L. 48. CULTE ENTIER POUR LE
6e DIMANCHE APRES LA TRINITE
= 7e APRES LA PENTECÔTE
7 juillet 2013


Mesdames et Messieurs les pasteurs et prédicateurs laïques,

je vous salue cordialement en ce début de juin. Sous peu nos paroisses entreront dans le calme de l’été, et vous prendrez quelques vacances que je vous souhaite bonnes. Pour le mois de juillet et son premier dimanche, je vous propose le 6e dimanche de la Trinité, consacré au mémorial du baptême. Cette liturgie peut aussi servir au 1er dimanche après l’Epiphanie, ou au 1er après Pâques, Quasimodo geniti.

Mini-Pub

Mon livre intitulé « Martin Luther, les 43 chants de Luther », paraîtra début septembre sauf accroc, et sera disponible pour la Fête des Protestants à la fin du mois, aux stands d’Olivétan et d’Oberlin.

Je tiendrai une conférence sur ce sujet, avec en principe le titre « Martin Luther et ses chants, un examen des sources du chant protestant », dans le cadre de la Fête des Protestants, dont l’organisation m’a fait l’honneur de l’accepter. Cette conférence se tiendra le samedi 28.9, dans l’après-midi. Une heure et demi nous sera accordée, pour que l’on puisse débattre du sujet et répondre aux questions. J’ai donc l’honneur de vous inviter à cette conférence et à y inviter vos paroissiens.

Article

« Le Mariage pour tous », par Bernard Laiblé, pasteur à la retraite et ancien inspecteur de l’ECAAL. Bernard Laiblé a écrit un article très documenté sur la question homosexuelle et la loi sur le mariage. Il a envoyé ce texte à tous les pasteurs de l’Uepal, qui unit luthériens et réformés d’Alsace-Lorraine. A ceux des autres Eglises qui n’ont pas reçu ce texte, je signale qu’il se trouve sur mon site www.chants-protestants.com , sous ETUDES, ch. E. Etudes dogmatiques et éthiques, 6c : Le mariage pour tous, Bernard Laiblé. Deux documents plus anciens : en 6a, une lettre aux Dernières nouvelles de Strasbourg de moi, et en 6b la position de l’Etat canadien envers les Eglises.


LE 6e DIMANCHE APRES LA TRINITE


QUELQUES EXPLICATIONS SUR CETTE FETE


Le 6e et le 7e dimanche après la Trinité

Le 6e dimanche après la Trinité fait partie du groupe des 7 premiers dimanches du temps de la Trinité, consacrés aux fondements de l’Eglise : la Parole (5 dimanches) et les Sacrements (2 dimanches). Ce 6e dimanche porte le titre de « Dimanche du Mémorial du Baptême – Taufgedächtnis-Gottesdienst. » Le 7e, consacré à la Cène, s’appelle « Dimanche du Mémorial de la Cène – Abendmahlgedächtnis-Gottesdienst. » Ces deux dimanches concernant les sacrements prennent place après les 5 premiers, consacrés à la parole. Remettons le 6e dimanche dans son contexte.

Les 5 premiers dimanches après la Trinité (2e à 6e Pentecôte) : la Parole de Dieu

Les 5 premiers dimanches sont consacrés au fondement biblique de l’Eglise, plus exactement à la parole de Dieu et du Christ qui figure dans l’Ecriture sainte et qui est le seul fondement de la foi et de l’Eglise. Voici le détail de ces 5 dimanches :

1er Trinité : les Apôtres et les prophètes. Il s’agit des prophètes chrétiens, cités dans les épîtres, de Paul en particulier. Actes 11/27 dit : « Des prophètes descendirent de Jérusalem à Antioche. L’un d’eux, nommé Agabus, se leva, et annonça par l’Esprit qu’il y aurait une grande famine sur toute la terre. Elle arriva, en effet, sous Claude. » Et 13/1 : « Il y avait ans l’Eglise d’Antioche des prophètes et des docteurs : Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le Tétrarque, et Saul. » C’est là que Barnabas et Saul/Paul sont mis à part et consacrés apôtres. Agabus est cité à nouveau en Actes 21/8ss, dans l’épisode de la ceinture de Paul à Césarée, où ce prophète lui annonce son arrestation, avant qu’il ne monte à Jérusalem, où il sera fait prisonnier. Je passe les autres citations, que donnent les concordances. Les prophètes chrétiens apparaissent dans la lettre de Clément de Rome et dans celle de Cyrille d’Antioche, lequel leur accorde une grande importance.

L’évangile, Luc 16/19-31, la parabole du pauvre Lazare, fait allusion aux prophètes, mais cette fois dans l’appellation « Moïse et les Prophètes », qui désigne la Torah, à l’époque encore dépourvue du 3e canon des Ecrits. Ici il s’agit donc des prophètes vétérotestamentaires. Cette association des prophètes de l’Ancien Testament et du Nouveau montre que la foi et l’Eglise sont basées sur tout le texte biblique des deux alliances.

2e Trinité : L’invitation, à partir de l’évangile du jour, le grand festin de Luc 14/16-24. Dieu appelle tous les hommes, même les indignes, à entrer dans son Eglise et son royaume.

3e Trinité : La parole de réconciliation : l’Eglise est composée de brebis égarées, que Dieu cherche et qu’il réconcilie avec lui. L’évangile est celui de la brebis perdue, Luc 15/1-7

4e Trinité : La communauté des pécheurs : L’Eglise est composée de pécheurs pardonnés. L’extrait du Sermon sur la montagne de Luc, 6/36-42, appelle à la reconnaissance de cet état pour soi et à la miséricorde envers las autres dans le même état.

5e Trinité : Suivre Jésus-Christ : l’évangile de Luc 5/1-11 raconte la pêche miraculeuse, qui conduit à ce que Pierre, Jacques et Jean, suivent Jésus. Nous sommes appelés à suivre leur exemple.

Remarquez que les 5 dimanches sont placés sous l’évangile de Luc. Du dimanche des Rameaux à celui de la Trinité, les dimanches et fêtes sont méthodiquement placés sous l’évangile de Jean (sauf Cantate malencontreusement placé sous Matthieu actuellement, mauvais choix) Avec les dimanches du temps de la Trinité, les Synoptiques prennent le relais. Ici, c’est Luc, mais avec les 2 prochains dimanches, consacrés aux sacrements, on passe à Matthieu et Marc

Le 6e et le 7e dimanche après la Trinité (7e et 8e Pentecôte) : le Baptême et la Sainte Cène

Ces 2 dimanches sont consacrés aux 2 sacrements de base, le Baptême et la Sainte-Cène, auquel est associé le 3e ,celui de la Pénitence.

Le 6e dimanche est consacré au souvenir du Baptême et donne l’occasion de prêcher sur ce thème. Deux autres dimanches de mémoire du baptême existent dans l’année : 1° le 1er dimanche après l’Epiphanie, consacré au baptême de Jésus, déjà annoncé dans le 2e évangile de la fête de l’Epiphanie : Matthieu 3/13. 2° le dimanche après Pâques, Quasimodo geniti, qui rappelle le baptême des catéchumènes à Pâques, avec Jean 20/19-29, avec l’envoi des disciples et l’ordre d’absoudre qui se repent. Cette lecture montre que les 3 sacrements cités : baptême, pénitence et cène sont étroitement liés entre eux. De cette tradition baptismale est née la tradition de la Confirmation chez les catholiques, érigée au 12e S. en sacrement, fêtée ce dimanche, qui a reçu le nom de « In albis – en vêtements blancs. »

On peut célébrer une fête de mémorial du baptême à chacun de ces 3 dimanches, en réunissant les baptisés de l’année et les catéchumènes et futurs confirmands pour un rappel de leur baptême et une bénédiction. Selon mon expérience, le dimanche le plus propice dans la situation actuelle est le 1er après l’Epiphanie. Le moins favorable est le 6e après la Trinité, car il tombe dans les vacances d’été en France.

Le 6e dimanche est aussi le point de départ du temps de la Saint-Jean. La Saint-Jean se fête le 24 juin, après le solstice d’été du 21. La naissance de Jean-Baptiste est fêtée six mois avant celle de Jésus, conformément à Luc 1/36. Comme la fonction de Jean est de baptiser, on lui a associé le 6e Trinité qui tombe dans les parages et on a créé ce temps de la St-Jean, comprenant 6 dimanches, du 6e au 11e, qui permettent de méditer les fruits du baptême.

