« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


1ère partie du temps de la Trinité: 1 - 5 : l'Eglise fondée sur la Parole de Dieu

 
D. 56. 3ème Dimanche après la TRINITE       Confession des péchés
(4ème après Pentecôte)                                 et Paroles de grâce

Thème : Le message de la réconciliation
              Evangile : le fils prodigue, Luc 15/11-32
                       ou  : la brebis et la drachme perdue, Luc 15/1-10  


                                                             Conf.péchés 4e. Trinité

1.  Dieu tout-puissant, ta miséricorde est sans fin.
Nous avons péché et commis le mal devant ta face.
Nous avons provoqué ta colère.
Ne te souviens pas de notre faute ;
Etends ta grande miséricorde sur nous.
Aide-nous, Dieu, notre salut.
Pardonne-nous nos péchés, pour l’amour de Jésus-Christ. Amen.

Kyrie
ou   O Dieu, crée moi, Ps 51

P d g :     Esaïe 54/10: 
              Le prophète Esaïe proclame:
              Quand les montagnes s’éloigneraient,
              quand les collines chancelleraient,
              mon amour ne s’éloignera pas de toi, et mon alliance de paix
              ne chancellera pas, dit l’Eternel, qui a compassion de toi.

                                                             (Badische Agende 1963)

(Formule finale)
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux  Ps 32 et 103

 


                                                             Conf.péchés 4e. Trinité

2.  Dieu tout-puissant et plein de miséricorde,
source de tout bien, toi qui connais nos pensées,
nous confessons devant toi que nous avons péché
en faisant ce qui est mal à tes yeux.

Purifie-nous de nos fautes passées.
Fais-nous la grâce de rejeter ce qui nous entraîne au mal,
afin que, délivrés de la domination du péché,
nous produisions les fruits de la repentance.

Dieu de miséricorde, prends pitié de nous :
dans ta bonté, délivre-nous du mal ;
par ta puissance, fortifie notre faiblesse ;
par ta sagesse, guéris-nous de notre aveuglement.
Que de tout notre cœur, de toute notre âme et de toute notre force,
nous cherchions ta face en suivant Jésus-Christ, ton Fils bien-aimé,
pour connaître ainsi la paix et la justice
que tu as promises à ceux qui t’aiment. Amen.

                                                             (Vaud, n° G, p 48)

Kyrie
ou   O Dieu, crée moi, Ps 51

P d g :     I Timothée 1/15
               Paul, l'apôtre, écrit à Timothée : 
               C’est une parole certaine
               et entièrement digne d’être reçue,
               que Jésus-Christ est venu dans le monde
               pour sauver les pécheurs.

(Formule finale)
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux  Ps 32 et 103

 

                                                             Conf.péchés 4e. Trinité
3.  Seigneur Jésus,
nous sommes prompts à rejeter les autres
,
à les mettre en catégories et à les exclure.
Mais toi tu recherches la brebis perdue.
Pardonne-nous notre mépris des autres.
Nous oublions que nous sommes aussi la brebis perdue
que tu veux ramener. Rends-nous la joie de ton salut
et donne-nous un cœur repentant. Amen.

Kyrie
ou   O Dieu, crée moi, Ps 51

P d g :     Jean 10/27-28 
              Jésus dit: Je suis le bon berger,
              mes brebis entendent ma voix, je les connais,
              et elles me suivent : je leur donne la vie éternelle.

                                                             (C.C et Y.K 2008)

(Formule finale)
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux  Ps 32 et 103


                                                             Conf.péchés 4e. Trinité

4.    d'après l'évangile du jour:
       1er évangile: la brebis perdue,   Luc 15/1-10, 
       2ème évangile : le fils prodigue, Luc 15/11-32 

Cette prière est de Jean Tauler, le mystique strasbourgeois,
et date du 14e Siècle. Ce qui explique certaines formules
qui nous sont inhabituelles. Nous vous la proposons pour
un culte de repentance.

       Cette prière peut être dite en alternance par deux officiants, 
       et avec la participation de l'assemblée 

I     Malheur à moi, faible humain et pauvre pécheur,    
      parce que je t'ai abandonné,

      toi mon Père bien-aimé et fidèle,
      toi qui en tout temps m'as accordé amour,
      bienfaits, grâce et fidélité.

II    Malheur à moi, parce que je t'ai fermé mon coeur,   
      dans lequel tu voulais trouver ton plaisir et ta demeure :   
       Je l'ai souillé par de nombreux péchés.

Ass Je suis rempli de péchés,
      et le mauvais esprit habite en moi!
    
