L. 35. CULTE ENTIER POUR LE DIMANCHE

          JUB ILATE, 3e après PÂQUES

 

QUELQUES EXPLICATIONS SUR CETTE FETE


a. Le temps de Pâques comprend 6 semaines introduites par 6 dimanches. Il compte ainsi 42 jours, le jeudi de l’Ascension se plaçant au 40e.

Dans le temps de Pâques, les dimanches sont inclus dans la semaine, car tous les jours sont festifs. Alors que dans le temps du Carême, les 6 dimanches s’ajoutent aux 40 jours de semaine, ce qui fait un total de 46 jours. Les deux périodes sont marquées par les noms latins des dimanches, pris des antiennes latines des Psaumes du dimanche, sauf « Rogate - priez », qui résume l’intention du dimanche.

b. Les 6 dimanches se répartissent en 3 paires de 2.

1ère paire : Quasimodo Geniti – Comme des enfants nouveau-nés, buvez le lait…I Pierre 2/2
Misericordias Domini – Je veux chanter les miséricordes de Dieu, Ps. 89/2

Ces 2 dimanches sont consacrés au baptême et au Bon berger, le Christ, qui conduit ses brebis rachetées. Quasimodo suit immédiatement la célébration des baptêmes et l’accession des baptisés à la Sainte Cène au dimanche de Pâques, selon la pratique remontant aux 2e-3e Siècles. Les baptisés abandonnaient leurs vieux vêtements et recevaient des aubes, qu’ils remettaient au dimanche suivant. Alors ils entendaient l’exhortation de l’épître de Pierre : « Comme des enfants nouveau-nés, buvez le lait pur de l’évangile.» A cause de cette coutume des aubes, le dimanche a reçu le nom de « in albis », au double sens de « en aubes » et « en blanc. » D’où le nom allemand et alsacien de « Weisser Sonntag – Wisser Sunda – dimanche blanc. »

Le 2e dimanche après Pâques a deux thèmes.

1° celui du bon berger qui conduit ses brebis régénérées par le baptême et incorporées par la Cène. De là le Psaume de ce dimanche, le 23, et son nom « dimanche du Bon Berger », en allemand « am guten Hirten – au bon berger », appellation employée comme date, de la même manière que « à Pâques ou à la Trinité » dans la chanson de Malbrouque.

2° celui de la miséricorde de Dieu qui nous a permis d’être sauvés par le Christ. L’antienne du Ps. 89/1 est associée au Psaume 33, 2e Psaume de ce dimanche.

2e paire : Jubilate omnis terra – Jubile, terre entière, Ps. 66/1
Cantate Domino canticum novum – Chantez au Seigneur un chant nouveau,
Ps. 98/1.

Dans ces deux dimanches, la création nouvelle est chantée.

1° D’abord la création ancienne de Dieu libérée par la résurrection du Christ du péché qui la tenait prisonnière. D’où la lecture d’A.T. qui est Genèse 1/1-2/4, rappelant la première création, « bonne », du monde par Dieu. Et la lecture de Jean 15/1-10, faisant du Christ le cep et le support des nouvelles créatures que sont les sarments. Précédée de celle de l’épître I Jean 5/1-4, qui rappelle que tout ce processus de renouvellement a sa source dans l’amour de Dieu.

2° Ensuite la création du nouveau peuple de Dieu, l’Eglise, qui chante le cantique nouveau. Ce que signale la lecture d’Esaïe 12/1-6 et celle de Colossiens 3/12-17. L’évangile actuel, Matthieu 11/25-30, sur la louange des enfants, est un choix malencontreux, assez récent, d’après la 2e Guerre mondiale, je crois. L’évangile initial était Jean 16/5-15 (ou 16/16-23), dans la suite des évangiles tirés de Jean, qui vont du dimanche des Rameaux, avec Jean 12 et l’entrée du Christ à Jérusalem, jusqu’au dimanche de la Trinité après la Pentecôte, avec Jean 3/1-8 et l’entretien avec Nicodème parlant du Père et de l’Esprit dans la bouche du Fils. C’est-à-dire que le « cycle du salut », qui comprend la Semaine sainte, la résurrection, l’Ascension et l’envoi du Saint-Esprit, est placé sous l’évangile de Jean. Il ne faudrait pas troubler cette référence au 4e évangile, qui couronne les autres. Dans les autres temps de l’année, les synoptiques dominent.

3epaire : Rogate – priez, de l’injonction de l’épître du jour, I Timothée 2/1-6 : « J’exhorte à
faire des prières. »
Exaudi, Domine, vocem meam – Ecoute, Seigneur, ma voix, du Ps. 27/7

Ces deux dimanches entourent la fête de l’Ascension et préparent, Rogate, au départ du Christ vers Dieu à l’Ascension, et Exaudi, à son retour à la fin des temps et à l’attente de l’Esprit qui viendra à la Pentecôte, qui est le dimanche suivant. Les deux dimanches sont donc consacrés au thème de la prière.

« Rogate » a donné son nom aux « rogations », prières pour l’Eglise, les maisons, les champs, le bétail qu’on tient ce jour-là. De ce dimanche à celui des Récoltes, début novembre ou octobre selon les régions, on priait chaque dimanche pour les champs et le temps favorable.

« Exaudi » est consacré à la prière de l’Eglise pour elle-même, en attendant que le Christ revienne à la fin des temps. C’est pourquoi le thème du dimanche est « l’Eglise dans l’attente. » Dans l’attente de l’Esprit aussi, qui est demandé dans les prières de ce dimanche.

c. le dimanche Jubilate

Le chrétien est une nouvelle créature à l’intérieur d’une création renouvelée. Le mot d’ordre de II Corinthiens 5/17 le souligne : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes so,nt passées, voici toute choses est devenue nouvelle. » Le chrétien veillera donc à vivre selon son appel de déjà ressuscité avec le Christ dans ce monde, en même temps qu’il veillera à la vie nouvelle de la création délivrée du péché des hommes. Ce qui le conduit à veiller à sauver et sauvegarder la création, à faire en sorte qu’elle reste dans ce processus de rachat et qu’elle y entre toujours davantage.

On pourra dans la prédication souligner cet aspect. Cette année, le texte proposé est l’ancien évangile de Cantate signalé plus haut : Jean 16/16-23. Le Christ laisse ses disciples pour revenir un jour. Dans cet intervalle, ils vivent dans cette création, où la vie doit être entretenue si nous-mêmes voulons vivre. Le Christ nous laisse avec une responsabilité envers nous et envers la terre. L’image des souffrances de l’accouchée débouchant sur la joie de la naissance est comme un modèle : faisons que les vies nouvelles placées sur la terre restent des sujets de joie et non de tristesse. La lutte contre le péché qui détruit le monde naturel et humain fait partie des missions du chrétien.

Deux Psaumes sont prévus pour ce dimanche : le 66 : « Jubilez, terre entière », les peuples de la terre (Jubilate est un pluriel) sont appelés à célébrer le Dieu Sauveur, qui a fendu la mer (v. 6), agissant sur la création, et fait passer son peuple, allusion au baptême et rappel du dimanche Quasimodo. « Il a conservé la vie à notre âme » (v.9), parole comprise comme une préfiguration de la résurrection. Le découpage liturgique court retient les versets 1 à 9, mais on peut y ajouter les versets 16 à 20. Si on chante le Psaume selon la belle forme de Valentin Conrart donnée plus bas, on pourra choisir les strophes concernées.

Le 2e Psaume est le 29 intégralement. Ce psaume décrit Iahvé comme maître de la nature et de ses forces, qui apparaît de façon spectaculaire dans tous les phénomènes telluriques ou météorologiques. le Dieu créateur des origines n’est pas relevé, il s’agit plutôt du Dieu qui renouvelle sa création. C’est aussi un texte puissant, qui, antiphoné, marque fortement l’entrée du culte. La forme chantée du Psautier huguenot est peu praticable.

Les chants : plusieurs des chants indiqués ont des mélodies allemandes qui ne sont pas connues dans la francophonie. Dans beaucoup de paroisses alsaciennes, ces mélodies peuvent être employées. Pour la plupart de ces chants, les textes sont en allemand ancien et difficiles à comprendre pour certains. C’est pourquoi je ne les donne pas. Sur mon site www.chants-protestants.com , on pourra retrouver plusieurs textes originaux.

