L. 74

                      CULTE DE LA FETE DE LA REFORMATION

Chers collègues,

        j’ai pensé vous proposer, pour préparer et célébrer les cultes,  des cantiques, des psaumes antiphonés et des textes de prières qui ne figurent pas dans les livres habituels. Ci-dessous, celui de la Fête de la Réformation.

        Les cantiques proviennent de mes travaux divers ou de ceux d’autres compositeurs, les Psaumes antiphonés proviennent de la Liturgie du culte que Claude Conedera et moi plaçons depuis plusieurs années sur mon site internet  chants-protestants.com , que beaucoup connaissent déjà.

        Les textes et chants proposés sont en nombre réduit et donnés à titre d’exemple. Sur le site figurent d’autres propositions, trouvables par les tables et les rubriques du site.  

        Vous souhaitant bonne réception de cette lettre, je vous salue cordialement en Christ. 

                                                        Yves Kéler, 13.10.2011


                      CULTE DE LA FETE DE LA REFORMATION


1e PARTIE : ENTREE DU CULTE

Jeu de musique

2 possibilités :

1.  Chant d’entrée : 1er cantique

     C’est un rempart que notre Dieu  (voir texte  1  plus bas)

     + Psaume 68 alterné (texte 2)

2.  Chant d’entrée : 1er cantique

     Que Dieu se montre seulement, Ps 68 dans livres français

     + Psaume 46 alterné (texte 3)


Salutation brève

Frères et sœurs, nous célébrons en ce dernier dimanche d’octobre la fête de la Réformation, que Martin Luther a commencée le 31 octobre 1517, par l’affichage de ses 95 Thèses à Wittenberg. Nous voulons rendre gloire à Dieu à travers les paroles du Psaume 68, que nous antiphonerons. 

Psaume d’entrée :  antiphoné                             (debout)
                                avec antienne
                                avec Gloria Patri

1.  Psaume 68 (voir texte 2 plus bas)
2 ; Psaume 46 (voir texte 3 plus bas)


Confession des péchés et Paroles de grâce 
      (debout)

1. Dieu saint, tu nous as enrichis et fortifiés par ta parole.
Mais notre foi est faible et notre cœur est déchiré par le péché.
Tu nous as offert à nouveau l’Evangile par nos Pères,
les Réformateurs.
Mais nous n’avons pas été reconnaissants et fidèles.
Pardonne-nous, Seigneur Dieu, tous nos péchés.
Fais-nous persévérer dans l'étude et la connaissance de ta parole,
pour que nous la prenions à cœur.
Donne-nous d'être fidèles
et de te suivre tous les jours de notre vie. Amen.

Assemblée  :  Kyrie
                      ou   O Dieu, crée moi, Ps 51

Paroles de grâce :     Romains 5/1:
               Ecoutez les paroles de l’apôtre Paul :
               Maintenant que nous avons été justifiés par la foi,
               nous avons la paix avec Dieu
               par notre Seigneur Jésus-Christ.
                                       (d'après Badische Agende 1962)

Assemblée :   Gloria in excelsis
                      Ou Oh ! qu’heureux est celui


2e PARTIE :  Prière, lectures et Credo

Salutation   :  P.  Le Seigneur soit avec vous
                       A.  et avec ton esprit

Prière collecte     avec Amen                             (debout)

      Dieu tout-puissant,
donne ton Esprit et ta sagesse divine à ton Eglise,
afin que ta parole circule et croisse parmi nous,
et qu’elle soit prêchée avec joie.
Que par elle, ton Eglise soit édifiée,
pour que nous te servions avec une foi constante
et demeurions dans la confession de ton nom jusqu’à notre fin.

Par Jésus, le Christ, ton Fils et notre Seigneur,
qui avec toi, Père, et l’Esprit saint,
vit et règne dans l’unité d’une même gloire.
                                       (Erneuerte Agende 1900)

Assemblée  :  Amen.

