« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

L. 62. 20e Dimanche après la Trinité

Chers collègues,

Recevez mes meilleures salutations en ce temps de rentrée. Je voudrais vous informer de deux points :

Mon site internet www.chants-protestants.com a été rejeté cet été par l’hébergeur, parce que trop vieux. J’ai donc dû recréer un site nouveau, lequel, vu les difficultés des vacances, n’est pas encore en ordre. Il devrait l’être au cours du mois d’octobre.

Dans le cadre de la Fête des Protestants à Paris, on m’a accordé l’honneur de faire une conférence sur « Les chants de Martin Luther et son œuvre réformatrice par le chant », de son temps et aujourd’hui, à l’église des Billettes, 22, rue des Archives, 75004 Paris, à 15 heures. Mon livre sur le sujet y sera présenté.

 

CULTE ENTIER POUR LE DIMANCHE

20e après la Trinité :

thème : les ordonnances de Dieu : le mariage

 

    QUELQUES EXPLICATIONS SUR CETTE FETE

Le 20e dimanche après la Trinité est consacré à la réflexion sur les commandements de Dieu et à la gloire rendue à ce dernier pour le don de cette loi. Ce dimanche fait partie d’un groupe de 5 dimanches dans le temps de la Trinité axés autour de la foi et de la loi comme moyens de salut : du 17e au 21e.

Les thèmes de ces dimanches sont :

17e Trinité : la foi victorieuse, avec le mot d’ordre : « La victoire qui a vaincu le monde, c’est
notre foi » : I Jean 5/4c. L’évangile est celui de la femme cananéenne, Matthieu
15/21-28, à laquelle Jésus dit : « Femme, ta foi est grande. Qu’il te soit fait
comme tu veux. » L’épître est de Paul, Romains 10/9-17 : « C’est en confessant
de la bouche qu’on parvient au salut. »

18e Trinité : le grand commandement, avec l’évangile de Marc 12/28-34 : « Quel est le plus
grand commandement. »

19e Trinité : la grande guérison, qui développe le salut par la foi, à travers l’évangile, Marc
2/1-12, Guérison du paralytique passé par le toit : « Jésus voyant leur foi, dit au
paralytique : mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. » L’épître d’Ephésiens
4/22-32 dit : « Revêtez l’homme nouveau. »

20e Trinité : Les ordonnances de Dieu, ou les commandements de Dieu, et en particulier le
mariage comme une institution fixée par une loi du Décalogue :’ « Tu ne
commettras pas d’adultère. » Les lectures de l’évangile : Marc 10/2-9 sur le
divorce, qui font directement référence à Genèse 2 et à l’institution par Dieu du
mariage, et l’épître, dans I Thessal. 4/1-8 : « posséder son corps dans la sainteté
et la chasteté », indiquent clairement que le mariage est une institution
fondamentale dans la vie humaine et dans celle de la communauté chrétienne.
La lecture d’A.T, Genèse 8/15-22 rappelle que le mariage a survécu au Déluge,
à travers la famille de Noé, ses fils et ses filles et leurs enfants. C’est donc une
institution première de la création, indestructible, quel que soit le régime social
ou politique et culturel.

21e Trinité : l’armure spirituelle, selon Ephésiens 6/10-17, est composée de tous les moyens
de la victoire : la foi, pour bouclier, et « toutes les armes de Dieu », parmi
lesquelles la justice et la vérité, qui incluent la loi.

On voit donc que cette méditation et action de grâce quant au mariage s’insère dans un groupe de dimanches consacrés à la foi et à la loi, comme moyens de salut et de victoire.

Les dimanches catéchétiques

Le 20e dimanche après la Trinité est le dernier des 6 dimanches catéchétiques que les luthériens, vers la fin du 16e Siècle, avaient introduits dans le plan de l’année de l’Eglise. Ils suivaient les 6 parties du catéchisme de Luther : les commandements, la confession de foi, le Notre Père, le baptême, la Sainte Cène et le ministère de clés, et en annexe la table domestique incluant la vie de la famille : époux, enfants, serviteurs, etc…A chacun de ces 6 dimanches précis de l’année, il fallait prêcher sur ces points. Le 6e dimanche, concernant la table domestique, était fixé au 20e Trinité. Cela donnait l’occasion de prêcher au moins une fois par an sur ces questions. (il serait intéressant de rétablir cette coutume : beaucoup de ces points sont ignorés des fidèles et même des pasteurs, parce que passés sous silence.)

L’importance du mariage pour la vie de l’Eglise

Dans la théologie protestante, le mariage est une institution de Dieu, d’après Genèse 1/27-28a. Le terme « institution du mariage » est employé dans les liturgies françaises, la réformée de 1963 et la luthérienne de 1964. Cette institution fait partie de celle de l’Eglise, le couple et la famille formant la cellule de base des paroisses. C’est donc dans ce sens qu’il faut concevoir le thème de ce dimanche. L’accent est mis aussi sur l’amour dans le couple, amour qui a créé ce dernier, mais ici l’aspect personnel est placé au second plan par rapport à l’aspect ecclésial.

L’affaiblissement de cette institution du mariage sur le plan de la société et du droit civil depuis l’après-guerre retentit sur la vie de l’Eglise. Il y a beaucoup de divorces et de remariages parmi les membres de l’Eglise, autant chez les pasteurs que chez les laïcs, beaucoup de concubinages, et la légalisation de l’homosexualité ajoute encore à cette dévalorisation. Pourtant, il reste que le mariage est toujours la base de la vie des familles et des paroisses dans une conception chrétienne du couple et de la famille.

La réflexion sur ce thème, et la glorification de Dieu fondateur du mariage comme un élément de la création est donc importante. Jésus confirme cette fondation dans Marc 10, en citant Genèse 2/22-24 et les apôtres la rappellent. Surtout St Paul, qui cite plusieurs fois Genèse 2 dans ses lettres. (Genèse 2 est cité 7 fois dans le N.T.) La base du mariage, exprimée dans ces trois lectures, est donc à la fois biblique et dogmatique, puisque chaque personne de la Trinité le confirme. C’est pourquoi classiquement dans la lecture des paroles d’institution au culte de mariage, sont lus trois textes bibliques : A.T. Le Père : Genèse 1/27-28a et Genèse 2/24 ; N.T. Le Fils : Matthieu 19/4-6 (parallèle de Marc 10/1-12) ; N.T. L’Esprit : Ephésiens 6/25-27.

Les chants de mariage

Une difficulté actuelle est que les chants de mariage ont connu une éclipse dans la composition à partir du 20e siècle. On trouve beaucoup de chants anciens, à commencer par le Psaume 128 de Luther, mais peu de compositions récentes. La plupart des chants de mariage français sont d’origine allemande, traduits ou dérivés au 19e et début 20e siècles. On en doit plusieurs à Paul Gerhardt 1607-1676 et Philipp Spitta 1801-1859. Dans Alléluia 2005, il y a deux psaumes 127 et 128, difficiles d’emploi dans beaucoup de paroisses, les autres chants donnés dans la table analytique ne sont pas des chants propres. Dans le livre de cantiques allemand actuel, EG Evangelisches Gesangbuch, à côté de 3 anciens, on trouve trois chants récents, dont l’un est traduit et figure plus bas sous le titre « En toi, Dieu, nous faisons alliance. » Dans EG se trouvent plusieurs chants récents utilisables pour le mariage, mais leurs mélodies ne sont pas accessibles par les recueils français actuels. C’est pourquoi le choix de chants donnés ici comporte essentiellement des cantiques anciens.

Dans le cahier pour les mariages « Vivre et aimer » de l’UEPAL, que beaucoup connaissent, un certain nombre de ces chants ont été réunis, qui recoupent partiellement ceux cités plus bas dans ce « Culte entier. » Sur mon site www.chants-protestants.com , rubrique « Chants pour les mariages » se trouvent quelques autres chants qui ne sont pas donnés plus bas.

La mélodie de « Wie whön leuchtet der Morgenstern - Brillante étoile du matin »

Voir aussi les commentaires pour le chant 16, plus bas

La mélodie de ce chant, écrit et composé par Philipp Nocalaï en 1599, a joué un grand rôle dans les cantiques de mariage, en Allemagne d’abord, en France ensuite, où le chant « Sur ces époux du haut du ciel » l’a popularisée chez les protestants, soutenue par le fameux « Brillante étoile du matin », qui dérive du chant allemand. Je regrette qu’on ait supprimé ce chant, sans raison. Il manque dans le temps de l’Epiphanie, pour lequel les chants français sont peu nombreux. Et il enlève sa base au chant de mariage.

