« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

0  A  8  LA CELEBRATION DE LA MESSE EVANGELIQUE

 

 

LA CELEBRATION DE LA MESSE EVANGELIQUE

 

 

DIE FEIER DER EVANGELISCHEN MESSE

 

der Michaelsbruderschaft 2009

 

 

en FRANCAIS

 

 

destinée aux offices en français

 

de la Confrérie Saint-Michael

 

 

A.      Ordinaire de la messe dominicale

B.   La messe de semaine

 

 

2013
A.   L’ORDRE DE LA MESSE EVANGELIQUE
  211

                                   

                                                                                des pages 211 à 325

L’ORDINAIRE    La numérotation des pages à droite

                                         est celle de « Die Feier der evangelischen Messe » de 2009

                                         En caractères gras : les parties chantées

 

PREPARATION ET OUVERTURE                                                212

 

La préparation peut prendre la forme d’une Statio (station) en plein air ou dans un vestibule de l’église. L’assemblée et les officiants se réunissent en silence. Après la fin de la sonnerie des cloches et des coups de cloche, l’assemblée chante un chant de préparation. Suivent l’Ouverture, la Salutation et la Confession des péchés. Après la prière « Ote de nous.. » (Nimm von uns, Herre Gott - aufer a nobis*), se fait l’Entrée en ordre liturgique : porteur de la croix, schola (chorale), assemblée, officiants, D (diacre) portant l’Ecriture sainte et L (liturge) à la fin. Tous se rendent, après une inclinaison devant l’autel ou une courte prière, à leur place.

 

S’il n’y a pas de Statio (station), l’entrée des officiants et de leurs assistants a lieu après la sonnerie des cloches. Un Prélude d’orgue peut résonner pour l’entrée ou après la préparation.

 

PRIERE POUR LE SAINT-ESPRIT

 

L’assemblée chante pour chant de préparation un Chant de prière pour le Saint-Esprit (Viens, Saint-Esprit, EG 156 Komm, Heiliger Geist, erfüll die Herzen, ou EG 155/1+4 Herr Jesu Christ, dich zu uns wend , ou dans le Précarême, le Carême et la Passion « Nun bitten wir den Heiligen Geist » EG 124/1+2+4*)

 

*  Nimm von uns, Herre Gott - aufer a nobis, RA Recueil d’Alsace  rot 75

   

*EG 156 Viens, saint-Esprit, emplis les cœurs ; EG 155 Seigneur, vers nous viens te tourner ; EG 124 Nous t’invoquons, Seigneur Saint-Esprit.

 

Pour ces textes, voir à la fin                                     

 

                                                                           ORDINAIRE     213

 

 

OUVERTURE

 

 

L se lève et dit ou chante le votum trinitaire

 

L.   Au   nom   de   Dieu,   le   Père,   et  +  du   Fils

 

et   du   Saint-Esprit   A.  Amen.

 

 

 

 

SALUTATION

 

 

L.   Le   Seigneur   soit   avec   vous !

 

A.   Et   avec   ton   esprit !

 

 

 

Ici L peut donner une courte introduction à la célébration.


                                                                            ORDINAIRE     214

 

 

CONFESSION DES PECHES

 

 

L.   Notre   aide   est   dans   le   nom   du   Seigneur,

 

A.   qui   a   fait   le   ciel   et   la   terre.

 

 

       Suivent, soit une Confession des péchés avec la prière « Ote de nous » (Nimm von uns, Herre Gott – aufer a nobis*), soit une méditation silencieuse avec une prière de préparation.

 

 

L.  Je confesse à Dieu, le tout-puissant, devant toute la Sainte Eglise et devant vous, que j’ai péché en pensées, paroles et actes. Je confesse ma faute, ma faute, ma grande faute.

C’est pourquoi je vous prie, priez pour moi Dieu, notre Seigneur.

 

A.  Le Dieu tout-puissant aie pitié de toi. Il te pardonne tes péchés et te conduise à la vie éternelle.

 

L.  Amen.

 

 

A.  Nous confessons à Dieu, le tout-puissant, devant toute la Sainte Eglise et devant toi, que nous avons péché en pensées, paroles et actes. Nous confessons notre faute, notre faute, notre grande faute. C’est pourquoi nous te prions, prie pour nous Dieu, notre Seigneur.

 

 

 

* voir bas de la page 212


                                                                            ORDINAIRE     215

 

 

L.   Le Dieu tout-puissant aie pitié de vous. Il vous pardonne vos

 

péchés et vous conduise à la vie éternelle.

 

A.  Amen.

 

       Si une autre confession des péchés est dite,

       l’assemblée répond comme suit :

 

 

A.  Le Dieu tout-puissant aie pitié de nous, il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.

 

L.   Prions :

 

Ote de nous, Seigneur, notre péché et accorde-nous que nous entrions

 

avec un cœur pur dans ton sanctuaire, par Jésus-Christ, notre

 

Seigneur.

 

 

 

      ou comme prière de préparation :

 

L.Nous sommes invités par Dieu qui nous aime, nous les humains, et

 

nous appelle à lui. C’est pourquoi nous nous sommes réunis, les uns

 

avec joie et reconnaissance, les autres avec souci et crainte. Nous

 

apportons en silence devant Dieu ce qui nous anime.

 

 

Silence

                                                                            ORDINAIRE     216

 

 

GENERALE

 

 

Ote de nous, Dieu, ce qui nous presse et nous paralyse, et fais que

 

nous célébrions ta grâce, libres et pleins de joie, par Christ, ton Fils,

 

notre Seigneur.

 

 

 

AVENT

 

 

Ote de nous, Dieu, notre crainte et fais que nous restions ouvert pour

 

celui qui vient nous sauver,  Christ, ton Fils, notre Seigneur.

 

 

 

NOËL ET EPIPHANIE

 

 

Ote de nous, Dieu, toute obscurité et fais s’élever ta lumière, pour que

 

nous réjouissions en toi, par Christ, ton Fils, notre Seigneur.

 

 

 

TEMPS DE PAQUES

 

Ote de nous, Dieu, notre doute et fais que nous te rendions grâces d’un

 

cœur joyeux et te glorifiions par Christ, ton Fils, notre Seigneur.

 


                                                                            ORDINAIRE     217

 

 

PENTECOTE ET FETES DE L’EGLISE

 

Ote de nous, Dieu, toute obscurité et froideur et donne ton Saint-

 

Esprit, afin qu’avec des cœurs brûlants, nous te servions et te rendions

 

gloire par Christ, ton Fils, notre Seigneur.

 

 

 

JOURS D’ACTION DE GRACES

 

Ote de nous, Dieu, tout ce qui nous trouble ou nous oppresse, et fais

 

qu’avec des cœurs reconnaissants nous te servions et te glorifiions par

 

Christ, ton Fils, notre Seigneur.

 

 

 

JOURS DE PRIERE

 

Ote de nous, Dieu, toute révolte et colère, toute plainte et accusation,

 

tout souci et crainte, et fais que nous trouvions la paix par Christ, ton

 

Fils, notre Seigneur.

 

 

 

FIN DE L’ANNEE DE L’EGLISE

 

Ote de nous, Dieu, notre impatience et notre crainte et aide-nous à te

 

faire confiance, quoi qu’il arrive, par Christ, ton Fils, notre Seigneur.

                                                                            ORDINAIRE     218

 

 

INTROÏT

 

Le chantre (cantor), C. , et la chorale (schola), (en alternance avec l’assemblée), chantent du cantional (cantionale) le Psaume d’entrée avec le « Gloire soit au Père (Gloria Patri) ». L  peut bénir l’autel, le lieu et l’assemblée avec de l’encens.

 

 

 

KYRIE

 

Le Kyrie peut être relié à des Intentions du Kyrie et comme le Gloria être exécuté de différentes manières musicalment.

 

 

 

POUR LA PASSION ET l’AVENT

 

 

C.   Kyrie   eleison,  

 

A.   Christe   eleison,   Kyrie   eleison,

 

 

C.   Seigneur,   aie   pitié   de   nous,  

 

A.   Christ,   aie   pitié   de   nous,   Seigneur,   aie   pitié   de   nous.

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     219

 

 

C.   Kyrie   eleison,  

 

A.   Christe   eleison,   Kyrie   eleison,

 

 

 

POUR LES FETES ET APRES LA TRINITE

 

 

C.   Kyrie   eleison,      A.   Seigneur,   aie   pitié  

 

 

C.   Christe   eleison,   A.   Christ,   aie   pitié   de   nous

 

 

C.   Kyrie   eleison,      A.   Seigneur,   aie   pitié   de   nous

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     220

 

GLOIRE SOIT A DIEU  (GRAND GLORIA)

 

 

Le Grand gloria est chanté le dimanche en dehors des temps de le Passion et de l’Avent, et aux grandes fêtes.

 

L’assemblée se lève sur un signe. L.  entonne.

 

 

L.   GLOIRE   soit   à   Dieu   au   plus   haut   des   cieux

 

 

et   paix   sur   la  terre,   aux   hommes   sa   bienveillance.

 

 

Le Laudamus qui s’y rattache peut être chanté en alternance par deux groupes (I. et II.)

 

 

 

I.   Nous   te   louons,   nous   te   bénissons,   

 

 

 

II.  nous   t’adorons,   nous  te   glorifions,   

 

 

 

I. + II.   à   cause   de   ta   grande   gloire, 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     221

 

I.   Seigneur   Dieu   Roi   céleste, 

 

 

 

II.  Dieu,   tout – puissant  Père,

 

 

 

I + II.   O   Seigneur   Jésus  -  Christ,   Fils   unique,   le   roi   de   

 

 

             gloire,   

 

 

 

I.   Agneau   de   Dieu,   II.   le   Fils   du   Père,  

 

 

 

I.   qui   ôtes   le   péché   du   monde,   sois – nous   propice,  

 

 

 

II.   toi   qui   ôtes   le   péché   du   monde,   exauce   nos   prières ;  

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     222

 

 

I + II.   toi   qui   sièges   à   la   droite   du   Père,    aie   pitié   de   

 

 

            nous.

 

 

 

I.   Car   toi   seul   tu   es   le   saint,  

 

 

I + II.   tu   es   seul   le   Seigneur,

 

 

 

I.   seul   tu   es   le   Très - haut,   Jésus – Christ,

 

 

 

II.  avec   l’Esprit – saint   dans   la   gloire   de   Dieu   le   Père. 

 

 

 

I + II.   Amen. *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*  Traduction d’André Wagner, dans ABD Alléluia, bénissez Dieu, Strasbourg 1988, N° 734


                                                                            ORDINAIRE     223

 

 

PRIERE DU JOUR

 

 

L.  Pri – ons

 

Après un silence pour la prière, L , en position d’orant, dit la prière du jour prise du propre (proprium.)

 

 

 

LECTURES

 

 

Le diacre ou un membre de l’assemblée lit la lecture de l’épître ou de l’Ancien Testament. Si les deux lectures sont faites, le chant de la semaine ou le graduel sont placés entre les lectures de l’Ancien Testament et de l’épître. Après chaque lecture un court silence.

 

 

 

ALLELUIA

 

 

Tous se lèvent

 

C  (ou L) chante un Alléluia, que l’assemblée répète. C (ou L) chante le verset alléluiatique du propre (proprium), l’assemblée entonne à nouveau l’Alléluia. Dans le Précarême et le Carême, l’Alléluia tombe. A sa place on peut chanter un chant biblique (tractus).  