 
I     Seigneur, je confesse
      que je suis un grand pécheur.
      Pour autant je n'en espère pas moins de toi
      et je fais confiance à ta bonté sans mesure.

Ass Mes péchés sont si nombreux
      que personne ne peut les compter ;
      mais je sais que ta miséricorde
      est mille fois plus grande et n'a pas de fin.

II    O Père bien-aimé, si tu le veux, tu peux me purifier.
      Guéris mon âme, car je reconnais que j'ai péché contre toi.
      Rappelle-toi, Dieu fidèle, la parole de consolation
      que tu as prononcée par la bouche du prophète (Jérémie),
      quand tu dis: " Reviens à moi, je veux t'accueillir."

I     O Père de toute miséricorde,
      je m'en remets à cette parole de consolation.
      Je me tourne vers toi de tout mon coeur,
      comme si tu n'avais dit cette parole
      à personne d'autre que moi seul.
      Père de lumière, de qui provient tout bienfait,
      je suis le fils perdu,
      moi qui me suis si témérairement éloigné de toi.

  Ass Et comme une brebis égarée loin de toi,
      j'ai perdu et dilapidé tous les biens
      et les dons que tu m'avais accordés dans ta bonté.

II   Je t'ai abandonné, toi la source d'eau vive,
      et j'ai creusé d'autres puits.
      j'ai cherché d'autres plaisirs et satisfactions dans ce monde, 
      dans lesquels ne se trouve ni consolation ni rassasiement.
      Car tous les plaisirs de ce monde sont passagers
      et s'évanouissent comme un souffle.

I     Je t'ai abandonné, toi le pain de vie,
      car j'ai suivi les désirs de ma chair
      et assouvi mes appétits.

Ass  Je t'ai abandonné, toi le bien suprême et parfait,     
       et je me suis tourné vers des choses
       terrestres et passagères.

II   C'est pourquoi je suis aussi nu
      et dépouillé que le fils prodigue. 
      je suis malheureux, pauvre et impur, 

      Mais je te prie, Dieu fidèle,
      ne te souviens plus de mes mauvaises actions
      et de la mauvaise volonté que j'ai montrée envers toi,

Ass  et pour l'amour de ton Fils,
       notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ,
       me pardonner.

I + II + Ass  :   Amen.

                      Johannes Tauler
                      dans Gebetbuch ... Martin Luthers 1852
                      p 438, n° 735

Kyrie
ou   O Dieu, crée moi, Ps 51

Pdg:     Luc 15/1 :
           Jésus dit:
           Il y a plus de joie dans le ciel 
           pour un pécheur qui se repent 
           que pour quatre-vingt-dix-neuf justes
           qui n'ont pas besoin de repentance.

           Que cette parole du Seigneur vous donne
           l'assurance du pardon
           et vous fasse glorifier Dieu dans les cieux.

Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux  Ps 32 et 103

    

                                                             Conf.péchés 4e. Trinité

5.      d’après l’évangile de l’Enfant prodigue, Luc 15/11-32

        Mon Dieu et mon Père,
j’ai péché contre le ciel et contre toi,

et en ta présence,
je ne suis plus digne d’être appelé ton enfant.
J’ai suivi mes désirs et mes passions,
et je t’ai méprisé, Dieu fidèle.
J’ai cherché dans le monde les joies
que je ne trouvais pas en toi.

        Je reviens vers toi, Père très bon,
dont la miséricorde est sans bornes,
et dont la bonté est un trésor infini.

        Je te prie : efface mon péché.
Rends-moi ta grâce,
que j’ai perdue par mes péchés.
Accorde-moi à nouveau ton amour,
Qu’ainsi je puisse me présenter dignement devant toi
(et participer au banquet de la Sainte Cène
que tu as préparé pour moi et les tiens).  Amen.

          D’après  Formulaire de prières
                         Société de St.Jean l’Evangéliste
                         Editeurs pontificaux
                         Desclée, Lefebvre et Cie, 1885, p 36
                        

Pdg : Luc 15/32
         Dieu nous dit, comme au fils aîné de la parabole :
         tu es toujours avec moi, et tout ce que j’ai est à toi..
         Réjouissons-nous, car celui qui était mort est vivant,
         ce qui était perdu est retrouvé.

                                                          Y.K 5.1.2009

6. Prière pour les champs et le bétail

   voir sous D.49 Le dimanche Rogate


 

(Claude Conedera et Yves Kéler 2007)

 

Visiteurs en ligne

119951
Aujourd'huiAujourd'hui290
HierHier282
Cette semaineCette semaine572
Ce moisCe mois1298
Tous les joursTous les jours1199518
Template by JoomlaShine