« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

EPIPHANIE et PREMIER DIM. APRES L'EPIPHANIE

Dimanche 11 janvier 2009

Baptême de Jésus et Mémorial du baptême

Matthieu 3/13-17


A.  Il existe quatre dimanches de commémoration du Baptême dans l'année de l’Eglise:

 
1.   La fête de l'Epiphanie, et là où elle n'est pas célébrée, le1er dimanche après l'Epiphanie.  L'Epiphanie  est en effet une triple fête : on y rappelle la venue des mages d'Orient, puis le baptême de Jésus,  et enfin les noces de Cana. Trois évènements qui montrent la gloire du Christ : car le mot Epiphanie signifie cela : faire apparaître,  montrer la gloire  du Fils de Dieu. C'est pourquoi,  dans la fête  de l'Epiphanie,  on  lit les trois textes d'évangile qui racontent les trois évènements déjà cités : mages d'Orient, baptême de Jésus et noces de Cana. Et les deux dimanches après l'Epiphanie, on reprend  le baptême, comme aujourd'hui,1er dimanche, et les Noces de Cana au 2e dimanche,  ce qui sera fait dimanche prochain. Aujourd'hui, nous célébrons donc le premier dimanche de commémoration du baptême.
 
2.   La deuxième commémoration du baptême  se célèbre dans la nuit de Pâques, en rapport avec la résurrection du Christ et  la tradition ancienne  de baptiser à Pâques,  dans la nuit ou au matin du dimanche.
 
3.   Le dimanche Quasimodo Geniti, le premier dimanche après Pâques, parce que ce dimanche-là, les baptisés de Pâques se rendaient au culte en vêtements blancs.  De là le nom  de ce dimanche : en latin : in albis, en aubes, en alsacien : « de wisse Sonndà », le dimanche blanc. Ce dimanche-là est la troisième commémoration du baptême.
 
4.   Enfin, la quatrième, tombe sur le 6e dimanche après la Trinité, parce que dans cette période on médite les deux fondements de l’Eglise : la Parole de Dieu et les sacrements, baptême et Sainte Cène.
Quatre dimanches donc, qui nous rappellent cet événement du baptême,  et qui nous montrent  quelle grande  importance ce sacrement a dans notre vie personnelle et dans celle de
l'Eglise. D'ailleurs, chacun de ces dimanches  révèle une face différente du baptême, une autre de ses richesses. Aujourd'hui, l'accent est mis sur le baptême de Jésus lui- même.  Et ceci,  parce que le baptême du Christ  est le modèle de  notre baptême.  Car  on y trouve  les deux éléments de base qui font le baptême : 1.  l'eau, et  2.  le Saint-Esprit. Nous allons voir plus précisément ce qu’est l’eau dans le baptême.
 
B.  Jean a baptisé avec de l'eau :
 
1.  Il disait : "  Moi, je baptise d'eau: celui qui viendra après moi, celui-là baptisera du Saint-Esprit ". Jean ne voulait  rien créer de neuf :  il voulait  amener  les gens à la repentance, c'est-à- dire, les ramener sur le bon chemin. C'est-à-dire, le chemin de
Dieu. Car lui, Jean, n'avait pas ouvert ce chemin: Dieu lui-même l'avait fait depuis des générations. Et pour ramener les gens sur le chemin de Dieu,  rien ne vaut un bon bain : ça décrasse. Et cela ramène au début de toutes choses. Car l'eau est un élément de base, un élément qu'on retrouve à toutes les étapes de la création de Dieu et de l'histoire
du peuple juif.
 
2. - La Bible dit qu'à la création du monde, la terre est sortie de l’eau. Et l'apôtre Pierre, quand il parle de la fin du monde, dit: "  Cette terre, née de l'eau, sera brûlée par le feu ".La recréation  du monde, après  le Déluge,  dans l'histoire  de Noé, passe par l'eau  et l'inondation, qui noient le monde ancien. Les méchants et le pécheurs ont été noyés,  un nouveau monde est ainsi sorti de l'eau, sans succès d'ailleurs, puisque le péché est toujours aussi présent !
Et la sortie de l'Egypte !  quel plus beau passage  à travers l' eau, et quel plus éclatant salut à travers l'eau ! L'apôtre Paul le rappelle et fait du passage dans la mer la source  du baptême.
 

3. Le baptême de Jean avec de l'eau signifie : nous allons  repartir du début, du commencement : nous allons renaître de nouveau, comme à la création du monde. Nous allons nous laisser laver et nettoyer comme Noé  par la pluie du Déluge  et par la navigation  sur l'océan purificateur.  Nous allons sortir de l'esclavage du péché,  comme les Juifs échappant aux Egyptiens à travers la mer des Roseaux. Et nous allons faire cela  avec Dieu,  car lui  est le Maître de l'histoire du peuple et de notre histoire personnelle. Une vie nouvelle, avec Dieu,  et sous sa conduite.  Une vie nouvelle, après avoir jeté aux orties tout ce qui encombre notre vie actuelle. Après une repentance montrée publiquement dans un baptême.
 