 


                                                                            ORDINAIRE     224

 

 

A.    Alléluia,   Alléluia,   Alléluia      (IX)

 

C.    Loué   soit   le   nom   /   du   Seigneur  

 

       *  maintenant   et   /   dans   l’éternité.

 

 

 

A.    Alléluia,   Alléluia,   Alléluia      (VIII)

 

C.    Loué   soit   le   nom   /   du   Seigneur 

 

       *  maintenant   et   /   dans   l’éternité.

 

 

 

A.    Alléluia,   Alléluia,   Alléluia      (V)

 

C.    Loué   soit   le   nom   /   du   Seigneur 

 

       *  maintenant   et   /   dans   l’éternité.

 

 

 

 

 

 

 


 

                                                                            ORDINAIRE     225

 

 

 

A.    Alléluia,   Alléluia,   Alléluia      (I)

 

C.    Loué   soit   le   nom   /   du   Seigneur 

 

       *  maintenant   et   /   dans   l’éternité.

 

 

 

 

A.    Alléluia,   Alléluia,   Alléluia      (VI)

 

C.    Loué   soit   le   nom   /   du   Seigneur 

 

       *  maintenant   et   /   dans   l’éternité.

 

 


                                                                            ORDINAIRE     226

 

 

EVANGILE

 

D (diacre) ou L, accompagné par les porte-lumière, se rend au pupitre et annonce l’Evangile.

 

 

 

D/L.   Lecture   du   saint   Evangile   selon …. au chapitre … :

 

 

 

A.       Gloire   à   toi,   Seigneur !

 

 

 

L’évangéliaire peut être encensé. Après la lecture de l’Evangile :

 

 

 

D/L    Evangile   de   notre   Seigneur   Jésus - Christ :

 

 

 

A.       Louange   à   toi,   ô   Christ !

 

 

 

L’assemblée s’assoit. Après l’évangile un cantique peut être chanté ou une musique d’instruments.

 

 

 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     227

 

 

PREDICATION

 

 

Après la prédication, un temps de silence peut être observé, ou bien des strophes d’un cantique peuvent être chantées. Si le Credo suit le chant, il est dit.

 

 

LA CONFESSION DE LA FOI  (CREDO)

 

 

D.    Louons   et   glorifions   Dieu   par   la   confession   de   notre  

 

 

        foi.

 

 

 

L (ou) C) entonne. Le Credo peut être chanté en alternance par deux 

                               groupes I. et II.

 

 

 

L/C.    Nous   croyons   en   un   seul   Dieu,   I.   le   Père,   qui   est

 

 

           tout – puissant,

 

 

 

II.       qui   a   tout   créé,   le   ciel   et   la   terre,

 

 

 

I + II.    toutes   les   chose   visibles   et   invisibles. 

                                                                            ORDINAIRE     228

 

 

 

I.    Et   en   le   seul   Seigneur   Jésus – Christ,  Fils   unique   de  

 

 

      Dieu,

 

 

 

II.   qui    est      de   Dieu   avant   tous   les   siècles :

 

 

 

I.    Dieu      de   Dieu,   Lumière   de   Lumière,    véritable  

 

 

       Dieu   du    véritable   Dieu,

 

 

 

II.    engendré   et   non   créé,

 

 

        consubstantiel   avec   le   Père,

 

 

 

I + II.    par   qui   toutes   choses   furent   créées,

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     229

 

 

 

I.    qui   pour   nous   les   hommes   et   à   cause   de   notre   salut

      

 

       est descendu   des   cieux,

 

 

 

II.   et a pris forme de chair,   par   le   Saint – Esprit,  

 

 

       de   la   Vierge   Marie,

 

 

 

I + II.  et   devint   homme.                   Silence

 

 

I.     Pour   nous   crucifié   au   temps   de   Ponce – Pilate,

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     230

 

 

 

       a   souffert   et   a   été   enterré,

 

 

 

II.    ressuscité   après   trois   jours   selon   l’Ecriture,

 

 

 

I.      et   qui   est remonté   dans   les   cieux   

 

 

        et    siège    à    la    droite   du   Père

 

 

 

II.     et   qui   va   revenir   dans   la   gloire

 

 

         pour   juger   tous   les   vivants   et   tous   les   morts,

 

 

 

I + II.    dont   le    règne   n’aura   pas   de   fin.

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     231

 

 

 

I.    Nous   croyons   au   Saint – Esprit,

 

 

 

II.   qui   est   Seigneur   et   qui   donne   la   vie,

 

      

 

I.    qui   est   issu   du   Père   comme   du   Fils,

 

 

 

II.   qui   avec   le   Père   et   le   Fils   est   adoré

 

 

       et   avec   eux   glorifié,

 

 

 

I + II.    et   qui   a   parlé   par   les   prophètes.

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     232

 

 

 

I.     Et   en   la   seule   Eglise,   sainte,   universelle   et   

 

 

       apostolique.

 

 

 

II.    Nous   confessons   un   baptême   unique   en   rémission   des   

 

 

        péchés.

 

 

 

I.      Nous   attendons   la   résurrection   des   morts

 

 

 

II.     et   la   venue   du   monde   à   venir.  

 

 

 

I + II.    Amen. *

 

 

 

* Traduction Yves Kéler, d’après Martin Luther, 43 chants, Beauchesne Paris 2013, p. 86 et 342


                                                                            ORDINAIRE     233

 

 

L/C.    Nous   croyons   en   un   seul   Dieu,   I.   le   Père,   qui   est

 

       tout – puissant,  II.    qui   a   tout   créé,   le   ciel   et   la   terre, 

 

I + II.    toutes   les   chose   visibles   et   invisibles. 

 

I.    Et   en   le   seul   Seigneur    Jésus – Christ,  Fils   unique   de  

 

      Dieu,  II.    qui    est      de   Dieu   avant   tous   les   siècles :

 

I.    Dieu      de   Dieu,   Lumière   de   Lumière,    véritable   

 

      Dieu   du    véritable   Dieu, II.    engendré   et   non   créé, 

 

consubstantiel   avec   le   Père,  I + II.    par   qui   toutes   choses  

 

furent créées,  I.   qui   pour   nous   les   hommes   et   à   cause   de  

 

notre   salut   est descendu   des   cieux,  II.   et a pris forme de

 

chair,    par   le   Saint – Esprit,   de   la   Vierge   Marie,  I + II.  et  

 

devint   homme.                   Silence

 

I.   Pour   nous   crucifié   au   temps   de   Ponce – Pilate, a   souffert  

 

et   a   été   enterré,  II.   ressuscité   après   trois   jours   selon  

 

l’Ecriture,   I.   et   qui   est remonté   dans   les   cieux   et   siège  

 

à   la   droite   du   Père   II.   et   qui   va   revenir   dans   la   gloire  

 

pour   juger   tous   les   vivants   et   tous   les   morts, 

 

I + II.    dont   le    règne   n’aura   pas   de   fin.

                                                                            ORDINAIRE     233

 

 

I.    Nous   croyons   au   Saint – Esprit,  II.   qui   est   Seigneur   et  

 

qui   donne   la   vie,   I.    qui   est   issu   du   Père   comme   du   Fils,  

 

II.   qui   avec   le   Père   et   le   Fils   est   adoré   et   avec   eux

 

glorifié,   I + II.    et   qui   a   parlé   par   les   prophètes.  

 

I.   Et   en   la   seule   Eglise,   sainte,   universelle   et    apostolique.  

 

II.    Nous   confessons   un   baptême   unique   en   rémission

 

des   péchés.   I.   Nous   attendons   la   résurrection   des   morts  

 

II.   et   la   venue   du   monde   à   venir.  

 

I + II.    Amen.

 

ou la Confession de foi apostolique

 

L.   Je crois en Dieu,   A.   le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de

 

la terre.

 

Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du

 

Saint-Esprit et qui est né de la Vierge Marie. Il a souffert sous Ponce-

Pilate, il a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, il est descendu au

 

royaume des morts. Le troisième jour il est ressuscité, il est monté au

 

ciel, il s’est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, de là il

 

viendra pour juger les vivants et les morts.

 

                                                                            ORDINAIRE     235

 

Je crois au Saint-Esprit, la sainte Eglise universelle, la communion des

 

saints, la rémission des péchés et la vie éternelle. Amen.  

 

 

 

PRIERE D’INTERCESSION

 

 

D ou un autre membre de l’assemblée introduit la prière d’intercession

 

 

D.   Prions   en   paix   le   Seigneur :

 

 

Suit la prière d’intercession prise du propre (proprium) de l’année de l’Eglise ou une autre intercession. L’assemblée répond par une invocation de prière dite ou chantée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     236

 

 

OFFERTOIRE ET PREPARATION DU PAIN ET DU VIN

 

 

Pour la collecte de l’offrande un cantique est chanté. A la place, la chorale (schola) peut chanter des versets de Psaume (Offertoire) ou une musique instrumentale peut résonner.

 

 

 

D  prépare l’autel et découvre le calice et la patène. Le pain et le vin sont apportés ensemble avec l’offrande à l’autel.

 

 

 

D (ou L) prie sur les dons :

 

Loué sois-tu, Seigneur notre Dieu, Roi du monde. Toutes choses

 

t’appartiennent de ce que nous sommes ou possédons. Accepte ces

 

signes de notre reconnaissance de ta gloire et bénis-les pour e service

 

de nos frères et de nos sœurs.

 

 

L   prend le pain et le vin et prie :

 

 

De la plénitude de tes dons nous apportons ce pain et ce vin, pour

 

célébrer la mémoire de ton Fils, notre Seigneur, afin que nous

 

découvrions et acclamions dans ton Eglise l’arrivée de la nouvelle

 

création. 

 

                                                                            ORDINAIRE     237

 

 

Tu as tout créé à cause de ton nom et tu as donné aux hommes la

 

nourriture et la boisson, afin qu’ils te louent avec toutes tes créatures.

 

C’est pourquoi nous plaçons les dons de ta bonté sur ton autel et

 

confessons que toutes choses sont à toi, ce que nous sommes et ce que

 

possédons. Nous t’invoquons pour nous, pour toute la sainte Eglise et

 

pour le monde entier, et te prions : ne regarde pas à notre péché, mais

 

regarde au sacrifice pur et sans tache de ton Fils et accueille-nous dans

 

ta grâce. Car à toi sont la gloire et la puissance par Jésus-Christ

 

éternellement.   A.   Amen

 

 

ou bien :

 

L  prend la patène :

 

De la plénitude de tes dons nous apportons ce pain. Fais qu’il

 

devienne le pain de la vie.

 

L  prend le calice :

 

De la plénitude de tes dons nous apportons cette coupe remplie de vin.

 

Fais qu’elle devienne la coupe de la vie. A toi la gloire dans l’éternité.  

 

A.   Amen

 

                                                                            ORDINAIRE     238

 

 

ou bien :

 

 

Nous te rendons grâces pour le pain de chaque jour et pour tout ce

 

dont nous vivons. Nous venons à toi avec ce pain, fruit de la terre et

 

du travail humain, et te prions : fais qu’il devienne le pain de la vie.

 

 

Nous te rendons grâces pour le fruit de la vigne, pour toute joie que tu

 

nous offres, pour toute souffrance qui nous transforme, et te prions :

 

fais que cette coupe devienne pour nous la coupe du salut.

