l’aureille » 
                          Guillaume Franc1543)
                          Erheb dein Herz, tu auf dein Ohren
                          Strasbourg 1545, RA 185
                          = O dass doch bald dein Feuer brennte
                          EKG 219, EG 490)



Le texte

        Ce chant fut composé par l’anabaptiste Michael Sattler, mort en martyr à Rottenburg am Neckar avec son épouse. Il date de l’année de sa mort en 1527. Le chant apparaît dans le Ausbundt, qui est un recueil de cantiques anabaptiste datant de 1561 et intitulé : « Etliche schöne Christliche Geseng, wie sie in der Gefengkniß zu Passaw im Schloß von den Schweitzer Brüdern durch Gottes gnad geticht vnd gesungen worden – Quelques beaux chants chrétiens, qui furent composés et chantés par la grâce de Dieu dans la prison à Passau au château par les frères suisses. »
   
        Le chant figure dans le livre de cantiques des Frères moraves de 1531, édité par Michael Weisse, et dans le cantique de Luther de Bapst de 1545.

        Le texte est présenté comme le résumé de l’enseignement du Christ quant à la persécution et à la souffrance endurée pour lui. Le centre du texte est l’envoi des douze disciples en mission, selon Matthieu 10. J’ai mis ces références en gras pour montrer leur récurrence, 6 fois. Plusieurs vers renvoient à des passages de l’Ancien Testament, en particulier la citation mystique du Cantique des cantiques 2/6, fréquente à l’époque. L’ensemble est une mosaïque de citations bibliques, très bien agencé.

            
La mélodie

Je n’ai pas trouvé sur quelle mélodie le chant est placé. Il faudrait consulter les réimpressions du Ausbundt qui datent de 1964.

        Je propose les mélodies suivantes : « Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort », de Luther 1543, et « Wenn wir in höchsten Nöten sein » de Serranus, qui dérive de la mélodie du Cantique de Siméon « Lève le coeur, prête l’aureille » de Guillaume Franc de 1543. La première rappelle la résistance contre le pape et les turcs persécuteurs, la seconde rappelle l’obéissance à la volonté de Dieu, même dans la persécution.


Texte original

        Cité par Wackernagel dans « Das deutsche Kirchenlied » Dritter Band, 1870, pages 341 et 342, sous les chants des Frères Moraves et de Michael Weisse.

1. Als Christus mit seinr waren lehr   
     versammlet het ein kleines heer,   
    Sagt er, dass jeder mit geduldt
    im täglichs Creutz nachtragen solt.

2. Und sprach „Ir liebe jünger mein,
    ihr sollet alzeit wunder seyn,
    Auff Erden auch nichts lieben mehr
    Dann mich und folgen meiner lehr.

3. Die welt die euch stellen nach
    und anthun maznchen spott und schmach,
    Verjegen, und auch sagen frey
    Wie dass der Satan in euch sey.

4. Wann man euch nun lästert und schmecht,
    meinet halber verfolgt und schlegt,
    Seid fro, dan siehe, ewer lohn
    Ist euch bereyt ins himmels Thron.

5. Seht mich an: ich bin Gottes Sohn
    und hab auch allzeit wol gethan,
    Ja bin zwar auch der aller best,
    noch habens mich getödt zuletzst.

6. Weil mich die Welt ein bösen Geist
    und argen Volsverführer heisst,
    Auch meiner warheit widerspricht,
    so wirt sies euch auch schencken nicht.

7. Doch förcht euch nit vor solchem mann
    der nur den leib getödten kann,
    Sonder förcht mehr der trewen Gott
    Der beydes zu verdammen hat.

8. Derselb probiert euch wie das Gold
    und ist euch doch als Kindern hold,
    Wo fern ihr bleibt in meiner lehr
    Will ich euch lassen nimmermehr.

9. Dann ich bin ewr und ihr seidt mein,
    drumb wo ich bleib da sollt ihr sein,
    Und wer euch plagt der rührt mein Aug,
     weh demselben an jenen tag!
   
10. Ewr ellend, forcht, angst, not und pein
      wirt euch dort grosse frewde sein
      Und diese schand ein Preis und ehr
      wol vor dem ganzen Himmels Heer.

11. Die Apostel namen solches an
      und lehrten solchs auch jedermann,
      Wer dem Herren nachfolgen wolt
      Dass der dessen gewarten solt.

12. O Christe, hilf du deinem volck,
      welchs dir in aller trew nachfolgt,
      Dass er durch deinen bittern todt
      Erlöset wird auss aller not.
   




Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

751866
Aujourd'huiAujourd'hui170
HierHier717
Cette semaineCette semaine170
Ce moisCe mois13040
Tous les joursTous les jours751866