4. Cette intention de Jean-Baptiste nous concerne tous :
Nous voyons  toujours à nouveau  des baptêmes  dans nos Eglises. Ils doivent nous rappeler notre baptême, nous rappeler que nous aussi sommes un jour passés dans l'eau. Que nous aussi sommes quelque part sortis de l'eau, ne fût-ce que de celle du sein maternel. Que nous aussi sommes   quelque part réchappés du Déluge ou de quelque catastrophe, dont le souvenir doit changer notre vie et nous pousser à la repentance. Que nous sommes aussi quelque part sortis de l'Egypte, de tel ou tel esclavage, par la force de Dieu, le libérateur.
L'eau du baptême, disait Luther,  est un signe visible,  qui montre, de façon simple mais claire,  que Dieu a agi et agit toujours dans notre vie et dans celle des chrétiens  qui forment
l'Eglise.
Jean-Baptiste voulait cela : ramener les croyants à la vieille fidélité envers leur Dieu.
 
C.  Avec le baptême de Jésus par Jean,  commence un nouveau temps : le temps du Christ.
 
1.  Jean-Baptiste fait partie de l'Ancienne Alliance,  de l’Ancien Testament si l'on préfère. Il annonce la Nouvelle Alliance, il la prépare. Mais le temps nouveau, le « Nouveau Testament », commence avec Jésus. Lui va maintenant reprendre l'intention de Jean, car il est le chef d'un nouveau peuple, qui va conduire ses brebis à travers l'eau : l'eau de la nouvelle création, l'eau du Déluge purificateur, l'eau de la délivrance à travers la mer. Et il va réaliser dans sa propre personne ce que Dieu avait déjà fait avec son peuple juif, depuis des siècles : il va traverser l'eau destructrice du déluge et de la mort,  il va traverser  la mer mortelle mais libératrice.  En un mot, ou plutôt en deux :  il va mourir et  ressusciter.
C'est pourquoi l'eau, celle de notre baptême,  et celle que nous voyons couler aux baptêmes célébrés dans nos églises, nous rappelle notre mort  et notre résurrection  avec le Christ .  L'apôtre Paul le dit d'une façon  forte et imagée : « Quand on nous baptise, on nous crucifie avec le Christ dans l'eau. Et de même que Lui est ressuscité par la puissance de Dieu, de la même manière nous renaissons à une vie nouvelle par lui ». De là aussi l'image de Martin Luther, qui dit que dans le baptême l'ancien Adam se noie, grâce à la puissance du nouvel Adam qu'est Jésus-Christ. De l'eau sort un être nouveau, qui a tourné le dos à la vie ancienne.
 
D. Retenons surtout  que le baptême  nous fait commencer une vie nouvelle avec le Christ.  Que celle-ci soit marquée  par la repentance.  N'oublions pas  que le premier message  de Jésus, immédiatement  après son baptême a été : « Repentez-vous,  car le royaume de Dieu  est proche ».  Que  notre vie nouvelle  avec le Christ soit marquée aussi par le Saint-Esprit. Jésus dit à ses disciples : « Recevez l'Esprit », et: « Vous recevrez la force du
Saint-Esprit, et vous serez mes témoins ». Une année nouvelle s'ouvre devant nous. Vivons-la dans cet esprit de repentance  et de paix  dans le Saint-Esprit,  afin que  les dons de notre baptême portent des fruits en nous. Amen.  

Yves Kéler

Chants :

Psaume 100 : Vous qui sur la terre mél : Ps 134
Wie schön leuchtet RA 61, EG 70, ARC 367,
Brillante étoile du matin ALL 32/15
Jésus reçoit le baptême au Jourdain  ALL23/12
Christ bien aimé, Seigneur Jésus ALL23/04
Je t’appartiens par le baptême. ALL 23/08

¼ - Service des Lecteurs – SL – 2 – 11.01.2009 Yves KELER

 

 

 

PREDICATIONS DU SERVICE DES LECTEURS DE L'UEPAL

Ces prédications sont fournies par le Service des Lecteurs de l'UEPAL.

Ce service a été dirigé par le pasteur Georges HUFFSCHMITT de Wingen-sur-Moder
puis 67290 VOLKSBERG (tél O3.88.01.55.41, courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.),
jusqu'en 2009.

A partir de cette année 2010, Mme Esther LENZ, de 67360 MORSBRONN-LES-BAINS
(tél: 03.88.90.07.02, courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) reprend la direction.

Le Secrétariat est assuré par Madame Suzanne LOEFFLER, au Secrétariat
de la Paroisse de 67340 INGWILLER
(tél: 03.88.89.41.54, courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

   

 

Visiteurs en ligne

118933
Aujourd'huiAujourd'hui117
HierHier401
Cette semaineCette semaine908
Ce moisCe mois2877
Tous les joursTous les jours1189333
Template by JoomlaShine