 

 

Tu nous bénis au-delà de toute prière et de toute intelligence. Nous

 

louons et magnifions ta miséricorde par Jésus-Christ, notre Seigneur.  

 

A.   Amen

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     239

 

 

PREFACE

 

L’assemblée se lève. L  chante, mains ouvertes

 

 

L.   Le   Seigneur   soit   avec   vous.  

 

A.   et   avec  ton   esprit.

 

L.   Elevez   vos   cœurs !  

 

A.   Nous   les   élevons   vers   le   Seigneur.

 

L.   Rendez   grâce   au   Saigneur   notre   Dieu !

 

A.   Cela   est   digne   et   juste.

 

 

L   chante la péface, mains ouvertes. 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     240

 

 

GENERALE  I

 

 

Il   est   vraiment   digne   et   juste,   c’est   notre   vocation   et  

 

 

 

notre  / joie,   de   te   rendre   grâces,   Seigneur,   Père   saint, 

 

 

 

tout - puissant,  Dieu  /  éternel,   en tout temps et /  en   tout   lieu  

 

 

 

/   +   par   Jésus - Christ,   /   notre   Seigneur.  //   Car   par   sa  

 

 

 

naissance   il   nous   a   renouvelés,   /   nous les humains,   /   par  

 

 

 

ses   souffrances   il   a   détruit   /   notre   péché,   /  

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     241

 

 

il   a   ouvert   le   chemin   par   sa   ré / surrection,   /   +   et   par  

 

 

 

son   ascension   vers   toi,   le   Père,   /   il   a   ouvert   la   /   porte  

 

 

 

des   cieux.   //   C’est   pourquoi   les   rachetés   /   te   louent   /   + 

 

 

et   chantent   avec   les   chœurs   des   cieux   /   ta   majesté :  //

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     242

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /   +   par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car par sa naissance il nous a renouvelés,  /  nous les humains,  /  par

 

ses souffrances il a détruit  /  notre péché,  /  il a ouvert le chemin par

 

sa ré / surrection,  /  +  et par son ascension vers toi, le Père,  /  il a

 

ouvert la  /  porte des cieux.   //  

 

 

C’est pourquoi les rachetés  /  te louent  /  +  et chantent avec les

 

chœurs des cieux  /  ta majesté :  //

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     243

 

 

GENERALE  II  (DIMANCHES)

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel,  en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  et de te louer avec toute  / 

 

la création.  //

 

 

 

Chaque jour nous éprouvons l’effet de ta bonté.   /   Dans cette vie

 

déjà, tu nous offres ton /  Saint-Esprit  /  +  le gage de la gloire  / 

 

éternelle.   //   par lui tu as ressuscité Jésus d’en  /  tre les morts  +  et

 

tu nous as donné l’espérance que nous aussi ressusciterons avec lui

 

pour une vie qui ne  /  périt pas.  //

 

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta majesté,  /  les puissan  /  ces

 

t’adorent  /  /  +  et toutes les dominations te craignent.  //  Les forces

 

du ciel te célèbrent d’une joie u  /  nanime.  /  

 

Avec elles nous unissons  /  nos voix  /  +  et proclamons sans fin :  // 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     244

 

 

GENERALE  I   (JOURS DE SEMAINE)

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel,  en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Tu l’as envoyé au monde pour  /  son salut,  /  pour que par sa mort  / 

 

nous ayons le pardon  /  des péchés.  //

 

 

Par lui nous glorifions l’œuvre  /  de ta grâce  /  +  et chantons avec les

 

chœurs des anges la louange de  /  ta majesté :  //

 

 


                                                                            ORDINAIRE     245

 

 

GENERALE  II  (JOURS DE SEMAINE)

 

 

Nous te rendons grâces, Père  /  céleste   +   et  te glorifions par notre

 

Seigneur  /  Jésus-Christ.  //

 

 

En lui tu nous as révélé  /  ton amour  /  +  et nous as ouvert

 

le chemin qui mène  /  à la vie.  //

 

 

C’est pourquoi nous te rendons grâces pour ta  /  miséricorde  /  +  et   

 

chantons avec les chœurs des anges la louange / de ta majesté :  //

 

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     246

 

 

TEMPS DE L’AVENT  I

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel,  en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Tu l’as envoyé comme Fils de ton  /  peuple Israël  /  +  pour annoncer  

 

ton salut  /  aux nations.  //

 

 

En lui s’accomplit ce que tu  /  as promis  /  +  par la bouche des tes / 

 

saints prophètes.  //

 

 

C’est pourquoi nous te louons avec les armées  /  célestes  /  et

 

proclamons à ta gloire :  //

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     247

 

 

TEMPS DE L’AVENT  II

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car le temps du salut est proche  /  déjà luit le jour de la  /  délivrance 

 

/  +  où vient le Sauveur, notre Seigneur  /  Jésus-Christ.  //

 

 

C’est pourquoi nous te louons avec les armées  /  célestes  / 

 

et proclamons à ta gloire :  //

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     248

 

 

TEMPS DE NOËL  I

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car il est devenu chair, lui ta parole  /  éternelle  /  +  et dans ce

 

mystère luit pour nous la lumière de  /  ta gloire.  // 

 

 

En lui, Dieu invisible, tu es venu visible vers nous  /  +  et tu

 

enflammes en nous l’amour de ce qu’aucun  /  œil n’a vu.  // 

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta gloire,  /  les puissances t’adorent 

 

/  +  et toutes les dominations  /  te craignent.  //  Les forces du ciel

 

te glorifient d’une joie  /  unanime.  / 

 

Avec elles nous unissons nos voix  /  +  et confessons sans fin :  //

 

 


                                                                            ORDINAIRE     249

 

 

TEMPS DE NOËL  II

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car ta parole éternelle est de / venue chair  /  +  et a habité  /  parmi

 

nous.  // En lui, le  /  Fils unique,  /  +  tu nous laisses contempler / ta

 

gloire.  //   De sa plénitude nous avons  /  tous reçu  /  +  grâce sur

 

grâce.  //

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta majesté,  /  les puissan  /  ces

 

t’adorent  /  +  et toutes les dominations te craignent.  //  Les forces

 

du ciel te célèbrent d’une joie u  /  nanime.  /  

 

Avec elles nous unissons  /  nos voix  /  +  et proclamons sans fin :  // 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     250

 

 

EPIPHANIE

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

En lui tu révèles le mystère de no / tre salut :  /  +  Il est la lumière du

 

monde et le Sau / veur des peuples.  //   Il a paru sur terre, il a partagé

 

notre  /  vie mortelle  /  +  et il nous a renouvelés par la lumière de son ê  /  tre divin.  //

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta majesté,  /  les puissan  /  ces

 

t’adorent  /  +  et toutes les dominations te craignent.  //  Les forces

 

du ciel te célèbrent d’une joie u  /  nanime.  /  

 

Avec elles nous unissons  /  nos voix  /  +  et proclamons sans fin :  // 

 


                                                                            ORDINAIRE     251

 

 

BAPTEME DU SEIGNEUR

 

 

En vérité il est  /  digne et juste  /  de te rendre grâces, Pè  /  re céleste 

 

/  +  et de célébrer  /  ta grandeur.  //

 

 

Car dans le baptême au Jourdain tu révèles le mystère  /  de ton Fils  / 

 

+  par des signes  /  merveilleux.  //  La voix venue du ciel le proclame

 

comme ton Fils  /  bien-aimé  /  qui est apparu  /  sur la terre  /  + 

 

comme la parole éternelle venue habiter parmi nous,  /  les humains.  

 

 

//  L’Esprit plane au-dessus de lui dans forme d’u / ne colombe  /  et

 

témoigne qu’il est ton serviteur  /  +  qui érige ton droit jusqu’aux

 

limites   /  de la terre.  //

 

 

C’est pourquoi nous te louons avec les ar / mées célestes  /  +  et

 

confessons à ta gloire :  //


                                                                            ORDINAIRE     252

 

 

TRANSFIGURATION DU SEIGNEUR

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Tu l’as revêtu d’une lumière radieuse devant les yeux de  /  ses

 

disciples  /  +  et transfiguré dans l’éclat  /  de ta gloire.  //  Ainsi ta

 

lumière  /  merveilleuse  /  +  nous éclaire  /  pour que nous voyions en

 

lui ton être divin.  //

 

 

C’est pourquoi nous te louons avec les prophètes et  /  les apôtres  /  + 

 

et chantons avec les chœurs des anges la louange de ta  /  majesté :  //


                                                                            ORDINAIRE     253

 

 

TEMPS DU CAREME  I

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car il a jeûné  /  au désert  /  +  et il n’a pas succombé à la ruse du  / 

 

Tentateur.  //  Il nous donne le courage de résister  /  au Malin  /  +  et

 

nous rend prêts à recevoir  /  ta grâce.  //

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta majesté,  /  les puissan  /  ces

 

t’adorent  /    +  et toutes les dominations te craignent.  //  Les forces

 

du ciel te célèbrent d’une joie u  /  nanime.  /  

 

Avec elles nous unissons  /  nos voix  /  +  et proclamons sans fin :  // 

 


                                                                            ORDINAIRE     254

 

 

TEMPS DU CAREME  II

 

Nous te rendons grâces, Pè / re céleste.  /  Dans ces jours de

 

repentance tu nous appelles, en suivant  /  ton Fils,  /  à résister avec

 

lui au Malin et à accomplir son commandement  /  de l’amour.  //

 

 

Tu fortifies notre confiance en ta  /  proximité,  /  tu nous libères des

 

puissances  qui  /  nous entravent,  +  et tu ouvres notre main à la

 

misè  /  re des pauvres.  //

 

 

Tu nous conduis ainsi à la   /  joie de Pâques /  +  et tu nous prépares à

 

rencontrer ton Fils res  /  suscité.  //

 

 

Par lui nous glorifions ta miséri  /  corde  /  et chantons avec les anges

 

et tous les :  rachetés  /  +  la louange  /  de ta gloire :  //


                                                                            ORDINAIRE     255

 

 

TEMPS DE LA PASSION  I   DE LA SAINTE CROIX

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Par lui tu as accompli le salut pour les hommes au  /  tronc de la croix. 

