« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

SAINTE CENE

 

                              PANGE, LINGUA

       ( Pangue, lingua, gloriosi corporis mysterium)
                                            +
              TANTUM ERGO SACRAMENTUM

                            St Thomas d'Aquin

 

                          A

1.Pangue, lingua, gloriosi
 
           Chante, langue, du glorieux
   Corporis mysterium,
            Corps le mystère,
   Sanguinisque pretiosi,
            Et du sang précieux,
   Quem in mundi pretium
            Que pour le prix du monde,
   Fructus ventris generosi,
            Fruit d'un noble ventre,
   Rex effudit gentium.
            Le roi des peuples répandit.

2. Nobis datus, nobis natus
            Pour nous donné, pour nous né
    Ex intacta Virgine
            De l'intacte Vierge
    Et in mundo conversatus,
            Et venu dans le monde,
   Sparso verbi semine,
            Ayant répandu la semence de la parole,
   Sui moras incolatus
            Il acheva le temps de son attente
   Miro clausus ordine.
            De façon admirable.

3. In supremae nocte cenae
            Dans la nuit de la dernière Cène,
    Recumbens cum fratribus
            Reposant avec ses frères, 
    Observata lege plene
             La loi ayant été pleinement observée
    Cibis in legalibus,
             Pour les nourritures légales,
    Cibum turbae duodenae
             En nourriture pour le groupe des douzel
    Se dat suis manibus.
             Il se donne en leurs mains.

4. Verbum caro, panem verum
             Le Verbe chair, en vrai pain
    Verbo carnem efficit:
             Par sa parole fait sa chair,
    Fitque sanguis Christi merum,
             Et le sang du Christ devient une boisson.
    Et si sensus deficit,
             Et si l'intelligence est insuffiante
    Ad firmandum cor sincerum
             Pour fortifier le coeur sincère,
    Sola fides sufficit.
             La foi seule suffit (ou : y supplée).

                          B

5. Tantum ergo sacramentum
             Un si grand sacrement donc
    Veneremur cernui :
             Nous vénérons inclinés,
    Et antiquum documentum
             Et l'ancien modèle
    Novo cedat ritui :
             Cède la place au rite nouveau.
    Praestet fides supplementum
             La foi offre son soutien
    Sensuum defectui.
             A l'insuffisance des l'intelligence.

6. Genitori, Genitoque
             Au géniteur, et à l'Engendré
    Laus et jubilatio,
             Louange et jubilation,
    Salus, honor, virtus quoque
             Salut, honneur, pouvoir
    Sit et benediction :
             Soient, et bénédiction.
    Procedenti ab utroque
             A celui qui procède des deux
    Compar sit laudatio. Amen
             Soit identique louange. Amen.

                Texte :                Pange, lingua
                                           Tantum ergo
                                           St Thomas d'Aquin, 1225-1274
                                           Livres de chants catholiques
 

                                  Pour les commentaires, voir sur ce site :              
            
                     Etudes :     les chants de St Thomas d'Aquin
                     Chants français :  traduction rimée chantable

                              Ma langue chante Jésus-Christ    

                              Si grand donc est ce sacrement  

 

Le texte du chant

        Le " Pange, lingua " dit d'emblée son intention : louer le corps et la sang du Christ, et non pas le Christ lui-même. Il s'agit d'un chant pour la messe, en particulier pour le Jeudi saint, jour de l'Institution de la Cène, centré sur la contemplation du corps et du sang sous les espèces du pain et du vin. Espèces, du latin " species ", ce que voit, ce que Luther appelait "le signe visible."

        Que voit-on sous ce signe ? " Corpus gloriosum ", le corps glorieux, donc ressuscité, du Christ, et " sanguis pretiosus ", son sang précieux, selon la parole de I Pierre 1/19 : " Vous avez été rachetés, non pas à prix d'argent ou d'or, mais par le précieux sang du Christ ". St Thomas insiste sur cet aspect du prix, en employant deux mots : " pretium mundi - prix du monde, ce qu'il en coûte pour racheter le monde", et " pretiosus sanguis - sang qui coûte ".

        Dans la 2ème strophe, il raconte le ministère de la parole du Christ et son achèvement par la Cène. La 3e strophe rappelle que le Christ a célébré la Pâque selon la loi juive, la 4e strophe commente les paroles d'institution. Il emploie une formulation latine impossible à traduire dans une forme chantable. En effet, la concision maximale du latin ne peut être rendue :

        " Verbum caro ,  panem verum,  Verbo carnem efficit"
           le Verbe chair, par son verbe,  fait de sa chair le vrai pain

        Il termine par une affirmation que la foi seule, "sola fides", permet de comprendre cela.
       

 Le "Tantum ergo sacramentum" forme comme une seconde partie du premier, et a la forme d'une action de grâces. Il insiste sur le caractère nouveau du sacrement, " ritus novus - rite nouveau ", qui abolit le " documentum antiquum ", le modèle ancien, c'est-à-dire l'ancienne alliance et son sacrifice sanglant  Une belle doxologie trinitaire achève le chant, reprenant le vocabulaire du Credo de Nicée :  " Genitori genitoque - au géniteur et à l'engendré ", " Procedenti ab utroque compar sit laudatio - à celui qui procède des deux soit identique louange ".

 

  In supremae nocte cenae

. Verbum caro, panem verum

5. Tantum ergo sacramentum

6. Genitori, Genitoque 

Visiteurs en ligne

855443
Aujourd'huiAujourd'hui87
HierHier903
Cette semaineCette semaine5114
Ce moisCe mois18240
Tous les joursTous les jours855443