« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

SAINT JEAN 24 juin
3e dimanche de l’AVENT

                               SAINT JEAN, DIT LE BAPTISTE tt
                    Johannes auserkoren, Du starker Gottesmann

                            Mélodie : Wie soll ich dich empfangen
                                         Valet will ich dir geben

 

1. Saint Jean, dit le Baptiste,

    Un homme saint et pieux,

    Venu dernier prophète,

    Et envoyé par Dieu,

    Fut annoncé par l’ange

    Du nom de Gabriel,

    Comme l’aurore rouge

    Annonce le soleil.

 

 

2. Déjà les grands prophètes

    Disaient aux temps anciens

    Que Dieu l’envoie pour être

    Le Précurseur qui vient.

    Dès le sein de sa mère,

    L’Esprit était sur lui

    Pour montrer à la terre

    Que le Messie le suit.

 

3. Son père ouvrit la bouche   

    Pour prononcer son nom,    

    Et glorifier la souche

    D’Abram et Salomon.

    Jean, lui, prit la parole

    Aux rives du Jourdain :

    « Dieu vient, il vous console,

    Frayez-lui le chemin ! »

 

4. Il fut grand sur la terre,

    Mais il se fit petit.

    Il nous apprend  à être   

    Des pauvres dans l’Esprit

    Il veut la repentance

    Des cœurs : « Le Seigneur vient !:

    Reprenez espérance :

    Dieu vient parmi les siens. »

   

 

1. Johannes auserkoren,

    Du starker Gottesmann,

    Der Welt zum Trost geboren,

    Nimm unser Loblied an!

          Kehrvers - Gebet

          Heiliger Johannes,

          Heiliger Johannes,

          Jung und alt, gross und klein,

          Stimm in unser Loblied an.

 

2. Propheten schon erkannten

    Dich aus der fernen Zeit

    Als hohen Vorgesandten

    Des Herrn der Herrlichkeit.   Kehrvers

3. Vom Himmel kam der Bote,   

    Der dich verkündet hat;

    Du gleichst dem Morgenrote,

    Mit dem die Sonne naht.        Kehrvers

 

4. Im Mutter Schoss erfüllte

    Dich schon des Geistes Kraft,

    Die dir den Herrn enthüllte

    Und Grosses in dir schafft.     Kehrvers

5. Dein Name löst zur Stunde

    Des Vaters stummen Mund,

    Dass er vom neuen Bunde

    Tut höchste Worte kund.        Kehrvers

 

6. Und als du selbst die Stimme

    Erhobst am Strom und Wald,

    Warst du des „Rufers“ Stimme,

    Die aus der Wüste schallt.      Kehrvers

7. Gross bist du auf der Erden

    Und gross im Himmelssaal;

    Hilf, dass wir würdig werden

    Zum ewgen Hochzeitsmahl.   Kehrvers

   


Texte

Johannes auserkoren, Du starker Gottesmann
Auteur non signalé
Le chant est beaucoup employé à la St Jean
En Allemagne (voir sites Internet)
dans Laudate
Gesänge aus dem katholischen Andachtsbuche
Laudate, im Gebrauch bei den Volksandachten
im Bistum Augsburg, Augsburg 1904, Nr 157
fr. : Yves Kéler, 17.2.2014 Bischwiller

Mélodie

Wie soll ich dich empfangen
Crüger Johann 1653
(1598-1662)
RA 17, EG 11, CrSi 31/1
Comment, céleste Maître ? Pfalzgraf
fr. : Comment te reconnaître
NCTC 161, ARC 311, ALL 31/09

Mélodie

Valet will ich dir geben
Melchior Teschner 1584-1635
né à Fraustadt (Silésie), Kantor à Fraustadt, pasteur de la paroisse
voisine d'Oberpritschen, où il mourut en 1635.
Mélodie 1614 pour chant acrostiche du même nom de
V.a.l.e.r.i.u.s Herberger 1614
RA 483, EG 523
fr. : Jésus sort de la tombe
LP 144, NCTC 203, ARC 483, ALL 34/11