 

/  Et comme la mort a commencé par la désobéissance d’Adam à

 

l’arbre du  /  Paradis,  /  +  ainsi à l’arbre de la malédiction la vie a

 

jailli de nouveau par l’obéissance  /  de ton Fils.  //

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta majesté,  /  les puissan  /  ces

 

t’adorent  /  /  +  et toutes les dominations te craignent.  //  Les forces

 

du ciel te célèbrent d’une joie u  /  nanime.  /  

 

Avec elles nous unissons  /  nos voix  /  +  et proclamons sans fin :  // 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     256

 

 

TEMPS DE LA PASSION  II   DU SAUVEUR

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, , Dieu  /  éternel,  toujours et  /  en tout lieu  /  + 

 

par Jésus - Christ,  /  notre Seigneur.  // 

 

Lui, qui était en forme de Dieu, ne s’est pas attaché à être l’é  /  gal de

 

Dieu ,  /  mais il s’est dépouillé lui-même, prit une forme de serviteur

 

et devint é  /  gal aux hommes.  //

 

Il s’est abais  /  sé lui-même  /  +  et devint obéissant jusqu’à la mort ,

 

même la mort  /  de la croix.  //

 

Ainsi il a accompli les promesses   /  des prophètes  /  +  et ouvert le

 

chemin   /  du salut.  //

 

Quand il reviendra  /  dans la gloire,  /  il nous fera participer au repas

 

des invi  /  tés célestes  /  +  et nous recevrons de sa main la nourriture

 

de la vie  /  éternelle.  //

 

Par lui les anges célè  /  brent ta gloire,  /  toute la  création te glorifie

 

/  et te loue,  /  +  toutes les puissances célestes et tous les rachetés

 

te chantent dans une allégresse  /  unanime.  //  Avec eux nous

 

unissons aussi nos voix  /  +  et te chantons rem  /  plis de joie :  //


                                                                            ORDINAIRE     257

 

 

INSTITUTION DE LA SAINTE CENE    JEUDI SAINT

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Il a révélé le secret du salut  /  dans sa mort :  +  et institué ce saint

 

repas comme le sceau de l’alliance nouvelle et  /  éternelle. //

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta majesté,  /  les puissan  /  ces

 

t’adorent  /  /  +  et toutes les dominations te craignent.  //  Les

 

forces du ciel te célèbrent d’une joie u  /  nanime.  /  

 

Avec elles nous unissons  /  nos voix  /  +  et proclamons sans fin :  // 

 


                                                                            ORDINAIRE     258

 

 

DE LA SAINTE EUCHARISTIE

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel,  en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Tu l’as envoyé pour no  /  tre salut,  /  +  il est le pain vivant du ciel,

 

qui donne au mon  /  de la vie.  //

 

 

Qui vient à lui n’au  /  ra pas faim  /  +  et qui croit en lui, n’aura pas

 

soif pour  /  l’éternité.  //

 

 

Par lui te célèbrent les cieux et la terre , les anges  /  et les hommes.  / 

 

+  Nous aussi entonnons la louange  /  de ta gloire : //


                                                                            ORDINAIRE     259

 

 

PAQUES  I

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel,  +  en tout temps et  /  en tout lieu.  // 

 

 

En ce jour (matin) nous te célébrons d’une joie  /  de fête,  /  +  car

 

Christ, notre Agneau de la Pâque, est /  sacrifié.  //

 

Il est le véritable Agneau de Dieu, qui ôte le pé  /  ché du monde.  / 

 

Par sa mort notre mort est vaincue  /  +  et dans sa résurrection

 

apparaît  /  notre vie.  //

 

 

C’est pourquoi le cercle de la terre se réjouit dans la  /  joie de Pâques. 

 

/  Nous nous unissons avec les puissances qui te servent dans un

 

cantique  /  de louange  /  +  et avec le chœur des anges  nous chantons

 

à ta gloire : //


                                                                            ORDINAIRE     260

 

 

PAQUES  II

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Par le mystère du baptême nous ressuscitons avec lui pour la vie  / 

 

éternelle  /  +  et pour tous tes enfants s’ouvre la por  /  te du ciel.  //

 

 

Dans sa mort il a vaincu  /  notre mort  /  +  et il a ramené la vie dans

 

sa ré /  surrection. //

 

 

C’est pourquoi le cercle de la terre se réjouit dans la  /  joie de Pâques, 

 

/  nous nous unissons avec les puissances   /  qui te servent  /   dans un

 

cantique de louange   :  + et chantons avec le chœur des anges  ° à ta

 

gloire : //

 


                                                                            ORDINAIRE     261

 

 

ASCENSION

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Après sa résurrection, il est apparu corporellement  /  aux disciples,  / 

 

+  et tu l’as élevé devant leurs yeux  /  à ta droite.  //

 

 

Tu lui as donné tout pouvoir dans le ciel et  /  sur la terre.  /  +  Aux

 

siens il promet la plénitude du  /  Saint-Esprit.  //

 

 

C’est pourquoi le cercle de la terre se réjouit dans la  /  joie de Pâques, 

 

/  nous nous unissons avec les puissances   /  qui te servent  /   dans un

 

cantique de louange   /  + et chantons avec le chœur des anges  /  à ta

 

gloire : //

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     262

 

 

PENTECOTE  I

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel,  en tout temps et  /  en tout lieu  / 

 

 

Tu as élevé ton Fils ressuscité plus haut  /  que les cieux  /  +  et tu as

 

appelé les hommes de tous les peuples à la communion /  de ton

 

peuple.  //

 

 

Voici le jour auquel tu répands le  /  Saint-Esprit.  /  Aujourd’hui tu

 

remplis de vie ton Eglise  /  +  afin que le mystère de Pâ  /  ques

 

s’achève. //

 

 

C’est pourquoi les peuples te glorifient dans la multitude  /  de leurs

 

langues  /  +  et dans la confession d’une  /  seule foi.  // 

 

Avec eux et les  /  chœurs des anges  /  nous nous unissons pour le

 

cantique  /  de ta gloire : //


                                                                            ORDINAIRE     263

 

 

PENTECOTE  II

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car il a accompli l’œuvre  /  du salut  /  +  et il est élevé / à ta droite.  //

 

 

Tu as répandu le Saint-Esprit sur  /  tes enfants,  /  +  que tu as choi  /

 

sis par lui. / 

 

 

C’est pourquoi nous célébrons ton nom avec  /  tous les peuples  /  + et

 

chantons avec les chœurs des an  /  ges ta gloire : //


                                                                            ORDINAIRE     264

 

 

TRINITE

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Par lui, ta parole vivante, tu nous  /  as créés,  /  par son sacrifice tu

 

nous  / as sauvés  /  +  et par le Saint-Esprit tu nous as appelés à la

 

communion de  /  ton Eglise.  //  Ainsi nous t’adorons, Dieu  / éternel 

 

/  +  dans l’insondable mystère de ta  /  Trinité. //

 

 

Par lui te louent le ciel et la terre, les anges  /  et les hommes,  /  +  par

 

lui nous entonnons la louange   /  de ta gloire : //

 

 


                                                                            ORDINAIRE     265

 

 

FIN DE L’ANNEE DE L’EGLISE

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car chaque jour nous découvrons à nouveau  /  ta bonté.  /  Par ton

 

Esprit tu habites  /  dans nos cœurs ,  /  +  dans cette vie déjà l’Esprit

 

est le gage de la gloi  /  re éternelle.  //  Dans la résurrection de ton Fils

 

tu nous offres  /  l’espérance  /  +  que nous aussi nous serons ressuscités pour la vie  /  éternelle.  //

 

 

Avec tous ceux qui nous ont précédés dans la foi nous célé / brons ton

 

nom  /  +  et chantons avec les chœurs des anges la louange  /  de ta

 

gloire :  //

 

 

 


                                                                           ORDINAIRE     266

 

 

MEMOIRE DES DEFUNTS

 

 

En vérité il est   /  digne et juste  /  de te rendre grâces, Seigneur,  / 

 

Père saint, toujours  /  et  partout /  +  par Jésus-Christ,   /  notre

 

Seigneur.  //

 

 

En lui rayonne pour nous l’espéran /  ce vivante  /  +  de la joie de la ré 

 

/  surrection.  //

 

 

Et quand l’auberge de cette vie passagère s’ef  /  fondrera  /  +  une

 

demeure éternelle nous est prépa  /  rée chez toi.  //

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta gloire,  /  les rachetés te glorifient

 

avec une inexprimable allégresse. //  Avec eux nous entonnons notre

 

chant de louange et confes / sons sans fin :  //    

 

 


                                                                            ORDINAIRE     267

 

 

LES SAINTS  I

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  /  

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  / 

 

 

Dans les saints tu offres à l’Eglise des signes lumineux de  /  ton

 

amour  /  +  et par leur exemple tu nous fortifies, dans l’espérance de

 

la plénitude  /  du salut.  //

 

 

Avec tous les rachetés accomplis nous entonnons le chant de louange

 

des  /  chœurs célestes  /  +  et confessons sans fin :  //

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     268

 

 

LES SAINTS  II

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  /  

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Tu t’es glorifié dans la communion  /  de tes saints  /  et lorsque tu leur

 

offres la couronne  /  de la vie  /  +  tu couronnes les dons  /  de ta

 

grâce.  //

 

 

Tu nous fais trouver dans une nuée de témoins   /  le courage /  + 

 

d’accomplir notre course et de recevoir avec eux la couronne  /  de la

 

gloire. //

 

 

C’est pourquoi nous glorifions aujourd’hui et dans l’éternité ta mi  / 

 

séricorde  /  +  et chantons avec les chœurs des anges la louange  /  de

 

ta gloire :  //

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     269

 

 

FETES MARIALES  I

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  /

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel,  /  de te rendre grâces pour l’élection de la Vier  /  ge Marie  / 

 

+  et de glorifier avec elle l’œuvre  /  de ta grâce.  //

 

 

Tu as fait de grandes choses pour toute ta création  /  +  et tu as

 

témoigné ta miséricorde à /  tous les hommes.  //  Tu as vu la petitesse

 

de  /  ta servante  /  et par elle tu as offert au monde  /  le Sauveur.  /  + 

 

ton Fils, notre Seigneur Jé  /  sus-Christ.  //

 

 

Par lui nous célébrons ta pitié maintenant et pour l’é /  ternité  /  +  et

 

chantons avec les chœurs des anges la louange  /  de ta gloire :  //

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     270

 

 

FETES MARIALES  II

 

 

En vérité il est  / digne et juste  /  de te rendre grâces, Père  /  dans les

 

cieux  /  +  et de célébrer ton amour. //

 

Car l’ange apporta à Marie  /  la nouvelle  /  +  et elle accepta ta parole

 

avec un  /  cœur croyant. //

 

 

Par la force du Saint-Esprit, elle a conçu la Parole  /  éternelle,  /  + 

 

qui devint homme dans son sein, pour habiter parmi  /  nous les

 

hommes. //

 

 

Ainsi tu as accompli ta promesse envers  /  Israël  /  +  et tu as envoyé

 

celui que les peuples attendaient, ton Fils, notre Seigneur  /  Jésus-Christ.  //

 

 

Par lui nous célébrons  /  ta miséricorde  /  +  et chantons avec les

 

chœurs des anges la louange  /  de ta gloire :  //

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     271

 

 

APOTRES ET EVANGELISTES

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  /

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Il est le Berger  /  éternel,  /  +  qui ne délaisse pas  /  son troupeau.  //

 

 

Il protège et garde l’Eglise sur le fondement des  /  saints apôtres

 

(évangélistes) qu’il a  /  appelés  /  +  pour qu’à travers leurs parole

 

nous l’enten  /  dions lui-même.  //

 

 

C’est pourquoi nous te célébrons avec les anges et  /  tous les saints  / 

 

+  et chantons à  / ta gloire :  //

 

 


                                                                            ORDINAIRE     272

 

 

JEAN LE BAPTISTE

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Jean a préparé son chemin et  /  témoigné  /  +  qu’il est l’Agneau de

 

Dieu qui ôte le pé  /  ché du monde.  //

 

 

C’est pourquoi nous te célébrons avec les anges et  /  tous les saints  / 

 

+  et chantons à  / ta gloire :  //

 

 


                                                                            ORDINAIRE     273

 

 

LES MARTYRS

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car dans la mort de tes témoins se révèle le miracle  /  de ta grâce.  /  + 

 

Dans la faiblesse humaine tu amènes à la perfection ta puissan  /  ce

 

divine.  //

 

 

Les martyrs ont suivi le Christ sur le chemin de  /  la souffrance  /  + 

 

et ont versé leur sang et don  /  né leur vie  /  comme témoins  /  de

 

la foi.  //

 

