« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

NOËL

J'AI VU L’ENFANT tt

Ich gsehn es Chind

 

Frage über Wienachte

 

Mélodie : Warum isch es so uf Aerde ?

 

 

 

 

    Strophes parlées

 

1. J’ai vu l’enfant :

    Il a des bras, des jambes,

         terriblement minces.

    Et des yeux géants.

    Il a faim.

    Mais personne ne lui apporte à manger.

    Peut-être doit-il bientôt mourir ?

 

    Refrain chanté     

   

    Pourquoi est-ce ainsi sur terre ?

    Peut-il en aller autrement ?

    O Père de tous, nous sommes si heureux,

    Car ton Fils, à Noël,

    sur terre es venu.

    Car ton Fils, à Noël,

     sur terre es venu.

 

2. J’ai vu l’enfant :

    Il n’a plus de toit.

    Les soldats sont venus et ils ont tout brûlé.

   Ils ont emmené père et mère.

    Tout au loin, on entend la mitrailleuse.

    Refrain chanté     

 

3. J’ai vu l’enfant :

    Il est sur un lit d’hôpital.

    Il est tout blanc et respire très mal.

    Les docteurs ne peuvent plus rien.

    Les parents ont les yeux rouges

          et les mains qui tremblent.

    Refrain chanté     

 

4. J’ai vu l’enfant :

    Il a une clé pendue au cou.

    La mère rentre à six heures,

    Le père un peu plus tard.

    Et toujours c’est !

    J’ai pas le temps, laisse-moi en paix.

    Refrain chanté     

 

5. J’ai vu l’enfant :

    Ses parents ne vivent plus ensemble.

    Son père peut le voir chaque mois.

    L’enfant est comme tous les enfants.

    Il joue, il rit, il va à l’école.

    Nul ne voit rien.

    Mais dans le cœur une grande douleur.

    Refrain chanté

 

 

     Strophen gesprochen

 

1. Ich gsehl es Chind:

Es hat sehrecklieh dunni Aerm und Bei.

Und riesegrossi Auge.

Es hat Hunger.

Aber niemert bringt em z'ässe.

Vilicht mues es bald schtärhe.

 

 

     Kehrvers gesungen

 

Warum isch es sa uf' Aerde ?

Cha das dann nöd andersch wärde ?

O Vater va alne mer sind jetzt so f'roh,

will du z'allerletscht

wieder zun-is wirsch cho.

Will du z'allerletscht

wieder zun-is wirsch cho   

 

2. lch gsehn es Chind:

Es hat keis Huus meh.

D'Soldate sind cho und hand alles verbrännt.

De Vater und d'Mueter händs mitgnoh.

Wyt ewag ghört me no es Maschinegwehr.

     Kehrvers gesungen

   

3. lch gsehn es Chind:

Es isch im Bett und im Spital.

Es isch ganz wyss im Gsicht und schnuufet

schwar. D'Aerzt chönd nüt meh mache.

D'Eltere händ roti Auge und iri Hand zittered.

     Kehrvers gesungen

 

 

4. lch gsehn es Chind:

Es hät en Schlüssel um de Hals.

D'Mueter chunt erscht am sächsi hei,

de Vater no spöter •

Und immer heisst's:

lch ha jetzt kei Zyt, la mi in Rue

     Kehrvers gesungen

 

5. leh gsehn es Chind:

Sini Eltere läbed nüme zame.

Jede Monet därf's de Vater bsueche.

Das Chind isch wie anderi Chinde:

Es schpielt und lacht und gaht i d'Schuel.

Niemert merkt öppis.

Aber tüf im Harze isch e grosses Weh.

     Kehrvers gesungen

 

 

         Texte        Warum isch es so uf Aerde ?

                          Mica Romano

                          in Neue Weihnachts Lieder, Nr 5

                          bbj-druck ag, CH  8152 GLATTBRUGG

                          près de Zurich

                          fr. : Yves Kéler 23.1.2016 Bischwiller

 

         Mélodie     Warum isch es so uf Aerde ?

                          W.R.Ritter

                          in idem

 

 

 

Le texte

   

   

   

   

   

 

 

 

 

.

Visiteurs en ligne

119954
Aujourd'huiAujourd'hui13
HierHier307
Cette semaineCette semaine602
Ce moisCe mois1328
Tous les joursTous les jours1199548
Template by JoomlaShine