 


CULTE DU DIMANCHE JUBILATE


1e PARTIE : ENTREE DU CULTE

Jeu de musique


1. Chant d’entrée : 1er cantique

La terre est à Dieu, ALL 41/34
Mélodie : Gott liebt diese Welt ALL 41/34, EG 409
La terre est à Dieu, ALL 41-34
Voir Texte 1

 

2. Chant d’entrée : 1er cantique

Peuples, venez et qu’on entende Ps. 66
Mélodie : Peuples, venez et u’on entende LP 27. Ps 66
Vous tous les peuples de la terre NCTC, ARC, ALL 66
Voir Texte 2

 

3. Chant d’entrée : 1er cantique
O princes, que le droit du sang Ps 29
Mélodie : O Ewigkeit, o Donnerwort
Voir Texte 3

 

Salutation (brève : pas de délayage inutile et ennuyeux)


Pasteur : Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
Assemblée : Amen
ou
Pasteur : La grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu, notre Père, et de son
Fils Jésus-Christ.
Assemblée : Amen
ou
Pasteur : Notre aide est dans le nom du Seigneur, qui a fait les cieux et la terre.
Assemblée : Amen


Frères et sœurs, nous célébrons ce matin le dimanche Jubilate, 3e après Pâques. Nous nous réjouissons de la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ au jour de Pâques, et de la délivrance qu’il a apportée à la création captive du péché et aux hommes victimes de leur méchanceté et de celle des autres. C’est pourquoi, rendons gloire à Dieu par les paroles du Psaume 66 (ou 29), que nous antiphonerons :

Psaume d’entrée : antiphoné (debout)
avec antienne
avec Gloria Patri

1er Psaume antiphonéPsaume 66 : 1-9 + 16-20 Voir Texte 4

2e Psaume antiphonéPsaume29/1-11 Voir Texte 5

Gloria Patri : Gloire soit au Père, Lübeck 1532 LP 518, NCTC 376, ARC 821, ALL 63/23
Gloire soit au Père, Francfort 1584 NCTC 379,ARC 824, ALL 61/56
Gloire soit au Père, R. Trunk 1988 ALL 63/41

Confession des péchés et Paroles de grâce

1. Seigneur, notre Dieu,
par Jésus-Christ tu nous as appelés de la mort à la vie.
Ne nous laisse pas mourir dans notre péché,
mais pardonne-nous
et donne-nous des forces nouvelles par ton Saint-Esprit.
Que Jésus-Christ vive en nous et nous en lui !
Libère-nous de nos péchés
et donne-nous l’assurance
que nous te louerons un jour éternellement
dans ton Royaume céleste. Amen.

Kyrie
ou O Dieu, crée moi, Ps 51

P d g : Romains 6/4 :
Comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père,
de même menons une vie nouvelle.

(Badische Agende 1963)

2.Seigneur Jésus, tu es le Cep,
nous sommes les sarments.
Mais nous ne portons pas de bons fruits,
parce que nous ne laissons pas ta parole
(et ton sacrement) nous vivifier.
Pardonne-nous notre péché, émonde-nous,
mais ne nous retranche pas de ton corps.
Ecoute notre requête et prends pitié de nous. Amen.

Kyrie
ou O Dieu, crée moi, Ps 51

P d g : Jean 15/5 :
Celui qui demeure en moi et en qui je demeure,
porte beaucoup de fruit.

(d’après Jean 15/ 1-8. C.C et Y.K 2008)

(Formule finale)
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103


3 Formule pascale brève *

Seigneur, fais lever ton salut sur nous
et dirige nos regards vers les choses d’en haut.
Pardonne nos péchés, donne-nous ton amour,
et mets en nous un esprit d’obéissance
et de bonne volonté. Amen.

Kyrie
ou O Dieu, crée moi, Ps 51

P d g : Philippiens 1/6 :
Celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre,
Dieu, la rendra parfaite pour le jour
de l’avènement de Jésus-Christ.

(Ulrich Altmann 1948)

Formule finale brève : Rendez gloire à Dieu dans les cieux !
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103

* La « forme pascale brève » est une confession des péchés pour le temps de Pâques. Elle met en avant le nouvel homme que le pécheur est devenu par Jésus-Christ ressuscité. Il est maintenant délivré du péché, tout en restant un pécheur. De ce fait, la prière ne s’appesantit pas sur le péché, mais rappelle notre nature pécheresse. La formule finale des paroles de grâce est réduite à sa plus simple expression. Là où l’on s’agenouille toute l’année pour le Confiteor (confession des péchés), on reste debout, ceci pendant tout le temps de Pâques, pour signifier que l’homme nouveau est maintenant dressé et parle face à face avec Dieu.


Kyrie : Seigneur, aie pitié de nous, Luther ALL 61/11
Seigneur, aie pitié de nous, R.Trunk ALL 63/42
Seigneur, aie pitié de nous, Schöberlein ALL 63/42

ou O Dieu, crée en moi, Ps 51, LP 529

Paroles de grâce :

Gloria in excelsis : Gloire soit à Dieu au plus haut des cieux
Spangenberg ALL 63/25
Matthias Greiter, Strasbg ALL63/26

ou : Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103
Mlle Hollard LP 511

 

2e PARTIE : PRIERE, LECTURES, CONFESSION DE LA FOI


Salutation : P. Le Seigneur soit avec vous
A. et avec ton esprit.

Prière collecte avec Amen (debout)


1. Seigneur Jésus, image du Père,
plein de vie et d'amour, de puissance et de gloire,
nous nous réjouissons
de ce que tu nous as fait entrer dans ta communion.
Par toi, nous devenons des créatures nouvelles.
Tel un soleil, tu te lèves chaque jour sur nous,
pour nous faire sortir du froid et de la mort
et pour nous conduire à l'amour et à la vie.
Que ta lumière céleste nous traverse,
que ta parole et ton Esprit habitent en nous,

toi qui, avec le Père et le Saint-Esprit,
vis et règnes dans l'unité d'une même gloire.

Assemblée : Amen.

(Ulrich Altmann 1947, n° 2)

2. Dieu du salut et de la justice,
nous te chantons,
de tout notre cœur et de toute notre âme,
pour la vie que tu nous donnes.
Nous te rendons grâces pour le monde et la délivrance
que tu lui offres par la résurrection de ton Fils.
Nous te glorifions pour l’espérance qui est en nous.

Assemblée : Amen

(d’après Badische Agende 1983,
Ausformungen zu Grundform I, p 50)

3. Seigneur Jésus,
ta résurrection sur notre terre a rendu à celle-ci
l’espoir d’un renouvellement
et d’une délivrance du mal qui la tient prisonnière.
Que la puissance de ta résurrection
fasse reculer les forces du mal et de la mort
qui s’en prennent à tes créatures.
Fais de nous des êtres nouveaux,
qui agissent selon ta volonté.
Apprends-nous à respecter la terre
et ceux qui l’habitent,
afin que toute gloire te soit rendue,

par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui avec toi et le Saint-Esprit, vit et règne,
un seul Dieu, aux siècles des siècles.

Assemblée : Amen. (Y.K. 2011)

Mot d’ordre
Jubilate = 3e Pâques : II Cor. 5/17
Jubilate = 3. Ostern : II Kor. 5/17
Thème : La nouvelle création
Die neue Schöpfung

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature.
Le monde ancien est passé, voici qu’une réalité nouvelle est là.

Ist jemand in Christus, so ist er eine neue Schöpfung.
Das Alte ist vergangen, siehe Alles ist neu geworden.

Lectures bibliques

A. T avec graduel ou sans répons (assis)

Genèse 1/1 – 2/4 : La création du monde (Cette lecture est très longue : on peut la raccourcir en ne prenant que l’un ou l’autre des jours, par exemple selon ce que l’on veut accentuer dans la prédication. Il est possible aussi de lire une partie du texte biblique et de chanter une autre partie prise dans le chant ci-dessous.)



Cantique graduel : entre les lectures

Quand Dieu fit la terre et les cieux, c’était nuit noire en tous les lieux
Mélodie : Geh aus, mein Herz und suche Freud
Kommt her zu mir, spricht Gottes Sohne
Voir Texte 6

 


Cantique graduel : entre les lectures

Il y eut un soir, il y eut un matin
Mélodie : Il y eut un soir, il y eut un matin
Voir Texte 7

Si on ne peut chanter ce texte, faute d’en connaître la mélodie, on peut l’employer comme un
chœur parlé

 

Epître avec cantique graduel

I Jean 5/1-4 : l’amour de Dieu


Evangile introduit par Alléluia (debout)

sur la mélodie : Vulpius ALL 61/74
Trunk ALL63/44

Jean 15/1-8 : Jésus le cep et les sarments

achevé par « Louange à toi, Seigneur Jésus-Christ »
sur la mélodie : grégorienne ALL 63/28
Trunk ALL 63/45


Hymne après l’évangile
Christ est ressuscité De la mort qui l’a frappé
Mélodie : Christ ist erstanden Von der Marter alle
ALL Christ est ressuscité, La mort n’a pas triomphé
Voir Texte 8

Attention à la mélodie des livres français NCTC, ARC et ALL, qui a été simplifiée et
égalisée. Le texte original ici traduit a plus de syllabes dans la ligne 3 de la 2e strophe.