Le texte

Le texte de ce chant est un récit biblique continu sur Jean-Baptiste. Il cite les prophètes anciens, en particulier à la strophe 2, Esaïe 40/1 : « Consolez, consolez mon peuple », puis « Frayez le chemin de Dieu », Esaïe 40/3. Ces textes sont lus à Noël, jour de la naissance du Sauveur annoncé par Jean. A la strophe 3 le « Benedictus – Béni soit le Seigneur– Cantique de Zacharie » de Luc 2 est cité. Strophe 4, la parole de Jean, Jean 3/30 : « Lui doit grandir, moi diminuer », à propos de Jésus, est appliquée au fidèle pour l’inciter à l’humilité.

L’original du chant est composé d’un quatrain suivi d’un refrain qui est une invocation du saint : « Saint Jean, Saint Jean ! Jeune et vieux, grand et petit, S’associe à notre chant de louange. » J’ai abandonné ce refrain-prière, le protestantisme ignoranr l’invovation et l’intercession des saints. J’ai repris les 7 quatrains, en les groupant deux par deux, obtenant ainsi 3,5 strophes. J’ai composé librement la 2e moitié de la strophe 4.

L’emploi du chant est indiqué au 3e dimanche de l’Avent, appelé « dimanche de Jean-Baptiste » ou « du « Précurseur. » De même à la fête de la St Jean, le 24 juin, qui peut être déplacée au dimanche le plus roche.

On peut chanter comme graduel entre l’épître et l’évangile les deux premières strophes, après l’évangile, comme chant fermant les lectures et le Credo, les deux dernières.

La mélodie

La mélodie, sinon originale, du moins ancienne est indiquée comme étant de Limburg 1875 dans Louange à Dieu Strasbourg 1975. Laudate n’en dit rien. En tout cas, elle est inconnue chez les protestants. Je prose donc « Wie soll ich dich empfangen – Comment dois-je te recevoir », parce qu’il s’agit du temps de l’Avent et que le chant éponyme est destiné à l’accueil du Christ annoncé par Jean-Baptiste. « Valet will ich dir geben » convient aussi, son mouvement allant et gai incite à suive l’injonction de Jean d’accueillir le Messie.



Texte original

1. Johannes auserkoren,
Du starker Gottesmann,
Der Welt zum Trost geboren,
Nimm unser Loblied an!
Kehrvers - Gebet
Heiliger Johannes,
Heiliger Johannes,
Jung und alt, gross und klein,
Stimm in unser Loblied an.

2. Propheten schon erkannten
Dich aus der fernen Zeit
Als hohen Vorgesandten
Des Herrn der Herrlichkeit. Kehrvers

3. Vom Himmel kam der Bote,
Der dich verkündet hat;
Du gleichst dem Morgenrote,
Mit dem die Sonne naht. Kehrvers

4. Im Mutter Schoss erfüllte
Dich schon des Geistes Kraft,
Die dir den Herrn enthüllte
Und Grosses in dir schafft. Kehrvers

5. Dein Name löst zur Stunde
Des Vaters stummen Mund,
Dass er vom neuen Bunde
Tut höchste Worte kund. Kehrvers

6. Und als du selbst die Stimme
Erhobst am Strom und Wald,
Warst du des „Rufers“ Stimme,
Die aus der Wüste schallt. Kehrvers

7. Gross bist du auf der Erden
Und gross im Himmelssaal;
Hilf, dass wir würdig werden
Zum ewgen Hochzeitsmahl. Kehrvers

 

 

Visiteurs en ligne

105517
Aujourd'huiAujourd'hui98
HierHier322
Cette semaineCette semaine725
Ce moisCe mois5366
Tous les joursTous les jours1055171
Template by JoomlaShine