Le chant de Philipp Nicolaï est destiné à l’Epiphanie. Il veut décrire la magnifique apparition (Epiphania, gréco-latin, = apparition, manifestation) du Christ, qui révèle la splendeur de Dieu cachée en lui. C’est pourquoi le chant est placé à la fête de l’Epiphanie et au 1er dimanche, pour acclamer la gloire du Christ. Celle-ci est montrée dans les trois évènements rappelés à cette fête : l’adoration des mages, baptême du Christ, les noces de Cana.

Mais Nicolai ajoute un thème de la piété mystique de l’époque : le Christ, époux de l’âme. Après les 2 premières strophes, qui décrivent le messie comme la splendide étoile du matin venue de Dieu., il introduit, à la strophe 3 « die Flamme deiner Liebe – la flamme de ton amour », et développe ce thème de l’amour entre le Christ et l’âme dans les strophes suivantes. Il reprend le thème des amants du Cantique des cantiques. Le dialogue devient réellement amoureux.

Le chant avec sa mélodie est de 1599, à l’entrée du 17e siècle. Il a eu un grand succès et la mélodie a été beaucoup reprise, en particulier dans les chants qui rappellent l’amour réciproque du Christ et du fidèle ou de l’Eglise.

Paul Gerhardt (1607-1676) a repris la mélodie pour un chant, d’abord de circonstance, pour un mariage : « Wie schön ists doch, Herr Jesu Christ – Comme il est beau, Seigneur Jésus », et qui fut diffusé en 1666 dans l’édition complète des chants de Gerhardt par Georg Ebelin. Gerhardt reprend l’incipit de « Wie schön leuchtet der Morgenstern », pour bien montrer quelle est sa source textuelle et musicale. Ce chant a eu un grand succès jusque dans l’après-guerre. On le trouve dans RA, Recueil d’Alsace Lorraine de 1952, n° 311, et dans EKG Evangelisches Kirchengesangbuch de 1951, n° 172. Dans EG 1995 il ne figure plus, signe d’une désaffection pour ce type de chant.

Un autre grand auteur de cantiques, Philipp Spitta (1801-1859) a repris l’idée de Gerhardt, ainsi que la mélodie de Philipp Nicolaï, en s’appuyant sur les paroles de Josué 24/15 : « Moi et ma maison nous servirons l’Eternel » et a composé le chant « Ich und mein Haus wir sind bereit – Moi et ma maison nous sommes prêts. » Ce cantique, à cause de la prégnance de son incipit et de sa 1ère strophe remarquablement formulée, a connu un succès important en Allemagne. De là, le chant a été repris en français sous la forme de « Sur ces époux du haut du ciel », dans le Recueil de la Confession d’Augsbourg de 1850, sans indication d’auteur, et de là il est passé dans le Louange et Prière de 1938. Ce chant, un des rares destinés au mariage dans les livres français, a été éliminé par l’équipe de Capieu pour NCTC, au lieu d’être révisé. ABD Alléluia, bénissez Dieu, de 1989, a repris le chant, corrigé, mais cela ne l’a pas sauvé. Sur cette base, Ernest Muller, responsable de ABD m’a demandé de traduire les 2 premières strophes de « Ich und mein Haus wir sind bereit », sous le titre de « Seigneur, nous deux et mes enfants. » Plus tard j’ai complété cette traduction par celle de l’ensemble du texte, qui figure ici sous le n° de Texte 10, et j’ai repris l’ensemble du chant dans une traduction nouvelle, qui figure plus bas sous le n° de Texte 9.

En résumé, la mélodie de Nicolaï a produit deux chants importants en Allemagne, celui de Gerhardt et celui de Spitta, et ces deux, surtout le second, ont eu un effet important en France. Il serait intéressant que ces chants soient employés et réintroduits dans des livres futurs.

Liturgie de Sainte Cène

Les éléments de base figurent dans les Cultes entiers déjà envoyés. Je ne les répète pas ici. Seule est donnée une préface propre pour le mariage.

CULTE ENTIER POUR LE
20e DIMANCHE APRES LA TRINITE


PLAN DU CULTE


1e PARTIE : ENTREE DU CULTE

Jeu de musique

 

Chant d’entrée : 1er cantique

Béni soit le Seigneur, mon Créateur, mon Père
Mélodie : Nun danket alle Gott,
Du cœur et de la voix ALL42/02
Voir Texte 1
Célébrons l’Eternel, Seigneur et Dieu, notre Père
Mélodie : Lobe den Herren, den mächtigen König der Ehren
Bénissons Dieu, notre roi, le puissant roi de gloire ALL41/10
Voir Texte2
Ps 128 Heureux qui vit en craignant Dieu
Mélodie : Vom Himmel hoch da komm ich her
O Dieu tout-puissant Créateur ALL 32/04
Voir texte 3

 

Salutation brève


Ancien Testament, Psaume :
Pasteur : Notre aide est dans le nom du Seigneur, qui a fait les cieux et la terre.
Assemblée : Amen

Apostolique :
Pasteur : La grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu, notre Père,
et de son Fils Jésus-Christ.
Assemblée : Amen

Trinitaire
Pasteur : Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
Assemblée : Amen


Psaume d’entrée : antiphoné (debout)
avec antienne
avec Gloria Patri


1er Psaume
Psaume119/97-104 Mem + 105-108 Nun
Voir Texte 4
2e Psaume
Psaume 127/1-5
Voir Texte 5
3e Psaume
Psaume 128/1-6
Voir Texte 6


Gloria Patri : Gloire soit au Père, Lübeck 1532 LP 518, NCTC 376, ARC 821, ALL 63/23
Gloire soit au Père, Francfort 1584 NCTC 379,ARC 824, ALL 61/56
Gloire soit au Père, R. Trunk 1988 ALL 63/41


Confession des péchés et Paroles de grâce

1. Seigneur Dieu,
tu désires de nous que nous accomplissions les termes de l’alliance
que tu as contractée avec nous
et que nous obéissions à ta Loi.
Mais nous ne sommes pas fidèles dans notre vocation
et ne tenons pas nos engagements.
Nous n’accomplissons pas les commandements
que tu nous as donnés par Moïse et par Jésus-Christ.
Nous te prions :
air pitié de nous qui sommes incapables de justice par nous-mêmes,
et pardonne-nous au nom de ton Fils Jésus-Christ. Amen.

Kyrie
ou O Dieu, crée moi, Ps 51

P d g : Je ne désire pas la mort du pécheur,
mais qu’il se repente et qu’il vive, dit le Seigneur. Ez. 18/32
Que cette parole de Dieu au prophète Ezéchiel
vous assure du pardon de Dieu,
vous console et vous incite
à accomplir la loi de Dieu. Amen (Y.K)

(Formule finale)
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103

2. Seigneur notre Dieu,
nous venons avec nos fautes devant ta sainte face.
Tu nous appelles à la glorieuse liberté de tes enfants,
mais nous restons prisonniers de notre égoïsme.
Pardonne-nous notre manque de foi,
notre ingratitude et notre désobéissance.
Ne cesse pas de nous appeler,
afin que nous t’appartenions entièrement. Amen

Kyrie
ou O Dieu, crée moi, Ps 51

P d g : Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu !
A l’ombre de tes ailes les fils de l’homme
cherchent un refuge.
Car auprès de toi est la source de la vie.
Par ta lumière nous voyons la lumière. Ps. 36/8 + 10
(Badische Agende 1962)

(Formule finale)
Gloria in excelsis
Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103


Kyrie : Seigneur, aie pitié de nous, Luther ALL 61/11
Seigneur, aie pitié de nous, R.Trunk ALL 63/42
Seigneur, aie pitié de nous, Schöberlein ALL 63/42

ou O Dieu, crée en moi, Ps 51, LP 529

Paroles de grâce :

Gloria in excelsis : Gloire soit à Dieu au plus haut des cieux
Spangenberg ALL 63/25
Matthias Greiter, Strasbg ALL63/26

ou : Oh ! qu’heureux Ps 32 et 103
Mlle Hollard LP 511


2e PARTIE : PRIERE, LECTURES, CONFESSION DE LA FOI


Salutation : P. Le Seigneur soit avec vous
A. et avec ton esprit.

Prière collecte avec Amen (debout)

1. Seigneur Dieu, Père céleste,
tu as créé les hommes
et, dans ton Eglise,
tu nous appelles à la communion entre nous.
Nous te prions :
bénis notre vie par tes ordonnances,
et entoure-la de ta protection,
afin que ton nom soit sanctifié
et que ton règne progresse,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Sauveur et Seigneur,
auquel comme à toi soient l’honneur et la gloire éternelle.

