PENTECÔTE





       VIENS, SAINT-ESPRIT, CONSOLATEUR,
        ESPRIT DU CHRIST, LE REDEMPTEUR
          Révision de Viens, ô divin Consolateur 
        Conf. d'Augsbourg 1850, Rec. luth. 1923

      Mélodie : Wie schön leuchtet der Morgenstern
                    Brillante étoile du matin

 



1. Viens, Saint-Esprit, Consolateur,
    Esprit du Christ, le Rédempteur,
    Habiter dans nos âmes.
    Viens, viens, accorde-nous tes dons,
    Couronne-nous, mets sur nos fronts
    Les langues de tes flammes !
    Esprit  De vie,
    Que ta grâce  Prenne place,
    Qu'elle éclaire
    Ame et corps par ta lumière.

2. Féconde source de tout bien,
    Tu es la gloire des chrétiens,
    Tu es saint, juste et sage.
    Pourvois-nous de tes dons divers :
    A ton nom, devant l'univers,
    Nous rendrons témoignage.
    Sans toi  La foi
    Puissant Maître  Ne peut naître :
    Edifie
    Nos cœurs et les sanctifie.

3. Viens, Saint-Esprit, viens, Conducteur,
    Eloigne nos cœurs de l'erreur
    Et guéris nos faiblesses ;
    Esprit, par tes consolations,
    Ton aide au sein des tentations,
    Affermis-nous sans cesse.
    Soutiens  Les tiens :
    Ta lumière  Guide, éclaire
    Pure et sage
    Les chemins de nos voyages.

4. Parole sainte et feu sacré,
    Qui nous appelle à consacrer
    A Dieu nos cœurs, nos âmes,
    Eclaire-nous par ta splendeur
    Et par ta vérité, Seigneur,
    Et fais monter tes flammes !
    Descends,  Répands
    Ta lumière  Salutaire,
    Qu'elle éclaire
    Ton Eglise sur la terre.

5. Esprit saint, change notre cœur,
    Régis nos vies, régis nos mœurs,
    Ote en nous la malice.
    Sois près de nous par ton secours,
    Fais passer saintement nos jours 
    Dans l'honneur, la justice.
    Subviens  Aux tiens
    Et seconde  Dans ce monde
    L'envie sainte
    Qu'ils ont de vivre en ta crainte !

 

              Texte :             Viens, ô divin Consolateur
                                      Anonyme
                                      D'après Veni Sancte Spiritus et reple 11e siècle
                                      Rec. Confession d'Augsbourg 1850, en 5 strophes
                                      Rec. Luthérien 1923, en 3 strophes
                                      rév : Yvers Kéler 13.3.2008

             Mélodie :            Wie schön leuchtet der Morgenstern
                                      Philipp Nicolaï 1599
                                      RA 61, EG 70
                                      fr. : Brillante étoile du matin
                                            LP 90 et 148, ALL 32/15
                                            Oh !  quel éclat sur nos matins
                                            NCTC 183, ARC 367, ALL 32/14

 

Le texte

        Le texte est une traduction de l'hymne latine "Veni Sancte Spiritus et reple animas tuorum - Viens, Saint-Esprit, et remplis les âmes des tiens », du 11e Siècle. Ce chant est une des hymnes composées à la suite du « Veni Creator Spiritus - Viens, Créateur, Esprit » de Rabhan Maur de 809. Martin Luther a repris la première strophe de ce chant, qui existait sous le nom de « Komm, Heiliger Geist, Herre Gott - Viens, Saint-Esprit, Seigneur Dieu », et y a ajouté deux strophes, en 1524.

        L'origine de la traduction, sans nom d'auteur ni de provenance, n'est pas indiquée dans Confession d'Augsbourg 1850, livre qui n'a malheureusement aucune table. D'après le style, il s'agit d'une traduction du 18e Siècle, du type qu'on trouve dans les Cantiques Spirituels de Strasbourg 1758 et suivants. Vu l'emploi de la mélodie allemande « Wie schön leuchtet der Morgenstern », elle provient de milieux luthériens francophones, peut-être de Francfort ou de Montbéliard. Elle rappelle les traductions de Bonsen, et pourrait remonter à lui.

La mélodie

        Voir sous le cantique : « Superbe étoile du matin », de Pierre Valloton