Confession de la foi : Credo, ici ou après la prédication

 

2e Cantique, après les lectures

Jésus, Seigneur ressuscité
Mélodie : Die ganze Welt, Herr Jesu Christ
ou Erschienen ist der herrlich Tag
fr. : Il a paru le jour béni ou Chantez à Dieu d’un même coeur
Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
Voir Texte 9

 

2e Cantique, après les lectures
Que toute la terre proclame ton nom
Mélodie : Soleil de justice
Voir Texte 10

 

2e Cantique, après les lectures
Voici le jour que Dieu a fait
Mélodie : Erschien ist der herrlich Tag = Chantez à Dieu d’un même coeur
Vom Himmel hoch da komm ich her = O Dieu tout-puissant créateur
Voir Texte 11


3e PARTIE : PREDICATION (assis)

Prière d’illumination, Lecture du texte
Prédication, Prière d’action de grâces

Genèse 1/1 – 4a + 26-31 + 2/4a : Récit de la Création

Soit : 3e Cantique : de la prédication
Offrande, (Annonces)

Soit : 3e Cantique : de la prédication
Offrande, (Annonces)


3e Cantique : après la prédication

O Princes, que le droit du sang
Mélodie :O Ewigkeit, du Donnerwort
Voir Texte 12

 

3e Cantique, après la prédication
O Dieu, ta providence
Mélodie : O douce providence
Voir Texte 13

 

4 e PARTIE : PRIERE D’INTERCESSION , NOTRE PERE


Intercession : prosphonèse (debout
ecténie
diaconale

A. Prière ecténie

Peut-être dite par deux officiants, avec répons de l’assemblée

1. Dieu, qui es Dieu d’éternité en éternité,
notre temps est entre tes mains.
Et tu prépares nos routes selon ton plan.
Nous te prions :

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté), ou : Seigneur, exauce-nous.

2. Dieu de lumière et de pitié,
tu brises l’obscurité, tu redresses ce qui faible,
et tu donnes des forces nouvelles aux désespérés.
Nous te prions :

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté)

1. Jésus, le Christ, crucifié et ressuscité,
tu réunis ce qui a été déchiré,
tu pardonnes la faute que nous confessons,
et tu donnes un nouveau commencement.
Nous te prions :

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté)

2. Esprit de Dieu, souffle de vie,
tu rends les forces aux fatigués,
tu consoles les attristés,
et tu nous conduis dans toute la vérité.
Nous te prions :

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté)

1. Saint-Esprit, source de la paix,
tu nous mènes sur les chemins nouveaux de ta justice,
et en toi nous avons espoir pour le monde.
Nous te prions :

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté)

2. Béni sois-tu, Dieu d’éternité,
le Père, le Fils, le Saint-Esprit,
aux siècles des siècles.

Assemblée : Amen.

(Badische Agende 1983,
Ausformung von Teil A, p 44)


B. Prière diaconale

A dire par un Pasteur ou officiant, avec un diacre, par exemple un laïc,
avec répons de l’assemblée

Invoquons le Seigneur, notre Dieu,
qui nous a promis l’aide en tout temps.

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté), ou : Seigneur, exauce-nous.

Diacre (il peut y en avoir plusieurs) :

1. Diacre
Pour notre terre,
que Dieu a créée avec tout ce qui l’habite,
afin qu’il la garde comme la demeure de ses créatures
et qu’il la protège du mauvais usage et de la destruction,
prions le Seigneur :

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté)

2. Diacre
Pour l’humanité violentée et souffrante,
pour le rachat et le salut de laquelle
le Christ est devenu homme,
pour que la paix de Dieu surpasse les conflits
et qu’elle crée la communion entre les peuples,
prions le Seigneur :

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté)

3. Diacre
Pour toute la chrétienté sur la terre,
que l’Esprit de Dieu a appelée
au témoignage et au service,
pour qu’elle confesse avec courage sa foi
et se tourne vers ceux qui on ont besoin d’amour
et d’espérance.
prions le Seigneur :

Assemblée : Kyrie eleison (dit ou chanté)

Pasteur ou officiant

Béni sois-tu, Dieu d’éternité,
le Père, le Fils, le Saint-Esprit,
aux siècles des siècles.

Assemblée : Amen.

(Badische Agende 1983,
Ausformung von Teil A, p 44)


Notre Père (si la sainte Cène est célébrée, après l’épiclèse)


5e PARTIE : Sortie du culte

Mot d’envoi : alléluiatique, sauf dans la Passion : Psaume 111/9

Le Seigneur envoie la délivrance à son peuple, Alléluia,
Il promet que son alliance doit rester éternelle, Alléluia.

Der Herr sendet eine Erlösung seinem Volk, Halleluja,
Er verheisst, dass sein Bund ewiglich bleiben soll, Haklleluja

Salutation familière éventuellement


4e Chant : chant de sortie
A celui qui nous a sauvés
Mélodie : Que Dieu se montre seulement
Voir Texte 14


Bénédiction

Aaronique

Que le Seigneur vous bénisse et vous garde,
Que le Seigneur lève son visage sur vous et qu’il vous soit propice,
Que le Seigneur fasse luire sa face sur vous eyt qu’il vous donne la paix.
Allez dans la paix du Seigneur. Assemblée : Amen, ou chant du triple Amen.

Apostolique

Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ
Et l’amour de Dieu le Père
Et la communion du Saint-Esprit soient et demeurent avec vous.
Allez dans la paix. Assemblée : Amen, ou chant du triple Amen.

Trinitaire

Que le Dieu tout-puissant vous bénisse et vous garde,
(+) le Père, le Fils, le Saint-Esprit. Assemblée : Amen, ou chant du triple Amen.
(Allez en paix)

Jeu de musique


SAINTE CENE
Chants et parties mobiles

 

Chant de Sainte Cène
Christ, romps-nous le pain ALL 24/10
Mélodie : Christ, romps-nous le pain, ALL 24/10
Voir Texte dans ALLéluia

 

Chant de Sainte Cène
Ton Roi t‘invite à la fête
Mélodie : Schmücke dich, o liebe Seele
Pare-nous pour cette fête NCTC 230, ARC 581
Voir Texte 15


Préface

A. Il est véritablement juste et digne de ta gloire et important pour notre salut, de te rendre gloire, Père céleste, Dieu éternel, Créateur des vastes cieux et de la terre. Tu les as créés de ta main et par le souffle de ton Esprit. Tu as incarné dans notre chair le Verbe éternel en ton Fils et serviteur Jésus-Christ, afin qu’il porte le péché du monde et qu’il le régénère par sa résurrection.

C’est pourquoi nous te louons et glorifions, Père céleste, en communion avec toute l’armée des cieux et avec toute ton Eglise sur la terre, et chantons à ta gloire :

Saint, Saint, saint est le Seigneur…

Béni sois-tu, Dieu, notre Père, car tu as accompli le salut par le sacrifice de ton Fils sur le bois de la croix. Et comme le péché est né avec Adam à l’arbre du paradis, ainsi la justice est née à l’arbre de la croix.
Car dans la nuit où il fut livré,…

Prière d’action de grâces

Grand Dieu, tu es la source de notre joie. Tu nous as fortifié par le pain de la vie et la coupe du salut. Fais que nous restions en Jésus et lui en nous, afin que, placée sur son cep, notre vie porte de bons fruits. Nous t’en prions par le Christ, ton Fils, notre Seigneur. Assemblée. Amen. (Die Feier der evangelischen Messe, 2009)

B. C’est notre joie et notre salut de te rendre gloire, Seigneur très saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, en tout temps et en tout lieu, et particulièrement en ce temps de Pâques. Car notre Pâque est sacrifiée Jésus-Christ. Il est le véritable Agneau de Dieu qui porte le péché du monde, qui a détruit notre mort par sa mort, et qui a ramené la vie par sa résurrection.

C’est pourquoi avec tous les anges et les archanges, avec les trônes et les dominations et avec toute l’armée céleste, nous chantons à ta majesté un hymne de louange, et confessons sans fin :

Saint, Saint, Saint est le Seigneur notre Dieu (ou : des armées), la terre entière…

Oui tu es saint, Dieu notre Père, digne de louange et de notre acclamation. Car tu as pris pitié de ton peuple et tu as envoyé ton Fils dans notre chair, afin que, enterré par la mort dans la terre, il la sanctifie et la rachète et en sorte vivant. Par lui notre vieil homme meurt et sa dépouille retourne à la terre, et notre homme nouveau devient une créature nouvelle. Nous bénissons la puissance de ton amour qui nous donne de communier au corps et au sang de ton Fils, maintenant que selon son ordre et ses paroles nous exécutons son propre testament.

Car dans la nuit où il fut livré…

Prière d’action de grâces

Nous te rendons grâces, Dieu tout-puissant, Seigneur Dieu, parce que tu nous as rassasiés par ce don salutaire, et nous te prions dans ta miséricorde : verse dans nos cœurs l’Esprit de ton amour, et fais que ceux que tu as comblés avec ton Agneau de Pâques soient unis dans ta paix. Par ce même Sauveur et Seigneur Jésus-Christ. Assemblée : Amen.