Assemblée : Amen.

(Badische Agende 1988

2. Dieu éternel, notre Père,
tu as donné à ton peuple d’Israël
et à ton Eglise tes commandements,
et par ta loi tu nous montres un chemin de vie.
Ouvre nos cœurs et nos esprits,
afin que nous comprenions la justesse
et la beauté de tes commandements.
Que nous vivions devant toi et avec nos frères
et nos sœurs dans cette joyeuse obéissance.
Fais en particulier de nos familles des lieux
où ta paix règne par tes ordonnances,
pour que tes dons s’y développent par ta grâce.

Assemblée : Amen.
(Y.K. 6.4.2009)


Mot d’ordre

On t’a dit, ô homme, ce qui est juste et ce que le Seigneur demande de toi : c’est que tu gardes la parole de Dieu, que tu pratiques la justice et que tu marches humblement devant ton Dieu. Michée 6/8

Lectures bibliques

A. T : Genèse 8/15-22 (avec graduel ou sans répons) (assis)

Epître : I Thessaloniciens 1/1-8 (avec cantique graduel=


Cantique graduel : entre les lectures
Dieu d’amour tu nous appelles
Mélodie : O du Liebe meiner Liebe
O Jésus, tu nous appelles ALL 36/08
Voir Texte 7


Evangile Marc 10/2-9
introduit par Alléluia (debout)

sur la mélodie : Vulpius ALL 61/74
Trunk ALL63/44

achevé par « Louange à toi, Seigneur Jésus-Christ »
sur la mélodie : grégorienne ALL 63/28
Trunk ALL 63/45

Confession de la foi : Credo ( peut être placée après la prédication)


2e Cantique, après les lectures

Dieu jusqu’ici nous a conduits
Mélodie : Allein Gott in der Höh sei Ehr
Louange et gloire aux plus hauts cieux ALL 41/01
Voir Texte 8
Moi et les miens dans ma maison
Mélodie : Wie schön leuchtet der Morgenstern
Oh! Quel éclat sur nos matins ALL 32/14
Voir Texte 9
Seigneur, nous deux et nos enfants
Mélodie : Wie schön leuchtet der Morgenstern
Oh! Quel éclat sur nos matins ALL 32/14
Voir Texte 10
Seigneur, rends-nous un couple uni
Mélodie : Nun sich der Tag geendet hat
Le Seigneur vient à la minuit ALL 31/41
Voir Texte 11

 

3e PARTIE : PREDICATION (assis)

Prière d’illumination
Seigneur, ta loi est une lampe à nos pieds
et une lumière sur notre route.
Eclaire pour nous par ta parole en ce jour,
afin que tes commandements nous apparaissent dans la clarté,
que nous puissions les accomplir
et ainsi t’être agréables. Amen

Lecture du texte
Prédication
Prière d’action de grâces

Soit : 3e Cantique : de la prédication
Offrande, (Annonces)

Soit : 3e Cantique : de la prédication
Offrande, (Annonces)

 

3e Cantique : de la prédication
Deux êtres viennent, Dieu, vers toi
Mélodie : Nun danket all und bringet Ehr
O Saint-Esprit, Esprit d’amour All35/08
ou C’est toi, Seigneur, le pain rompu ALL 24/06
Voir Texte 12
Dieu, donne ta bénédiction
Mélodie : Vom Himmel hoch da komm ich her
O Dieu, tout-puissant créateur ALL 32/05
Voir Texte 13
En toi, Dieu, nous faisons alliance
Mélodie : O dass ich tausend Zungen hätte
Oh: que n’ai-je la voix de l’ange LP 79
Wer nur de lieben Gott lässt walten
Splendeur et gloire sur la terre ALL 33/18
Voir Texte 14
Unis devant Dieu, votre Père
Mélodie : Wer nur den lieben Gott Lässt walten
Splendeur et gloire sur la terre ALL 33/18
ou O dass ich tausend Zungen hätte
Oh! Que n’ai-je la voix de l’ange LP 79
Voir Texte 15
Gloire à toi, Père, qui crées et qui gardes le monde
Mélodie : Lobe den Herren, den mächtigen König der Ehren
Bénissons Dieu, notre roi, le puissant roi de gloire ALL41/10
Voir Texte 16
Sur ces époux du haut du ciel
Mélodie : Wie schön leuchtet der Morgenstern
Oh! Quel éclat sur nos matins ALL 32/14
Voir Texte 17

 


4 e PARTIE : PRIERE D’INTERCESSION , NOTRE PERE

Intercession : prosphonèse : 1 seul officiant ( + Amen de l’assemblée) (debout)
ecténie : 1ou 2 officiants + l’assemblée
diaconale : 1 ou 2 officiants + 1 ou 2 diacres + l’assemblée


1. Ecténie : 1 ou 2 officiants + assemblée

Père, tu nous as ordonné dans ta sainte parole
de prier pour tous les hommes.
Ecoute-nous, quand nous prions pour ta sainte Eglise.
Laisse-nous être uns, afin que le monde croie.
Par Jésus-Christ. A. Amen


Fais que chaque membre de l’Eglise te serve fidèlement et humblement.
Que ton nom soit glorifié parmi tous les peuples.
Par Jésus-Christ. A. Amen

Nous te prions pour que ton Eglise mette en œuvre ta loi,
qu’elle la fasse connaître et aimer de tous.
Par Jésus-Christ. A. Amen

Nous te prions pour tous ceux qui ont un ministère dans l’Eglise :
fais qu’ils accomplissent dans la vérité l’œuvre que tu leur as confiée.
Par Jésus-Christ. A. Amen

Nous te prions pour les couples dans nos Eglises,
pour la fidélité des parents et pour celle des enfants.
Par Jésus-Christ. A. Amen

Nous te prions pour ceux qui ont la responsabilité des enfants et des jeunes :
fais qu’ils leur apprennent à te connaître, toi et ta loi et ta grâce et ton salut.
Par Jésus-Christ. A. Amen

Nous te prions pour ceux qui exercent l’autorité parmi les peuples :
qu’ils appliquent la justice et le droit,
conformément à ta volonté
Par Jésus-Christ. A. Amen

Aie pitié des faibles et des malheureux :
libère-les de leurs souffrances.
Par Jésus-Christ. A. Amen

Sois près de nous quand notre fin approche :
donne-nous une bonne mort et prends-nous dans ton royaume
Par Jésus-Christ. A. Amen

(Erneuerte Agende 1990,
Fürbittengebete Form 4, S 567)


2. Ecténie : 1 ou 2 officiants + assemblée

O Dieu, ta loi est juste et bonne
et tes commandements sont saints et bénéfiques pour tous.
Fais donc connaître par ta parole
et par tes serviteurs quelle est ta volonté.

Tu as dit que tu es le seul Dieu et qu’il n’y en a pas d’autre :
fais que cette vérité soit prêchée et crue. Tous : Amen.

Tu as dit que ton nom doit servir à t’invoquer :
écoute la prière de ceux qui s’adressent à toi. Tous : Amen.

Tu as dit que ton jour doit être sanctifié :
apprends-nous et aux hommes du monde
que le culte et l’adoration te sont dus.
Fais que ton dimanche soit célébré par tes fidèles. Tous : Amen.

Tu as dit d’honorer nos parents :
fais qu’ils le soient chez nous comme chez tous. Tous : Amen.

Tu as dit que la vie et la vengeance t’appartiennent :
fais que la vie et la santé des hommes soit préservées. Tous : Amen.

Tu as dit de ne pas voler :
fais que nous sachions accorder à chacun ce qui lui revient,
et qu’il puisse posséder ce qu’il a acquis dans la justice. Tous : Amen.

Tu as dit de ne pas commettre d’adultère :
apprends aux époux l’amour et le sacrifice réciproque,
pour que les unions soient fortes, fidèles et prospères. Tous : Amen.

Tu as dit de ne pas mentir :
soutiens ceux qui combattent pour la vérité et la justice. Tous : Amen.

Tu as dit de ne pas désirer ce qui appartient à un autre :
fais que nous soyons attentifs au biens
et à la personne de notre prochain,
et que nous fassions grandir son bien-être. Tous : Amen.