Mot d’ordre

Lectures : A. T    avec graduel ou sans répons   (assis)

                 Epître   avec cantique graduel


Cantique graduel : entre les lectures

Notre salut nous est venu  (Es ist das Heil uns kommen her)
                 (voir texte  4  plus bas)

                 Evangile   introduit par Alléluia       (debout)

                                  achevé par Louange à toi, Seigneur Jésus-Christ

Confession de la foi – Credo                             (debout)


2e cantique : des lectures

Par ta parole, Dieu vainqueur  (Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort)
                 (voir texte  5  plus bas


3e PARTIE : PREDICATION 
                            (assis)
                               Prière d’illumination
                               Lecture du texte
                               Prédication
                               Prière d’action de grâces

Soit : Annonces, (Offrande)
         3e Cantique : de la prédication

Soit : 3e Cantique : de la prédication
          Annonces (Offrande)

3e cantique :  de la prédication

Pour ta cause immortelle, ô Christ  (Die Sach ist dein, Herr Jesu Christ)
            (voir texte 6 plus bas)

Sur ton Eglise, viens, Seigneur (Mégnin)
            (voir texte  7 plus bas)


4e  PARTIE : Prière d’intercession, Notre Père

Prière d’intercession :  Ecténie : pasteur et assemblé        (debout)

Loué sois-tu, Dieu notre Père !
Nous te remercions pour toute la fidélité
et la miséricorde que tu as montrées envers nos pères,
pour toute l’aide merveilleuse que tu leur as accordée,
à eux et à notre Eglise,
dans les temps d’orage et de violence.
Tu as été et tu restes notre forteresse,
notre espérance et notre force ;

Exauce maintenant la prière que nous t’adressons :

I.   Pour notre Eglise et pour les Eglises qui sont en communion avec nous,
pour notre peuple et pour tous ceux qui vivent dans notre pays,
pour l’avancement de ton Evangile parmi nous,
nous te prions, Seigneur :
Assemblée : « Seigneur, exauce-nous. »

II.   Pour la prédication fidèle et puissante de ta parole dans notre Eglise,
contre l’indifférence, l’impiété et les divisions,
pour que tu nous donnes des pasteurs et des maîtres justes,
zélés et courageux, 
nous te prions, Seigneur :
Assemblée : « Seigneur, exauce-nous. »

I.   Pour que ton Eglise soit indemne d’attaques et de persécutions,
pour qu ‘elle garde sa liberté d’agir dans la vérité et dans l’amour,
pour qu’elle puisse te confesser, toi et ton Fils,
devant le monde et les puissants,
nous te prions, Seigneur :
Assemblée : « Seigneur, exauce-nous. »

II.  Pour ceux qui souffrent de discriminations
dans leur pays ou dans la société,
Pour ceux qui sont persécutés, frappés,
afin que tu les sortes de leurs peines,
afin que tu éclaires les persécuteurs
nous te prions, Seigneur :
Assemblée : « Seigneur, exauce-nous. »

I.  Pour que l’impatience et la haine cessent entre les Eglises,
pour que tous reconnaissent qu’ils ont le même Dieu et Père ,
le même Seigneur et Sauveur,
le même Esprit d’amour et de clarté,
la même espérance de la vie éternelle,
nous te prions, Seigneur :
Assemblée : « Seigneur, exauce-nous. »

II.  Pour les pauvres et les malheureux de ton Eglise,
pour les faibles et les petits,
pour les mères et les enfants,
pour les malades, les souffrants et les mourants,
pour nous et nos familles et pour tous ceux que nous te remettons,
nous te prions, Seigneur :
Assemblée : « Seigneur, exauce-nous. »

Verse ton Esprit sur ton Eglise et sur tous tes enfants dans le monde,
sur nous ici rassemblés,
afin que le jour vienne
où il n’y aura plus qu’un seul troupeau sous un seul berger,
Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,

auquel comme à toi, Père, et au Saint-Esprit,
soient louange, gloire et adoration dans tous les siècles.
Assemblée :  Amen 

                                       (d’après Badische Agende 1962)

sans transition :
Notre Père     (avec sainte Cène, après l’épiclèse)


3e PARTIE :  Sortie du culte


Mot d’envoi : alléluiatique, sauf dans la Passion 

Dieu, le Seigneur, est le soleil et le bouclier,
il donne la grâce et la gloire. Alléluia.
Il ne privera d’aucun bien ses fidèles. Alléluia.