Le 7e dimanche, consacré au souvenir de la Sainte Cène. A cette dernière est rattaché le sacrement de la Pénitence. Luther avait d’abord écrit : « Sunt tres sacramenta : baptisma, pententia et altari – il y a trois sacrements : le baptême, la pénitence et celui de l’autel. » Il a fini par renoncer à compter 3 sacrements et a rattaché celui de la Pénitence et de l’Absolution à la Cène, disant qu’il fallait accorder le pardon et l’absolution au pécheur avant la communion. C’est l’ordre de la liturgie luthérienne classique. Calvin fait de même et intègre Pénitence et Absolution dans la « Forme des prières » de 1543, dès l’entrée du culte selon la tradition de l’époque.

L’évangile actuellement proposé est celui de la multiplication des pains de Jean 6/1-15. Anciennement, c’était la forme de Marc 8/1-9, conformément à l’ordre des évangiles du temps de la Trinité. Encore un changement inutile, que je propose de corriger en lisant Jean.

Malheureusement, la Pénitence et Absolution, du fait de la décomposition du culte protestant depuis deux générations en France et en Alsace-Lorraine, ont presque partout disparu. Ces deux dimanches de Mémorial permettent de rappeler cette association de la Pénitence avec absolution au Baptême et à la Sainte Cène, car ces deux sacrements supposent que le fidèle confesse ses péchés pour les recevoir.

CULTE DU 6e TRINITE


1e PARTIE : ENTREE DU CULTE

Jeu de musique

Salutation brève


Pasteur : Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
Assemblée : Amen
ou
Pasteur : La grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu, notre Père, et de son
Fils Jésus-Christ.
Assemblée : Amen
ou
Pasteur : Notre aide est dans le nom du Seigneur, qui a fait les cieux et la terre.
Assemblée : Amen


ou salutation personnelle, simple et courte :

Frères et sœurs, nous célébrons aujourd’hui le 6e dimanche après la Trinité (7e après la Pentecôte), qui est consacré au rappel de notre baptême et à l’importance de celui-ci dans notre vie de chrétiens et dans la vie de notre paroisse et de toute l’Eglise.

Pasteur : Rendons gloire au Seigneur notre Dieu


1. Chant d’entrée : 1er cantique
Ps 67 : Que Dieu nous bénisse et nous garde
Mélodie : Ps 67 Dieu nous veuille être favorable
Voir Texte 1

 


2. Chant d’entrée : 1er cantique
O merveilleux flot de la grâce, str 1-3
Mélodie : Wer nur den lieben Gott lässt walten
Voir Texte 2


Psaume d’entrée : antiphoné (debout)
avec antienne
avec Gloria Patri

Antiphonons le Psaume 67 (ou Psaume 139/1-16 + 23-24
1er Psaume Ps 139/1-16 + 23-24 Voir Texte 3

2e Psaume Ps 67 Voir Texte 4

Gloria Patri : Gloire soit au Père, Lübeck 1532 LP 518, NCTC 376, ARC 821, ALL 63/23
Gloire soit au Père, Francfort 1584 NCTC 379,ARC 824, ALL 61/56
Gloire soit au Père, R. Trunk 1988 ALL 63/41

Confession des péchés et Paroles de grâce :

6e Trinité : Conf. des péchés et P. de g.
1. Dieu de bonté,
tu nous nous offres la vie
et tu nous appelles à la communion avec toi.
Créateur du monde, nous t’invoquons :
Assemblée : Seigneur, aie pitié ( ou : Kyrie eleison)

Seigneur Jésus-Christ,
par ta mort et ta résurrection,
tu nous as délivrés de la puissance de la mort.
Sauveur des hommes, nous t’invoquons :
Assemblée : Seigneur, aie pitié ( ou : Christe eleison)
Saint-Esprit du Dieu vivant,

par le baptême tu habites dans nos cœurs
et tu en fais ton temple.
Source le la vie, nous t’invoquons :
Assemblée : Seigneur, aie pitié ( ou : Kyrie eleison)

Dieu Père, Fils et Saint-Esprit,
pardonne-nous notre désobéissance et notre péché,
et rends-nous ta justice. Amen
Assemblée : Seigneur, aie pitié ( ou : Kyrie eleison)

Pdg : Romains 6/10-11
Le Christ est mort pour le péché, une fois pour toutes,
et il est revenu à la vie.
Ainsi, vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché
et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ ;

Que cette parole de Dieu, prononcée par l’apôtre Paul,
vous assure que Dieu vous pardonne et console vos cœurs.
Rendez gloire à Dieu au plus haut des cieux
(Formule finale)
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103

(Die Feier der evangelischen Messe 2010)


6e Trinité : Conf. des péchés et P. de g.
2. Seigneur Dieu, Père céleste,
tu as fait de nous tes enfants par le saint baptême.
Et par ton Fils Jésus-Christ,
tu viens en aide aux pécheurs que nous sommes.
Accorde-nous ta grâce et ton aide,
à nous qui confessons nos péchés.
Vivifie en nous le Saint-Esprit de notre baptême,
afin que nous ne doutions pas de ta bonté.
Fortifie notre foi, pour que nous rejetions le péché
et que nous te consacrions nos cœurs
en un sacrifice vivant,
par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.

Kyrie
ou O Dieu, crée moi, Ps 51

Pdg: Esaïe 43/1 :
Le prophète Esaïe dit de la part de Dieu:
Ainsi parle le Seigneur :
Ne crains pas, car je t'ai racheté,
je t'ai appelé par ton nom, tu es à moi.

Que cette parole de Dieu vous assure
que Dieu vous pardonne et console vos cœurs.
Rendez gloire à Dieu au plus haut des cieux

(Formule finale)
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103

(Badische Agende 1963)

 

KYRIE ET GLORIA IN EXCELSIS : références

Kyrie : Seigneur, aie pitié de nous, Luther ALL 61/11
Seigneur, aie pitié de nous, R.Trunk ALL 63/42


Seigneur, aie pitié de nous, Schöberlein ALL 63/42


ou Ps. : O Dieu, crée en moi, Ps 51, LP 529

Paroles de grâce :

Gloria in excelsis : Gloire soit à Dieu au plus haut des cieux
Spangenberg ALL 63/25
Matthias Greiter, Strasbg ALL63/26

ou Ps. : Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103
Mlle Hollard LP 511

 

2e PARTIE : PRIERE, LECTURES, CONFESSION DE LA FOI


Salutation : P. Le Seigneur soit avec vous
A. et avec ton esprit.

Prière collecte avec Amen (debout)

6e Trinité : Collecte
1. Seigneur Dieu, Père bien-aimé,
tu nous as offert la vie nouvelle par le saint baptême.
Nous te prions : fais que nous te restions fidèles
et que nous mettions notre foi en pratique
par les oeuvres de l’amour,
jusqu’à ce que nous soyons accomplis dans ton Royaume.

Par notre Seigneur, le Christ Jésus,
auquel comme à toi, Père, et au Saint-Esprit,
soient honneur et gloire d’éternité en éternité.

Assemblée : Amen

(Badische Agende 1987)

6e Trinité : Collecte
2. Seigneur Jésus,
tu as envoyé tes disciples dans le monde
pour que toutes les nations soient baptisées
et connaissent ton évangile.
Nous te prions :
que la force de ta parole agisse en nous.
Remplis-nous de la joie de tes promesses.

Toi qui avec le Père et l’Esprit, partages la même gloire éternellement.

Assemblée : Amen
(Erneuerte Agende 1990)

6e Trinité : Collecte
3. Dieu trois fois saint,
que nous célébrons avec toute l’Eglise,
garde-nous dans la vraie foi.
Et comme nous avons été baptisés
au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit,
accorde-nous de trouver en toi notre Père,
en suivant fidèlement ton Fils,
dans la communion du Saint-Esprit,
à la gloire de ton saint nom.
Loué sois-tu dans les siècles des siècles.