Entends notre prière et exauce-la, ô Dieu,
par Jésus, le Christ, notre Seigneur,
qui, avec toi et le Saint-Esprit, vit et règne,
un seul Dieu, aux siècles des siècles. Tous : Amen

(Yves Kéler 2013)


Notre Père sans transition : Notre Père qui es aux cieux,…
finale protestante : « aux siècles des siècles. » (décision de 1966 FPF)
(si l a Sainte Cène est célébrée, après l’épiclèse)

5e PARTIE : Sortie du culte

Mot d’envoi : alléluiatique, sauf dans la Passion

Je veux t’adorer dans ton saint temple, Alléluia,
et célébrer ton nom pour ta bonté et ta fidélité, Alléluia


Salutation familière éventuellement

 

4e Chant : chant de sortie
Amen, oui, qu’il en soit ainsi
Mélodie : Vater unser im Himmelreich
O Père qui es dans les cieux ALL 62/24
Voir Texte 18
Dieu, bénis notre départ
Mélodie : Liebster Jesu, wir sind hier
Me voici, Seigneur, Sauveur ALL 21/03
Voir Texte 19


Bénédiction

La formulation de cette bénédiction est parallèle à celle de la salutation d’entrée. Si la salutation est vétéro-testamentaire, la salutation le sera aussi. De même pour les salutations apostolique et trinitaire. Le symbole (+) indique que le signe de croix peut-être fait sur l’assemblée, soit après la formule qui remonte aux paroles de Jésus : « Allez dans la paix du Seigneur », le Seigneur étant ici le Christ (Marc 5/34, Luc 7/50, Luc 8/48) ; soit qu’elle accompagne les mots « le Père, le Fils, le Saint-Esprit » dans la bénédiction trinitaire.


Vétéro-testamentaire : aaronique

Que le Seigneur vous bénisse et vous garde,
Qu’il fasse luire sa face sur vous
et qu’il vous accorde sa grâce,
Qu’il tourne sa face vers vous
et qu’il vous donne sa paix. (Nombres 6/25)
Allez dans la paix du Seigneur. Amen (+)

Apostolique : St Paul

Que la grâce de Dieu, qui surpasse toute intelligence,
garde vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. (Philippiens 4/7)
Allez dans la paix du Seigneur. Amen (+)

Trinitaire :

Que la bénédiction du Père (+) et du Fils et du Saint-Esprit
soit et demeure sur vous éternellement.

Dieu le tout puissant et le miséricordieux vous bénisse et vous garde,
le Père (+) et le Fils et le Saint-Esprit.
Allez dans la paix du Seigneur. Amen


Jeu de musique

Liturgie de Sainte Cène : préface


Il est juste et bon, important et salutaire, de te rendre grâces en tout temps et en tout lieu, Dieu éternel et tout-puissant, Créateur du monde, et Sauveur des hommes.

Car tu as créé toutes choses bonnes, pour ta gloire et notre bonheur, et tu as fondé le mariage pour que l’homme et la femme puissent s’aimer et avoir une descendance. Nous te louons par ton Fils Jésus-Christ, qui a sacrifié sa vie pour l’Eglise et qui est devenu le modèle de l’union des époux.

Par lui et à cause de ton œuvre créatrice et rédemptrice, nous rendons gloire à ta majesté et à ton amour immense, en chantant avec les anges et les séraphins, avec l’Eglise universelle, l’hymne de ta sainteté :

Saint, Saint, Saint est le Seigneur des armées, toute la terre est remplie de ta gloire ; Hosanna dans les lieux très hauts. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna, Hosanna, Hosanna dans les cieux (Bortnianski ARC 862)

 

TEXTES A INSERER DANS LE PLAN DU CULTE


TEXTE 1 : Béni soit le Seifneur, mon Créateur, mon Père

BENI SOIT LE SEIGNEUR, MON CREATEUR, MON PERE

( Te Deum Laudamus)
de Johann Olearius

« Gelobet sei der Herr, mein Gott, mein Licht, mein Leben“

Mél: « Nun danket alle Gott – Béni soit le Seigneur »

I +II 1.
Béni soit le Seigneur, mon Créateur, mon Père ,
Le Dieu qui m’a comblé, pendant ma vie entière
D’amour et de bienfaits, mon Dieu de qui je tiens
Et mon âme et mon corps, ma vie et tous mes biens.

I. 2. Béni soit le Seigneur, le Fils du Dieu qui m’aime,
Qui pour moi se fit homme, et s’abaissa lui-même.
II. En endurant la mort, à la croix attaché,
Il répandit son sang pour laver mon péché.

I. 3. Béni soit le Seigneur, l’Esprit Saint de lumière,
L’Esprit de vérité, qui fait de nous des frères,
II. En qui nous est donné le vrai Consolateur
Dont nous avons besoin à l’heure du malheur.

I+II 4.
A ce Dieu trois fois saint, chrétiens, rendons hommage.
Venez, acclamons-le, unis avec les anges,
Faisons avec éclat retentir en tout lieu
Le chant de notre foi : « Béni soit notre Dieu ! »

I+II 5.
Saint, Saint, Saint l’Eternel, Seigneur Dieu des armées,
Ta gloire emplit les cieux, ta grâce est proclamée !
Ton peuple te bénit, tu viens pour le sauver,
Il magnifie ton nom en toute éternité !

 

Texte : Gelobet sei der Herr
Johann Olearius 1665
RA 137, EG139 :
frs: str 1-4 Cant. Spir Strasbourg 1758 et LP 1936
LP 174, NCTC 260, ARC 249
str 5 Yves Kéler 1985

Mélodie: Nun danket alle Gott
Johann Crüger 1647,
RA 331, EG 321;
fr. : Béni soit le Seigneur
LP 174, NCTC 260, ARC 249


TEXTE 2 : Célébrons l’Eternel, Dieu tout-puissant, notre Père

CELEBRONS L’ETERNEL,
DIEU TOUT-PUISSANT, NOTRE PERE
(rév de : Célébrons l’Eternel, LP 172)

Mélodie : Loben den Herren,
den mächtigen König der Ehren

1. Célébrons l’Eternel, Dieu tout-puissant, notre Père,
L’unique Créateur et des cieux et de la terre !
Ce Dieu d’amour, De ses enfants, chaque jour,
Veut exaucer la prière

2. Célébrons Jésus-Christ, l’unique chef de l’Eglise :
Qu’à sa divine loi toute âme enfin soit soumise !
Ce bon Sauveur, Sur la croix pour le pécheur,
Acquit la grâce promise.

3. Célébrons l’Esprit saint, lui qui, sur toute la terre,
Rassemble les croyants et de ses dons les éclaire ;
Et les unit En un seul corps qu’il bénit
Par sa force et sa lumière.

4. Seigneur Dieu, trois fois saint, que chaque chrétien fléchisse
Devant toi les genoux et t’adore et te bénisse !
D’un même cœur Célébrons tous le Seigneur :
Grand Dieu saint, sois-nous propice !


Texte d’après Lobe den Herren,
den mächtigen König der Ehren
Joachim Neander 1680
Pfender 1908, LP 172
Révision : Yves Kéler, 28.5.2009

Mélodie Lobe den Herren,
den mächtigen König der Ehren
Stralsund 1665, Halle 1741
RA 328, EG 316
fr. : LP 172,
NCTC 240, ARC 247, 1LL 41/10


TEXTE 3 : Heureux qui vit en craignant Dieu Ps 128

MARIAGE

HEUREUX QUI VIT EN CRAIGNANT DIEU (Ps 128)
Wohl dem, der in Gottes Furcht steht

Mélodie : Vom Himmel hoch da komm ich her
Herr Gott, dich loben alle wir


1. Heureux qui vit en craignant Dieu
Et suit sa route en chaque lieu.
Ta propre main te nourrira,
Ta vie par Dieu prospérera.

2. Ta femme est belle en ta maison,
Comme une vigne en sa saison.
A table assis sont tes enfants,
Des oliviers, vigoureux plants.

3. Voilà comment sera béni
Qui dans la foi en Dieu seul vit ;
S’écarte la malédiction
Qui remonte à la création.

4. Dieu de Sion te bénira,
Alors tous tes jours tu verras
Jérusalem en son bonheur,
L’aimée de Dieu, le Saint sauveur.

5. Que Dieu te donne longue vie,
Et ta maison sera bénie ;
Tu verras les fils de tes fils :
Qu’il y ait la paix sur Israël. Amen.