Salutation familière et vœux d’une bonne semaine, éventuellement


4e chant : chant de sortie

Notre salut nous est venu, strophe 9 : 
9. Louange et gloire et jour et nuit
                (voir texte  4  plus bas)


Bénédiction

Que la bénédiction et la grâce de Dieu,
(+) le Père, le Fils, le Saint-Esprit,
soient et restent sur vous éternellement. Amen
Allez dans la paix du Seigneur


Jeu de musique

Sortie


         TEXTES A INSERER DANS LE PLAN DU CULTE

 

Confession des péchés et Paroles de grâce      

Autres textes sur mon site www.chants-protestants.com , rubrique Liturgie du culte, Confession des péchés, Pentecôte Trinité

Collecte

Autres textes sur mon site chants-protestants.com , rubrique Liturgie du culte, Collecte, Pentecôte Trinité


TEXTE 1

          C’EST UN REMPART QUE NOTRE DIEU
                  ( Ein feste Burg ist unser Gott)
                              Martin Luther

1. C’est un rempart que notre Dieu :
    Si l’on nous fait injure,
    Son bras puissant nous tiendra lieu
    De cuirasse et d’armure.     
    L’ennemi contre nous
    Redouble de courroux :
    Vaine colère !
    Que pourrait l’adversaire ?
    L’Eternel détourne ses coups

2. Seuls, nous bronchons à chaque pas,
    Notre force est faiblesse.
    Mais un héros, dans les combats,
    Pour nous lutte sans cesse.
    Quel est ce défenseur ?
    C’est toi, puissant Seigneur,
    Dieu des armées !
    Ton Eglise opprimée*
    Reconnaît son Libérateur !

3. Que les démons forgent des fers
    Pour accabler l’Eglise,
    Ta cité* brave les enfers,
    Sur le rocher assise !
    Constant dans son effort,
    En vain, avec la mort,
    Satan conspire :
    Pour briser son empire,
    Il suffit d’un mot du Dieu fort !

4. Dis-le, ce mot victorieux,
    Dans toutes nos détresses !
    Répands sur nous du haut des cieux
    L’Esprit*et ses largesses.
    Qu’on nous ôte nos biens,
    Qu’on serre nos liens,
    Que nous importe ?
    Ta grâce est la plus forte,
    Et ton royaume est pour les tiens.

           Texte :           Ein feste Burg ist unser Gott
                                 Martin Luther, 1529
                                 RA 175, EG 362
                                 frs: Henri Lutteroth 1845
                                        Chants chrétiens

           Mélodie :       Ein feste Burg ist unser Gott
                                  Martin Luther 1529
                                  RA 175, EG 362
                                  Frs: C’est un rempart que notre Dieu
                                         LP 229, NCTC 238, ARC 543,
                                         ALLéluia 37/01


TEXTE 2

                   PSAUME 46 / 2-12                                  
                                                                 Trad Segond 1949

Antienne 1 : Psaume 46, v.8 = 12, intercalé 4 fois, selon proposition
                                              Bible du Centenaire :        
                                              L’Eternel des armées est avec nous,
                                              Le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.
Antienne 2 : Psaume 46/2 :   Dieu est pour nous un refuge et un appui,
                                              un secours qui ne manque jamais
                                              dans la détresse.
Antienne 3 :  Romains 8/37 : En toute chose, nous sommes plus que
                                               vainqueurs par celui qui nous a aimés.

Ant 2     Ant 3

8     I+II    L’Eternel des armées est avec nous,
                Le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.

2     I        Dieu est pour nous un refuge et un appui,
       II       Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.     
3     I        C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée,
       II       Et que les montagnes chancellent au cœur des mers,
4     I        Quand les flots de la mer mugissent, écument,
       II       Se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes.

8     I+II    L’Eternel des armées est avec nous,
                Le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.       