Pour les parties fixes de la Cène, voir à la page finale 42

 



TEXTES A INSERER DANS LE PLAN DU CULTE


TEXTE 1


CREATION, JUBILATE
AMOUR DU CHRIST EGLISE


LA TERRE EST A DIEU
Gott liebt diese Welt

Mélodie : Gott liebt diese Welt


1. La terre est à Dieu : Dans sa main nous sommes
Ses faibles témoins Pour la paix des hommes : La terre est à Dieu.

2. La terre est à Dieu Qui créa le monde.
Il veut le sauver, Car sa grâce abonde : L’amour vient de Dieu.

3. La terre est à Dieu : Sa beauté fascine,
Et dit aux humains La splendeur divine : La gloire est à Dieu!

4.La terre est à Dieu Même avec ses ombres.
Christ, jour lumineux, Brille en la nuit sombre : Christ, amour de Dieu.

5. La terre est à Dieu : Sur la croix Christ saigne.
Par ce précieux sang Il fonde son règne : Christ est Fils de Dieu.

6. La terre est à Dieu : Le Christ ressuscite.
Il sort du tombeau, La mort fait faillite : Christ retourne à Dieu.

7. La terre est à Dieu, C’est notre assurance.
Le Christ reviendra, C’est notre espérance : Le règne est à Dieu.

8. La terre est à Dieu, Dans sa main nous sommes
Ses faibles témoins Pour la paix des hommes : La terre est à Dieu.


Texte Gott liebt diese Welt, Walter Schulz, 1962, EG 409
fr. : Yves Kéler, 1986,
ABD 549 = CARillons 141, texte original
ALL 41/34 La terre est à Dieu, comprenant des modifications

Mélodie . Gott liebt diese Welt, Walter Schulz, 1962, EG 409
ALL 41/34 La terre est à Dieu

 

TEXTE 2 : Psaume 66 chanté


PS 66 PEUPLES, VENEZ, ET QU’ON ENTENDE


Auteur Titre

Marot 1562 Or sus, louez Dieu tout le monde
Conrart 1677 Peuples, venez, et que l’on donne
Egl Réf 1859 Peuples, venez et que l’on donne
EglRéf 1895 Peuples, venez, et qu’on entende
LP 1938 n° 27 Peuples, venez et qu’on entende
Chapal 1995 Vous, tous les peuples de la terre
= NCTC idem
= ARC idem
= ALL idem

Structure poétique : VIII 9f.8, 9f.8 / 9f.8, 9f.8
Mélodie : Ps 118 Célébrez Dieu, rendez-lui gloire
Loys Bourgeois 1543
Ps du dimanche : 2e Epiphanie : v.1-4, 8-9, 16-20 = strophes 1, 2, 4 Pause 8-10
Jubilate : v. 16-20 = strophes 8-10
Emploi: Louange, Action de grâce après des souffrances, persécution, Réforme


Ce Pseaume est un recit de la bonté de Dieu, qu’il a fait jadis sentir à son peuple : & puis comme l’ayant examiné (éprouvé) par diverses afflictions, il a soulagé & secouru, avec protestation de n’estre point ingrat : & aussi le Prophete en la fin appelle Dieu tesmoin de son integrité
(Introduction de 1562)

Bible
1. Peuples, venez, et qu’on entende v. 1-3
Partout votre hymne solennel ! LP 1 rév
Qu’en cris de joie on se répande
Et que l’on chante à l’Eternel !
Dites à Dieu : « Tu es terrible !
Chacun le voit à tes hauts faits.
L’ennemi, qu’on croit invincible,
Te demande humblement la paix ! »

2. Toute la terre est prosternée v. 4-5
Devant ton trône, Dieu Sauveur. LP 2 rév
Et, par tes bienfaits couronnée,
Elle célèbre ta grandeur.
Venez, rendez-lui vos hommages, Pause v. 4
Et jugez d’un commun accord
Si tant de merveilleux ouvrages
Sont d’un autre que du Dieu fort.

3. Israël vit la mer profonde v. 6-7
Se fendre en deux devant ses yeux, C rév
Et le Jourdain retient ses ondes :
Le peuple passa, tout joyeux !
Dieu, dans sa grâce universelle,
Vient en aide à toute nation,
Mais l’orgueilleux et le rebelle
Echouent dans toutes leurs actions.
Pause : v. 7

4. Hâtez-vous, peuples, qu’on entende v. 8-9
En tout lieu bénir le Seigneur ; C rév
Chantez au milieu des offrandes
Un hymne saint en son honneur.
C’est lui qui garde notre vie,
Qui mène les siens à bon port,
C’est lui dont la grâce infinie
Nous a garantis de la mort.

5. Seigneur, ta justice divine v. 10-11
Voulut épurer notre foi, C rév
Comme l’argent que l’on affine
Lorsqu’il n’est pas de bon aloi.
Tu nous avais pris dans les pièges
Que nous tendaient nos ennemis,
Nous subissions leurs sacrilèges,
Nous leur étions alors soumis.

PAUSE

6. Ces tyrans montaient sur nos têtes, v. 12-13
Comme sur le dos des chameaux ! C rév
On nous menait comme des bêtes
A travers le feu et les eaux !
Tu nous délivras par ta grâce,
Nous vîmes des jours plus heureux.
J’ai dit : « J’irai devant ta face
Chanter un cantique joyeux ! »

7. Mon cœur formait en ta présence, v. 14-15
- Ma bouche les a prononcés - C rév
Ces vœux fervents, dans ma souffrance,
Durant mes lourds malheurs passés :
« Je veux revoir, dans tes offices,
L’holocauste se consumer,
Et les agneaux et les génisses,
Et leur chair devant toi brûler ! »
Pause : v. 15

8. Venez tous, et que je proclame, v. 16-17
En la présence du Seigneur, LP 3 + C rév
Le bien qu’il a fait à mon âme,
Alors qu’il m’a vu droit de cœur.
Quand ma bouche a fait sa prière,
Mon Dieu répondit à ma voix ;
Aussi chaque jour j’ai matière
A le bénir mille et cent fois !

9. S’il avait vu que l’injustice v. 18-19
Etait mêlée à mes désirs, C rév
Dieu n’aurait pas été propice,
Car faux serait mon repentir.
Mais quoique mon âme désire,
Mon Dieu me l’accorde soudain,
Car, quand vers lui je me retire,
Aussitôt il me tend la main.

10. Je bénis mon Dieu dans mon âme v. 20
Lui qui m’a toujours écouté, C 10, ½ strophe
Et qui, lorsque je le réclame,
Ne détourne pas sa bonté.
Gloire à Dieu, le Sauveur et Père, Gloria
Gloire à Jésus, le Rédempteur,
Gloire à l’Esprit, qui nous éclaire,
Gloire au Dieu trois fois saint, Seigneur !


Texte Peuples, venez et que l’on donne
Conrart 1677
Peuples, venez et qu’on entende
Egl Réf 1895, LP 1938
rév + Gloria : Yves Kéler 2.5.2007

Mélodie Rendez à Dieu l’honneur suprême s 118
LP N°27 = Ps 66, RA f 12, NCTC 66, ARC 66, ALL 66

Sources et répartition des strophes : retr = retraduit, rév = révisé, id = idem

vers = rimes : r = chez Conrart : nombre de rimes de
1562 réemployées

versets (NCTC idem
Bible Bèze Conrart 1859 1895 LP Kéler Chapal (ARC idem
(ALL idem

1-3 1 1 retr 1 id 1 rév 1 id 1 LP, C 1
4-5 2 2 rév 2 id 2 rév 2 id LP 2 rév ---
6-7 3 3 rév 3 id --- --- C rév 2
8-9 4 4 rév 4 id 3 rév --- C rév ---
10-11 5 5 retr 5a id 4 rév --- C rév 3
PAUSE
12-13 6 6 rév 5b id --- --- C rév 3/4a
14-15 7 7 retr --- --- --- C rév 4b
16-17 8 8 rév 6 5 retr 3 id 3 LP id ---
18-19 9 9 rév 7 --- --- C rév 4c
20 10 10 rév 8 --- --- C rév 4d
+ Gloria

Le texte

Les pauses

Le texte biblique est découpé par trois pauses, l’une au verset 4, l’autre au verset 7, la dernière au verset15, qui répartissent le texte en quatre parties :
v. 1-4 : appel aux peuples à louer Dieu
5-6 : rappel historique : l’Exode
7-14 : rappel historique : les délivrances de Dieu dans les persécutions
le vœu du fidèle (du peuple) délivré
15-20 : appel aux peuples à louer Dieu

Bèze et à sa suite Conrart ne suivent pas ce plan. Ils coupent le texte en deux unités de chant, chacune de 5 strophes (la dernière étant une demi-strophe). Ce découpage coupe le rappel historique des persécutions en deux. Cela montre qu’on voulait chanter tout le texte biblique, mais sans tenir compte du « Sitz im Leben » vétéro-testamentaire. Le chant était considéré comme une louange de Dieu pour aujourd’hui, dans le cadre du système de culte calvinien, dans lequel le texte des 150 Psaumes était réparti en 300 unités de chant, réparties sur 25 semaines.