 

Texte Wohl dem, der in Gottes Furcht steht
Martin Luther 1524
texte d’après Klug 1533
deest EKG, RA et EG
fr. : Yves Kéler, 9.8.2008

Mélodies possibles :

Vom Himmel hoch
Martin Luther, 1535
EKG 16, RA 40, EG 24
fr. : Dieu le tout-puissant Créateur LP 92
O Dieu, tout-puissant créateur
NCTC 180, ARC 358, ALL 32/05

ou Herr Gott, dich loben alle wir
EKG 115, RA 142, EG 300 = Ps. 134 Loys Bourgeois
fr. : Vous saints ministres du Seigneur Ps. 134
LP 60 = RA f 16 Béni soit à jamais (Benedictus)
= Bénissons, Dieu, le seul Seigneur
NCTC 134, ARC 134, ALL 134

 

TEXTE 4 : Psaume 119, Mem et moitié de Nun

Premier Psaume Plan ECAAL-ERAL

PSAUME 119 / 97-104 (Mem) Trad TOB
et 105 -108 (moitié de Nun )

Antienne 1 : Psaume 119 / 105 : Ta parole est une lampe pour mes pas,
une lumière pour mon sentier.
Antienne 2 : Psaume 119 / 106 : J'ai juré, et je le confirme, de garder tes
justes décisions.
Antienne 3 : Romains 7 / 22 : Je prends plaisir à la loi, en mon être
intérieur.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

97 I Combien j'aime ta loi,
Tous les jours je la médite.
98 II Ton commandement me rend plus sage
que mes ennemis,
Je le fais mien pour toujours.
99 I Je suis plus avisé que tous mes maîtres,
Car j'ai médité tes exigences.
100 II J'ai plus de discernement que les anciens,
Car j'ai observé tes préceptes.
101 I J'ai évité toutes les routes du mal,
Afin de garder ta parole.
102 II Je ne me suis pas détourné de tes décisions,
Car c'est toi qui m'as instruit.
103 I Que tes ordres sont doux à mon palais,
Plus que le miel à ma bouche !
104 II Grâce à tes préceptes, j'ai du discernement,
Aussi je déteste toutes les routes du mensonge.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

105 I Ta parole est une lampe pour mes pas,
Une lumière pour mon sentier.
106 II J'ai juré, et je le confirme,
De garder tes justes décisions ;
107 I Je suis bien trop humilié :
Seigneur, fais-moi revivre selon ta parole.
108 II Accepte, Seigneur, l'offrande de mes paroles :
Enseigne-moi tes décisions.

Ant 1 Ant 2 Ant 3
Gloria Patri
Ant 1 Ant 2 Ant 3


TEXTE 5 : Psaume 127, pour le mariage

PSAUME 127/ 1-5 Trad Segond 1949
modifiée
(mariage)

Antienne 1 : Ps 127/1 : Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent
travaillent en vain.
Antienne 2 : Psaume 86/11 : Montre-moi, Seigneur, ton chemin, afin que je marche
dans ta vérité.
Antienne 3 : 1 Pierre 5/7 : Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin
de vous.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

1 I Si l’Eternel ne bâtit la maison,
Ceux qui la bâtissent travaillent en vain.
II Si l’Eternel ne garde la ville,
Celui qui la garde veille en vain.
2 I En vain vous levez-vous le matin,
Vous couchez-vous tard,
II Et mangez-vous un pain durement gagné ;
Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.

Ant 1 Ant 2 Ant 3

3 I Oui ! des fils sont un héritage de l’Eternel,
II Le fruit des entrailles est une récompense.
4 I Comme les flèches dans la main d’un guerrier,
II Ainsi sont les fils de la jeunesse.
5 I Heureux l’homme qui en a rempli son carquois !
II Il ne perdra pas la face quand il plaidera à la porte de la ville.

Ant 1 Ant 2 Ant 3
Gloria Patri
Ant 1 Ant 2 Ant 3


TEXTE 6 : Psaume 128, pour le mariage

PSAUME 128/1-6 Segond
Pour le mariage


Antienne 1 : Heureux l’homme qui craint l’Eternel,
qui marche dans ses voies. Ps 128/1
Antienne 2 : Si l’Eternel ne bâtit la maison,
ceux qui la bâtissent travaillent en vain. Ps 127/1

Antienne :

I. 1. Heureux l’homme qui craint l’Eternel,
II. qui marche dans ses voies !marche
I. Tu jouis alors du travail de tes mains,
II. tu es heureux, tu prospères;
I. Ta femme est comme une vigne féconde dans l’intérieur de ta maison,
II. tes fils sont comme des plants d’olivier autour de ta table?

Antienne

II. 4. C’est ainsi qu’est béni l’homme qui craint l’Eternel.
II. 5. L’Eternel te bénira de Sion
I. Et tu verras le bonheur de Jérusalem,
II. tous les jours de ta vie.
I. 6. Tu verras les fils de tes fils.
II. Que la paix soit sur Israël !

Antienne
Gloria Patri
Antienne


TEXTE 7 : Dieu d’amour, tu nous appelles


DIEU D’AMOUR, TU NOUS APPELLES
(d’après : O Jésus, tu nous appelles )

Mélodie : O du Liebe meiner Liebe
O Jésus, tu nous appelles


1. Dieu d’amour, tu nous appelles
A former un même corps.
Tu veux que, saints et fidèles
Nous aimions jusqu’à la mort.
Fais que rien ne nous divise,
Puisque par ta volonté,
Tels le Christ et son Eglise,
Nous formons une unité.

2. Jésus, viens sceller toi-même
Pour la vie notre union.
Apprends-nous comment on aime
Et ravive l’affection.
Allume en nous, tendre Maître,
Un amour toujours ardent ;
Alors tous pourront connaître
Que nous sommes tes enfants ;

 

Texte Dieu d’amour, tu nous appelles
Yves Kéler, 1980
Réécrit pour le mariage
d’après : O Jésus tu nous appelles,
dérivé de « Herz und Herz vereint zusammen »
Zinzendorf 1700-1760
Psalmodie morave 1846
LP 338

Mélodie O du Liebe meiner Liebe =
Herz und Herz vereint zusammen
17e Siècle, spirituel Bamberg 1732
RA 361, EG 251
fr. : O Jésus, tu nous appelles
LP 338, NCTC 243, ARC 528, ALL 36/06


TEXTE 8 : Dieu jusqu’ici nous a conduits

DIEU JUSQU’ICI NOUS A CONDUITS
( Bis hieher hat uns Gott gebracht)

Mélodie : Allein Gott in der Höh sei Ehr
Gloire à ton nom, ô Dieu de paix


1. Dieu jusqu’ici nous a conduits
Par sa bonté, sa grâce,
Au cours de tant de jours, de nuits,
En paix devant sa face.
Jusqu’aujourd’hui il a béni
Nos mains, nos cœurs et nos esprits
Par ses dons et sa force.

2. Louange à toi, gloire et honneur,
Pour ton amour fidèle,
Que tu montras, Dieu Créateur,
Et que tu renouvelles.
Nous garderons tout à l’esprit
De ces bienfaits que tu nous fis
Par tes dons et ta force.

3. Ne cesse pas de nous aider,
Conduis-nous à chaque heure.
Enseigne-nous à nous aimer,
Habite en nos demeures.
Fais que la mort de Jésus-Christ
Et que l’amour du Saint-Esprit
Toujours soient notre force.


Texte Bis hieher hat mich Gott gebracht
Ämilie Juliane von Schwarzburg-Rudolstadt, 1685,169
RA 46, EG 329
fr. : Yves Kéler, 18.2.2008

Mélodie Allein Gott in der Höh sei Ehr
Nikolaus Decius , 1539
RA 135, EG 179
fr. : Gloire à ton nom, ô Dieu de paix
LP 213, NCTC 214, ARC 261, ALL41/01 et 41/02


TEXTE 9 : Moi et les miens, dans ma maison


MOI ET LES MIENS, DANS MA MAISON
(Ich und mein Haus, wir sind bereit)

Mélodie: Wie schön leuchtet der Morgenstern
Brillante étoile du matin


1. Moi et les miens, dans ma maison,
Seigneur Dieu, nous te servirons,
Durant la vie entière.
Tu es le Maître en la maison,
Bénis-la en toute saison ;
Exauce ma prière :
« Qu’humble, simple
Cette église, Dieu, te dise :
Notre Père,
A toi seul nous voulons plaire ! »

2. Que ta Parole agisse en nous,
Que ton Esprit nous donne en tout
La foi et l’espérance.
Que la Parole, avec éclat,
Brille en nos cœurs, sous notre toit,
Et montre ta présence.
Bénis, Nourris
De courage Le voyage
Sur la route ;
Soutiens-nous quand vient le doute !