5     I        Mais iI est un fleuve dont les bras réjouissent la cité de Dieu,
       II       La sainte demeure du Très-Haut.
6     I        Dieu est au milieu d’elle :  elle n’est pas ébranlée,
       II       Dieu la secourt dès l’aube du matin.
7     I        Des nations ont grondé, des royaumes se sont ébranlés :
       II       Il a donné de la voix, et la terre a fondu !

8     I+II    L’Eternel des armées est avec nous,
                Le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.

9     I        Venez, contemplez les œuvres de l’Eternel,
       II       Les ravages qu’il a opérés sur la terre.
10   I        C’est lui qui fait cesser les combats jusqu’au bout de la terre ;
       II       Il a brisé l’arc, il a rompu la lance, il a brûlé au feu les chars de guerre !
11   I        Arrêtez, et sachez que je suis Dieu !
       II       Je domine sur les nations, je domine sur la terre !

12   I+II    L’Eternel des armées est avec nous,
                Le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.

Ant 2   Ant 3      Gloria Patri     Ant 2    Ant 3

(Réformation, Confession d’Augsbourg 25 juin,
                       Confessions de foi réformées
Pas de 2eme psaume pour cette fête)


TEXTE 3 :  2 formes


1e forme :

                                                
             PSAUME 68 / 2-4 + 20-21               Trad  Segond 1949

Antienne 1 : Psaume 68/4 :      Les justes se réjouissent,
                                                 ils triomphent devant Dieu.
Antienne 2 : Psaume 113/6-7 : Dieu, qui a sa demeure en haut,
                                                 abaisse le regard et tire
                                                 le pauvre de la poussière.
Antienne 3 : Ephésiens 4/8 :     C'est par grâce que vous êtes sauvés,
                                                 par le moyen de la foi,
                                                 et cela ne vient pas de vous.

Ant 1    Ant 2    Ant 3

2    I    Dieu se lève, ses ennemis se dispersent,
      II   Et ses adversaires fuient devant sa face.
3    I    Comme la fumée se dissipe, tu les dissipes,
      II   Comme la cire fond au feu, les méchants
                disparaissent devant Dieu.
4    I    Mais les justes se réjouissent :
      II   Ils triomphent devant Dieu,
           Ils sont transportés d'allégresse.

Ant 1    Ant 2    Ant 3

20  I    Béni soit le Seigneur chaque jour !
      II  Quand on nous accable, Dieu nous délivre.
21  I    Dieu est pour nous le Dieu des délivrances,
      II  Et l'Eternel, le Seigneur, peut nous garantir de la mort.

Ant 1    Ant 2    Ant 3
Gloria  Patri
Ant 1    Ant 2    Ant 3

 (Claude Conedera et Yves Kéler 2007)


2e forme :

   PSAUME 68/ 4-7 +20-21 +33 +  35-36         Trad Colombe
                                                                              modifiée

Antienne 1 : Psaume 68/21 : L'Éternel a les moyens de nous sortir
                                              de la mort.
Antienne 2 : Psaume 68 /3 :  Comme la cire fond au feu, les méchants
                                              disparaissent devant Dieu
Antienne 3 : Jean 11/25 :      Jésus dit : « Je suis la résurrection et la vie ;
                                              celui qui croit en moi vivra .»

Ant 1     Ant  2    Ant  3

4      I    Les justes se réjouissent, ils triomphent devant Dieu,
             Ils sont transportés d'allégresse.
5     II    Chantez à Dieu, psalmodiez en l'honneur de son nom !
             L'Éternel est son nom : chantez de joie devant lui !
6      I    Le père des orphelins, le défenseur des veuves,
             C'est Dieu dans ses saintes résidences.
7     II    Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés,
             Il délivre les captifs et les rend heureux.
20    I    Béni soit le Seigneur chaque jour !
             Il nous prend en charge, ce Dieu est notre salut.
21   II    L'Éternel a les moyens de nous sortir de la mort.
33    I    Royaumes de la terre, chantez à Dieu,
             Psalmodiez en l'honneur du Seigneur !
35   II    Reconnaissez la puissance de Dieu !
             Sa majesté est sur Israël, et sa puissance dans les cieux.
36    I    De ton sanctuaire, ô Dieu, tu es redoutable.
       II    Le Dieu d'Israël donne à son peuple puissance et pouvoir.
             Béni soit Dieu !