J’ai repris la PAUSE de Bèze et de Conrart, et indiqué aussi les pauses bibliques. Cela permet de chanter également selon le plan biblique, en fonction des nécessités. La répartition des versets et des strophes de l’année de l’Eglise est indiquée en haut de la page. Ces diverses indications permettront un usage varié du texte.

Chapal

Le texte de Chapal suit le programme rétréci de LP, en rétablissant une strophe supplémentaire, qui est l’écrasement de deux de Bèze-Conrart, et en faisant dans la 4e strophe une sélection de 4 versets sur les 9 de la partie des versets 12à 20.

La mélodie

Pour ce Psaume, Bèze a repris la mélodie de 1543 de Loys Bourgeois pour le Ps 118, traduit par Marot en 1543. La tonalité de la résurrection, à la fois d’Israël avec les Macchabées, et du Christ dans les évangiles, marque cette mélodie et lui donne son caractère.

 

TEXTE 3 : Psaume 29 chanté


JUBILATE,
PSAUME 29, 2e Psaume


O PRINCES, QUE LE DROIT DU SANG Ps. 29
Révision de Cantiques Spirituels n°113

Mélodie : O Ewigkeit, du Donnerwort


Ps. 29
1. O Princes, que le droit du sang v.1-2
A fait monter au plus haut rang,
Acclamez la puissance
De Dieu, le tout-puissant Seigneur,
Rendez, rendez au Créateur
Gloire et magnificence !
Adorez-le dans sa maison,
Par vos chants, par votre oraison.

2. Par son tonnerre dans les airs v. 3-4
S’ébranlent la terre et la mer,
Et sa voix formidable,
Courant sur les frontons des cieux,
Nous annonce un Dieu glorieux,
Terrible et redoutable !
Chacun découvre la splendeur
De sa grâce et de sa fureur !

3. La voix de Dieu renverse, abat v.5-6
Les pins, les cèdres en éclats !
Sa violence extrême
Fait que les arbres les plus forts
S’envolent malgré leurs efforts :
Le Liban tremble même !
Dieu fait bondir monts et coteaux,
Comme les veaux et les agneaux !

4. L’éclair de Dieu va, foudroyant, v. 7-8-9
Déchirant le ciel flamboyant,
Tant sa voix se fait forte !
Les grands déserts sont ébranlés,
La biche, en son lieu reculé,
Met bas et tremble, morte !
Les sombres bois sont incendiés
Par la foudre et sont consumés !

5. Mais dans le Temple du Seigneur, v.10-11
Ton peuple vient chanter l’honneur
De son suprême Juge.
Il chante : « Dieu est souverain :
Il ordonne aux eaux, et soudain,
Il se forme un déluge !
Que Dieu nous accorde sa paix :
Son trône subsiste à jamais ! »
Gloria

6. Gloire au Dieu Père et Créateur,
Gloire à son Fils, le Rédempteur,
Gloire à l’Esprit de même,
Comme il est au commencement,
Hier, aujourd’hui et maintenant,
Au Seigneur, Dieu suprême :
Que Dieu règne en sa sainteté,
Et jusqu’en toute éternité !

Texte : Princes, que le choix ou le sang
Cantiques spirituels de Srasbourg 1758,1808
Traduction anonyme d’un original allemand,
probablement :
Kommt, ihr Gewaltigen, ach kommt
Psaume 29,
dans « Girrendes Täublein », Bouxwiller 1736, n° 201
rév : Yves Kéler, 13.2.2007

Mélodie : O Ewigkeit, du Donnerwort
Johannes Schop 1642, Johann Crüger 1653
RA 151

 

TEXTE 4 Psaume 66 antiphoné


Jubilate Thème :
3e Dimanche après Pâques La nouvelle création

Jubilate Deo, omnis terra, Ps 66/1 : Poussez des cris de joie pour Dieu, terre entière.


Premier Psaume Les trois plans

PSAUME 66 / 1-4 + 8-9 + 16-20 Trad TOB modifiée

Antienne 1 : Psaume 66/1 : Acclamez Dieu, toute la terre, (Alléluia),
chantez la gloire de son nom, (Alléluia).
Antienne 2 : Psaume 33/1 : Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur,
que ses fidèles le louent !
Antienne 3 : Apocalypse 21/5+ 2 Corinthiens 5/1 : Voici, dit le Seigneur,
je fais toute chose nouvelle, (Alléluia),
les choses anciennes sont passées, (Alléluia).

Ant 1 Ant 2 Ant 3

1 I Acclamez Dieu, toute la terre,
2 Chantez la gloire de son nom,
II Glorifiez-le par la louange !
3 I Dites à Dieu : « Que tes œuvres sont terribles !
A cause de ta grande force, tes ennemis te flattent.
4 II Toute la terre se prosterne devant toi,
Elle chante pour toi, elle chante ton nom. »
8 I Peuples, bénissez notre Dieu ;
Faites résonner sa louange.
9 II Celui qui nous fait vivre
N’a pas laissé nos pieds chanceler.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

16 I Venez, vous tous qui craignez Dieu,
Vous m’entendrez raconter ce qu’il a fait pour moi.
17 II Quand ma bouche l’appelait,
La louange soulevait ma langue.
18 I Si j’avais pensé à mal,
Le Seigneur n’aurait pas écouté.
19 II Mais Dieu a écouté,
Il a été attentif à ma prière.
20 I Béni soit Dieu, qui n’a pas écarté de lui ma prière,
II Ni de moi sa fidélité.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

Gloria Patri

Ant 1 Ant 2 Ant 3

 

TEXTE 5 : Psaume 29 antiphoné

Jubilate Thème :
3e Dimanche après Pâques La nouvelle création

Deuxième Psaume Plan ECAAL-ERAL

PSAUME 29 / 1-11 Trad Segond 1949
modifiée

Antienne 1 : Psaume 66/1 : Acclamez Dieu, toute la terre (Alléluia) :
chantez la gloire de son nom (Alléluia).
Antienne 2 : Psaume 29/2 : Rendez à l’Eternel gloire pour son nom !
Prosternez-vous devant l’Eternel
dans son saint parvis.
Antienne 3 : d’après Romains 5/12+21 : Comme par un seul homme
le péché est entré dans le monde,
de même par un seul, Jésus-Christ,
la vie éternelle a été donnée.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

1 I Fils de Dieu, rendez à l’Eternel,
Rendez à l’Éternel gloire et honneur !
2 II Rendez à l’Éternel gloire pour son nom !
Prosternez-vous devant l’Eternel dans son saint parvis.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

3 I La voix de l’Eternel retentit sur les eaux,
Le Dieu de gloire fait gronder le tonnerre ;
II L’Eternel siège sur les grandes eaux.
4 La voix de l’Eternel est puissante,
I La voix de l’Eternel est majestueuse,
5 La voix de l’Eternel brise les cèdres ;
6 II Il fait bondir le Liban comme un veau
Et l’Hermon comme un jeune buffle.
7 I La voix de l’Eternel fait jaillir des flammes de feu.
8 II La voix de l’Eternel fait trembler le désert de Kadès,
9 Comme tremblent les biches qui enfantent.
Elle dépouille les forêts.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

I Dans son palais tout s’écrie : Gloire !
10 L’Eternel était sur son trône lors du déluge :
II L’Eternel trône éternellement.
11 L’Eternel donne la force à son peuple :
L’Eternel bénit son peuple et le rend heureux !

Ant 1 Ant 2 Ant 3

Gloria Patri

Ant 1 Ant 2 Ant 3

(Claude Conedera et Yves Kéler 2007)

 

TEXTE 6

CREATION DU MONDE
SAUVEGARDE DE LA CREATION
1er AVENT
INVOCAVIT
JUBILATE
MARIAGE, 20e TRINITE


QUAND DIEU FIT LA TERRE ET LES CIEUX,
C’ETAIT NUIT NOIRE EN TOUS LES LIEUX

Genèse 1/1 - 2/3
1er récit de la Création

Mélodie : Geh aus ,mein Herz, und suche Freud
Kommt her zu mir, spricht Gottes Sohn


Les cieux et la terre

1. Quand Dieu fit la terre et les cieux, v. 1/1-2
C’était nuit noire en tous les lieux :
L’Esprit frôlait les vagues,
Tout silencieux, comme un oiseau,
Planant, seul, au-dessus des eaux,
Sans frontière et rivage !