Assemblée : Amen

(Vaud 1986, p. 188)

Mot d’ordre

Recevez dans vos cœurs les paroles de la grâce :

Ainsi parle le Seigneur qui t’a fait :
ne crains pas, car je t’ai racheté ;
je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi. (Esaïe 42/1)

Lectures bibliques

A. T avec graduel ou sans répons (assis)

Esaïe 43/1-7 : nous appartenons à Dieu

Epître avec cantique graduel

Romains 6/3-8 (9-11) : nous sommes ensevelis avec le Christ dans sa mort


Cantique graduel : entre les lectures
Nous appartenons à Dieu
Mélodie : Ah ! vous dirais-je, maman
Voir Texte 5


Evangile Matthieu 28/16-20 : l’ordre de baptiser du Christ, les paroles d’institution (debout)


ALLELIA ET LAUS TIBI : références

introduit par Alléluia
sur la mélodie : Vulpius ALL 61/74
Trunk ALL63/44

achevé par « Louange à toi, Seigneur Jésus-Christ »
sur la mélodie : grégorienne ALL 63/28
Trunk ALL 63/45


Confession de la foi : Credo


Chantée, en tant que confession baptismale
Je crois en Dieu, le Créateur
Mélodie : Que Dieu se montre seulement
Voir Texte 6



2e Cantique, après les lectures
Christ, le Seigneur, vint au Jourdain
Mélodie : Christ, unser Herr, zum Jordan kam
Christ, tu es remonté des eaux
Voir Texte 7

 

3e PARTIE : PREDICATION (assis)

Prière d’illumination
Lecture du texte
Prédication
Prière d’action de grâces

Soit : 3e Cantique : de la prédication
Offrande, (Annonces)

Soit : 3e Cantique : de la prédication
Offrande, (Annonces)

3e Cantique : de la prédication

Plein de joie, laissez-moi dire
Mélodie : Alle Menschen müssen sterben II
Parfait et vivant modèle
Voir Texte 8


Au livre de la vie
Mélodie : Christus, der ist mein Leben
Demeure par ta grâce
Voir Texte 9

 

LITURGIE DE MEMORIAL DU BAPTÊME

Ce rappel du baptême peut aussi être placé avant la prédication
A côté des autres chants proposés, on peut employer ces deux ci-dessous

 

O bien-aimé Seigneur Jésus
Mélodie : Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
fr. : l’Eternel seul est ma lumière
Voir Texte 10
O saint et bon Seigneur Jésus
Mélodie : Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
ou Vom Himmel hoch da komm ich her
Dieu, le tout-puissant créateur
Voir Texte 11
après la liturgie :
Pense à mes enfants, ô Père
Mélodie : Werde munter, mein Gemüte
ou Comme un cerf altéré brame
Voir Texte 12

 

DEROULEMENT

Cette liturgie de mémorial de baptême, si on veut la tenir avant la prédication, se place le mieux entre l’évangile, celui de Matthieu 28 qu’on lit ce jour, et la Confession de la foi. Si on veut la placer après la prédication, on pourra chanter celle-ci à la fin.

Placer un cierge, représentant le Christ, sur un chandelier, devant l’autel (table de communion), ou y placer le cierge pascal, pour faire un cercle autour.
On peut aussi entourer l’autel et ses cierges, si le lieu le permet, ou encore le baptistère, en y plaçant le cierge.

Demander aux parents de petits enfants baptisés d’apporter leur bougie-souvenir, reçue au baptême de l’enfant. De même pour les catéchumènes et autres qui veulent se placer dans le cercle : qu’ils apportent leur bougie.

A. Faire avancer :
les parents avec leurs enfants baptisés dans l’année depuis le précédent dimanche de
mémorial
les parents avec les enfants en bas-âge baptisés les années précédentes
les catéchumènes des années en cours
Tous les enfants présents, avec leurs parents ou non, selon la place disponible

Mot d’accueil : Soyez tous cordialement bienvenus, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Dans ces trois noms nous avons été baptisés, nos enfants aussi. Nous le faisons autour de cette lumière qui représente ces trois, et plus particulièrement Jésus, notre Seigneur.

B. Lecture : rappel de l’ordre de baptiser

Jésus a donné à ses disciples l’ordre de baptiser les peuples. Nous avons entendu tout à l’heure le récit de Matthieu. (ici, plusieurs lectures possibles)

Ecoutez comment cet ordre est rappelé à la fin de l’évangile de Marc. Lecture de Marc 16/15-16, et 19-20.
Ecoutez comment Jésus lui-même a été baptisé : Lecture de Matthieu 4
Ecoutez comment l’eunuque éthiopien a été baptisé par le diacre de Philippe, sur la route de Jérusalem à Gaza : Lecture de Actes 8.
Ecoutez comment 12 hommes ont été baptisés à Ephèse par Saint Paul : Lecture de Actes 12.

C. Rappel des dates de baptême de chaque enfant : date, lieu, pasteur, et de chaque parent si on a le temps.
Rappel des engagements pris par les parents, parrains et marraines, par l’un ou l’autre d’entre eux, ou pris par des baptisés eux-mêmes, si c’est le cas.

D. Remise des bougies-souvenirs aux enfants. (Un temps, on trouvait, en particulier en Allemagne, des petites bougies datées de l’année en cours. Certains enfants en avaient de plusieurs années ; Je n’ai pas trouvé de référence. Peut-être un magasin catholique d’objets de piété peut-il donner des renseignements.)

Allumage de ces bougies au cierge central, et allumage de celles que les familles ont apportées.

E. Prière pour tous, ainsi que quelques intercessions pour des absents ou des malades

F. Bénédiction des enfants par imposition des mains, avec une formule de bénédiction continue (une phrase qui continue à mesure qu’on bénit les personnes)

F. Exhortation à suivre le Christ, à imiter Jésus et à pratiquer la foi selon ses commandements.

G. Confession de la foi, dite ou chantée avec toute l’assemblée

H. Dépose des bougies des enfants sur l’autel, table de communion ou le baptistère, si les lieux et le matériel (porte-bougies) le permet. Les bougies sont reprises après le culte

Fin de la LITURGIE DE MEMORIAL DU BAPTÊME

4 e PARTIE : PRIERE D’INTERCESSION , NOTRE PERE

Intercession : prosphonèse : 1 seul officiant ( + Amen de l’assemblée) (debout)
ecténie : 1ou 2 officiants + l’assemblée
diaconale : 1 ou 2 officiants + 1 ou 2 diacres + l’assemblée

Prière 1 : Intercession

Ecténie : 1 ou 2 officiants et l’assemblé

1. Seigneur Jésus-Christ,
tu es avec nous jusqu’à la fin du monde.
Nous t’invoquons et prions :
Sois avec l’Eglise, pour qu’elle témoigne de sa foi
dans ce monde.
Nous te prions : Exauce-nous, Seigneur Jésus.

2. Eclaire ceux qui détiennent le pouvoir dans ce monde
pour qu’ils servent, par leur action, la justice et la paix.
Nous te prions : Exauce-nous, Seigneur Jésus.

1. Remplis –nous de la joie de la vie nouvelle
que tu nous as offerte par le baptême.
Fais que nous en puisions de la confiance
dans notre vie quotidienne.
Nous te prions : Exauce-nous, Seigneur Jésus.

2. Donne à tous les éducateurs d’enfants la sagesse,
la patience et le courage.
Que nos familles et nos foyers
fassent l’expérience de la communion
que tu nous as offerte par le saint baptême.
Nous te prions : Exauce-nous, Seigneur Jésus.

1. Conduis-nous, avec tous ceux qui nous ont précédés dans la foi,
au festin de la vie éternelle.
Nous te prions : Exauce-nous, Seigneur Jésus.

2. Seigneur de la vie, écoute notre prière au nom de ton amour.
A toi la gloire pour l’éternité.

Assemblée : Amen.
(Die Feier der evangelischen Messe 2010)


Prière 2 : Intercession.

Prosphonèse : 1 ou 2 officiants

Dieu bon, notre Père,
nous te rendons grâces pour ta Parole
que nous avons entendue aujourd’hui.
Nous te rendons grâces pour le baptême
que nous avons reçu,
par lequel tu nous as fait entrer dans l’Eglise de ton Fils.
Nous te rendons grâces parce que ta Parole et ton baptême
nous donnent l’assurance du salut et fortifient notre foi.

Nous te prions :
fais que nous conservions précieusement
le trésor de ta Parole dans nos cœurs.
Fais que nous soyons toujours heureux de notre baptême,
et que celui-ci produise en nous des fruits d’amour
et de communion fraternelle.

Prends nos familles sous ta protection,
afin qu’elles soient des lieux de bonheur
et pas de méchanceté et de malheur.
Donne aux époux un cœur selon ton Esprit,
pour qu’ils vivent en un fidèle amour ensemble.

Donne aux parents sagesse et patience et amour,
afin qu’ils élèvent leurs enfants selon ta volonté.
Donne aux enfants de la patience, le désir d’obéir volontiers
et d’aimer et de respecter leurs parents

Par ton Esprit, attire à toi jeunes et vieux,
et fais-les aimer leur Seigneur Jésus, le Christ,
dont ils portent le nom.
Fais que, lavés par ton baptême,
nous restions purs de cœurs et d’âmes,
et fais que nous marchions dignement devant ta face.

Apprends aux supérieurs
que nous faisons tous partie d’un même peuple de Dieu,
et que nous avons tous le même Seigneur dans les cieux.
Apprends aux subordonnés à rendre leur service,
non pour plaire aux hommes, mais à toi seul, Dieu bien-aimé.

