« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 


PASSION

SEMAINE SAINTE

 

 

LA-BAS LA CROIX SE DRESSE tt

Das Kreuz ist aufgerichtet

 

Mélodie : Das Kreuz ist aufgerichtet

                                     O Welt, ich muss dich lassen

 

 

 

 

1. Là-bas la croix se dresse,

    Image de détresse :

    Le monde a son salut.

    Pour enlever nos fautes

    Le Fils devient notre hôte

    Et donne sa vie dans ce but.

 

2. Il a voulu sur terre

    Planter la croix sévère

    Sur laquelle il mourut.

    Ainsi le Christ ramène

    Les morts de la géhenne

    Par le bois où il fut pendu.

 

3. Il fut bon pour le traitre,

    Il a dû comparaître

    Devant un tribunal,

    Se tut sous les injures,

    Les coups le défigurent :

    L’horreur jusqu’à l’instant final.

 

4. Dieu l’a voulu lui-même.

    De long temps il nous aime :

    Le Oui vainqueur du Non !

    Tristesse avant la fête,

    Victoire en la défaite :

    L’amour enfin a eu raison.

 

5. Fini notre esclavage

    De ces pouvoirs sauvages

    Et de leur tyrannie.

    Le Fils pour nous se livre,

    Sa mort nous en délivre :

    Rendons la gloire à Jésus-Crist !

 

 

1. Das Kreuz ist aufgerichtet,

der große Streit geschlichtet.

Dass er das Heil der Welt

in diesem Zeichen gründe,

gibt sich für ihre Sünde

der Schöpfer selber zum Entgelt.

 

2. Er wollte, dass die Erde

zum Stern des Kreuzes werde,

und der am Kreuz verblich,

der sollte wiederbringen,

die sonst verlorengingen,

dafür gab er zum Opfer sich.

 

3. Er schonte der Verräter,

ließ sich als Missetäter

verdammen vor Gericht,

schwieg still zu allem Hohne,

nahm an die Dornenkrone,

die Schläge in sein Angesicht.

 

4. So hat es Gott gefallen,

so gibt er sich uns allen.

Das Ja erscheint im Nein,

der Sieg im Unterliegen,

der Segen im Versiegen,

die Liebe will verborgen sein.

 

5. Wir sind nicht mehr die Knechte

der alten Todesmächte

und ihrer Tyrannei.

Der Sohn, der es erduldet,

hat uns am Kreuz entschuldet.

Auch wir sind Söhne und sind frei.

 

         Texte        Das Kreuz ist aufgerichtet 1967

                          Kurt Ihlenfeld *1901 à Colmar, Haut-Rhin

                          Shalom 1074 Nr 101, EG 94

                          fr. : Yves Kéler 23.12.2015  Bischwiller

 

         Mélodie    Das Kreuz ist aufgerichtet 1977

                          Manfred Schlenker * 1926 Berlin

                          RA 94

 

         Mélodie :  O Welt, ich muss dich lassen

                          Heinrich Isaac, 1495/1505/1539

                          RA 481, EG 521

                          fr. : O monde, viens, contemple

                          LP 123

                          Tu vas donc au supplice

                          LP 122

                          O Jésus, notre frère

                          NCTC 187, ARC 450, ALL 33/01

 

 

 

Le texte

           Kurt Ihlenfeld, né à Colmar 26.5.1901, mort à Berlin-Ouest 25.8.1972, jusqu’en 1933 pasteur en Silésie, puis directeur du Eckart-Verlag, autour duquel il réunit un groupe de jeunes auteurs chrétiens, auquel participait aussi Jochen Klepper, puis pasteur à Dresde. Depuis 1950, critique et directeur d’édition à Berlin, écrivain libre. (Notice biographique de EG et Internet)

 

La mélodie

 Manfred Schlencker, né le 15 mars 1926 à Berlin, kantor de la communauté des étudiants à Halle, 1956 kantor du Dom de Stendal, en 1975 directeur de la musique de l’Eglise du Land et directeur de l’école de musique d’Eglise de Greifswald. Depuis 1988 à Stolpe près de Berlin. (Notice biographique de EG et Internet)

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

121472
Aujourd'huiAujourd'hui62
HierHier290
Cette semaineCette semaine972
Ce moisCe mois6588
Tous les joursTous les jours1214724
Template by JoomlaShine