« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

PASSION
EXAUDI

             JESUS, SAINT AGNEAU, ET DOUX to
                        Révision de LP 421

                           Eugène Bersier

    Mélodie : Jésus, agneau saint et doux LP 421
                  Heilger Geist, du Tröster wert RA 123, EG 128

1. Jésus, saint Agneau, et doux,              I
    Qui voulus porter pour nous
    Le poids du divin courroux,

2. Pour ta sainte humilité,                       I + II
    Pour ta grande charité,
    Christ Jésus, sois adoré !

3. Pour l'heure où Gethsémané               II
    T'a vu geindre, prosterné,
    Et les tiens t'abandonner,
 
4. Pour le sang de ta sueur,                    I + II
    Pour la coupe de douleur,
    Nous te glorifions, Seigneur.

5. Pour le jour où tu fléchis                     I
    Sous l'insulte et le mépris,
    Pour la mort que tu souffris,

6. Pour ton corps qui fut percé,               I + II
    Pour ton sang pour nous versé,
    Christ Jésus, sois adoré !

7. Pour l'amour qui fit de toi                    II
    Notre Maître par la foi,
    Tous t'adorent, notre Roi !

8. Gloire au Père et gloire au Fils,             I + II
    Gloire aussi au Saint-Esprit,
    Hier, demain et aujourd'hui. Amen.

 

                  Texte            Jésus, agneau saint et doux
                                       Eugène Bersier 1879
                                       LP 421
                                       Rév : Yves Kéler 29.4.2008

                  Mélodie        LP 421 anonyme

                                       Proposée, en faisant
                                                    des strophes de 3 lignes :
                                       Heilger Geist, du Tröster mein
                                       15e S, Brème 1633    
                                       pour la séquence de Pentecôte
                                       de Stephan Langton 1200
                                       « Veni Sancte Spiritus et emitte »
                                       RA 123, EG 128
                                    

Le texte et la mélodie

        Il s'agit d'un chant de Bersier, le liturge de l'Etoile à Paris, beau-frère de Mlle Hollard, qui a fait les mélodies de la liturgie de Bersier.

        Bersier reprend là une forme de chant pratiquée dans l'Eglise médiévale et restée dans l'Eglise catholique. Son texte se chante sur une mélodie anonyme, avec une répétition à chaque strophe de la phrase : »Nos âmes t'adorent », répétition hors du goût actuel des fidèles. Je propose de reprendre ce texte en le répartissant en 3 vers au lieu de 4, sur la mélodie de la séquence de Stephan Langton (attribution incertaine). Langton (1150-1228) fut professeur de théologie à Paris , puis évêque de Canterbury en 1207.

        Cette mélodie est très méditative, tout en restant vivante, grâce à sa structure de trois vers.

 

 

 

Visiteurs en ligne

105516
Aujourd'huiAujourd'hui91
HierHier322
Cette semaineCette semaine718
Ce moisCe mois5359
Tous les joursTous les jours1055164
Template by JoomlaShine