Réunis tous les baptisés par le lien de l’amour,
afin que notre fardeau soit plus léger,
que notre joie soit plus riche et que notre deuil plus supportable.

A toi grand Dieu soit tout honneur,
ainsi qu’à ton Fils Jésus-Christ et au Saint-Esprit,
maintenant comme toujours, et aux siècles des siècles.

Assemblée : Amen.
(Badische Agende 1962, N° 41, p.362)

sans transition : Notre Père…
finale protestante : « aux siècles des siècles. » (décision de 1966 FPF)
(si la Sainte Cène est célébrée, le Notre Père se place après l’épiclèse)


5e PARTIE : Sortie du culte

Mot d’envoi : alléluiatique, sauf dans la Passion

Devant toi il y des joies abondantes, Alléluia,
Des délices éternelles à ta droite, Alléluia.

Salutation familière éventuellement


4e Chant : chant de sortie
Rends-toi maître de nos âmes
Mélodie : Alle Menschen müssen sterben I
= Saint-Esprit, Dieu de lumière ARC 507, ALL 35/07
Voir Texte 13


Bénédiction

Jeu de musique

Pour la Sainte-Cène :
Préface

Notre joie et notre salut est de te rendre grâces,
Père éternel, Seigneur et Créateur du monde,
par ton Fils et Serviteur Jésus-Christ.
Car en lui tu as manifesté ta gloire,
et à son baptême tu l’as proclamé Fils de Dieu.
Dans son baptême est la source de notre baptême,
en sa mort est la source de notre vie.
Dans notre baptême, ensevelis avec lui,
nous ressuscitons avec lui à la vie nouvelle.
C’est pourquoi, avec la multitude des anges,
avec la nuée des témoins et le peuple de tous les baptisés,
nous louons ta grande puissance et ta souveraine gloire
et nous te chantons :
Sanctus

voir plus bas : parties fixes de la Cène

TEXTES A INSERER DANS LE PLAN DU CULTE


TEXTE 1 : Dieu nous soit doux et favorable

PSAUME 67 DIEU NOUS VEUILLE ETRE FAVORABLE
Révision de Valentin Conrart


Auteur Titre

Bèze 1562 Dieu nous soit doux et favorable
Conrart 1677 Dieu nous veuille être favorable
Egl Réf 1859 Dieu nous veuille être favorable
EglRéf 1895 Dieu nous veuille être favorable
LP 1938 n° Dieu nous veuille être favorable
Chapal 1995 Que Dieu nous bénisse et nous garde
= NCTC idem
= ARC idem
= ALL idem

Structure poétique : X 9f.8,9f.8 / 6f.6f.5, 6f.6f.5
Mélodie : Ps 67 Dieu nous veuille être favorable
Genève 1562 Pierre Davantès ?
Ps du dimanche : 3e Epiphanie, 3e Psaume : v 1-8 = str 1-3
6e Trinité, 3e Psaume : v 168 = str 1-3
Emploi: Louange de Dieu, Missions


C’est une priere pour la prosperité de l’Eglise, comprenant non szeulement le pais (pays) de Iudee, mais toute la terre sdur laquelle la grace de Dieu se devoit espandre à la venue de nostre Seigneur Iesus Christ.
(Introduction de 1562)

1. Dieu nous veuille être favorable, v. 2-3
Nous bénissant par sa bonté ! C + LP rév
Qu’il tourne son visage aimable
Et fasse luire sa clarté !
Son salut se montre
A qui le rencontre
Parmi les humains.
Que chacun l’adore
Et que nul n’ignore
L’œuvre de ses mains.

2. Tous les peuples viendront te rendre v 4-5
Les hommages qui sont dus. LP rév
Seigneur, on les verra répandre
Partout l’annonce du salut.
Car ta providence
Sans cesse dispense
Les mêmes bienfaits,
Et chacun, ô Maître,
Peut te reconnaître
A ce que tu fais.

3. Grand Dieu, tous les peuples du monde v. 6-8
Chanteront ton nom glorieux ; C rév
La terre en fruits sera féconde,
Ta main nous bénira des cieux.
La bonté suprême
Du Dieu qui nous aime
Nous fait prospérer ;
Tout ce qui respire
Dans son vaste empire
Doit le révérer.

Gloria

4. Louange au Dieu saint, véridique,
Louange à son Fils Jésus-Christ,
Louange à l’Esprit prophétique,
Issu du Père, issu du Fils !
Gloire soit au Père,
Qui créa la terre,
Au commencement,
Et au Fils la gloire, et à l’Esprit : gloire !
Partout, en tout temps !


Texte Dieu nous veuille être favorable
Valentin Conrart 1677
rév : Yves Kéler, 25.4.2007

Mélodie Dieu nous veuille être favorable
Genève 1562, Pierre Davantès ?
LP 28 = Ps 67, RAf 41, NCTC 67, ARC 67, ALL 67

Le texte

Le texte de Bèze est assez lourd, surtout dans la deuxième strophe, à cause de redites. Conrart a trouvé une forme plus légère, que la révision de 1895 et LP 1938 ont rendue plus fluide et plus poétique. Le texte de LP est une bonne forme, nécessitant peu de corrections. A la strophe 1a, j’ai repris la formulation de Conrart, plus proche du texte hébreu et rappelant la bénédiction aaronique. A la strophe 3a, j’ai repris Conrart, qui ne nécessitait pas la correction faite par Egl. Réf. 1895 et LP.

 

TEXTE 2 O merveilleux flot de la grâce

O MERVEILLEUX FLOT DE LA GRACE
Du unerforschlich Meer der Gnaden

Ce cantique peut, si on le désire, être chanté en deux parties, avant et après le baptême, la première partie s'adressant au Père, la deuxième au Fils.

A. Prière au Père : avant le baptême

1. O merveilleux flot de la grâce,
Flot de la mort et de la vie,
En toi le Créateur efface
Tous mes péchés par Jésus-Christ !
Et dans son arche de salut,
Il veut me sauver par Jésus.

2. Combien sont grands tes dons, ô Maître :
Tu viens par l'eau et par le sang !
A travers eux tu fais renaître
Les baptisés, petits et grands.
Tu les accueilles dans ton ciel,
S'ils donnent suite à ton appel.

3. A quoi me sert la vaine gloire,
Si du Très-Haut je suis un fils ?
Lui-même donne la victoire
A ceux qui sont unis au Christ.
Etre du nombre des sauvés,
C'est la suprême dignité !


B. Prière au Fils : après le baptême

4. C'est dans le livre de la vie
Que tu inscris mon nom, Jésus ;
Baptisé dans ta mort, je prie
Que rien ne m'ôte ton salut.
Détruis en moi tout le péché
Auquel mon cœur est attaché.

5. Seigneur, accorde-moi la grâce,
Si je me suis confié en toi,
De me tenir devant ta face
Et de garder ta sainte loi,
Pour que Satan ne puisse plus
Me séparer de toi, Jésus.

6. Christ, maintiens-moi, par ton baptême,
Uni au peuple des vivants.
Pour me conduire de la terre
Au ciel vers l'accomplissement.
A travers l'eau de ce Jourdain,
J'entre dans le pays des saints.


Texte : Du unerforschlich Meer der Gnaden
Benjamin Schmolck, 1672-1737,
RA 278, pas dans EG
fr. : Georges Pfalzgraf, 1980

Mélodie: Wer nur den lieben Gott lässt walten,
Georg Neumark, 1657
RA 278, EG 369, ABD 533,
= Je te contemple, ô splendeur sainte LP 129
= Splendeur et gloire sur la terre NCTC 189

TEXTE 3 Psaume 139

Premier Psaume Plan ECAAL-ERAL

PSAUME 139 / 1- 24 Trad Segond 1949
modifiée

Antienne 1 : Psaume 139/1 : Eternel, tu me sondes et tu me connais,
tu sais quand je m'assieds et quand
je me lève.
Antienne 2 : Esaïe 43/7 : J'ai créé pour ma gloire tous ceux qui
s'appellent de mon nom, que j'ai
formés et que j'ai faits.
Antienne 3 : Romains 6/3 : Nous qui avons été baptisés en Christ,
c'est en sa mort que nous avons été
baptisés, pour marcher comme lui
dans une vie nouvelle.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

1 I Eternel, tu me sondes et tu me connais,
2 II Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève.
Tu pénètres de loin ma pensée.
3 I Tu sais quand je marche et quand je me couche,
Tu pénètres toutes mes voies.
4 II Car la parole n'est pas sur ma langue,
Que déjà, ô Eternel, tu la connais entièrement.
5 I Tu m'entoures par derrière et par devant,
Et tu mets ta main sur moi.
6 II Une science aussi merveilleuse est au-dessus
de ma portée,
Elle est trop élevée pour que je puisse la saisir !
Ant 1 Ant 2 Ant 3

7 I Où irais-je loin de ton esprit,
Et où fuirais-je loin de ta face ?
8 II Si je monte aux cieux, tu y es,
Si je me couche au séjour des morts, t'y voilà !
9 I Si je prends les ailes de l'aurore,
Et que j'aille habiter à l'extrémité de la mer,
à l'Ouest,
10 II Là aussi ta main me conduira,
Et ta droite me saisira.
11 I Si je dis : " Au moins les ténèbres me couvriront ",
La nuit devient lumière autour de moi.
12 II Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi,
La nuit brille comme le jour,
Et les ténèbres comme la lumière.