 

C’est pourquoi nous te célébrons avec tous les anges  /  et les saints  / 

 

+  et chantons la louange  /  de ta gloire :  //


                                                                            ORDINAIRE     274

 

 

DOCTEURS DE L’EGLISE

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint,  tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel,  en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Car tu es le berger  /  éternel  /  +  qui n’abandonne pas  /  son

 

troupeau.  //  Tu protèges et tu la gardes ton Eglise sur le fondement  / 

 

des apôtres  /  +  que ton Fils a appelés, pour que par leur parole nous

 

l’entendions lui-même.  //

 

 

C’est pourquoi nous te glorifions avec tous les anges  /  et les

 

archanges,  /  avec les puissances et les dominations, qui te servent, et

 

avec la nuée des saints et des /  rachetés  /  +  et chantons  /  à ta gloire: //


                                                                            ORDINAIRE     275

 

 

DE L’EGLISE   FETE DE LA CONSECRATION D’UNE EGLISE

 

 

 

En vérité, il est  /  digne et juste  /  que nous te rendions grâces toujours et partout, Dieu  /   éternel,  /  +  par notre Seigneur  /  Jésus-

 

Christ.  //

 

 

Cette maison a été érigée   /  à ta gloire.  /  Ici nous entendons   /  ta

 

parole  /  +  ici tu nous rassembles à la table  /  de ton Fils.  /  Par la

 

célébration de  /  ses mystères  /  +  il nous place comme des pierres

 

vivantes dans l’édifice de  /  son Eglise.  //  Ainsi quoi nous dirigeons

 

nos yeux vers la Jérusa  /  lem céleste  /  +  et espérons voir un jour

 

ta face.  / 

 

 

C’est pourquoi les anges louent  /  ta majesté,  /  t’adorent  /  les

 

puissances /  +  et te craignent toutes les dominations.  //  Les

 

puissances du ciel te célèbrent d’une joie u  /  nanime.  /   Avec elles

 

nous unissons  /  nos voix  /  +  et proclamons sans fin :  // 

 


                                                                            ORDINAIRE     276

 

 

UNITE DES CHRETIENS

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Par ton Esprit tu nous as conduits à la connaissance de cette  /  vérité, 

 

/  +  que nous sommes membres de son corps par l’unique foi et 

 

l’uni  /  que baptême.  //  Ainsi tu guéris les blessures de  /  ton Eglise 

 

/  +  et tu nous conduis à l’unité entière comme un témoignage  /  pour

 

tous les peuples.  /

 

 

C’est pourquoi nous te louons avec les  /  chœurs des anges  / 

 

et proclamons à ta gloire :  //

 


                                                                            ORDINAIRE     277

 

 

LA DIACONIE

 

 

Il est vraiment digne et juste, c’est notre vocation et  /  notre joie,  / 

 

de te rendre grâces, Seigneur, Père saint, tout - puissant, Dieu  / 

 

éternel, en tout temps et  /  en tout lieu  /  +  par Jésus - Christ,  / 

 

notre Seigneur.  // 

 

 

Dans la communion de l’Eglise, il nous envoie au service  /  dans le

 

Monde.  /  +  En soignant et en aidant, nous portons son amour

 

envers les humains.  //

 

 

Par lui nous célébrons ta miséricorde,  maintenant et pour l’é  /  ternité 

 

/  +  et chantons avec les chœurs des anges la louange  /  de ta

 

gloire :  //

 

 


                                                                            ORDINAIRE     278

 

 

LES ANGES

 

 

En vérité il est  /  digne et juste  /  de te louer, Seigneur,  /  Dieu saint,

 

Maître de l’univers, Père misé  /  ricordieux  /  en tout temps et en tout

 

lieu /  et de te  / rendre grâces  /  +  par ton Fils Jésus-Christ,  /  notre

 

Seigneur.  //

 

 

Ta sagesse guide le monde depuis  /  le début  /  +  et toute lumière

 

n’est que le reflet  /  de ta gloire.  //

 

Ta volonté d’ordre domine l’extension de  /  l’univers   /  +  et tu

 

donnes mesure et limite à tout ê  /  tre créé.  //  Pour l’honneur de ton

 

nom Michel et ses ar  /  mées combattent  /  +  et la révolte des

 

profondeurs est confondue par ta grâce récon  /  ciliatrice.  //

 

En ton Fils, le premier-né avant de toute  /  créature,  /  +  tu acceptes

 

dans ta grâce ceux que tu as choisis pour  /  le salut.  //

 

 

C’est pourquoi le chœur de tous les saints  /  te célèbre.  /  +  Pour la

 

richesse de ta compassion nous te rendons grâces avec les croyants  / 

 

sur la terre  /  et proclamons :  //


                                                                            ORDINAIRE     279

 

 

une autre finale

 

 

 

C’est pourquoi les armées des anges et des archanges te louent, pleins 

 

/  de respect.  /  Devant toi les séraphins se tiennent et voi  /  lent leur

 

face.  /  +  Les cieux et toutes les puissances célestes te glorifient avec

 

une allégresse  /  débordante.  //  Avec eux nous unissons notre

 

faible  /  chant sur terre.  /  +  En t’adorant nous confes  /  sons sans

 

fin :  //


                                                                            ORDINAIRE     280

 

 

SANCTUS

 

 

Saint,   saint,   saint   est   le   Sei - gneur,   l’E – ter - nel   des   ar –

 

 

mées,   le  ciel   et   la ter - re   sont   rem - plis   de   sa   gloi -re.  

 

 

Ho – o – san - na   dans   les   li – eu eux   très   hauts.   Bé – ni  

 

 

soit   ce – lui   qui   vient   au   nom   du   Sei – gneur. Ho – o – san

 

 

- na   dans   les   li – eu - eux   très   hauts *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*  Neuenrade 1464, d’après des formes mélodiques juives, chrétien 12e – 13e siècles. (EG 185.1)


                                                                            ORDINAIRE     281

 

 

PRIERE EUCHARISTIQUE  I

 

Loué sois-tu,, Dieu saint, tout-puissant, maître du ciel et maître de la

 

terre. Nous te glorifions dans la communauté de tous tes saints. Tu as

 

eu pitié de tes créatures et tu as envoyé dans notre chair le Sauveur,

 

Jésus-Christ, ton Fils, qui fut obéissant jusqu’à la mort.

 

 

L  tient la patène puis la coupe à deux mains

 

 

Et dans la nuit où il fut livré, il prit le pain, rendit grâces et le rompit

 

et le donna à ses disciples et dit : prenez et mangez : ceci  +  est mon

 

corps, qui a été donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous, cette  +  coupe est le nouveau

 

testament (la nouvelle alliance) en mon sang, qui a été versé pour vous

 

en rémission des péchés. Faites ceci, chaque fois que vous en buvez,

 

en mémoire de moi.

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     282

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

L  étend larges ses bras et fait le signe de la croix

 

 

Ainsi nous nous unissons avec toute la sainte Eglise et nous nous

 

souvenons devant toi, Seigneur, Père céleste, des souffrances

 

salutaires et de la mort de ton Fils Jésus-Christ, notre Seigneur. Nous

 

glorifions sa victorieuse résurrection d’entre les morts et son

 

ascension à ta droite, où il intercède sans cesse pour nous comme

 

notre grand prêtre.

 

 

Purifiés et réconciliés par son sang, nous entrons avec joie dans le

 

sanctuaire et nous nous approchons du trône de ta gloire,

 


                                                                            ORDINAIRE     283

 

 

Avec la force de ce sacrifice pur, saint, suffisant. Dans la communion

 

de ce saint repas nous apportons l’offrande de notre reconnaissance et

 

de notre adoration et supplions humblement : lui-même, notre

 

médiateur, veuille faire monter notre prière devant la face de ta

 

majesté divine. 

 

 

L  élève les mains pour l’Epiclèse

 

 

Seigneur, Dieu tout-puissant, envoie d’en haut ton Saint-Esprit, qui

 

vivifie, et remplis de lui toute la maison de ton Eglise. Par lui sanctifie

 

et renouvelle-nous dans notre corps et dans notre âme.

 

 

L  désigne les espèces sur la table

 

 

Par lui sanctifie ces dons pour qu’ils soient le pain  +  de la vie

 

éternelle et le breuvage  +  du salut qui dure sans cesse.

 

 

L  croise les mains

 

Et comme tu as réveillé des morts ton Fils et transformé son corps en

 

un être céleste, transforme-nous,  +  Seigneur,

 

                                                                            ORDINAIRE     284

 

 

Tous se signent de la croix

 

 

et rends cette terre nouvelle selon ton amour.

 

 

Ici l’élévation de la coupe et du pain peut se faire 

 

 

Dans cette coupe que nous bénissons, donne nous part (accorde-nous

 

la communion) au  +  sang de ton Fils Jésus-Christ. Dans ce pain que

 

nous rompons (L rompt le pain) donne-nous part au  +  corps de ton

 

Fils Jésus-Christ.

 

 

C’est un pain, ainsi nous, nombreux, sommes un corps, car nous tous

 

avons part à un seul pain. Et comme ce pain rompu, dispersé sur les

 

collines et réuni est devenu un, ainsi rassemble ton Eglise des

 

extrémités de la terre dans ton Royaume.

 

  

 

L.   Ma   ra   na   tha,   no   tre   Sei   gneur   vient.

 

A.   Oui,   viens,   Sei    gneur       sus.

 

 

                                                                 Notre Père : voir page 316

 

                                                                            ORDINAIRE     285

 

 

PREFACE  ET  PIERE EUCHARISTIQUE   II

 

 

Si cette préface est employée, le Credo peut tomber

 

 

Il est vraiment  /  digne et juste  /  de te rendre grâces,  /  Père saint,

 

toujours  /  et partout,  /  +  par ton Fils bien-aimé  /  Jésus-Christ.  //

 

 

Il est ta parole, par lui toutes choses ont é  /  té crées.  /  Tu l’as envoyé

 

pour libérateur  /  et Sauveur.  /  +  Il est devenu homme par le Saint-

 

Esprit et il est né de la Vier  /  ge Marie.  // 

 

 

Pour exécuter ta  /  décision  /  il a étendu ses bras  /  sur la croix,  /  + 

 

il a brisé la puissance de la mort et il a proclamé la résurrection  /  et la

 

vie.  // 

 

 

C’est pourquoi nous nous unissons avec les anges et  /  tous les saints 

 

/  +  pour célébrer ta gloire et chanter  /  d’un seul cœur :  //

 

 

                                                             A.   Saint, saint, saint…p. 280

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     286

 

 

Oui tu es saint, Dieu tout-puissant, dans toutes tes œuvres et dans le

 

décret de ta miséricorde. Ton Fils, rempli du Saint-Esprit, a accompli

 

l’œuvre de notre délivrance. Il a servi les siens jusqu’à la fin et a pris

 

volontairement les souffrances sur lui. Ainsi il a ôté à la mort son

 

pouvoir et il a vaincu les forces de la destruction.

 

 

Et dans la nuit où il fut livré, il prit le pain, rendit grâces et le rompit

 

et le donna à ses disciples et dit : prenez et mangez : ceci  +  est mon

 

corps, qui a été donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous, cette  +  coupe est le nouveau

 

testament (la nouvelle alliance) en mon sang, qui a été versé pour vous

 

en rémission des péchés. Faites ceci, chaque fois que vous en buvez,

 

en mémoire de moi.