2. Dieu dit : « Que la lumière soit ! » v. 3-5
Lumière fut, qui fait qu’on voit,
Dégageant clair et sombre.
Dieu vit : cela était très bien.
Il y eut un soir et un matin :
Le premier jour du monde.

3. Dieu dit : « Qu’il y ait une étendue, v. 6-8
Entre eaux dessous et eaux dessus,
Séparant ciel et terre. »
Dieu mit de l’air entre les eaux !
D’un soir, puis d’un matin, très tôt :
Le second jour du monde.

4. « Que les eaux qui sont sous les cieux v. 9-10
Soient en un même endroit, dit Dieu,
Et que le sol se montre ! »
Dieu appela les eaux la mer,
Et terre ce qui sera vert,
Couvert de toutes plantes.

5. Dieu dit : « Que pousse l’herbe aux champs, v. 11-13
Les arbres, les buissons, portant
Leurs fruits et leur semence ! »
Dieu vit que cela était bien,
Il y eut un soir et un matin :
Troisième jour du monde.
PAUSE I


Astres et animaux

6. Dieu dit : « Qu’il y ait un astre au ciel, v. 14-18b
Marquant le rythme habituel,
Jour et nuit, l’an qui passe ! »
Il fit la lune et le soleil,
Deux luminaires dans le ciel,
Pour éclairer l’espace.

7. Dieu vit que tout était très bien : v. 18c-20
Il y eut un soir et un matin,
Le quatrième au monde.
Dieu dit : « Que des êtres vivants
Grouillent dans l’eau des océans
Et dans les mers profondes ! »

8. Dieu créa les monstres marins, v. 21
Poissons et crabes, les requins,
Tous ces êtres qui nagent.
Il créa aussi les oiseaux.
Dieu vit : cela était très beau :
Cinquième jour du monde.

9. Dieu bénit oiseaux et poissons : v. 22-24
« Multipliez, soyez féconds
Et remplissez la terre ! »
Le jour suivant, les animaux,
Reptiles, rongeurs et bestiaux
Qui peuplent notre sphère.

10. Dieu les fit grands, les fit petits, v. 25
Ces animaux, à l’infini,
Chacun selon l’espèce.
Dieu vit que, depuis le matin,
Ce qu’il a fait était très bien,
Débordant de richesse !


PAUSE II


L’homme et la femme

11. Dieu dit : « Nous ferons maintenant v. 26
L’homme à nous même ressemblant :
Qu’il règne sur le monde,
Sur les oiseaux qui vont au ciel,
Les animaux sous le soleil,
Et dans la mer profonde ! »

12. Dieu fit l’homme à lui ressemblant, v. 27-28d
Image du Dieu tout-puissant,
Il les fit homme et femme.
Il les bénit : « Soyez féconds,
Et dominez sur les poissons,
Maîtrisez l’eau, la flamme ! »

13. « Dominez sur les animaux, v. 29
Qui peuplent l’air, le sol et l’eau,
Toute île et chaque terre.
Voici je vous donne à manger
Les fruits des champs et des vergers,
Légumes verts et herbes ! »

14. Aux animaux et aux oiseaux v. 30-31
Je donne nourriture et eau,
A manger de toute herbe. »
Dieu vit : cela était très bien !
Un jour finit, un autre vient :
Sixième jour du monde.


PAUSE III


Le sabbat et le repos

15. Achevés furent tous les cieux v. 2/1-2
Et leur armée, pour servir Dieu,
La mer, l’eau et la terre.
Dieu regarda : tout était bien !
Il se reposa au matin :
Septième jour du monde.

16. Dieu bénit le jour du repos, v. 3
En fit le jour saint, le plus beau,
Pour admirer son œuvre.
Ce fut le sabbat du Seigneur,
Repos de Dieu le Créateur,
Des animaux, des hommes !

Gloria

17. Gloire à Dieu, puissant Créateur,
Gloire à Jésus, le Rédempteur,
De toute créature,
Gloire à l’Esprit, Consolateur,
Père et Fils, Esprit, Dieu Sauveur
De toute la nature. Amen.
(sur la dernière note)


Texte : Yves Kéler,
D’après Genèse 1/1 – 2/3
+ Gloria
11.6.07, Allevard

Mélodie : Mélodie 1:
Geh aus, mein Herz, und suche Freud
= Nun Hosianna, Davids Sohn
mélodie anonyme
chez Johann Balthazar König 1738
RA 326,
ABD 552

Mélodie 2:
Geh aus, mein Herz, und suche Freud
de August Harder, 1813
EG 503

Mélodie 3:
Kommt her zu mir, spricht Gottes Sohn
15e S., 1530, Nürnberg 1534
RA 410, EG 363
ABD 523

 

TEXTE 7 : Récit de la création chanté


CREATION
SAUVEGARDE DE LA CREATION
1er DIM DE L’AVENT

Si on ne peut chanter ce texte, faute d’en connaître la mélodie, on peut l’employer comme un chœur parlé

IL Y EUT UN SOIR, IL Y EUT UN MATIN

(Marie-Claire Pichaud)

Mélodie : Il y eut un soir, il y eut un matin

I °+ II Refrain Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon.
Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon ;

I Refrain Avant qu’il y eut un soir et qu’il y eut un matin
Dieu prit la parole et dit :

(1er jour)
I 1. Que la lumière éclate, sur l’abîme des eaux,
Que la ténèbre brille, que la lumière soit,
Pour que chante le monde !

I °+ II Refrain Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon.

(2e jour)
II 2. Que s’étende la terre et que recule l’eau,
Que mers et océans existent sous le ciel,
Qu’il y ait des continents.

I °+ II Refrain Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon.

(3e jour)
I 3. Et qu’au sol se répande toute végétation,
Semence, arbres et fruits se renouvelleront
Jusqu’à la fin des temps.

I °+ II Refrain Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon.
Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon ;

(4e jour)
II 4. Qu’il y ait des luminaires, à la voûte du ciel,
Soleil pour vivifier, étoile et lune d’or,
Pour égayer la nuit.

I °+ II Refrain Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon.

(5e jour)
I 5. Que les oiseaux s’ébattent, sous tous les horizons,
Et que les poissons glissent dans la profonde mer,
Que tout se multiplie.

I °+ II Refrain Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon.
Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon ;

(6e jour)
II 6. Animaux de la terre, vivez sous tous les cieux,
Que toutes les espèces, avec leurs descendants,
Peuplent le monde entier.

I 7. Alors Dieu créa l’homme, son image il créa,
Il le fit homme et femme, pour montrer chaque jour
Au monde son amour.

I + II 8. Allez sur les chemins, organisez la terre,
Que tout ce qui respire, partout sous le soleil,
Trouve sa nourriture.

I °+ II Refrain Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon.
Il y eut un soir, il y eut un matin,
Et Dieu vit que cela était bon ;

(7e jour)
I + II 9. Béni soit le Seigneur, Dieu de la Création,
Qui terminant son œuvre, a créé le sabbat,
Pour son adoration.

I °+ II Refrain Aujourd’hui, chaque soir, demain, chaque matin,
Rendons gloire au Seigneur, car il est bon !
Aujourd’hui, chaque soir, demain, chaque matin,
Rendons gloire au Seigneur, car il est bon !

 

Texte Il y et un soir, il y eut un matin
Marie-Claire Pichaud, années 1970
Compléments :
Claude Bantz, * 1942, Bischeim 1975
Yves Kéler 1986
Petit livre rouge du Seigneur, Bischhel, 1970 ss

Mélodie Il y eut un soir, il y eut un matin
Marie-Claire Pichaud 1970 environ


Le texte et la mélodie

Ce chant provient d’un disque que Marie-Claire Pichaud a édité dans les années 70. Je ne sais pas où l’on peut trouver la mélodie actuellement. A Bischheim, Claude Bantz, membre puis dirigeant de la chorale, compléta le texte de quelques ajouts. Nous décidâmes de mettre tout le récit de Genèse 1 en forme, ce que je fis en reprenant les parties existantes et en les complétant.

Le refrain et les strophes ont des mélodies différentes. En caractères droits : la mélodie du refrain ; en caractères italiques : la mélodie des strophes.

Si on ne dispose pas de la mélodie, on peut employer ce texte comme un chœur parlé.


TEXTE 8


CHRIST, EST RESSUSCITE
DE LA MORT QUI L’A FRAPPE
Christ ist erstanden

Attention à la mélodie des livres français NCTC, ARC et ALL, qui a été simplifiée et égalisée. Le texte original ici traduit a plus de syllabes dans la ligne 3 de la 2e strophe.