Ant 1 Ant 2 Ant 3


13 I C'est toi qui as formé mes reins,
II Qui m'as tissé dans le sein de ma mère.
14 I Je te loue de ce que je suis une créature
si merveilleuse !
II Tes œuvres sont admirables,
Et mon âme le reconnaît bien.
15 I Mon corps n'était pas caché devant toi,
Lorsque j'ai été fait dans le secret,
Tissé dans une terre profonde.
16 II Quand je n'étais pas encore formé,
Tes yeux me voyaient,
I Et sur ton livre étaient tous inscrits
Les jours qui m'étaient destinés,
II Avant qu'aucun d'eux existât.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

17 I Que tes pensées, ô Dieu, me semblent
impénétrables !
II Que le nombre en est grand !
18 I Si je les compte, elles sont plus nombreuses
que les grains de sable.
II Je m'éveille, et je suis encore avec toi !
23 I Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur,
Eprouve-moi, et connais mes pensées !
24 II Regarde si je suis sur une mauvaise voie,
Et conduis-moi sur la voie de l'éternité.

Ant 1 Ant 2 Ant 3
Gloria Patri
Ant 1 Ant 2 Ant 3


TEXTE 4 Psaume 67

Deuxième Psaume Plan : Bad Ag (1987)

PSAUME 67 / 1-8 Trad TOB


Antienne 1, début et fin : Psaume 67/1:
Que Dieu nous prenne en pitié et nous bénisse !
Antienne 2, interne : Psaume 67/4+6 :
Que les peuples te rendent grâce, Dieu,
que les peuples te rendent grâce tous ensemble.
Antienne 3, début et fin : I Pierre 2/5 :
Approchez-vous du Christ, la pierre vivante,
et comme des pierres vivantes, édifiez-vous
pour former une maison spirituelle.

Pour le 6e dimanche après la Trinité

ANT. Approchez-vous du Christ, la pierre vivante,
et comme des pierres vivantes, édifiez-vous
pour former une maison spirituelle.

Tous : Que Dieu nous prenne en pitié et nous bénisse !

1 I Qu'il fasse briller sa face parmi nous,
2 II Pour que sur la terre on connaisse ton chemin,
Et parmi les païens ton salut !

Tous : Que les peuples te rendent grâce, Dieu,
4 Que les peuples te rendent grâce, tous ensemble !

5 I Que les nations chantent leur joie,
II Car tu gouvernes les peuples avec droiture,
Et sur terre, tu conduis les nations.

Tous : Que les peuples te rendent grâce, Dieu,
6 Que les peuples te rendent grâce, tous ensemble !

7 I La terre a donné sa récolte : Dieu notre Dieu, nous bénit.
8 II Que Dieu nous bénisse,
Et que toute la terre le craigne.

Tous : Que Dieu nous prenne en pitié et nous bénisse !

Gloria Patri

ANT. Approchez-vous du Christ, la pierre vivante,
et comme des pierres vivantes, édifiez-vous
pour former une maison spirituelle.


(Claude Conedera et Yves Kéler)


TEXTE 5 Graduel Nous appartenons à Dieu

NOUS APPARTENONS A DIEU
Wir sind Gottes Eigentum

Mélodie : Ah! vous dirais-je maman ,


1. Nous appartenons à Dieu
Depuis le baptême.
Nous chantons sa gloire aux cieux,
Parmi nous de même.
Sa bonté nous enrichit,
Sa largesse nous bénit.
Dieu Sauveur, viens, rends-nous prêts
A aimer les autres.

2. Nous portons le nom du Christ
Depuis le baptême.
En lui nous vivons heureux,
Sans crainte et sans haine.
Aux morts sa résurrection
Ôte la malédiction.
Jésus-Christ, viens, rends-nous prêts
A t’aimer, te suivre.

3. Ecoutez, remerciez Dieu
Et louez ses actes.
Servez-le en chaque lieu
D’une foi intacte.
Dieu nous donne par l’Esprit
D’accomplir ce qu’il nous dit.
Esprit saint, viens, rends-nous prêts
A nous mettre en route.


Texte Wir sind Gottes Eigentum
Hans Walter Wulf 1993
dans ZGP Zeitschrift für Gottesdienst und Predigt
Gütersloher Verlagshaus Gerd Mohn 1993,
Nr 3/93, S. 13-14
fr. : Yves Kéler 10.10.2010 Bischwiller

Mélodie originale indiquée dans ZGP
Wir sind Gottes Eigentum
Dieter Schmeel

proposée Ah! vous dirai-je, maman
= Quand trois poules vont au champ
Anonyme France 1740,
1761 chez François Boin

Le texte

Le texte de Hans-Walter Wulf est en VII 7.6f, 7.6f / 7.7, 8f.7, coupe rare et difficile à chanter quand on ne dispose pas de la mélodie dans un livre facile d’accès. J’ai donc rectifié cette coupe en celle de « Ah ! vous dirai-je, maman ? », plus facile et bien connue. L’original allemand se chante aussi très bien sur cette mélodie.

Texte original

1. Wir sind Gottes Eigentum.
Ihm gehört das Leben.
Wollen Ehre ihm und Ruhm
Alle Tage geben.
Seine Güte macht uns reich,
Gilt uns Menschen allen gleich.
Dass auch wir einander lieben,
Mache uns, Herr, jetzt bereit.

2. Gottes Namen tragen wir,
Unser Glück und Segen.
Mit der Taufe haben wir
Hoffnung für dasLeben.
Jesu Sterben, Auferstehn,
Lässt uns Gottes Wege sehn.
Dass wir ihnen gerne folgen,
Mache, Herr, uns jetzt bereit.

3. Danket Gott und hört sein Wort,
Lobet ihn mit Taten.
Dienet ihm an jedem Ort,
Lasst euch von ihm raten.
Gottes Geist gibt euch den Mut,
Dass ihr Gottes Willen tut.
Lasst uns darum alle bitten:
Mach uns, Herr, für dich bereit.

TEXTE 6 Credo : Je crois en Dieu, le Crateur

JE CROIS EN DIEU, LE CREATEUR
(Petit Catéchisme de Martin Luther)


1. Je crois en Dieu, le Créateur, Qui fit la terre et sa splen-
deur, pour notre joie de vivre. Il m’a donné mon corps,
mes mains, Mes yeux, mes sens et tant de biens, Du
mal il me délivre. Il m’a donné le vêtement, Une fa-
mille, un logement, Sans que je le mérite. Je parlerai
de sa bonté, J’accomplirai sa volonté ; Son amour m’y
invite.

2. Je crois au Seigneur Jésus-Christ, Vrai fils de Dieu, Né
de Marie, Pour le salut des hommes. J’étais perdu et
condamné : Il m’a sauvé, m’a racheté, M’a pris dans
dans son royaume, Non pas à prix d’or ou d’argent,
Mais par son saint et précieux sang, Par sa mort inno-
cente. Je veux le servir ardemment Et j’attends pour
la fin des temps Sa gloire triomphante.

3. Je crois que par le Saint-Esprit Dieu me conduit à Jé-
sus-Christ Et m’ouvre l’Evangile. De même, il guide
par la foi, Eclaire et de ses dons pourvoit L’Eglise uni-
verselle. Il lui remet tous ses péchés, Il la conduit dans
l’unité Vers une vie nouvelle. Il viendra nous ressusci-
ter Au nom du Christ Et nous mener Dans la vie éter-
nelle. Amen ( sur la dernière note ).