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     287

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

Ainsi nous commémorons devant toi, Père dans le ciel, la mort et la

 

résurrection de ton Fils. Nous venons devant ta face avec ce pain et

 

avec ce vin et te rendons grâces de ce que tu nous as appelés à nous

 

tenir devant toi et à te servir.

 

 

Nous te prions : envoie ton Saint-Esprit et sanctifie ces dons  +  pour

 

qu’ils deviennent pain de la vie et coupe du salut. Remplis du Saint-

 

Esprit tous ceux qui reçoivent le corps et le sang de ton Fils et fortifie-

 

les dans la foi et dans la vérité.

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     288

 

 

 

Rassemble et unis toute ta sainte Eglise, pour que nous te louions d’un

 

même esprit et te glorifiions par Jésus-Christ, ton Fils.

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié maintenant et dans l’éternité.  

 

A. Amen.

 

                                                              Notre Père  p. 316


                                                                            ORDINAIRE     289

 

 

PRIERE  EUCHARISTIQUE  III

 

 

Oui tu es saint, Dieu de grâce, et grands sont ton pouvoir et ta gloire.

 

Tu as créé l’homme à ton image et tu lui as offert la joie du paradis.

 

Lorsqu’il a transgressé ton commandement, tu ne l’as pas rejeté, mais

 

tu l’as attiré à toi par ton amour paternel. Tu l’as appelé par ta loi et tu

 

lui as montré le bon chemin par tes prophètes. En dernier tu as envoyé

 

ton Fils unique , pour qu’il renouvelle ton image en nous. Et quand il

 

vint du ciel, il fit tout pour notre salut : il prit volontairement sur lui la

 

mort à la croix, lui qui est sans péché pour les pécheurs, et se donna

 

lui-même pour la vie et le salut du monde. 

 

 

Et dans la nuit où il fut livré, il prit le pain, rendit grâces et le rompit

 

et le donna à ses disciples et dit : prenez et mangez : ceci  +  est mon

 

corps, qui a été donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi.

 

 


                                                                            ORDINAIRE     290

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous, cette  +  coupe est le nouveau

 

testament (la nouvelle alliance) en mon sang, qui a été versé pour vous

 

en rémission des péchés. Faites ceci, chaque fois que vous en buvez,

 

en mémoire de moi.

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

Nous commémorons, Père céleste, les souffrances et la mort salutaires

 

de ton Fils Jésus-Christ, notre Seigneur.  Nous glorifions sa

 

victorieuse résurrection d’entre les morts et avons cette confiance

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     291

 

 

que lui, élevé à ta droite, intercède pour nous devant toi avec le

 

sacrifice de son corps et de son sang au tronc de la croix.

 

 

Réunis en son nom et en sa mémoire, nous te prions, Seigneur : envoie

 

sur nous d’en haut  et sur ces  +  dons ton Saint-Esprit, afin qu’ils

 

deviennent corps et sang de notre Seigneur Jésus-Christ. Souviens-toi

 

de ton Eglise, qui est répandue sur la terre et accomplis ton peuple

 

dans l’amour. Réunis tous ceux que tu as appelés des extrémités de la

 

terre dans ton Royaume, et fais-nous attendre avec espérance le retour

 

de ton Fils.

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié aujourd’hui et dans l’éternité.  

 

A.  Amen.

 

                                                                   Notre Père p. 316


                                                                            ORDINAIRE     292

 

 

PRIERE  EUCHARISTIQUE  IV

 

 

Oui tu es saint, Seigneur, Dieu tout-puissant, et nous te chantons notre

 

louange. Tu n’as pas abandonné ce que tu as créé à au péché et à la

 

mort. Par Jésus-Christ, ta parole, tu nous appelles tous à la vie. Il a

 

pris sur lui notre faute et institué la paix entre toi et les hommes.

 

 

Et dans la nuit où il fut livré, il prit le pain, rendit grâces et le rompit

 

et le donna à ses disciples et dit : prenez et mangez ; ceci  +  est mon

 

corps, qui a été donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous, cette  +  coupe est le nouveau

 

testament (la nouvelle alliance) en mon sang, qui a été versé pour vous

 

en rémission des péchés. Faites ceci, chaque fois que vous en buvez,

 

en mémoire de moi.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     293

 

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

 

Nous te rendons grâces, Père dans le ciel, pour la vie et les souffrances

 

de ton Fils, pour son don de soi sur la croix. Nous célébrons sa

 

résurrection, victoire sur le malheur et la mort. Réunis en son nom

 

et à sa mémoire, nous te prions : envoie sur nous d’en haut ton Saint-

 

Esprit et renouvelle notre vie. Par lui sanctifie  +  ces dons et fais-en le

 

pain de la vie et la coupe du salut.

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     294

 

 

Rassemble tous ceux qui ont part au corps du Christ et à son sang dans

 

l’unité de la foi, la communion de l’amour et l’espérance de la gloire à

 

venir. C’est pourquoi nous te prions par lui, Jésus-Christ, le médiateur

 

de tout salut :

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié aujourd’hui et dans l’éternité.  

 

A.  Amen.

 

                                                                   Notre Père p. 316

 


                                                                            ORDINAIRE     295

 

 

PRIERE  EUCHARISTIQUE  V  POUR NOËL

 

 

Oui tu es saint, Dieu, notre Père. Nous t’apportons le sacrifice de

 

louange de notre reconnaissance. Car ton Fils est né (cette nuit / ce

 

jour), et en lui la plénitude des temps  est venue. C’est pourquoi nous

 

célébrons le repas, selon qu’il nous en a chargé :

 

 

 

Car notre Seigneur Jésus-Christ, dans la nuit où il fut livré, prit le

 

pain, rendit grâces et le rompit et le donna à ses disciples et dit :

 

prenez et mangez : ceci  +  est mon corps, qui a été donné pour vous.

 

Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous : cette coupe est le nouveau testament  

 

  +  en mon sang, qui a été versé pour vous en rémission des péchés.

 

Faites ceci, chaque fois que vous en buvez, en mémoire de moi.

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     296

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

Ainsi nous célébrons, Père de bonté, la mémoire de l’incarnation de

 

ton Fils : sa naissance, sa vie parmi nous, (sa présentation au Temple),

 

son abaissement jusqu’à la mort à la croix, sa résurrection et son

 

élévation dans la gloire. Avec un ardent désir, nous attendons le jour

 

où il reviendra et où il renouvellera toute chose.    

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     297

 

 

Nous apportons du pain et du vin, signes de son sacrifice, et te prions :

 

sanctifie  +  ces dons par ton Esprit qui crée la vie, pour qu’ils

 

deviennent pour nous le corps et le sang de ton  Fils. Quand nous

 

recevons ce repas saint, fais-nous devenir un avec lui et les uns avec

 

les autres. Sanctifie tout ton peuple sur la terre, donne la paix en nos

 

jours et viens à notre aide par ta pitié. Conduis nos rappelés dans la

 

joie de la vie immortelle. Quand notre propre pèlerinage arrivera à sa

 

fin, reçois-nous dans ta gloire, là où, avec Marie et Joseph, les anges,

 

les bergers et les mages, Siméon et Anne, et tous ceux qui ont trouvé

 

le salut, nous te verrons, te louerons et te glorifierons par Jésus-

 

Christ, notre libérateur et Sauveur. 

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié aujourd’hui et dans l’éternité.  

 

A.  Amen.

                                                                       Notre Père  p. 316


                                                                            ORDINAIRE     298

 

 

PRIERE EUCHARISTIQUE  VI  POUR PAQUES

 

 

Oui, tu es saint, grand Dieu, tu es la source de la vie. Dans la lumière

 

de ce matin / de cette nuit / de ce jour, nous sommes réunis et nous

 

célébrons en communion avec toute l’Eglise le jour auquel ton Fils a

 

soumis l’obscurité de la mort et ouvert les portes de la vie. Il est

 

ressuscité des morts et il a renouvelé toute la création. A sa gloire et

 

pour notre salut, nous faisons ce qu’il nous a confié :

 

 

Notre Seigneur Jésus-Christ, dans la nuit où il fut livré, prit le pain,

 

rendit grâces et le rompit et le donna à ses disciples et dit : prenez et

 

mangez : ceci  +  est mon corps, qui a été donné pour vous.

 

Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous : cette coupe est le nouveau testament  

 

  +  en mon sang,

 

 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     299

 

 

qui a été versé pour vous en rémission des péchés. Faites ceci, chaque

 

fois que vous en buvez, en mémoire de moi.

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

C’est pourquoi, Dieu bon, nous célébrons la mémoire de la mort et de

 

la résurrection de ton Fils. En son nom nous te prions : envoie sur

 

nous et sur ces dons le Saint-Esprit. Accorde-nous d’avoir part au

 

corps et au sang du Christ et rends-nous un avec lui. Souviens-toi de

 

ton Eglise sur toute la terre et accomplis ton peuple dans l’amour.

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     300

 

 

Conduis vers l’unité ceux pour lesquels ton Fils s’est livré. Souviens-

 

toi de nos frères et de nos sœurs qui sont morts dans l’espérance qu’ils

 

ressusciteront. Reçois-les dans ton royaume, où ils te verront face à

 

face. Père, aie pitié de nous tous et donne-nous part à la victoire de

 

Pâques de ton Fils. Avec tous ceux qui ont trouvé grâce auprès de toi

 

depuis le commencement du monde, fais que nous te louions et te

 

célébrions, par lui, qui est ressuscité des morts. 

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié aujourd’hui et dans l’éternité.  

 

A.  Amen.

                                                                       Notre Père  p. 316


                                                                            ORDINAIRE     301

 

 

PRIERE  EUCHARISTIQUE  VII

 

 

Tu es saint, Dieu, notre Père, ta bonté conserve le monde et ta

 

miséricorde porte notre vie. Tu nous as appelés, nous qui sommes

 

ton Eglise, à suivre ton Fils. Il est venu pour servir, ami des pauvres et

 

libérateur de tous les hommes.

 

 

Et dans la nuit où il fut livré, il prit le pain, rendit grâces et le rompit

 

et le donna à ses disciples et dit : prenez et mangez, ceci  +  est mon

 

corps, qui a été donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous, cette  +  coupe est le nouveau

 

testament (la nouvelle alliance) en mon sang, qui a été versé pour vous

 

en rémission des péchés. Faites ceci, chaque fois que vous en buvez,

 

en mémoire de moi.

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     302

 

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

C’est pourquoi nous faisons mémoire de ton Fils, notre Seigneur

 

Jésus-Christ. Il s’est donné pour la vie et le salut du monde. En son

 

nom nous te prions :

 

 

Envoie ton Saint-Esprit d’en haut et sanctifie   +  ces dons  pour qu’ils

 

deviennent pain de la vie et coupe du salut. Par lui remplis nos cœurs,

 

pour que nous t’appartenions et qu’en suivant ton Fils nous

 

appartenions à la communion de ton Eglise.


                                                                            ORDINAIRE     303

 

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié aujourd’hui et dans l’éternité.  

 

A.  Amen.

 

 

                                                                       Notre Père  p. 316


                                                                            ORDINAIRE     304

 

 

PRIERE  EUCHARISTIQUE  VIII

 

 

Tu es vraiment saint, ô Dieu, tu es la source de toute sainteté. Tu fais

 

sortir la lumière des ténèbres, la vie de la mort, les paroles du silence.