3. Fais que ta paix sur ma maison
Descende, et qu’en toute saison
La foi nous y unisse.
Et que l’amour, avec bonté,
Nous permette en paix de porter
Le poids des sacrifices.
Toujours L’amour
Soit le guide qui préside
Ceux qui s’aiment
Et qui portent ton nom même !

4. Dieu, que ta grâce en nos maisons
Produise en nos cœurs la raison,
L’amour et l’espérance.
Dans les terreurs des sombres nuits,
Quand ta lumière seule luit,
Tu es notre assurance.
Seigneur, Sauveur,
Qui nous gardes, Dieu, regarde
Nous souffrances :
En toi nous avons confiance.

5. Si tu nous donnes tes bienfaits,
Accorde-nous aussi la paix
D’un cœur tranquille et simple.
Car si l’esprit est visité
De désirs, de cupidité,
Sera-t-il encore humble ?
Dieu, mets Ta paix
Dans notre âme, Qu’elle fasse,
En nous, place
Pour le trésor de ta grâce.

6. Enfin, ô Dieu, qu’aucun esprit
Que l’Esprit saint de Jésus-Christ
En nos maisons ne règne.
C’est lui qui mène tout à bien,
Dans l’ordre, et qui fait que nos liens
Ne soient jamais des chaînes.
Envoie La foi :
Qu’elle mène Ceux qui s’aiment,
Qui t’écoutent
Et qui marchent sur ta route !


Texte Ich und mein Haus, wir sind bereit
Philipp Spitta, 1833 (1801-1859)
fr. : Yves Kéler, 18.2.2008

Mélodie : Wie schön leuchtet der Morgenstern
Philipp Nicolaï 1599
RA 61, EG 70
fr.: Brillante étoile du matin
LP 90 et 148, ALL 32/15
Oh ! quel éclat sur nos matins
NCTC 183, ARC 367, ALL 32/14

TEXTE 10 : Seigneur, nous deux et nos enfants


SEIGNEUR, NOUS DEUX ET NOS ENFANTS
(d’après Wie schön ist’s doch, Herr Jesu Christ,
de Paul Gerhardt)

Josué 24/15

Philipp Spitta

Mélodie : Wie schön leuchtet der Morgenstern

1. Seigneur, nous deux et nos enfants
Te servirons fidèlement
Tout au long de la vie.
Tu es le Maître en la maison,
Viens à la table où nous mangeons :
Elle est pour toi servie.
Unis, Bénis
La famille qui te prie :
Dans ta grâce
Viens chez nous prendre ta place.

2. Que ta Parole et ton Esprit
En nous produisent de bons fruits :
L’amour et l’espérance.
Que sa clarté luise en nos cœurs
Et nous enseigne le bonheur
De vivre en ta présence.
Seigneur, Bénis
Les dons que ta main dispense
Pour la route
A qui te suit et t’écoute

3. Sur ma maison maintiens la paix,
Accorde aux miens tous tes bienfaits,
Que la foi nous unisse.
Et que, portés par ton amour,
Par ta patience, ainsi toujours,
Chacun, Dieu, te bénisse.
Toujours L’amour
Dans nos âmes Te proclame
Dieu et Père.
A toi seul nous voulons plaire.

4. Que la maison soit bien fondée
Sur ta grâce et sur ta bonté,
Et sur ta bienveillance.
Que dans les affres de la nuit,
Par ton secours et ton appui,
Nous gardions l’espérance,
Heureux, Joyeux :
Quand l épreuve Nous abreuve,
Ta présence
Nous apporte l’assurance.

5. Si ma maison reçoit des biens,
Ils nous proviennent de ta main :
Défends-nous d’avarice.
Car si le cœur s’emplit d’orgueil,
De vanité, de trompe-l’œil,
Il court à l’injustice.
Quelle Belle
Douce et calme Paix de l’âme
Dieu nous donne,
Quel trésor, quelle couronne !

6. Enfin, Seigneur, chacun te prie
Qu’en la maison nul autre esprit
Que le tien ne régisse.
Que cet esprit dispose tout
Avec amour autour de nous,
Qu’il nous garde et bénisse.
Des cieux, Grand Dieu,
L’Esprit vienne ; Qu’il nous mène
Où les anges
Chantent tes hautes louanges.

Texte Ich und mein Haus, wir sind bereit
Philipp Spitta 1833
AK neu 1926, EKG 173 complet en 6 strophes
RA 307/1-2, EG 600/1-5
fr. : Yves Kéler 1989 : str. 1-2 ; 2011 : str. 3-6
ABD 1989 Alléluia, bénissez Dieu 542

Mélodie Wie schön leuchtet der Mogenstern
Philipp Nicolai 1599
RA 61, EKG 48, EG 70
Brillante étole du matin
fr. : LP 90, ALL 32/14
NCT 183, ARC 367


TEXTE 11 : Seigneur, rends-nous un couple uni

SEIGNEUR, RENDS-NOUS UN COUPLE UNI
Herr, lass uns sein ein glücklich Paar

Mélodie : Nun sich der Tag geendet hat

1. Seigneur, rends-nous un couple uni
Aimant et réfléchi,
Qui à travers les années vit
Heureux et sans souci.

2. Fais que l’accord et l’unité
Gouvernent notre union,
Ecarte ce qui veut troubler
L’amour et l’affection.

3. Ainsi que toi, Jésus Sauveur,
Tu as aimé les tiens,
Et leur as sacrifié ton cœur,
Ton corps pris dans les liens,

4. Que s’aiment donc femme et mari
Et sacrifient leurs vies,
Portant ensemble les soucis,
Relevant les défis.

5. L’homme est le chef en Jésus-Christ,
L’épouse égale à lui,
Images du Christ et du corps
Et de l’Eglise encor.

6. Seigneur Jésus, exauce-nous :
Bénis tous les époux.
Conduis-les quand viendra la mort
Au Royaume, à bon port.

7. Pour nous, Seigneur, nous te prions
Pour ta bénédiction.
Prends-nous un jour dans ta maison,
Au jour de ta moisson.

Texte Herr, lass uns sein ein glücklich Paar
Auteur non indiqué
dans Sammlung Geistlicher Lieder
Bouxwiller 1783, n° 638
fr. : Yves Kéler, 31.8.2010

Mélodie Nun sich der Tag geendet hat
Adam Krieger 1667, Strasbourg 1851
RA 262, EG 478
fr. : Le Seigneur vient à la minuit
ALL 31/21


TEXTE 12 : Deux êtres viennent, Dieu, vers toi

DEUX ETRES VIENNENT, DIEU, VERS TOI
Herr, vor dein Antlitz treten zwei

Mélodie : Nun danket all und bringet Ehr


1. Deux êtres viennent, Dieu, vers toi,
Pour ne plus faire qu’un,
S’unir d’amour, montrer leur foi
Et tout mettre en commun.

2. Sur leur alliance dis l’Amen :
Qu’ils soient bénis en toi !
Que par leur deux « Oui » mutuels,
Soit confirmé leur choix.

3. Fais que s’assemblent cœur et cœur :
Rien ne doit séparer
Leur vie, détruire le bonheur
Des jours jusqu’au dernier


Texte Herr, vor dein Antlitz treten zwei 1843
Viktor Friedrich von Strauss und Torney
1809 Bückeburg – 1899 Dresden
EG 238
fr :. Yves Kéler 2012

Melodie Nun danket all und bringet Ehr
Johann Crrüger 1653,
d’après Pierre Davantés, Ps 89
fr : O Saint-Esprit, Esprit d’amour
NCTC 221, ARC 506, ALL 35/08

ou Seigneur, tu es le pain rompu
Georges Kyrbie 1560-1634
Great Sheppard of Thy people hear
ALL 24/06


TEXTE 13 : Dieu donne ta bénédiction

DIEU, DONNE TA BENEDICTION
Gott Schöpfer, Stifter heilger Eh

Mélodie : Vom Himmel hoch
Herr Jesu Christ, dich zu uns wend


1. Dieu, donne ta bénédiction
A ce mariage et à l’union
De ces époux, qui sont entrés
Dans ton alliance et l’ont scellée.

2. Etends ta grâce sur leur vie,
Rends-la paisible, douce, unie,
D’un même esprit, d’un bon accord,
Jusqu’à la tombe et à la mort.

.3. Qu’ils s’aiment d’un amour ardent,
Et t’aiment toi, Dieu, tout autant ;
Renforce leur fidélité,
Leur affection et leur bonté.

4. Qu’ensemble, en ton amour confiants,
Ils soient ensemble tes enfants ;
Qu’ensemble ils prient pour leur salut,
Ensemble comme tes élus.