T. d’après le
Petit Catéchisme de Martin Luther.
Yves Kéler, 1981, Woerth
ARC 565, ALL 61/81

M. Es sind doch selig alle die RA 191 =
EG 582,
Que Dieu se montre seulement Ps 68
LP 29 = RA fr. 21 = NCTC 68
= ARC 68 = ALL 68


TEXTE 7 Christ, tu es remonté des eaux

BAPTEME
EPIPHANIE + 1er EPIPH.
QUASIMODO GENITI, 1er après PÂQUES
St JEAN
6e DIMANCHE après la TRINITE
CHRIST, LE SEIGNEUR, VINT AU JOURDAIN
Christ, unser Herr, zum Jordan kam)

Martin Luther


1. Christ, le Seigneur, vint au Jourdain
Recevoir le baptême
Par Jean, d’eau et de l’Esprit saint,
Sur l’ordre de Dieu même.
Il fonda là le nouveau bain
Qui lave les souillures,
Et noie la mort et son venin
Par son sang, ses blessures,
Et donne vie nouvelle. !

2. Ecoutez et retenez bien
Ce qu’est le vrai baptême,
Ce qu’est la foi d’un vrai chrétien
Qui croit en Dieu et l’aime.
Dieu parle et dit : « Il y faut l’eau,
Mais plus qu’eau simple et claire.
Il faut la Parole et le sceau
Du Saint-Esprit du Père :
C’est l’Esprit qui baptise !

3. Dieu nous a montré tout cela
En parole et image.
La voix du Père proclama,
Quand Christ fut au rivage :
« Voici mon Fils, mon bien-aimé,
Né de ma bienveillance !
Je veux vous le recommander :
Faites-lui confi-ance :
Ecoutez sa Parole ! »

4. Le Fils de Dieu est devant nous,
Dans une forme humaine.
L’Esprit saint descend tout à coup,
Colombe souveraine !
Dieu veut que nous ne doutions pas
Que Saint-Esprit, Fils, Père,
Tous trois, sont au baptême là,
Et que les trois, sur terre,
Avec nous veulent vivre !

5. A ses disciples Jésus dit :
« Allez partout sur terre.
Dites : les temps sont accomplis,
Evitez la colère !
Qui croit et sera baptisé
Sera sauvé, et même,
Nouvel homme, il va hériter
La paix et le Royaume,
Et la vie éternelle ! »

6. « Qui ne croit pas à ce salut
Et au péché persiste,
Est condamné par son refus
A la mort dure et triste ! »
Ne l’aide pas sa probité,
Ne l’aident pas ses œuvres ;
Puisqu’il est né dans le péché,
Il est pris par la pieuvre :
Personne n’en réchappe !

7. L’œil voit de l’eau, et rien de plus,
Que l’homme et sa main versent.
La foi voit le sang de Jésus,
Qui lave, par sa force.
L’eau claire en rougit comme un flot
Et guérit le dommage
D’Adam, qui devint notre lot
Et un triste héritage,
Pour lui et pour les hommes !


Texte : Christ, unser Herr, zum Jordan kam
Martin Luther, 1541-43
RA 276, EG 202
fr. : Yves Kéler, 31.1.2006

Mélodie: Christ, unser Herr, zum Jordan kam
Martin Luther? Wittenberg 1524
RA 276, EG 202
fr. : Christ, tu es remonté des eaux
NCTC 227, pas dans ARC et ALLéluia


TEXTE 8 Plein de joie laissez-moi dire


PLEIN DE JOIE LAISSEZ-MOI DIRE
Lasset mich voll Freude sprechen

Mélodie : Alle Menschen müssen sterben I


1. Plein de joie laissez-moi dire:
« Je suis baptisé en Christ ! »
Malgré ma faiblesse écrire :
« J’ai reçu l’eau et l’Esprit ! »
Et qu’aurais-je encore à faire
Des trésors de cette terre ?
Mon trésor est Jésus-Christ,
Mon Sauveur et mon Messie.

2. Nulle faute ne me pèse :
Je suis baptisé en Christ !
Et je sens mon âme à l’aise,
Justifiée par son Esprit.
Oui, ton sang, Jésus, me lave,
Du péché il me délivre.
L’eau et ton sang ont coulé
Sur mon corps, l’ont purifié.

3. Laisse-moi, Satan, te dire :
« Je suis baptisé en Christ,
Et j’échappe à ton empire
Quoique tu en sois aigri !
J’ai reçu le saint baptême :
Ton pouvoir à l’instant même
Est tombé. Ta tyrannie
Sur ma vie est bien finie ! »

4. A ma mort je pourrai dire :
« Je suis baptisé en Christ ! »
Et comme héritier m’inscrire
Au Royaume par l’Esprit.
Je retomberai en cendre :
Par ma foi je pourrai prendre
Mon nouveau corps, mon esprit
Par l’amour de Jésus-Christ.

5. Voilà donc qui me console
A la fin de cette vie,
Quand Dieu, selon sa parole,
Me rappellera à lui.
Quand mon cœur, ma voix se brisent,
Que mon âme en moi redise :
« Je suis baptisé en Christ,
Je lui remets mon esprit ! »


Texte Lasset mich voll Freude sprechen
Erdmann Neumeister 1718

dans Evangelisch-lutherisches Gesangbuch
Selbstständige Evangelisch-Lutherische Kirche
Deutschlands und anderer Länder
Hubert & Co. , Göttingen, 2. Auflage 1988, Nr 464
fr. : Yves Kéler 30.4.2012

Mélodie : Alle Menschen müssen sterben I
Christoph Anton 1643, 1681
EKG 329, RA 460, EG 639
fr : Parfait et vivant modèle
LP 282
Saint-Esprit, Dieu de lumière
NCTC , ARC 507, ALL 35/07

Texte original

1. Lasset mich voll Freuden sprechen:
Ich bin ein getaufter Christ,
Der bei menschlichen Gebrechen
Dennoch ein Kind Gottes ist.
Was sind alle Schätze nütze,
Da ich einen Schatz besitze,
Der mir alles Heil gebracht
Und mich ewig selig macht?

2. Keine Sünde macht mir bange,
Ich bin ein getaufter Christ,
Denn ich weiss gewiss, so lange
Dieser Trost im Herzen ist,
Kann ich mich von Angst der Sünden,
Jesu, durch dein Blut entbinden,
Weil das teure Wasserbad
Mich damit besprenget hat.

3. Satan, lass dir dieses sagen:
Ich bin ein getaufter Christ,
Und damit kann ich dich schlagen,
Ob du noch so grausam bist.
Da ich bin zur Taufe kommen,
Ist dir alle Macht genommen,
Und von deiner Tyrannei
Machet Gottes Bund mich frei.

4. Freudig sag ich, wenn ich sterbe:
Ich bin ein getaufter Christ,
Denn das bringt mich zu dem Erben,
Das im Himmel droben ist.
Lieg ich gleich im Todesstaube,
So versichert mir der Glaube,
Dass mir auch der Taufe Kraft
Leib und Leben wieder schafft.

5. Nun so soll ein solcher Segen
Mir ein Trost des Lebens sein;
Muss ich mich zu Grabe legen,
Schlaf ich auch auf solchen ein.
Ob mir Herz und Augen brechen,
Soll die Seele dennoch sprechen:
Ich bin ein getaufter Christ,
Der nun ewig selig ist.


TEXTE 9 Au livre de la vie


AU LIVRE DE LA VIE
Nun schreib ins Buch des Lebens

Mélodie : Christus, der ist mein Leben
Demeure par ta grâce

1. Au livre de la vie
Inscris mon nom, Seigneur,
Et le tien, je t'en prie,
Sur la chair de mon cœur.

2. Soumets à la puissance
De ton Esprit, Seigneur,
Toute mon existence :
Défends-moi de l'erreur !

3. Christ, porte de la vie,
Chemin de vérité,
Ouvre ta bergerie
A tous tes rachetés.

Texte : Nun schreib ins Buch des Lebens
Srasburger Gesangbuch 1850
RA 286, EG 207
fr. : Yves Kéler, 1975

Mélodie : Christus der ist mein Leben,
Melchior Vulpius, 1609
RA 461, EG 516
Demeure par ta grâce
LP 184NCTC 389,ARC 889

 

 

TEXTE 10


CHRIST BIEN-AIME, SEIGNEUR JESUS
Ach lieber Herre Jesu Christ

Mélodie : Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
fr. L’Eternel seul est ma lumière

traduction de Georges Pfalzgraf


1. Christ bien-aimé, Seigneur Jésus,
Comme un enfant tu es venu ;
D'une humble vierge tu es né,
Pour nous sauver de nos péchés.

2. Tu n'as pas renvoyé les gens
Qui t'amenèrent leurs enfants ;
Mais tu ouvris pour eux les bras,
Tu les bénis et déclaras :

3. " Laissez-les tous venir à moi,
Et ne les en empêchez pas,
Car le Royaume est à tous ceux
Qui savent l'accueillir comme eux. "

4. Nous te prions pour cet enfant
Que l'on baptise maintenant :
Préserve-le de tout malheur,
Au Saint-Esprit soumets son cœur.