 

Nous te glorifions pour la miséricorde que tu as montrée envers ton

 

peuple élu. Avant tout, nous te glorifions pour Jésus, ton Fils unique.

 

Il est venu pour que s’accomplisse ce que les prophètes avaient

 

annoncé. C’est pourquoi, avec toute l’Eglise sur la terre, nous

 

célébrons le repas qu’il nous a offert :

 

 

Dans la nuit où il fut livré, il prit le pain, rendit grâces et le rompit

 

et le donna à ses disciples et dit : prenez et mangez, ceci  +  est mon

 

corps, qui a été donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous, cette  +  coupe est le nouveau   + 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     305

 

 

testament (la nouvelle alliance) en mon sang, qui a été versé pour vous

 

en rémission des péchés. Faites ceci, chaque fois que vous en buvez,

 

en mémoire de moi.

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

Ainsi nous célébrons, Père dans le ciel, l’alliance que Christ a conclue

 

avec nous. Il est né parmi nous, il a donné sa vie pour nous. Nous

 

glorifions sa résurrection du tombeau et son élévation à ta droite. En

 

son nom nous te prions :

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     306

 

 

Envoie ton Saint-Esprit  +  sur ce pain et sur ce vin, pour qu’ils

 

deviennent pour nous le signe et le gage de la proximité de ton Fils,

 

jusqu’à ce qu’il vienne comme Seigneur sur toutes choses.

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié aujourd’hui et dans l’éternité.  

 

A.  Amen.

 

 

                                                                  Notre Père  p. 316

 


                                                                            ORDINAIRE     307

 

 

PRIERE  EUCHARISTIQUE  IX

 

 

Dieu saint et Père, ta grâce n’a pas de fin et ta domination dure

 

éternellement. Tu as rempli toute la création de lumière et de vie, les

 

cieux et la terre sont pleins de ta gloire.

 

Par Abraham tu as promis de bénir tous les peuples, et tu as sauvé

 

Israël, ton peuple élu. Par les prophètes tu as confirmé ta promesse, et, 

 

quand le temps fut accompli, tu as envoyé ton Fils. Par la parole et les

 

actes il a fait connaître l’arrivée de ton règne, en toute chose il t’a été

 

obéissant jusqu’à donner sa vie.

 

 

Et dans la nuit où il fut livré, il prit le pain, rendit grâces et le rompit

 

et le donna à ses disciples et dit : prenez et mangez, ceci  +  est mon

 

corps, qui a été donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit : prenez et buvez-en tous,

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     308

 

 

cette  +  coupe est le nouveau testament (la nouvelle alliance) en mon

 

sang, qui a été versé pour vous en rémission des péchés. Faites ceci,

 

chaque fois que vous en buvez, en mémoire de moi.

 

 

Chaque fois que nous mangeons de ce pain et que nous buvons de

 

cette coupe, nous annonçons la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il

 

vienne.

 

 

ou bien

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     309

 

 

Bon Père, par ce pain et ce vin tu nous donnes part au sacrifice de

 

notre Seigneur. Dans la confiance en sa résurrection, nous attendons

 

son retour dans la toute-puissance et le grand repas de fête avec lui.  

 

 

Maranatha !   A.   Oui, viens, Seigneur Jésus.

 

 

Envoie sur nous et sur ces dons le Saint-Esprit, qui donne la vie,

 

l’Esprit de notre Seigneur et de sa résurrection, afin que nous qui

 

recevons le corps et le sang du Seigneur, nous glorifiions ta majesté et

 

soyons accomplis dans ta lumière avec tous les saints. Unis nos prières

 

avec celles de tes enfants dans tous les temps et dans tous les lieux,

 

jusqu’à ce que Christ vienne en Seigneur victorieux sur les cieux et

 

sur la terre.

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié aujourd’hui et dans l’éternité.  

 

A.  Amen.

 

                                                                   Notre Père  p. 316


                                                                            ORDINAIRE     310

 

 

PREFACE  ET  PRIERE  EUCHARISTIQUE  X

 

 

En vérité, il est digne de te  /  rendre grâces,  /  +  oui, il est juste de te 

 

/  glorifier.  //  Car toi seul est le Dieu vivant et  /  véritable ,  /  tu es

 

avant les temps et tu vis éter  /  nellement  /  +  dans une lumière i  / 

 

naccessible.  //  Tu as créé toute chose, car tu es l’amour et la source  / 

 

de la vie,   /  +  tu remplis tes créatures de bénédictions et tu les réjouis

 

par l’éclat de  /  ta lumière.  //  Devant toi se tiennent les armées des

 

anges, qui  /  voient ta face,  /  +  qui te servent jour et nuit, dont le

 

chant de louange n’a  /  pas de fin.  //  Avec eux nous aussi célé  /

 

brons ton nom  /  +  et disons peins de joie :  //  A.  Saint, saint, saint…

 

 

Nous te glorifions, Père saint, car tu es grand, et toutes tes œuvres font

 

connaître ta sagesse et ton amour. Tu as créé l’homme à ton image et

 

tu lui as confié toute la terre. Il devait dominer sur toutes les créatures

 

et te servir toi seul, son créateur. Lorsque par sa désobéissance il

 

perdit ton amitié et tomba au pouvoir de la mort,


                                                                            ORDINAIRE     311

 

 

tu ne l’as pourtant pas abandonné. Plein de pitié tu l’as aidé à te

 

chercher et à te trouver. Toujours à nouveau tu as proposé aux

 

hommes une alliance et tu leur as appris par les prophètes à attendre le

 

salut.

 

 

Tu as tant aimé le monde, Père saint, que tu as, lorsque le temps fut

 

accompli, envoyé ton Fils unique comme libérateur. Il est devenu

 

homme par le Saint-Esprit,  né de la Vierge Marie. Il a comme nous

 

vécu en homme, semblable à nous sauf pour le péché. Aux pauvres il

 

a annoncé le message du salut, aux prisonniers la liberté, aux affligés

 

la joie. Pour accomplir ton décret, il s’est donné dans la mort, il a

 

soumis la mort par sa résurrection et il a ramené la vie.

 

Afin que nous  ne vivions plus pour nous-mêmes, mais pour lui, qui

 

est mort et ressuscité pour nous, il à envoyé de ta part, comme le

 

premier don pour tous, le Saint-Esprit.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     312

 

 

C’est pourquoi nous te prions, Père de bonté : que ton Saint-Esprit

 

sanctifie ces dons, afin qu’ils deviennent corps et sang de notre

 

Seigneur Jésus-Christ, qui nous a laissé la célébration de ce mystère

 

pour l’alliance éternelle.

 

 

Et quand l’heure fut venue, il prit le pain, rendit grâces et le rompit et

 

le donna à ses disciples et dit :

 

 

prenez et mangez, ceci  +  est mon corps, qui a été donné pour vous.

 

Faites ceci en mémoire de moi.

 

 

De même il prit la coupe après le repas, rendit grâces et la leur donna

 

et dit :

 

 

prenez et buvez-en tous, cette  +  coupe est le nouveau testament

 

(la nouvelle alliance)  +  en mon sang, qui a été versé pour vous en

 

rémission des péchés. Faites ceci, chaque fois que vous en buvez,

 

en mémoire de moi.

 

 


                                                                            ORDINAIRE     313

 

 

D.   Mys – tè – re   de   la   foi !   A.   Nous   pro – cla – mons   ta  

 

 

mort,   Sei – gneur,   et   nous   an - non - çons   ta    ré – sur - rec –

 

 

tion,   jusqu’à   ton   re - tour   dans   la   gloi – re. 

 

 

C’est pourquoi, Seigneur, Dieu tout-puissant, nous célébrons la

 

mémoire de notre délivrance, Nous annonçons la mort de ton Fils et sa

 

descente dans le royaume des morts. Nous confessons sa résurrection

 

et son élévation à ta droite et attendons sa venue dans la gloire. Nous

 

te rendons grâces pour le sacrifice de ton Fils, qui selon ta volonté, a

 

donné sa vie en un sacrifice qui t’est agréable, pour nous et pour le

 

salut du monde entier. Nous t’en prions : fais que tous ceux ont part à

 

l’unique pain et à l’unique coupe,  

 


                                                                            ORDINAIRE     314

 

 

deviennent un corps dans le Saint-Esprit, un sacrifice vivant en Christ,

 

à la louange de ta gloire.

 

 

(Seigneur, conduis au salut tous ceux avec lesquels nous sommes liés

 

en ton Fils. Nous te prions pour notre évêque / président NN. Et pour

 

la direction de notre Eglise, pour les servantes et les serviteurs dans

 

les paroisses, pour tous ceux qui sont réunis ici, pour tout ton peuple

 

et pour tous les hommes qui te cherchent d’un cœur pur.)

 

 

(Nous te confions ceux qui sont morts dans la paix du Christ et pour

 

tous les défunts dont personne ne connaît la foi sauf toi.)

 

 

Nous te prions, Père bon, donne à tous tes enfants l’héritage du ciel,

 

en communion avec la Vierge Marie, mère de ton Fils, avec tes

 

apôtres et tes saints et tous ceux qui ont trouvé grâce auprès de toi.

 

 

Et quand la création entière sera délivrée de la corruption du péché et

 

de la mort,

 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     315

 

 

fais que nous te glorifiions dans ton règne avec toutes tes créatures,

 

par notre Seigneur Jésus-Christ.

 

 

Par lui et avec lui et en lui, Dieu, tout-puissant Père, dans l’unité du

 

Saint-Esprit, tu es adoré et glorifié aujourd’hui et dans l’éternité.  

 

A.  Amen.

                                                                  Notre Père  p. 316

 

ou bien

 

 

L.   Par   lui   et    avec   lui   et   en   lui,   /  tu   es   ho – no - ré   et  

 

glo – ri - fié,   Dieu,   Père   tout – puis - sant,   dans   l’u – ni – té  

 

du   Saint – Esprit,   main – te – nant   et   dans   l’é – ter – ni – té.  

 

A.   A – men.

 


                                                                           ORDINAIRE     316

 

 

NOTRE PERE

 

 

L.   No – tre   Pè – re   qui   es   aux   cieux,  

 

 

A.   que   ton   nom   soit   sanc – ti – fié,   que   ton   rè – gne   vien

 

 

– ne,    que   ta   vo – lon – té   soit   fai – te   sur   la   ter – re   com

 

– me   au   ciel.   Don – ne – nous   au – jour – d’hui   no – tre  

 

pain   de   ce   jour.   Par – don – ne – nous   nos   of – fen – ses,   

 

com – me   nous   par – don – nons   aus – si   à   ceux   qui  nous  

 

ont   of – fen - sés.  

       

 

 

 


                                                                           ORDINAIRE     317

 

 

Et   ne   nous   soumets   pas à   la   ten- ta – tion,   mais  

 

 

– li – vre – nous   du   mal.   

 

 

Car   c’est   à   toi   qu’ap – par – tien – nent   le      gne,   la  

 

 

puis – san – ce   et   la   glo – ire aux   siè – cles   des   siè – cles.  

 

 

Amen.      

 

 

LE  BAISER  DE  PAIX

 

 

L.    La   paix   du   Sei – gneur   soit   a – vec   vous !

 

A.    et a – vec   ton   Es – prit !

 

 


                                                                            ORDINAIRE     318

 

 

(L. Donnez-vous réciproquement un signe de paix et de réconciliation.)

