« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

PASSION
AMOUR DU CHRIST


                              A TOI, JESUS, JE CHANTE tt
                                  Dem Herzen Jesu singe

                          Mélodie : Christus, der ist mein Leben

 

 

1. A toi, Jésus, je chante,

    Mon cœur dit son amour.

    Que ma voix vers toi monte

    Toujours plus chaque jour.    

        Refrain

        A toi soit la louange,

        Pour ta mort, Saint Sauveur,

        Avec le chœur des anges,

        Dont tu es le Seigneur.

 

2. Jésus, pour moi qu’on brise,

    Toi qui n’es que douceur,

    Que d’une lance on perce,

    Tu sauves les pécheurs.

 

3. Jésus, duquel s’écoule

    De l’eau mêlée de sang,

    Tu meurs pour une foule,

    Seigneur, compatissant.          Refrain

 

4. Jésus, ardente flamme,

    Ton cœur brûlant d’amour,

    Se donne pour mon âme,

    M’embrase chaque jour.   

 

5. Jésus, je te demande :

    Prends-moi dedans ton cœur

    Et fais que je te rende

    La gloire et tout honneur.        Refrain

 

6. Je suis rempli d’offenses,

    Brebis qui s’est perdue :

     Berger bon, tu t’élances

    Pour me chercher, Jésus.

 

7. Lave en ton sang mon âme,

    Le sang pur de ton cœur.

    Jésus, ma voix t’acclame

    Tu es le seul Seigneur.

 

    Refrain

8. A toi soit la louange,

    Pour ta mort, Saint Sauveur,

    Avec le chœur des anges,

    Dont tu es le Seigneur.

 

 

1. Dem Herzen Jesu singe,

    Mein Herz in Liebeswonn,

    Durch alle Wolken dringe

    Der laute Jubelchor.

        Kehrvers

        Gelobt, gebenedeiet,

        Soll sein zu jeder Zeit

        Dein heilges Herz, o Jesu,

        In alle Ewigkeit

 

2. O Herz, für mich gebrochen

    Aus übergrosser Huld,

    Von einer Lanz durchstochen,

    Ob meiner Sündenschuld.

 

3. O Herz, so mild geflossen

    Von Wasser und von Blut,

    Wie strömet ausgegossen

    Vom Kreuz die Gnadenflut.

 

4. O Herz in lauter Flammen,

    Von Liebe ganz verzehrt,

    In dieses Herzens Namen

    Wird alles mir gewährt.

 

5. Herr Jesus, eine Bitte,

    nur eins verlang ich hier:

    In deines Herzens Mitte

    Gib auch ein Plätzchen mir.

 

6. Zwar bin ich voller Sünden,

    Ein Lamm, das sich verirrt;

    Doch sieh, ich lass mich finden

    Von dir, du guter Hirt.

  

7. O wasche meine Seele

    Mit deines Herzens Blut!

    Zur Braut sie dann erwähle,

    O allerhöchstes Gut!

 

 

 


Texte

Dem Herzen Jesu singe
Alois Schlör, avant 1852, Autriche ?
dans Laudate
Gesänge aus dem katholischen Andachtsbuche
Laudate, im Gebrauch bei den Volksandachten
im Bistum Augsburg, Augsburg 1904, Nr 132
fr. : Yves Kéler, 17.2.2014 Bischwiller

Mélodie originale : Limburg 1875
Laudate, Nr 132
Louange à Dieu Strasbourg 1975 N° 890

Mélodie

Christus der ist mein Leben
Melchior Vulpius 1609
RA 461, EG 516
fr. : Demeure par ta grâce
LP 184, NCTC 389, ARC 889, ALL 62/78


Le texte

Ce chant fait partie de l’adoration du Sacré-coeur de Jésus. Le premier vers dit : « Dem Herzen Jesu singe – Chante au cœur de Jésus. » Dans cette piété, le cœur du Christ devient une hypostase de ce dernier et est invoqué pour soi. Les 3 strophes suivantes commencent par l’invocation « O Herz – O cœur. »