5. Aux anges dis de le garder
De l'accident, de tout danger.
Dans ton alliance accepte-le
Et veuille en faire un être heureux.

6. Qu'il te connaisse, toi, Seigneur,
Qu'il se consacre à ton honneur,
Qu'il vive en ta fidélité,
Qu'il entre dans l'éternité.


Texte : Ach lieber Herre Jesu Christ
Johannes Freder 1555-1565
RA 274, EG 203
fr.: Georges Pfalzgraf, 1974

Mélodie: Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
Görlitz 1648
RA 274, EG
ou : O Jesu Christ, meins Lebens Licht,
dans RA 480, Nürnberg 1676
= O Jesu Christe wahres Licht,
dans EG 72, Nürnberg 1676

fr.: L'Eternel seul est ma lumière,
LP 315, ARC 152
= Seigneur, tu as formé la terre
NCTC 291

ou : Vom Himmel hoch da komm ich her
Matin Luther, 1535
EKG 16, RA 40, EG 24
fr: : Dieu le tout-puissant Créateur LP 92
O Dieu, tout-puissant créateur
NCTC 180, ARC 358, ALL 32/05

TEXTE 11 O Saint et bon Seigneur jésus


O SAINT ET BON SEIGNEUR JESUS to
Du lieber, heil'ger, frommer Christ

"Prière d'un petit garçon"
Gebet eines kleinen Knaben


1. O saint et bon Seigneur Jésus,
Pour les enfants tu es venu.
Fais-nous grandir purs et joyeux !
Et devenir enfants de Dieu !

2. Lumière qui nous vient de Dieu,
Tu descendis en nos bas-lieux,
Divin éclat, céleste enfant,
Pour nous sauver, tant qu'il est temps.

3. Bon, saint et doux Seigneur Jésus,
Aujourd'hui tu es apparu :
L'anniversaire est, à Noël,
De ta naissance, Emmanuel.

4. Bénis-nous, qui sommes petits,
Rends purs nos cœurs et nos esprits.
Par ton baptême, lave-nous
Dans l'eau qui renouvelle tout.

5. Comme les anges, fais de nous
Des serviteurs aimants et doux.,
Que nous soyons en toi, toujours,
Enfants comblés en chaque jour.

 

Texte : Du lieber, heil'ger, frommer Gott
Ernst Moritz Arndt (1769-1860)
dans un recueil de poèmes
et chants d'enfants
fr. : Yves Kéler, 17.11.2005

Mélodie : proposée : Herr Jesu Christ, dich zu uns wend
RA 205, EG 155
pas dans les livres français, semble-t-il

ou Mélodie: Vom Himmel hoch da komm ich her
Matin Luther, 1535
EKG 16, RA 40, EG 24
fr: : Dieu le tout-puissant Créateur
LP 92
O Dieu, tout-puissant créateur
NCTC 180, ARC 358, ALL 32/05


TEXTE 12 : Pense à mes enfants, Dieu Père


PENSE A MES ENFANTS, DIEU PERE
Sorge doch für meine Kinder

Mélodie : Werde munter mein Gemüte
ou Comme un cerf altéré brame

1. Pense à mes enfants, Dieu Père,
Et prends soin de mes petits.
S’ils sont des pécheurs sur terre,
Leur cœur tendre t’obéit.
Par le sang de Jésus-Christ
Tu les as, Seigneur, acquis :
Puisque ainsi ils t’appartiennent
Que sur eux ta grâce vienne.

2. Tu pourvois leur nourriture,
Tu soutiens leur jeune corps.
Défends-le des meurtrissures
Et protège-les des torts.
Que tes anges dans les cieux
Les observent de leurs yeux
Et sur leur chemin les suivent
Pour qu’à bon port ils arrivent ;

3. O Dieu, pour de telles grâces
Je te suis reconnaissant.
Tu me vois devant ta face,
Très heureux, Dieu tout-puissant.
O combien me sont précieux
Mes enfants, Seigneur des cieux.
Par eux des bonheurs intenses
Sont ma joie, ma récompense.

4. O mon Créateur, mon Maître,
Dès l’enfance tu m’es Dieu.
Mes enfants, tels leurs ancêtres,
Marcheront devant tes yeux.
Bénis-les, protège-les ;
Que la crainte et la piété
Mènent leur pèlerinage
Jusqu’au bout de leur voyage.

5. Garde-les des gens mauvaises,
Des menteurs, des séducteurs.
Par leur vie fais qu’ils te plaisent
Et te rendent tout honneur.
Conduis-les dans la vertu,
Rends-les forts et résolus,
T’apportant des fruits sans nombre
Jusqu’au jour où vient la tombe.

6. Qu’aucun d’entre eux ne devienne
Un souci pour ses amis,
Ou bien – qu’à cela ne tienne ! -
La risée d’un ennemi.
Sois l’appui, le bouclier,
Le refuge et le rocher,
Donne-leur pain et vêture
La santé et la vie sûre ;

7. Je ne dis pas : « Dieu, écarte
La souffrance de leur vie,
Ou bien qu’elle ne comporte
Que des joies, pas de soucis ;
Ni que tu les places haut
Et les rendes riches, beaux,
Encor moins que tu remplisses
Tous leurs vœux et leurs caprices ! »

8. Donne-leur surtout, bon Maître,
Conforme à ta volonté,
Ce qui sanctifie leur être,
Les rend bons et avisés.
Car rien ne peut remplacer
La justice et la bonté.
Que pourrait gagner un homme,
Si le monde prend son âme ?

9. Dieu, écoute ma prière,
Reçois-la, exauce-la.
S’il se peut, que leur carrière
Soit marquée de paix, de joie.
Si l’épreuve les atteint,
Garde-les, Père, en ta main.
Guéris-les et les console
Par l’Esprit et la parole.

10. Donne-moi cette allégresse
Qu’au grand jour du jugement,
Je dise, après mes détresses,
Combien, Dieu, je suis content :
« Vois, mon Père, maintenant
Je suis avec mes enfants
Que tu m’as donné sur terre.
A ton nom soit toute gloire ! »

Texte Sorge doch für meine Kinder
Sammlung Geistlicher Lieder
Bouxwiller 1783, n° 645
fr. : Yves Kéler 218.9.20010

Mélodie Werde munter mein Gemüte
Johann Rist 1642 (1607-1667)
( ou: Johann Schop ? 1590-1667)
EKG 360, RA 267, EG 475

ou Wie nach einer Wasserquelle
Loys Bourgeois 1551
(1510-1561)
RA 81, EKG 319, EG 524,
Freu dich sehr, o meine Seele
Sei mir tausendmal gegrüsset
fr. : Comme un cerf altéré brame Ps 42
LP 18 = Ps 42,
NCTC 42, ARC 42, ALL 42

 

 


TEXTE 13 Rends-toi maître de nos âmes


RENDS-TOI MAITRE DE NOS AMES
( Révision de LP 171 )


1. Rends-toi maître de nos âmes,
Esprit saint, Esprit d'amour,
Viens de tes puissantes flammes
Nous embraser en ce jour.

Refrain :

Fais-nous sentir ta présence,
Revêts-nous de ta puissance,
Et baptise-nous de feu,
Esprit saint, Esprit de Dieu !

2. Forme-nous pour le service
De Jésus, le saint Sauveur ;
Devant lui, en sacrifice,
Nous plaçons nos biens, nos cœurs.

Refrain :

3. Saint-Esprit de vie, de gloire,
Conduis-nous vers le salut,
Et de victoire en victoire
Au royaume de Jésus.

Refrain :


Texte : Rends-toi maître de nos âmes,
Edmond Budry, 1890, LP 171
révision : Yves Kéler, 1985

Mélodie : Alle Menschen müssen sterben I
Christoph Anton, 1643
RA 460, EG 686
frs : Rends-toi maître de nos âmes
LP 171
=Saint-Esprit, Dieu de lumière
NCTC 216, ARC 507, ALL 35/07

Ce chant est une traduction partielle de "Veni Creator Spiritus, reple animas tuorum"

 

COMMENTAIRE AU TEXTE 11:

O SAINT ET BON SEIGNEUR JESUS to
Du lieber, heil'ger, frommer Christ

Le texte

Ernst Moritz Arndt est né en 1769 à Gross-Schoritz, sur l'île de Rügen (Mer Baltique, près de Rostock), et décédé à Bonn, en 1860. Professeur d'histoire à Greifswald, il devint un écrivain patriotique pendant les guerres de la Libération de l'Allemagne contre Napoléon (1813-1815). Professeur à Bonn, il écrivit en 1819 :" Von dem Wort und dem Kirchenliede ", livre qui fut une des impulsions aux renouvellement du chant d'Eglise en Allemagne, après la période de sécheresse du rationalisme. Il fut député à l'Assemblée Nationale de Francfort en 1848.