 

 

Ici un signe de paix partant de l’autel est transmis

 

 

 

LES  CHOSES  SAINTES  AUX  SAINTS  ( SANCTA  SANCTIS)

 

L  (et D) élèvent la coupe et la patène

 

 

L.   Les   cho - ses   sain - tes   sont   pour   les   saints.

 

A.   Un   seul   est   saint,   un   seul   est   Sei – neur,   Jé – sus –

 

Christ,   à   la   gloi – re   de   Dieu   Pè – re.    A – men. 

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     319

 

 

AGNEAU  DE  DIEU  (AGNUS  DEI)        C.  =  Chantre

 

 

Tous chantent en s’inclinant, pendant que L. rompt le pain

 

 

 

C.   Christ,   A – gneau   de   Dieu,   qui  ô – tes   le   pé – ché   du 

 

mon – de, oh !   prends   pi – tié   de   nous.

 

 

C.   Christ,   A – gneau   de   Dieu,   qui  ô – tes   le   pé – ché   du 

 

mon – de, oh !   prends   pi – tié   de   nous.

 

 

C.   Christ,   A – gneau   de   Dieu,   qui  ô – tes   le   pé – ché   du 

 

mon – de,   ac – cor – de – nous   ta   paix.   A – men.


                                                                            ORDINAIRE     320

 

 

Quand l’Agnus Dei est parlé,

 

le texte dit :   L.   Agneau de Dieu,   A.   tu ôtes le péché…

 

 

L.   Seigneur, je ne suis pas digne que tu marches sous mon toit, 

 

(A.)  mais dis seulement un mot et mon âme sera guérie.

 

 

DISTRIBUTION  (COMMUNION)

 

 

L.   Prenez et mangez du pain de la vie

 

      et buvez de la coupe du salut.

 

ou bien

 

L.   Venez, car tout est prêt,

 

       goûtez et voyez comme le Seigneur est bon

 

Pour la communion on peut chanter ou jouer d’un instrument. Les communiants se placent debout ou agenouillés dans le cercle ou devant l’autel.

 

Dans la communion ambulatoire (les communiants viennent à l’autel par le couloir central), ils reçoivent au milieu le pain de L. et ensuite des diacres (aides) placés à gauche et à droite la coupe.

 

Là où il y des réticences quant à la coupe commune,


                                                                            ORDINAIRE     321

 

 

est proposée la forme de l’intinction.

 

Les communiants répondent chaque fois par Amen.

 

 

Le corps du Christ donné pour toi.

Le sang du Christ versé pour toi.

 

ou bien

 

Le corps du Christ.

Le sang du Christ.

 

Pour le renvoi d’un groupe :

 

Cette communion vous fortifie et vous garde

 

dans la vraie foi pour la vie éternelle.

 

ou un ordre biblique.

 

Allez  +  en paix.

 

Si le pain sur la patène ou le vin dans la coupe ne suffisent pas, on complète, pendant que L.  dit en silence les paroles d’institution (forme courte.)

 

 

A la fin de la communion, L.  prie :

 

L.  Ce que nous avons reçu par la bouche, Seigneur, fais que nous le

 

recevions et le gardions avec un cœur croyant, et que ce don dans le

 

temps nous aide pour la vie éternelle.  A.   Amen. 

                                                                            ORDINAIRE     322

 

 

D.   recouvre les vaisselles de la Cène.

 

Un cantique peut être chanté.

 

 

ACTION  DE  GRACES  (POSTCOMMUNIO)

 

 

D.   Ren – dez   grâce   au   Sei – gneur, car   il   est   bon,  

 

       Al – lé – lu – ia.

 

A.   et   sa   bon – té   du – re   é – ter – nel – le – ment.

 

       Al – lé – lu – ia.

 

Dans les temps de l’Avent, du Précarême et du Carême, aux jours de

 

repentance et pour le Requiem :

 

 

D.   Ren – dez   grâce   au   Sei – gneur, car   il   est   bon,  

 

A.   et   sa   bon – té   du – re   é – ter – nel – le – ment.

 

 

L.   fait la prière d’action de grâces du proprium.

 

 

 


                                                                            ORDINAIRE     323

 

 

ENVOI

 

D.   Al – lez   dans   la   paix   du   Sei – gneur !

 

A.   Grâ – ces   soient ren – dues   à   Dieu !

 

 

ou bien (autre mélodie festive)

 

 

D.   Al – lez   dans   la   paix   du   Sei – gneur !

 

A.   Grâ – ces   soient ren – dues   à   Dieu !

 

 

Ici peuvent être chantés : la demande pour la paix (EG 421), un chant, ou encore les jours de jeûne, le Te Deum (EG 191)

 

 


                                                                            ORDINAIRE     324

 

 

BENEDICTION

 

L.   dit ou chante avec les mains élevées :

 

 

L.   Le   Sei – gneur   te   bé – nis – se   et   te   gar – de,

 

       Le   Sei – gneur   fas- se   lui – re   son   vi – sa – ge   sur   toi, 

 

       et   te   soit   propice,

 

       Le   Sei – gneur   lè – ve   sa   fa – ce   sur   toi  

 

       et   te   don – ne   la   paix.  

 

       A.   A – men.

 

 

Le Seigneur te bénisse et te garde;

 

Le Seigneur fasse luire son visage sur toi et te soit propice,

 

Le Seigneur lève sa face sur toi et te donne la paix.   

 

A.   A – men.


                                                                            ORDINAIRE     325

 

 

Pour la sortie, une musique d’instrument peut retentir.

 

 

Les officiants partent après une inclinaison devant l’autel. Avant que les liturges prononcent la prière d’action de grâces  (voir Annexe) et qu’ils retirent les vêtements liturgiques, ils consomment ce qui reste des dons de la Cène.

 

 


                                                                            ORDINAIRE     326

 

                                                                             La numérotation des

L’ORDRE DE LA MESSE DE SEMAINE     pages  est celle de « Die

                                                                                        Feier der evangelischen

                                                                                        Messe » de 2009

                                                                                  

CHANT  POUR  L’ENTREE

 

OUVERTURE

 

 

L.   Au nom d de Dieu, le Père,  +  et du Fils et du Saint-Esprit.

 

A.   Amen.

 

ou bien

 

L.   La grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu, le Père,

 

      et la communion du Saint-Esprit soient avec vous.

 

A.   Amen.

 

 

D.   Notre aide est dans le nom du Seigneur,

 

A.   qui a fait le ciel et la terre.

 

 

INVOCATIONS  DU  KYRIE

 

D.   chanté ou dit à partir du propre, avec le Chantre C ., par exemple :

 

       Seigneur Jésus-Christ, tu es envoyé par le Père pour chercher ce

 

       qui est perdu.   

 

C. / A.  Kyrieleison.

                                                                            ORDINAIRE     327

 

 

D.   Tu es mort pour nous, pour que nous ayons la vie en abondance.

       

C. / A.  Kyrieleison.

 

D.    Tu es ressuscité et tu nous offres réconciliation et vie nouvelle.

 

C. / A.  Kyrieleison.

 

L.     Que Christ, le Seigneur, aie pitié de nous.

 

        Qu’il nous pardonne notre faute et nous conduise

 

         à la vie éternelle.

 

A.   Amen.

 

 

LOUANGE  (GLORIA)       seulement aux jours de fête

 

L. / C.  entonne :

 

L. / C.   A Dieu dans les cieux soit louange et gloire,  

 

A.          aux hommes paix sur la terre.

 

Dieu tout-puissant, Seigneur très-haut, tu dois être glorifié !

 

Seigneur Jésus-Christ, nous célébrons ton nom.

 

Tu habites avec Dieu le Saint-Esprit dans la lumière du Père. Amen.

 

                                                                                               EG 180.2

 

PRIERE  DU  JOUR

 

 

                                                                            ORDINAIRE     328

 

 

LECTURE

 

 

ALLELUIA            sauf dans le temps du Carême et le la Passion

 

 

EVANGILE            après l’Evangile :

 

 

D.   Evangile de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

A.   Louange à toi, ô Christ !

 

 

SILENCE   /    INTERCESSIONS    /    CHANT

 

 

PREPARATION  DES  OFFRANDES

 

L.   De la plénitude de tes dons, Seigneur, nous prenons ce pain

 

       et ce vin et te rendons grâces !

 

A.   Loué sois-tu, Créateur du monde, car tu donnes

 

       à nous les hommes le pain né de la terre.

 

D.   Loué sois-tu, Roi du monde,

 

       car tu as créé le fruit de la vigne.

 

 

 

 

 

                                                                            ORDINAIRE     329

 

 

LA CELEBRATION  DE  LA  SAINTE CENE

 

 

DIAMOGUE  ET  PREFACE  (PRIERE  DE  LOUANGE

 

 

L.   Le   Seigneur   soit   avec   vous.  

 

A.   et   avec  ton   esprit.

 

L.   Elevez   vos   cœurs !  

 

A.   Nous   les   élevons   vers   le   Seigneur.

 

L.   Rendez   grâce   au   Saigneur   notre   Dieu !

 

A.   Cela   est   digne   et   juste.

  

 

L.   chante ou dit la Préface.   Voir p. 239 ss.

 

 

SAINT, SAINT, SAINT  (SANCTUS)

 

 

L. / C.  Saint, Saint, Saint est l’Eternel, le Seigneur des armées ! Le

 

ciel et la terre sont remplis de sa gloire. Hosanna dans les lieux très-

 

hauts. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna dans les

 

lieux très-hauts. 

 


                                                                            ORDINAIRE     330

 

 

PRIERE  EUCHARITIQUE

 

dans laquelle, après les paroles d’institution :

 

D.   Mystère   de   la   foi !  

 

A.    Nous proclamons ta mort, Seigneur, et nous annonçons

 

         ta résurrection, jusqu’à ton retour dans la gloire. 

 

 

NOTRE  PERE

 

 

GESTE  DE  PAIX (BAISER  DE  PAIX)

 

L.   La paix du Seigneur soit avec vous tous !

 

A.   et avec ton esprit.

 

 

AGNEAU  DE  DIEU   (AGNUS  DEI)

 

L. /K.   Christ, Agneau de Dieu,

 

A.         qui ôtes le péché du monde, …

 

 

Si l’Agnus Dei est dit, le texte est :

 

L.   Agneau de Dieu, tu enlèves le péché du monde, …

 

 

DISTRIBUTION   (COMMUNION)


                                                                            ORDINAIRE     331

 

 

PRIERE  D’ACTION  DE  GRACES

 

 

D.   Rendez gloire au Seigneur, car il est bon,  (Alléluia),

 

A.   et sa bonté dure pour l’éternité.  (Alléluia)

 

 

L.  fait la prière d’action de grâces tirée du propre (proprium)

 

 

 

RENVOI  ET  BENEDICTION

 

 

D.   Allez dans la paix du Seigneur !

 

A.   Grâces soient rendues à Dieu.

 

 

L.   Le Dieu tout-puissant et miséricordieux vous bénisse,

 

       le Père, le Fils, et le Saint-Esprit.   

 

A.   Amen.

 

 

CHANT  DE  SORTIE

 

 

Visiteurs en ligne

827474
Aujourd'huiAujourd'hui259
HierHier1008
Cette semaineCette semaine2572
Ce moisCe mois15703
Tous les joursTous les jours827474