Christ, est Ressuscité
De la mort Qui l’a frappé !
Réjouissons-nous tous en chœur :
Christ est notre Défenseur.
Kyrieleis (Alléluia)
S’il n’était ressuscité
Nous n’aurions pas été sauvés !
Puisqu’il est ressuscité,
Nous bénissons Dieu pour l’éternité.
Kyrieleis (Alléluia)


Alléluia, Alléluia, Alléluia !
Réjouissons-nous tous en chœur :
Christ est notre Défenseur.
Kyrieleis (Alléluia)


Texte : Christ ist erstanden
(Christus resurrexit germanice)
Bavière/Autriche, 12e à 15e Siècle
RA 92, EG 99
fr. : Yves Kéler 1971

Mélodie : Christ ist erstanden
Salzburg, Autriche 1160/1431
Tegernsee, Bavière 15e Siècle
Wittenberg 1529
RA 92, EG 99
fr. : Christ est ressuscité
(mélodie simplifiée)
NCTC 207, ARC 477, ALL 34/07

 

TEXTE 9


PÂQUES
JUBILATE


JESUS, SEIGNEUR, RESSUSCITE
Die ganze Welt, Herr Jesu Christ

Friedrich Spee

Mél: Die ganze Welt, Herr Jesu Christ


1. Jésus, Seigneur, ressuscité,
Alléluia, Alléluia,
Tu réjouis le monde entier,
Alléluia, Alléluia.

2. L’armée des anges chante aux cieux,
Alléluia, Alléluia,
L’Eglise aussi en tous les lieux.
Alléluia, Alléluia.

3. Les arbres viennent à verdir,
Alléluia, Alléluia,
Tout va fleurir qui peut fleurir,
Alléluia, Alléluia,.

4. Le rossignol, de son chant clair,
Alléluia, Alléluia,
Tous les oiseaux emplissent l’air,
Alléluia, Alléluia.

5. Brille à nouveau un frais soleil,
Alléluia, Alléluia,
Et tout retrouve son éveil,
Alléluia, Alléluia.

6. Jésus, Seigneur, ressuscité,
Alléluia, Alléluia,
Tu réjouis le monde entier,
Alléluia, Alléluia.


Texte Die ganze Welt, Herr Jesu Christ 1623
Friedrich Spee 1591-1625
EG 110
fr. : Yves Kéler 22.4.2007

Mélodie: Die ganze Welt, Herr Jesu Christ
Cologne 1623
EG 110

Forme raccourcie :
Peut se chanter sur : Erschienen ist der herrlich Tag
fr. : il a paru le jour béni
Herr Jesu Christ, dich zu uns wend

1. Jésus, Seigneur, ressuscité,
Tu réjouis le monde entier,
L’armée des anges chante aux cieux,
L’Eglise aussi en tous les lieux.

2. Les arbres viennent à verdir,
Tout va fleurir qui peut fleurir,
Le rossignol, de son chant clair,
Tous les oiseaux emplissent l’air.

3. Brille à nouveau un frais soleil,
Et tout retrouve son éveil,
Jésus, Seigneur, ressuscité,
Tu réjouis le monde entier.



TEXTE 10


PAQUES
MISSIONS


QUE TOUTE LA TERRE PROCLAME TON NOM
Révision de LP 218 + strophes originales

Mélodie : Que toute la terre proclame ton nom
Soleil de justice


1. Que toute la terre
Proclame ton nom,
Jésus, Fils du Père,
Christ, notre rançon !
Que tout genou plie
Devant ta grandeur,
Prince de la vie,
Toi, notre Sauveur !

2. Seigneur, qui fis naître
Les eaux et les mers,
Qui fis apparaître
L’immense univers.
Parole éternelle,
Verbe et Créateur,
Une chair mortelle
Voila ta splendeur !

3. Pour notre humble terre
Tu quittes ton ciel.
Pour notre misère
Ton trône éternel.
Tu laisses ta gloire,
Tu prends nos douleurs,
Et par ta victoire
Tu sèches nos pleurs.

4. L’amour est immense :
Qui peut l’exprimer ?
Mais tant de clémence
Nous force à t’aimer !
Victime innocente
De tous nos péchés,
Ta croix triomphante
Nous a rachetés.

5. Seigneur de nos âmes,
Que brûlent nos cœurs
De tes saintes flammes :
Christ, rends-nous vainqueurs !
Nous attendons l’heure
D’entrer dans ton ciel :
Avec nous demeure,
Sauveur éternel !


Texte Que toute la terre Acclame ton nom
Edmond Monod 1895
LP 218
+ autres strophes « Chants populaires »
de Ruben Saillens
rév: Yves Kéler 1985, 2009

Mélodie : Que toute la terre Acclame ton nom
Air gallois
LP 218

ou Soleil de justice
Dr Croft 1678-1727 ( ?)
LP 217


Le texte :

Le texte du chant est mutilé dans LP. De plus, on a découpé le chant en demi-strophes qu’on a réorganisées dans un autre ordre. « Chants Populaires » le donne intégralement et dans le bon ordre des parties. Le texte ci dessus est conforme à l’ordre de Monod, nonobstant les corrections dues à la révision. En effet, le texte comprend plusieurs erreurs d’accent, à cause des verbes au passé qui font tomber l’accent sur la fin du mot. J’ai mis le présent, qui fait avancer l’accent des dysyllabes sur la première. Ce qui a permis d’enlever ces chutes erronées.

Ce chant d’Edmond Monod est composé sur la base d’un découpage d’un vers de 11 pieds en deux hémistiches de 6 pieds féminins et 5 pieds masculins :« Que toute la terre Acclame ton nom ». Or il faudrait chanter, selon le rythme de la mélodie, le vers d’un trait, et pas le couper, même si la mélodie prévoit un silence d’un temps. Cela conduit à avoir au début du chant un passage du vers féminin au vers masculin par une voyelle au lieu d’une consonne, ce qui fait hiatus. « Que toute la terre Acclame ton nom. » C’est pourquoi je prose de remplacer « Acclame » par « Proclame. »


La mélodie :

La mélodie d’origine, donnée pour un air gallois, est une trace du rôle important joué par les pasteurs gallois en France, et particulièrement en Bretagne, au 19e Siècle. Cette mélodie est relativement difficile : il ne faut ne pas la chanter trop vite, mais comme le choir anglais, retenu et mélodieux. Réunir aussi les deux parties du vers en une phrase musicale, sans marquer l’arrêt de la césure.

Si cette mélodie est difficile pour la paroisse, on peut prendre « Soleil de justice », qui s’adapte très bien au texte.

 

TEXTE 11

PÂQUES Cantate

VOICI LE JOUR QUE DIEU A FAIT
Das ist der Tag, den Gott gemacht

Mélodie : Vom Himmel kam der Engel Schar
Vom Himmel hoch da komm ich her


1. Voici le jour que Dieu a fait,
Qui porte au monde entier la paix !
Il vous faut tous vous réjouir :
Le Christ vous ouvre l’avenir.

2. Le deuil du monde est dissipé,
La nuit mortelle est éclairée
Christ ressuscite en Dieu puissant,
Se montre aux siens, fort et vivant.

3. En lui nous sommes baptisés
En sa mort et ressuscités,
Nous est offert le Saint-Esprit
Qui nous confirme dans la vie.

4. Nous regardons à Jésus-Christ,
Lui notre espoir, notre aujourd’hui.
Il est le Cep, nous les sarments :
Sauvé qui croit dès maintenant !

5. Chantez à Christ un chant nouveau,
Un chant d’amour puissant et beau,
Il vous faut tous vous réjouir :
Le Christ vous ouvre l’avenir.


Texte Das ist der Tag, den Gott gemacht
d’après Heinrich Bone 1851
Gotteslob stuttgart 1975, N° 220
fr. : Yves Kéler 3.3.2012

Mélodie: Vom Himmel hoch da komm ich her
Matin Luther, 1535
EKG 16, RA 40, EG 24
fr: : Dieu le tout-puissant Créateur
LP 92
O Dieu, tout-puissant créateur
NCTC 180, ARC 358, ALL 32/05

Mélodie: Vom Himmel kam der Engel Schar
15e Siècle profane,
spirituel Wittenberg 1535
RA 41, EG 25


Texte original

1. Das ist der Tag, den Gott gemacht,
Der Freud in alle Welt gebracht.
Es freu sich, was sich freuen kann,
Denn Wunder hat der Herr getan.

2. Verklärt ist alles Leid der Welt,
Des Todes Dunkel ist erhellt.
Der Herr erstand in Gottes Macht,
Hat neues Leben uns gebracht.

3. Wir sind getauft auf Christi Tod
Und auferweckt mit ihm zu Gott.
Uns ist geschenkt sein Heilig Geist,
Ein Leben, das kein Tod entreisst.

4. Wir schauen auf zu Jesus Christ,
Zu ihm, der unsre Hoffnung ist.
Wir sind die Glieder, er das Haupt;
Erlöst ist, wer an Christus glaubt;

5. Nun singt dem Herrn ein neues Lied,
In aller Welt ist Freud und Fried.
Es freu sich, was sich freuen kann,
Denn Wunder hat der Herr getan.