Arndt est connu pour de nombreux poèmes et cantiques qu'il écrivit. De lui sont toujours chantés : RA 297, EG 213 Kommt her, ihr seid geladen, un cantique de Ste Cène, et RA 407, EG357 Ich weiss, woran ich glaube, un cantique de justification et de foi.

Le texte que nous avons ici porte le sous-titre de " Gebet eines kleinen Knabes - Pière d'un petit garçon ". Est-ce un poème ou un chant ? Je l'ai trouvé sans notes, dans un livre de poèmes pour enfants, et sans indication de source. Il fait partie de ce type de chants de piété pour les enfants qu'on trouve en Allemagne, et dont certains sont devenus des classiques de la culture. Par exemple, pour Noël : " Alle Jahre wieder kommt das Christuskind - Chaque année nouvelle revient Jésus-Christ", ou " Ihr Kinderlein, kommet - Venez, les enfants, venez tous accourez " (voir ce dernier chant sur ce site).

On peut rapprocher ce poème du chant de baptême " Ach lieber Herre Jesu Christ " RA 274, EG 203, qui évoque la naissance de Jésus comme petit enfant et demande aux enfants de s'approcher de lui. Georges Pfalzgraf en a fait une traduction qui figure sur ce site sous le nom de " Christ bien-aimé, Seigneur Jésus ", à laquelle j'invite à se reporter . Voici les deux premières strophes du chant et leur traduction :

1. Ach lieber Herre Jesus Christ
Der du ein Kindlein worden bist
Von einer Jugfrau rein geborn,
Dass wir nich möchten sein verlorn,

2. Du hast die Kinder nicht veracht,
Da sie sind worden zu Dir bracht.
Du hast dein Händ auf sie gelegt,
Sie schön umfangen und gesagt: ...

1. Christ bien-aimé, Seigneur Jésus,
Comme un enfant tu es venu ;
D'une humble vierge tu es né,
Pour nous sauver de nos péchés.

2. Tu n'as pas renvoyé les gens
Qui t'amenèrent leurs enfants ;
Mais tu ouvris pour eux tes bras,
Tu les bénis et déclaras : ...

La mélodie

Le rapprochement avec " Ach lieber Herre Jesus Christ " me fait proposer la mélodie de ce chant, c'est-à-dire : " Herr Jesu Christ, dich zu uns wend ". Cette mélodie nuancée et souple met bien en valeur ce texte simple et méditatif. Le texte pour lequel elle a été composée est une prière d'entrée du culte, invoquant le Christ. Les trois incipits : " Herr Jesu Christ, dich zu uns wend ", " Ach lieber Herre Jesus Christ ", et " O lieber, heil'ger, frommer Christ ", tous adressés au Christ, ont une parenté évidente, celle d'être des invocations de prière. Le sous-titre : " Prière d'un petit garçon " incite au choix de cette mélodie.

L'usage du chant

Ce chant est d'abord un chant de Noël. Mais il peut servir au 1er janvier, jour du " Nom de Jésus " et de la Circoncision. On peut aussi l'employer au 2ème dimanche après Noël, appelé " le Fils de Dieu " et jour de la Fuite en Egypte. On peut l'employer pour un baptême, dont la strophe 2 parle, dans le temps de Noël ou de l'Epiphanie, mais aussi le reste de l'année, en laissant le strophe 3, qui parle expressément de Noël

Texte original de Arndt

Voici le texte original de Arndt, qui peut servir dans un culte allemand ou bilingue, et qui permet au lecteur de comparer la source et la traduction.


1. Du lieber, heil'ger, frommer Christ,
der für uns Kinder kommen ist,
Damit wir sollen weis' und rein
Und echte Kinder Gottes sein.

2. Du Licht, vom lieben Gott gesandt
In unser dunkles Erdenland,
Du Himmelskind und Himmelsschein,
Damit wir sollen selig sein.

3. Du lieber, heil'ger, frommer Christ,
Weil heute dein Geburtstag ist,
Drum ist auf Erden weit und breit
Bei allen Kindern frohe Zeit.

4. O segne mich, ich bin noch klein,
O mache mir das Herze rein!
O bade mir die Seele hell
In deinem reichen Himmelsquell !
PARTIES FIXES DE LA SAINTE CENE


Dialogue Eucharistique

Pasteur : Le Seigneur soit avec vous
Assemblée : et avec ton esprit.
Pasteur : Elevez vos cœurs vers le Seigneur !
Assemblée Nous les tenons près de lui.
Pasteur : Rendez grâces au Seigneur !
Assemblée : Cela est juste et bon

Sanctus

Saint est Dieu le Père, Saint est Dieu le Fils Wittenberg 1543 RAf NCTC 351
Saint, Saint, Saint est le Seigneur notre Dieu Bortnianski LP 531, ARC 862
Dieu saint, Dieu saint, Dieu très saint Steinau-Bach ARC 861
Saint, Saint, Saint est le Seigneur Trunk ARC 864, ALL 63/46
Saint, Saint, Saint est le Seigneur Humber ALL 63/55

(Le texte du Sanctus + Benedictus est l’assemblage de deux textes bibliques : « Saint, Saint, Saint est le Seigneur des armées (modifié en « Dieu de l’univers. ») Toute la terre est remplie de sa grâce (Esaïe 6/ 3.) Hosanna dans les lieux très hauts ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux ! (Mathieu 21/13) » Les autres chants proposés dans les livres qui s’éloignent de cette forme de base ne peuvent être appelés Sanctus, et ne devraient pas être employés dans la Sainte Cène.)

Paroles d’Institution

Notre Seigneur Jésus-Christ,
dans la nuit où il fut livré, prit du pain,
rendit grâces, le rompit,
le donna à ses disciples en disant :
« Prenez, mangez, ceci est mon corps. »

De même après le souper,
il prit la coupe, rendit grâces,
la leur donna en disant :
« Buvez-en tous.
Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang,
qui a été répandu pour vous en rémission de tous vos péchés. »

Faites ceci en mémoire de moi,
chaque fois que vous en boirez.
Car, je vous le dis,
je ne boirai plus de ce fruit de la vigne,
jusqu’à ce que je le boive nouveau dans le royaume de mon Père. »
Anamnèse

En commémorant ici le sacrifice unique et parfait
de notre Seigneur Jésus-Christ,
nous nous offrons nous-mêmes en sacrifice vivant et saint
à la gloire de Dieu et pour le bien de nos frères.
En son nom nous te prions :
Epiclèse

Envoie sur, Dieu notre Père, ton saint-Esprit,
et sanctifie par lui toute la maison de ton Eglise.
Sanctifie ce pain et ce vin
et fais-en la communion au corps et au sang de ton Fils.
Sanctifie nos corps (+) et nos âmes,
pour que nous recevions tes dons
dans la vraie foi et pour notre salut.

Fais que d’un cœur pardonné et sincère,
nous t’adressions,
en communion avec tous les rachetés de la terre,
la prière que Jésus, ton Fils, nous a apprise :
Notre Père : aux siècles des siècles. amen
Didaché

Et comme les épis jadis épars dans les campagnes
sont maintenant réunis, sur cette table, dans ce pain,
et comme les grappes jadis dispersées sur les collines
sont maintenant réunies dans ce vin,
ainsi, Seigneur, rassemble toute ton Eglise
des extrémités de la terre dans ton Royaume,
afin qu’un jour, avec tous tes rachetés,
nous puissions te prier comme ton Fils nous a appris à le faire :

Notre Père …aux siècles des siècles. Amen.

Christ, Agneau de Dieu

Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Oh ! prends pitié de nous !
Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Oh ! prends pitié de nous
Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Accorde-nous ta paix ! Amen.

Agnus Dei : Christ, Agneau de Dieu Luther NCTC 353, ARC 875, ALL 63/43
Christ, Agneau de Dieu Trunk ALL 63/49

(L’Agnus Dei est chanté pendant la préparation des espèces sur la table : placer les hosties ou le pain levé dans les plateaux (patènes) depuis la boîte de réserve (ciboire), et verser le vin de la cruche dans la ou les coupes (calices). Il se chante trois fois, selon l’habitude fixée au 15e Siècle, après l’introduction des hosties prédécoupées. Deux fois : « Oh ! prends pitié de nous », une fois : « accorde-nous ta paix »)

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

702038
Aujourd'huiAujourd'hui862
HierHier968
Cette semaineCette semaine4967
Ce moisCe mois19073
Tous les joursTous les jours702038