Ant 1     Ant  2    Ant  3
Gloria Patri
Ant 1     Ant  2    Ant  3
 

TEXTE 4

JUSTIFICATION
REFORME

                             NOTRE SALUT NOUS EST VENU
                               ( Es ist das Heil uns kommen her )

                                                 Pierre Lutz

1. Notre salut nous est venu
    De Dieu par pure grâce.
    Les œuvres ne nous sauvent plus,
    Christ seul est efficace !
    La foi regarde à Jésus-Christ,
    Qui pour nous sur la croix souffrit
    La mort à notre place.

2. Nous aurions tous été perdus,
    Tous exclus du Royaume ;
    Mais Dieu nous a donné Jésus :
    Pour nous il s’est fait homme.
    En tout il observa la loi :
    Chassons de nos cœurs tout effroi,
    Dieu n’est plus en colère !

3. Et puisque par Jésus la Loi
    Enfin est accomplie,
    Pour tout chrétien voici la foi,
    Pour toujours établie :
    Rien d’autre que : « Mon saint Seigneur,
    Ta mort me rend déjà vainqueur ;
    En toi seul j’ai la vie. »

                             *

4. Pourquoi faut-il, Jésus, douter,
    Quand ta parole est sûre ?
    Sur toi tout homme peut compter,
    Ton serment nous l’assure :
    « Nul juge ne peut accuser 
    Qui croit et sera baptisé :
    Ma gloire est sa parure. »

5. Est juste seul auprès de Dieu
    Qui croit en ces paroles.
    Toute autre foi n’est qu’un vain feu :
    Laissons là les idoles !
    Seul croit vraiment qui croit en Lui :
    « L’amour ne peut servir autrui
     Que s’il est né du Père ! »

    Gloria
9. Louange et gloire et jour et nuit,
    Pour toutes ces largesses,
    Au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
    L’auteur de ces promesses.
    En nous la grâce achèvera
    La tâche qu’elle inaugura,
    Dans toute sa richesse.
     
      Notre Père
10. Que ton nom soit sanctifi-é
      Par toute créature.
      Ta volonté, Seigneur, Dieu bon,
      Soit faite sans mesure.
      La pain nous soit toujours donné
      Et notre offense pardonnée.
      Du mal délivre-nous. Amen.

                             Texte :        Es ist das Heil uns kommen her
                                                d’après Romains 3/21-28
                                                Paul Speratus, 1523
                                                RA 176, EG 342
                                                fr. : Pierre Lutz, 1976,1985

                             Mélodie :   Es ist das Heil uns kommen her
                                                Mayence 1390, Nuremberg 1523/24
                                                RA 176, EG 342
                                                                              


TEXTE 5

EGLISE    
PAROLE DE DIEU
TRINITE

               PAR TA PAROLE, DIEU SAUVEUR
                  Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort

1.   Par ta Parole, Dieu Sauveur,
      De l’Ennemi rends-toi vainqueur :
      Il cherche à détrôner ton Fils,
      Que tu as fait Seigneur et Christ.

2 .  Jésus, démontre  ton pouvoir,
      O Roi des rois,  l’unique espoir,      
      Défends ta pauvre chrétienté
      Pour qu’elle chante ta bonté.

3.   Dieu Saint-Esprit, Consolateur,
      Donne à ton peuple un même cœur,
      Sois notre ultime réconfort,
      Fais-nous vivre à travers la mort.

             Texre :     Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort,  Martin Luther,1543,
                              RA 158, EG 193
                              frs. Pierre Vallotton,  Georges Pfalzgraf et Yves Kéler, 1982,
                              ABD 528

             Mélodie:  Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort,  Martin Luther, 1543
                              RA 158, EG 193, NCTC 237, deest ARC, ALL deest


TEXTE 6

EGLISE
MISSIONS
PASSION (Laetare)

             POUR TA CAUSE IMMORTELLE, Ô CHRIST
          (Die Sach ist dein, Herr Jesus Christ)

1.   Pour ta cause immortelle, ô Christ,
      Partout nous lutterons.
      Contre ton nom tant d’ennemis
      Toujours se lèveront.
      Notre modèle est Jésus-Christ
      Auquel  tout disciple  est soumis :
      Le grain de blé devra périr
      Pour que l’épi puisse en  sortir.
      En Christ mourons,
      En lui ressuscitons !