Les thèmes habituels se succèdent : le coup de lance, l’eau et le sang, compris comme la grâce salvatrice (comme dans d’autres chants du Cœur de Jésus), prendre place dans le cœur de Jésus. Une idée plus rare à la strophe 7 : « O wasche meine Seele Mit deines Herzens Blut – O lave mon âme Avec le sang de ton cœur. » Ici les deux sacrements du baptême et de la Cène sont visés. Dans le baptême, l’eau est le sang du Christ qui lave les péchés. Dans la Cène, le vin est le sang du Christ qui purifie l’âme de ses péchés. Le fidèle est appelé « brebis perdue » à la strophe 6, le Christ le berger qui la cherche. A la strophe 7, il est appelé « Braut – épouse », ce qui est rare, d’ordinaire c’est du Christ qu’on parle comme l’époux.

Le texte semble avoir des variantes. Un site Internet le donne en 3 strophes, ce qui est probablement incomplet, mais la 3e strophe n’est pas dans Laudate. De même, Louange à Dieu de Strasbourg 1975, n’a que 4 strophes communes, les 1, 2 et 4, 5, les 3 autres sont différentes. Les deux textes remontent-ils à un original commun plus long, dont chaque édition a fait un choix de strophes différent ?

Les strophes allemandes sont suivies d’un refrain à la gloire du Christ. Il est possible de chanter en alternance avec un chœur qui prend les strophes et l’assemblée qui reprend le refrain. J’ai placé ce refrain à la fin du chant, comme une glorification finale. On peut l’employer comme un refrain intercalé entre certaines strophes.


La mélodie

La mélodie de Laudate et de Louange à Dieu est la même, le dernier livre la faisant remonter à Limburg en 1875. Elle est inconnue chez les protestants. Je propose « Christus der ist mein Leben – Demeure par ta grâce », dont le développement tendre et ferme s’accorde bien avec le texte.


Texte original

1. Dem Herzen Jesu singe,
Mein Herz in Liebeswonn,
Durch alle Wolken dringe
Der laute Jubelchor.
    Kehrvers
    Gelobt, gebenedeiet,
    Soll sein zu jeder Zeit
    Dein heilges Herz, o Jesu,
    In alle Ewigkeit!

2. O Herz, für mich gebrochen
Aus übergrosser Huld,
Von einer Lanz durchstochen,
Ob meiner Sündenschuld.

3. O Herz, so mild geflossen
Von Wasser und von Blut,
Wie strömet ausgegossen
Vom Kreuz die Gnadenflut.

4. O Herz in lauter Flammen,
Von Liebe ganz verzehrt,
In dieses Herzens Namen
Wird alles mir gewährt.

5. Herr Jesus, eine Bitte,
nur eins verlang ich hier:
In deines Herzens Mitte
Gib auch ein Plätzchen mir.

6. Zwar bin ich voller Sünden,
Ein Lamm, das sich verirrt;
Doch sieh, ich lass mich finden
Von dir, du guter Hirt.

7. O wasche meine Seele
Mit deines Herzens Blut!
Zur Braut sie dann erwähle,
O allerhöchstes Gut!



Texte trouvé sur Internet : variante

1. Dem Herzen Jesu singe / in heil'ger Freud' mein Herz;/
der Liebe Jubel dringe / frohlockend himmelwärts. /
Gelobt, gebenedeit...
2. O Herz, für mich gebrochen / aus übergroßer Huld, /
von einer Lanz' durchstochen / ob meiner Sündenschuld. /
Gelobt, gebenedeiet...
3. Hör' Jesu, meine Bitte, / nur eins verlang' ich hier: /
In deines Herzens Mitte / gib eine Zuflucht mir! /
Gelobt, gebenedeit...

 

 

Visiteurs en ligne

919309
Aujourd'huiAujourd'hui1004
HierHier1409
Cette semaineCette semaine3748
Ce moisCe mois16269
Tous les joursTous les jours919309