« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

PIERE
NOTRE PERE



         DIEU, NOTRE PERE, DANS LES CIEUX   tt
                Révision d’un anonyme de 1967

                     d'après Pierre Vallotton (?)

       Mélodie : Qui sous la garde du grand Dieu Ps 91



1. Dieu, notre Père, dans les cieux,
Qu'on fasse à ton nom fête.
Que vienne ton règne en tout lieu,
Ta volonté soit faite.
Sur terre comme dans le ciel ;
Et chaque jour pour vivre
Donne-nous le pain essentiel
Qui de la faim délivre.

2. Pardonne-nous nos transgressions,
Comme nos cœurs pardonnent ;
N’induis pas à la tentation
Les faibles que nous sommes,
Mais affranchis-nous du Malin !
Lei règne et la puissance,
Sont à toi et la gloire enfin 
Dans tous les siècles. Amen.


Texte

Notre Père, qui es aux cieux
Anonyme, peut-être Pierre Valloton
dans « Louez Dieu »
Liturgie des fidèles pour le culte du Dimanche
selon les Temps de l’Année ecclésiastique, p. 31
rév  : Yves Kéler 27/2 et 11/5. 2014 Bischwiller

Mélodie

Qui sous la grade du grand Dieu LP
= Qui demeure auprès du Seigneur Chapal
LP 37 = Ps 91, NCTC 91, ARC 91, ALL 91

Le texte

Ce texte provient du fascicule sus-nommé comprenant 32 pages, et donnant des ordres liturgiques pour 4 temps de l’année de l’Eglise : Noël, Passion, Pâques, Pentecôte. (« Nous avons ramené aux quatre temps principaux », dit l’introduction signée par Vallotton.) Toutes les pièces principales, 21, sont des extraits de Psaumes, dont le Nunc dimittis, et 7 autres sont dérivées du chant luthérien : « Gloire soit au Père » et « Gloire soit au Père » de Francfort, après le Credo (ce qui n’est pas leur place classique) ; « Amen, Alléluia » après la préface, ce qui n’est pas un répons pouvant remplacer le Sanctus ; « Sur le chemin où tu m’appelles » pour chant de sortie ; « Christ, Agneau de Dieu » après la confession des péchés, ce qui n’est pas la place de l’Agnus Dei ; « Seigneur, aie pitié de nous » après la confession des péché, ce qui est conforme ; et « Demeure par ta grâce » pour chant de sortie. .

Dans cet ensemble figure un Notre Père chanté sue le Psaume 91. aucun nom d’auteur est donné, mais on peut supposer que c’est Pierre Vallotton. C’est la seule composition dans le livre. Le texte m’a paru intéressant, et je l’ai révisé en particulier pour évacuer plusieurs fautes d’accent désagréables.

 

Visiteurs en ligne

919687
Aujourd'huiAujourd'hui19
HierHier1363
Cette semaineCette semaine4126
Ce moisCe mois16647
Tous les joursTous les jours919687