5. Bénis leur œuvre et leur métier,
Qu’ils aient plaisir à l’exercer,
Que réussissent leurs projets,
Pour ton honneur et leur bienfait.

6. Quand le poids des difficultés
Devient lourd, vient les affecter,
Que l’un relève le fardeau
De l’autre et l’épaule aussitôt.

7. Si tu leur donnes des enfants,
Fais-les grandir obéissants ;
Qu’ils n’aient jamais à regretter
De les voir vers le mal tourner.

8. Les enfants sont un don de Dieu :
Qu’ils ouvrent leur esprit, les yeux
A leurs petits et, dans la foi,
Qu’ils les conduisent jusqu’à toi.

9. Si la croix pèse sur leur dos,
Accorde-leur, Dieu, du repos.
Rends-leur la joie après les deuils,
La paix, l’espoir près des cercueils.

10. Quand les séparera la mort
Et que chacun suivra son sort,
Dans ton Royaume alors prends-les,
Là-bas devant toi réunis-les. Amen.
(sur la dernière note)

Texte Gott Schöpfer, Stifter heilger Eh
Johann Adolph Schlegel
dans Sammlung Geistlicher Lieder
Bouxwiller 1783, n° 636
fr. : Yves Kéler, 30.8.2010

dans Albet Knapp, Evangelischer
Liederschatz, Stuttgart &
Tübingen , 1837, N° 2982

Mélodie: Vom Himmel hoch
Martin Luther, 1535
EKG 16, RA 40, EG 24
fr: : Dieu le tout-puissant Créateur LP 92
O Dieu, tout-puissant créateur
NCTC 180, ARC 358, ALL 32/05

TEXTE 14 : En toi, Dieu, nous faisons alliance


EN TOI, DIEU, NOUS FAISONS ALLIANCE
Du hast uns, Herr, in dir verbunden

Mélodie : O dass ich tausend Zungen hätte
Wer nur den lieben Gott lässt walten


1. En toi, Dieu, nous faisons alliance :
Tu veux marcher auprès de nous.
A toi nos joies, nos espérances,
A toi les temps durs, les temps doux.
Tu veux bénir le pain du jour
Et nous garder dans ton amour.

2. Que notre amour demeure ferme,
Constant, fidèle et chaleureux.
Qu’en nos paroles la paix germe,
Que notre cœur soit généreux.
Sachons aussi nous estimer,
Aux autres nous intéresser.

3. Apprends-nous comment l’on pardonne,
Ainsi que l’a montré Jésus.
Que par la vie que tu nous donnes
Nous approchions de plus en plus
De ce Sauveur, pour glorifier
Son nom jusqu’en l’éternité.


Texte Du hast uns, Herr, in die verbunden
Walter Heinecke 1968
EG 240
fr. : Yves Kéler, 15.9.2013 Bischwiller

Mélodie : O dass ich tausend Zungen hätte
(Lied Johann Mentzer 1704 (1658-1734)
mélodie : bei Balthazar König 1738, 1790
EKG 238, RA 337, EG 330
fr. : Oh! Que n’ai-je la voix de l’ange
LP 79, deest NCTC, ARC, ALL

Mélodie Wer nur den lieben Gott Lässt walten
Georg Neumark 1641, 1657 (1621-1681)
RA 454, EG 369
fr. : Je te contemple, o splendeur sainte
LP 129
Splendeur et gloire sur la terre
NCTC 189, deest ARC, ALL 33/18


TEXTE 15 : Unis devant Dieu, votre Père

UNIS DEVANT DIEU, VOTRE PERE
So seid ihr nun vorm Herrn verbunden

Mélodie : Wer nur den lieben Gott lässt walten
O dass ich tausend Zungen hätte


1. Unis devant Dieu, votre Père,
Allez en paix dans le Seigneur,
Et conservez en vos mémoires
L’alliance en Dieu de vos deux cœurs.
Rendez-lui grâces tout joyeux :
Dieu dans les cieux même est heureux !

2. Confiez au tout-puissant vos routes,
Votre mariage et vos serments,
Et Dieu vous donnera sans doute
Ce qu’il vous faut dès maintenant.
A toute chose il veut pourvoir :
Conservez-lui tout votre espoir.

3. Entends, ô Dieu, notre prière
Qui monte à toi pour ces époux :
« Accorde-leur, la vie entière,
D’être robustes, bons et doux.
Que ton Esprit, reçu tantôt,
Les accompagne à leur tombeau. »

 

Texte So seid ihr nun vorm Herrn verbunden
Auteur non indiqué
dans Sammlung Geistlicher Lieder
Bouxwiller 1783, n° 639
fr. : Yves Kéler, 31.8.2010

Mélodie Wer nur den lieben Gott Lässt walten
Georg Neumark 1641, 1657 (1621-1681)
RA 454, EG 369
fr. : Je te contemple, o splendeur sainte
LP 129
Splendeur et gloire sur la terre
NCTC 189, deest ARC, ALL 33/18
Seigneur, reçois, Seigneur pardonne
NCTC 270, ARC 407, ALL 43/04

Mélodie : O dass ich tausend Zungen hätte
(Lied Johann Mentzer 1704 (1658-1734)
mélodie : bei Balthazar König 1738, 1790
EKG 238, RA 337, EG 330
fr. : Oh ! Que n’ai-je la voix de l’ange
LP 79, deest NCTC, ARC, ALL deest


TEXTE 16 : Gloire à toi, Père, qui crées et qui gardes le monde

GLOIRE A TOI, PERE, QUI CREES
ET QUI GARDES LE MONDE
Dank sei dir, Vater !
du schenkst und erhältst alles Leben

Mélodie : Lobe den Herren, den mächtigen König der Ehren


1. Gloire à toi, Père, qui crées et qui gardes le monde !
En toi Dieu le mariage a sa source une et féconde
Vois ces époux, devant l’autel, devant nous :
Sur eux ta grâce s’étende ! (descende)

2. Gloire à toi, Père, qui guides, qui ouvres la route !
Aux tiens tu offres bienfaits et dons malgré leurs doutes :
Donne à ces deux, par ta parole, grand Dieu,
La joie, la paix, dans leur couple.

3. Gloire à toi, Père, c’est le meilleur que tu donnes.
Que sur le cep vivant du Christ les grappes soient bonnes !
Bénis tous deux, Seigneur Dieu, veille sur eux
Et qu’avec eux Christ demeure !

4. Gloire à toi, Père, jusqu’au bout tu veux les conduire.
Garde d’erreurs ce nouveau couple et sur lui fais luire
Ta vérité. Conduis-les par ta bonté
Jusqu’à la vie éternelle.


Texte Dank sei dir, Vater,
du schenkst und erhältst alles Leben 1981
Friedrich Hoffmann * 1910 *

dans Evangelisch-lutherisches Gesangbuch
Selbstständige Evangelisch-Lutherische Kirche
Deutschlands und anderer Länder
Hubert & Co. , Göttingen, 2. Auflage 1988, Nr 488
fr. : Yves Kéler 2. 5. 2012

Mélodie Lobe den Herren,
den mächtigen König der Ehren
Stralsund 1665, Halle 1741
RA 328, EG 316
fr : LP 172,
NCTC 240, ARC 247, 1LL 41/10

TEXTE 17 : Sur ces époux du haut du ciel

SUR CES EPOUX, DU HAUT DU CIEL
( Révision de LP 374 )

Mélodie : Wie schön leuchtet der Morgenstern

avant la bénédiction

1. Sur ces époux, du haut du ciel,
Jette aujourd'hui, Père éternel,
Un regard favorable.
Dieu riche en bénédictions,
Fais briller sur eux les rayons
De ta face adorable.
Accrois Leur foi !
Ta lumière, Divin Père, les éclaire ;
Garde-leur un cœur sincère !

après la bénédiction

2. Ils ont imploré ton saint nom ;
Bénis, Seigneur, leur uni-on
Dans ton amour céleste.
Sur leur maison verse ta paix ;
Que ta grâce en mille bienfaits
Sur eux se manifeste.
Amen, Amen !
Toi leur guide, Viens, préside, sanctifie
Chacun des jours de leur vie !