2.   Pour notre délivrance à tous
      Le Maître a tant souffert.
      Par son obéissance en tout
      Le ciel nous est ouvert.
      Nous voulons marcher sur tes pas :
      Christ,  ne nous abandonne pas!
      Dans la souffrance ou dans la joie,
      Anime  notre faible foi
      Par ton amour,
      Par ton fidèle amour.

3.   Réponds à l’appel anxieux 
      Des peuples dans la nuit  
      Qui cherchent le chemin de Dieu
      Et restent sans appui. 
      Suscite encor des moissonneurs,
      Fais de nous tous  tes serviteurs.
      Que ta parole aille en tous lieux
      Et qu’on entende jusqu’aux cieux
      Bénir ton nom, 
      O Christ, bénir ton nom.

        Texte :        Die Sach ist dein,  Herr Jesu Christ,  RA 515,
                          Samuel Preiswerk, 1799-1871, 
                          str3: Felizian von Zaremba, 1794-1874
                          frs:  anonyme, Cantate, Bouxwiller,1939;
                          Révision : Yves Kéler, 1985

        Mélodie:     Die Sach ist dein,  Herr Jesu Christ,
                         d’après Joseph Haydn, 1732 - 1809,
                         Sur  ton  Eglise viens, Seigneur, répandre ta clarté,  
                         LP 230, ARC 208


TEXTE 7

EGLISE
REFORMATION

                             SUR TON EGLISE VIENS, SEIGNEUR
                                       ( Révision de LP 230 )

 

1. Sur ton Eglise viens, Seigneur,
    Répandre ta clarté.
    Rends-lui l'espoir, la vérité,
    La foi, la charité.
    Plus que jamais, pour aujourd'hui,
    Elle a besoin de ton appui.
    Seigneur, parle et fais qu'à ta voix,
    Renaissent la foi d'autrefois,
    L'amour, Seigneur,
    Et l'espoir d'autrefois.

2. Si le mal et son impiété,
    Le mensonge et l'erreur
    S'arment contre la vérité,
    Qu'importe leur fureur !
    Cette vérité, divin Roi,
    Est éternelle comme toi,
    Et verra tous ses ennemis,
    Un jour confondus ou soumis,
    Par toi vaincus, et par amour soumis !

3. Tes disciples des anciens jours
    Et nos Réformateurs
    Triomphèrent par ton secours,
    Dans leurs rudes labeurs.
    Glorifie partout ton saint nom,
    Et que chacun dans la moisson
    Où, Dieu, tu voudras l'envoyer,
    Devienne un vaillant ouvrier,
    Oui, qu'il devienne
    Un vaillant ouvrier.

4. Ton évangile, ô Jésus-Christ,
    Jamais ne peut périr.
    Puissions-nous tous, dans ton esprit,
    Combattre, aimer, mourir !
    Guide nos pas, prends-nous la main,
    Fais-nous marcher sur ton chemin ;
    Mets ta parole dans nos cœurs,
    Rends-nous, dès ici-bas, vainqueurs,
    Par toi vainqueurs,
    Par toi toujours vainqueurs !

 

                             Texte :         Sur ton Eglise viens, Seigneur 
                                                 E. Mégnin 1818-1900, LP 230
                                                 rév : Yves Kéler 2005

                             Mélodie :     Die Sach ist dein ; Herr Jesu Christ
                                                 ou: Hier liegt vor deiner Majestät
                                                 Landshut 1777, reprise par
                                                 Joseph Haydn, 1732-1809
                                                 EG 606
                                                 fr. : Sur ton Eglise viens, Seigneur
                                                        LP 230, ARC 208

 

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

609607
Aujourd'huiAujourd'hui95
HierHier773
Cette semaineCette semaine3294
Ce moisCe mois15627
Tous les joursTous les jours609607