NOËL
QUEMPAS



       CHRIST, QUE LES BERGERS CHANTERENT
                       Quem pastores laudavere

            Forme de Quempas de Michael Praetorius

          2 Mélodies :  A. Den die Hirten lobten sehre
                              B. Joseph, lieber Joseph mein



1. Christ, que les bergers chantèrent
    Et les anges proclamèrent,
    Disant : « Paix sur cette terre »,
    Roi de gloire, nous est donné.

    Refrain
    Maintenant la gloire luit
    La lumière resplendit.
    Dans le monde entre une joie,
    Le vrai soleil, né de Marie, la Vierge.
    L’éclat dans les ténèbres se voit,
    L’éclat du grand Roi,
    Aujourd’hui né de Marie, la Vierge.

2. Les trois mages s’avancèrent,
    Au lion ils apportèrent,
    L’or, l’encens et de la myrrhe,
    Au lion né de Juda.

    Refrain

3. Exaltons avec la Vierge    
    Et les chœurs de tous les anges
    Qui proclament sa louange
    Par leurs belles mélodies.

    Refrain

4. Au Christ né de Dieu la gloire !
    Il fut mis dans la mangeoire,
    Il nous mène à la victoire :
    Louange à Christ, notre Roi ! Amen. (sur la dernière note)
   
ou  Refrain  

         Texte        A. Quem pastores laudavere 14e s.
                         B. Nunc angelorum gloria     14e s.
                         fr. : Yves Kéler 22.12. 2013

         Mélodie     A. Den die Hirten lobten sehre
                             Quem pastores laudavere
                             14e Siècle, Vers 1450
                             chez Valentin Triller 1555
                             RA 36, EG 29
                             fr. : LP 109 et NCTC 170 : 1e partie

          Mélodie    B. Joseph, lieber Joseph mein
                             chez Johann Walter 1544 Gesangbuch
                             en latin : Resonet in laudibus est la base de la mélodie
                             associée à un refrain dans certaines formes :
                             Er ist erschienen :: am heutigen Tag :: in Israel
                                         


         Le texte
 
        Le chant « Quem pastorers laudavere - Den die Hirten lobten sehre » a été associé, à partir du 17e siècle, à d’autres pour former un chant double appelé le « Quempas », en gardant les deux premières syllabes du chant.

        L’une de ces associations est celle de Prätorius, qui a associé le texte de « Nunc angelorum gloria », sur une mélodie qui rappelle celle du chant « Josef, lieber Josef mein », que je signale ici et qui prévue por la traduction que j’ai faite.

        L’autre est celle que Frédéric Spitta a faite, dans son livre de chants édité à Strasbourg au début du 20e siècle. Spitta associe deux chants : « Kommt und lasst uns Christum ehren » de Paul Gerhardt 1666 et « In dulci jubilo, Nun singet und seid froh », du 14e siècle et de Leipzig 1545

        Comme dans les autres formes du Quempas, deux chœurs peuvent chanter respectivement la strophe et le refrain. La strophe peut être chantée par quatre petits chœurs qui chantent chacun une ligne, en croix dans l’église, alors que l’assemblée reprend le refrain. Beaucoup de possibilité s’offrent donc aux chœurs et à la paroisse.

Fin du chant
 
        A la fin du chant, on peut clore par le refrain qu’on aura alors chanté 4 fois. Si cela paraît long, on peut achever la 4e strophe par un Amen, à chanter sur la dernière note .


Texte original

A. LATIN


Quem pastores laudavere
14th century
   
1.Quem pastores laudavere,
quibus angeli dixere,
absit vobis jam timere,
natus est rex gloriæ.

Refrain
Nunc angelorum gloria
Hominibus resplenduit
in mundo.
Novi partus gaudia
Virgo mater produxit,
Et sol verus
in tenebris illuxit.
Christus natus hodie ex virgine.
Refrain

2. Ad quem reges ambulabant,
aurum, thus, myrrham portabant,
immolabant hæc sincere
Leoni victoriæ.

3. Exultemus cum Maria
In cœlesti heirarchia
Natum promat voce pia
Laus honor et gloria.
Refrain

4. Christo regi, Deo nato,
per Mariam nobis dato,
merito resonet vere
Dulci cum melodia.
Refrain
           
   
B. ALLEMAND   

Mélodie sur le site suivant

1.    Josef Lieber - Digital Tradition
sniff.numachi.com/pages/tiJOSFLIEB;ttJOSFLIEB...‎

o    En cache
o    Pages similaires
o    Partager

Traduire cette page
Will es wiegen und singen ein:
'Nun schlaf in Ruh, dein Augelein zu, O Jesu!'"
REFRAIN; Er ist erschienen am heutigen Tag,
Am heutigen Tag in Israel.
    
Digital Tradition Mirror
Josef Lieber
 
(This score available as ABC, SongWright, PostScript, PNG, or PMW, or a MIDI file)
Pennywhistle notation and Dulcimer tab for this song is also available
Josef Lieber

"Josef, lieber, Josef mein
Hilf mir wiegen das Kindelein.
Will es wiegen und singen ein:
'Nun schlaf in Ruh, dein Äugelein zu,  O Jesu!'"

  REFRAIN;
  Er ist erschienen am heutigen Tag,
  Am heutigen Tag in Israel.
  Der Maria verkündigt ist durch Gabriel, Ei-a, e-ia.
  Jesum Christ hat uns geborn Maria.

"Gerne, liebe Madel mein
Will ich wiege das kindelein,
Will es wiegen und singen ein;
'Nun schlaf in Ruh, das Äuglein zu, O JESU.'"

REFRAIN:
***********************
note: There should be umlauts at the "u" in "verkundigt" and the "a's" in
     "Madel" and "Auglein."
The tune is from the 14th Century, and is most familiar with the words
"Christ was born on Christmas day; Wreathe the holly, twine the bay", etc.









Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

778500
Aujourd'huiAujourd'hui172
HierHier794
Cette semaineCette semaine3980
Ce moisCe mois15466
Tous les joursTous les jours778500