Texte Sur ces époux, du haut du ciel
ABD 543
d'après : Ich und mein Haus
Philipp Spitta, RA307, EG 600
Anonyme
Recueil Confession d'Augsbourg Paris 1846
LP 374
rév : Yves Kéler, 1989

Mélodie Wie schön leuchtet der Mogenstern
Philipp Nicolai 1599
RA 61, EG 70
Brillante étole du matin
fr. : LP 90, ALL 32/14
NCT 183, ARC 367

Le texte

Ce texte français est une composition anonyme, en deux strophes, faite à partir du chant de Gerhardt et de celui de Spitta. On y retrouve des fragments de ces deux chants. Sa fonction était d'encadrer la bénédiction, d'après Confession d'Augsbourg 1850.
Ce texte remonte-t-il à une traduction plus longue à l'origine? On remarque que la strophe 1 résume les strophes 2 et 3 de Spitta, de même la strophe française 2 résume les strophes 4 et 5 de l'allemand. Y avait-il initialement une strophe 1 et une strophe 6 ? Il faudrait chercher dans les archives du Recueil de 1850, si elles existent.

La mélodie

La mélodie est celle du chant de Philipp Nicolai, 1599 : « Wie schön leuchtet der Morgenstern - Brillante étoile du matin. » Gerhardt a repris le titre du chant dans son incipit « Wie schön ist's doch, Herr Jesu Christ ».

Le chant de Nicolai est devenu un cantique d'Epiphanie, décrivant le Christ dans sa splendeur, comme « Bräutigam », l'époux de l'âme. Or ce texte dérive du Psaume 45, qui est un Psaume de mariage royal de la maison de Juda, intégré dans le Psautier au même titre que les Psaumes d'intronisation royale, tels que le Ps 2, le 72 ou le 110. La mélodie de ce chant concorde donc pour les thèmes nuptiaux à ceux développés par Gerhardt dans le sien. Gerhardt a repris la splendeur et la joie de ce chant, et deux idées qui s'y trouvent : le Christ appelé « König - Roi », trois fois, et « Bräutigam - l'époux. » Le mot de « König - Roi » apparaît deux fois, strophe 7 et 8, mais l'idée royale plusieurs autres fois. Gerhardt ne reprend pas le mot de « Bäutiganm - l'époux », les mariés étant ici les « époux ». Mais tous les participants au culte du mariage connaissaient le chant de Nikolai par cœur et sentaient toutes les références à ce chant.
TEXTE 18 : Amen, oui, qu’il en soit ainsi


AMEN, OUI, QU’IL EN SOIT AINSI
(Amen, das ist: Es werde wahr)


Amen, oui, qu’il en soit ainsi ;
Fortifie-nous par ton Esprit,
Fortifie-nous dans ton amour
Pour le travail de chaque jour.
Ainsi, Seigneur, unis à toi,
Nous chantons « Amen » dans la joie.


Texte Amen, das ist : Es werde wahr,
9e str. de Vater unser im Himmelreich,
Martin Luther, 1539,
RA 211, EG 344 ;
fr. : Yves Kéler, 1971, Bischheim,
ABD 596

Mélodie Vater unser im Himmelreich,
Luther 1539,
d’après Böhmische Brüder 1531,
RA 211, EG 344,
fr. : ABD 596, NCTC 235, ARC 242, ALL 62/24

Le texte

«Amen, oui qu’il en soit ainsi»: c’est la dernière strophe du « Vater Unser im Himmelreich », de Martin Luther, qui est un commentaire en 9 strophes de l’invocation et des 7 des demandes de cette prière, et ici de l’« Amen » final. Lequel peut aussi devenir l’Amen final du culte, que l’assemblée chante après la bénédiction. ( On peut le chanter avant la bénédiction finale, à la place du chant de sortie, si la paroisse a plutôt cette habitude.)


TEXTE 19 : Dieu, bénis notre départ

DIEU, BENIS NOTRE DEPART
(Unsern Ausgang segne Gott)

Dieu, bénis notre départ
Et bénis notre arrivée !
Nous marchons sous ton regard :
Guide notre destinée.
Viens offrir ta paix aux hommes,
Conduis-nous dans ton Royaume


Texte Unsern Ausgang segne Gott,
Hartmann Schenck, 1634-1681,
RA 217, EG 163 ;
fr. :Yves Kéler, 1971, Bischheim, ABD 597

Mélodie Liebster Jesu, wir sind hier,
Johann Rudolf Ahle, 1664, RA 217, EG 163
fr. : Adorons tous le Seigneur
NCTC 267, ARC 250,
Me voici, Seigneur, Sauveur ALL 21/04

 


PARTIES FIXES DE LA SAINTE CENE

 

Dialogue Eucharistique

Pasteur : Le Seigneur soit avec vous
Assemblée : et avec ton esprit.
Pasteur : Elevez vos cœurs vers le Seigneur !
Assemblée Nous les tenons près de lui.
Pasteur : Rendez grâces au Seigneur !
Assemblée : Cela est juste et bon


Sanctus

Saint est Dieu le Père, Saint est Dieu le Fils Wittenberg 1543 RAf NCTC 351
Saint, Saint, Saint est le Seigneur notre Dieu Bortnianski LP 531, ARC 862
Dieu saint, Dieu saint, Dieu très saint Steinau-Bach ARC 861
Saint, Saint, Saint est le Seigneur Trunk ARC 864, ALL 63/46
Saint, Saint, Saint est le Seigneur Humber ALL 63/55

(Le texte du Sanctus + Benedictus est l’assemblage de deux textes bibliques : « Saint, Saint, Saint est le Seigneur des armées (modifié en « Dieu de l’univers. ») Toute la terre est remplie de sa grâce (Esaïe 6/ 3.) Hosanna dans les lieux très hauts ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux ! (Mathieu 21/13) » Les autres chants proposés dans les livres qui s’éloignent de cette forme de base ne peuvent être appelés Sanctus, et ne devraient pas être employés dans la Sainte Cène.)


Paroles d’Institution

Notre Seigneur Jésus-Christ,
dans la nuit où il fut livré, prit du pain,
rendit grâces, le rompit,
le donna à ses disciples en disant :
« Prenez, mangez, ceci est mon corps. »

De même après le souper,
il prit la coupe, rendit grâces,
la leur donna en disant :
« Buvez-en tous.
Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang,
qui a été répandu pour vous en rémission de tous vos péchés. »

Faites ceci en mémoire de moi,
chaque fois que vous en boirez.
Car, je vous le dis,
je ne boirai plus de ce fruit de la vigne,
jusqu’à ce que je le boive nouveau dans le royaume de mon Père. »
Anamnèse

En commémorant ici le sacrifice unique et parfait
de notre Seigneur Jésus-Christ,
nous nous offrons nous-mêmes en sacrifice vivant et saint
à la gloire de Dieu et pour le bien de nos frères.
En son nom nous te prions :

Epiclèse

Envoie sur, Dieu notre Père, ton saint-Esprit,
et sanctifie par lui toute la maison de ton Eglise.
Sanctifie ce pain et ce vin
et fais-en la communion au corps et au sang de ton Fils.
Sanctifie nos corps (+) et nos âmes,
pour que nous recevions tes dons
dans la vraie foi et pour notre salut.

Fais que d’un cœur pardonné et sincère,
nous t’adressions,
en communion avec tous les rachetés de la terre,
la prière que Jésus, ton Fils, nous a apprise :
Notre Père : aux siècles des siècles. amen

ou : Didaché

Et comme les épis jadis épars dans les campagnes
sont maintenant réunis, sur cette table, dans ce pain,
et comme les grappes jadis dispersées sur les collines
sont maintenant réunies dans ce vin,
ainsi, Seigneur, rassemble toute ton Eglise
des extrémités de la terre dans ton Royaume,
afin qu’un jour, avec tous tes rachetés,
nous puissions te prier comme ton Fils nous a appris à le faire :

Notre Père …aux siècles des siècles. Amen.

Christ, Agneau de Dieu

Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Oh ! prends pitié de nous !
Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Oh ! prends pitié de nous
Christ, Agneau de Dieu, qui ôtes le péché du monde, Accorde-nous ta paix ! Amen.

Agnus Dei : Christ, Agneau de Dieu Luther NCTC 353, ARC 875, ALL 63/43
Christ, Agneau de Dieu Trunk ALL 63/49

(L’Agnus Dei est chanté pendant la préparation des espèces sur la table : placer les hosties ou le pain levé dans les plateaux (patènes) depuis la boîte de réserve (ciboire), et verser le vin de la cruche dans la ou les coupes (calices). Il se chante trois fois, selon l’habitude fixée au 15e Siècle, après l’introduction des hosties prédécoupées. Deux fois : « Oh ! prends pitié de nous », une fois : « accorde-nous ta paix »)

 

 

Visiteurs en ligne

827478
Aujourd'huiAujourd'hui263
HierHier1008
Cette semaineCette semaine2576
Ce moisCe mois15707
Tous les joursTous les jours827478