« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

   
AVENT
NOËL

 

                           AU TEMPS DE L'EMPEREUR AUGUSTE  tt

                          L'ANNONCIATION  ET  LA  VISITATION

                           " CANTIQUE POUR LA FËTE DE NOËL
                          Sur l'Annonce à Marie et sa Visite à Elisabeth "
                                             Luc 1 / 16- 47 

                                 Sur le Chant des Commandements :
                                    " Lève le cœur, ouvre l'oreille "

 

Ce chant peut être chanté de la façon suivante :
 - A l'unisson par toute l'assemblée, comme un cantique habituel
 - En alternance entre :
                deux parties de l'assemblée  I et II
                un groupe ou un chœur  I  et l'assemblée  II
   Les strophes principales sont chantées ensemble  I+II par les   
   deux parties I et II

 

             A.    Au temps de l'empereur Auguste

1. I+II   Au temps de l'Empereur Auguste,
             A côté de Jérusalem,
             Naquit Jésus, le Saint, le Juste, 
             Dans la petite Bethléem.

            2.   I.    L'ange de Dieu, plein de puissance,   
                        Descendit du plus haut des cieux,
                  II.  Afin d'annoncer la naissance
                        D'un Messie, Sauveur glorieux.

3. I.+II   Marie, tout près du mariage
              Avec Joseph de Nazareth,
              Pour louer Dieu, selon l'usage,
              Priait dans sa chambre en secret.
 

B.    L'annonce de l'ange Gabriel à Marie ( pause I )

4. I+II   Gabriel, l'ange, vint chez elle 
             De la part du Dieu  d'Israël.
             La Vierge, étonnée qu'on l'appelle,
             Ecoute l'archange immortel.

            5.  I.    " Pourquoi, dit l'envoyé céleste,
                       " Ton cœur est-il saisi d'effroi ? 
                II.   " Le Seigneur dit, et je l'atteste :
                       " Dieu, l'Eternel, est avec toi. "

            6.  I.     " Le Seigneur te remplit de grâce, 
                        " Bannis la crainte de ton cœur !
                 II.    " Il a tourné vers toi sa face : 
                        " Tu concevras le Rédempteur.       

            7.  I.    " Le nom de l'enfant qui doit naître,
                       " C'est Jésus : " Il vous sauvera ",
                II.   " Il vient de Dieu, il est le Maître,
                       " Du mal il vous rachètera.

8. I+II.   " Sa grandeur ne peut se décrire,
              Son Père est le   Dieu souverain.
              Rien n'arrêtera son empire,
              Son règne n'aura pas de fin. "  

       C.    La réponse de Marie à l'ange Gabriel ( pause II )

9. I+II.   Ce discours lui parut étrange !
              Quand il eut cessé de de parler :
              " Mais comment, dit Marie à l'ange, 
              Pourrais-je, étant vierge, enfanter ? "

              10. I.   " L'Esprit, le Créateur du monde,
                         " Sur toi, dit l'ange, descendra. 
                   II.  " C'est lui qui te rendra féconde, 
                         " Sur toi son ombre s'étendra .

              11. I.   " Ne doute pas de sa promesse
                         " Ni de son infini pouvoir.
                   II.  " Elisabeth, en sa vieillesse,
                         " Vient, elle aussi, de concevoir.

              12. I    Alors Marie, ravie, heureuse,
                         S'écria : " Mon cœur est soumis, 
                   II.  Que Dieu, mon Maître en toute chose,
                         Fasse en moi ce qu'il a promis."

13.I+II.  Et Dieu exauça sa prière :
              Dans ce moment elle conçut
              Jésus, le Christ, la vraie lumière,
              Prince de  vie et de salut !

                                                                                                      
         D.    La visite de Marie à Elisabeth  ( pause III )

14. I+II.   L'ange parti, Marie se lève,
                Quittant promptement  Nazareth,
                Se rend chez Zacharie, le prêtre,
                Pour  visiter Elisabeth.

               15.  I.    Dès que se virent les deux femmes 
                            Et qu'Elisabeth entendit  
                     II.   Dire Marie : " Paix à ton âme ",     
                            L'enfant en elle tressaillit !

               16. I.     " Bienheureuse es-tu, lui dit-elle,
                            " Rien n'égalera ton honneur.
                     II.   " On ne verra jamais mortelle
                            " Qui puisse atteindre ta grandeur.

17. I+II.   " Tu portes le Sauveur du monde,
                Ton sein est béni à jamais ! 
                Par cette humilité profonde,
                Christ pourra nous donner sa paix. "

                 18. I.      " Pour moi, quel honneur que la mère
                               " De mon Sauveur et de mon Roi,
                       II.    " En qui tout Israël espère,        
                               " Daigne venir ainsi chez moi !

                  19. I.     Marie, que tout cela inspire
                               D'amour pour le Dieu d'Israël,
                        II.   Par l'Esprit Saint se mit à dire 
                               Ce beau cantique à l'Eternel :

20. I+II   " Mon âme exalte la mémoire
                " De l'Eternel, mon Rédempteur,
                " Et mon esprit redit la gloire               
                " Du Seigneur, mon Dieu, mon Sauveur,
               

         Texte :      Au temps de l'empereur Auguste
                         d'après un Psautier de Berlin 1744,
                         Bénédict Pictet ? le chant n'est pas dans 
                         "Cantiques sacrez pour les principales 
                          solennitésdes chrétiens" de Pictet
                         Révision : Yves Kéler 2003

        Mélodie :    les Commandements, Loys Bourgeois 1551
                         LP 527, NCTC 391, ARC 883
                         Erheb dein Herz, tu auf dein Ohren
                         RA 185, EG 255

 

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

825930
Aujourd'huiAujourd'hui416
HierHier612
Cette semaineCette semaine1028
Ce moisCe mois14159
Tous les joursTous les jours825930