 

TEXTE 12


JUBILATE, 2e Psaume
PSAUME 29


O PRINCES, QUE LE DROIT DU SANG Ps. 29
Révision de Cantiques Spirituels n°113


Mélodie : O Ewigkeit, du Donnerwort

Ps. 29
1. O Princes, que le droit du sang v.1-2
A fait monter au plus haut rang,
Acclamez la puissance
De Dieu, le tout-puissant Seigneur,
Rendez, rendez au Créateur
Gloire et magnificence !
Adorez-le dans sa maison,
Par vos chants, par votre oraison.

2. Par son tonnerre dans les airs v. 3-4
S’ébranlent la terre et la mer,
Et sa voix formidable,
Courant sur les frontons des cieux,
Nous annonce un Dieu glorieux,
Terrible et redoutable !
Chacun découvre la splendeur
De sa grâce et de sa fureur !

3. La voix de Dieu renverse, abat v.5-6
Les pins, les cèdres en éclats !
Sa violence extrême
Fait que les arbres les plus forts
S’envolent malgré leurs efforts :
Le Liban tremble même !
Dieu fait bondir monts et coteaux,
Comme les veaux et les agneaux !

4. L’éclair de Dieu va, foudroyant, v. 7-8-9
Déchirant le ciel flamboyant,
Tant sa voix se fait forte !
Les grands déserts sont ébranlés,
La biche, en son lieu reculé,
Met bas et tremble, morte !
Les sombres bois sont incendiés
Par la foudre et sont consumés !

5. Mais dans le Temple du Seigneur, v.10-11
Ton peuple vient chanter l’honneur
De son suprême Juge.
Il chante : « Dieu est souverain :
Il ordonne aux eaux, et soudain,
Il se forme un déluge !
Que Dieu nous accorde sa paix :
Son trône subsiste à jamais ! »

Gloria

6. Gloire au Dieu Père et Créateur,
Gloire à son Fils, le Rédempteur,
Gloire à l’Esprit de même,
Comme il est au commencement,
Hier, aujourd’hui et maintenant,
Au Seigneur, Dieu suprême :
Que Dieu règne en sa sainteté,
Et jusqu’en toute éternité !


Texte : Princes, que le choix ou le sang
Cantiques spirituels de Srasbourg 1758,1808
Traduction anonyme d’un original allemand,
probablement :
Kommt, ihr Gewaltigen, ach kommt
Psaume 29,
dans « Girrendes Täublein », Bouxwiller 1736, n° 201
Rév : Yves Kéler, 13.2.2007

Mélodie : O Ewigkeit, du Donnerwort
Johannes Schop 1642, Johann Crüger 1653
RA 151


TEXTE 13


AMOUR DE DIEU
JUBILATE, La nouvelle création

O DIEU, TA PROVIDENCE
Rév de LP 78 O douce providence

Mélodie : O douce providence


1. O Dieu, ta providence
Nous donne à pleines mains
Des dons en abondance
Et nous comble de biens.
Qui pourrait méconnaître
De qui sont ces présents,
Et ne pas se remettre
Entre tes bras puissants !

2. Dans toute la nature
On voit briller tes dons
Jusque sur la verdure
Et l’émail des gazons.
Tu donnes leur parure
Aux lis éblouissants,
Tu fournis leur pâture
Même aux oiseaux naissants.

3. Tu verses tes richesses
Sur la fleur du printemps,
Tu étends tes largesses
Jusqu’à l’herbe des champs.
Que fera ta clémence
Pour ceux que tu chéris,
Sur lesquels ta puissance
Imprime ton Esprit ?

4. Oui, ta sollicitude
Veille à tous nos besoins
Laissons-là l’inquiétude
De nous, Dieu, tu prends soin !
Seigneur, tu es un Père
Qui nous porte en son cœur,
Et la plus tendre mère
N’eut jamais ta douceur !

5. Attache-toi, mon âme,
Au Seigneur par la foi.
Si son amour s’enflamme,
Tous le reste est à toi !
Au chrétien qui se donne
Au Sauveur glorieux,
La vie et la couronne
Sont réservés aux cieux.


Texte : O douce providence, auteur anonyme,
dans Recueil de Saint Sulpice, catholique,
Paris, 1772
Louange et Prière 86
Révision : Yves Kéler, 9.4.2005

Mélodie : O douce providence
(Aurelia)
M.S.S. Wesley 1876 (petit-fils de John Wesley)
LP 86
L’Eglise universelle ABD 522, ALLéluia 36/17

 

TEXTE 14

A CELUI QUI NOUS A SAUVES


« CANTIQUE VII, POUR LE JOUR DE PÂQUES »
Sur le Chant du Ps. LXVIII (Ps 68)
« Que Dieu se montre seulement »
A celui qui nous a sauvés,
Et dont le sang nous a lavés,
L’honneur et la puissance !
D’esclaves Christ nous a faits rois :
Acceptons ses nouvelles lois,
Rendons obéissance !
Tous célébrons sa charité,
Proclamons sa fidélité,
Disons avec les anges :
« Digne est l’Agneau de recevoir
« Magnificence, honneur, pouvoir,
« Gloire, hommage et louange. »


Texte : Bénédict Pictet 1705. Révision : Yves Kéler 1980

Mélodie : Ps 68 Que Dieu se montre seulement, Genève 1551
LP 29, RA f 21, NCTC68, ARC 68
de « Es sind doch selig alle, die » Matthias Greiter, 1525
RA 191, EG 582


PARTIES FIXES DE LA SAINTE CENE

Dialogue Eucharistique

Pasteur : Le Seigneur soit avec vous
Assemblée : et avec ton esprit.
Pasteur : Elevez vos cœurs vers le Seigneur !
Assemblée Nous les tenons près de lui.
Pasteur : Rendez grâces au Seigneur !
Assemblée : Cela est juste et bon


Sanctus

Saint est Dieu le Père, Saint est Dieu le Fils Wittenberg 1543 RAf NCTC 351
Saint, Saint, Saint est le Seigneur notre Dieu Bortnianski LP 531, ARC 862
Dieu saint, Dieu saint, Dieu très saint Steinau-Bach ARC 861
Saint, Saint, Saint est le Seigneur Trunk ARC 864, ALL 63/46
Saint, Saint, Saint est le Seigneur Humber ALL 63/55

(Le texte du Sanctus + Benedictus est l’assemblage de deux textes bibliques : « Saint, Saint, Saint est le Seigneur des armées (modifié en « Dieu de l’univers. ») Toute la terre est remplie de sa grâce (Esaïe 6/ 3.) Hosanna dans les lieux très hauts ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux ! (Mathieu 21/13) » Les autres chants proposés dans les livres qui s’éloignent de cette forme de base ne peuvent être appelés Sanctus, et ne devraient pas être employés dans la Sainte Cène.)
Paroles d’Institution

Notre Seigneur Jésus-Christ,
dans la nuit où il fut livré, prit du pain,
rendit grâces, le rompit,
le donna à ses disciples en disant :
« Prenez, mangez, ceci est mon corps. »

De même après le souper,
il prit la coupe, rendit grâces,
la leur donna en disant :
« Buvez-en tous.
Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang,
qui a été répandu pour vous en rémission de tous vos péchés. »

Faites ceci en mémoire de moi,
chaque fois que vous en boirez.
Car, je vous le dis,
je ne boirai plus de ce fruit de la vigne,
jusqu’à ce que je le boive nouveau dans le royaume de mon Père. »

Didaché

Et comme les épis jadis épars dans les campagnes
sont maintenant réunis, sur cette table, dans ce pain,
et comme les grappes jadis dispersées sur les collines
sont maintenant réunies dans ce vin,
ainsi, Seigneur, rassemble toute ton Eglise
des extrémités de la terre dans ton Royaume,
afin qu’un jour, avec tous tes rachetés,
nous puissions te prier comme ton Fils nous a appris à le faire :


Christ, Agneau de Dieu

Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Oh ! prends pitié de nous !
Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Oh ! prends pitié de nous
Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Accorde-nous ta paix ! Amen.

Agnus Dei : Christ, Agneau de Dieu Luther NCTC 353, ARC 875, ALL 63/43
Christ, Agneau de Dieu Trunk ALL 63/49

(L’Agnus Dei est chanté pendant la préparation des espèces sur la table : placer les hosties ou le pain levé dans les plateaux (patènes) depuis la boîte de réserve (ciboire), et verser le vin de la cruche dans la ou les coupes (calices). Il se chante trois fois, selon l’habitude fixée au 15e Siècle, après l’introduction des hosties prédécoupées. Deux fois : « Oh ! prends pitié de nous », une fois : « accorde-nous ta paix »)

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

609607
Aujourd'huiAujourd'hui95
HierHier773
Cette semaineCette semaine3294
Ce moisCe mois15627
Tous les joursTous les jours609607