Dachau

 

 

 

 

 

GRILLES, MURS ET BARBELES

Gitter, Mauern, Stacheldraht

 

Mélodie : Gitter, Mauern, Stacheldraht

 

 

       

 

1. Grilles, murs et barbelés

    C’est notre univers.

    Prends garde à toi, ô prisonnier,

    Qui ne tient pas meut !


Refrain

 

    Soyez forts, camarades,

    Au camp de Dachau, unis,

    Tête droite et dents serrées,

    Torse droit, corps dressé :

    Bientôt le soleil luit.

 

2. Sans la solidarité,

    Tu n’as pas d’avenir ;

    Seul tu ne peux que sombrer.

    Beaucoup te font tenir.

 

Refrain

 

    Soyez forts, camarades,

    Au camp de Dachau, unis,

    Tête droite et dents serrées,

    Torse droit, corps dressé :

    Bientôt le soleil luit.

 

1. Gitter, Mauern, Stacheldraht -

    Das ist unsre Welt.

    Gib acht, du Schutzhaftkamerad,

    Wer nicht steht, der fällt!


Refrain

 

    Seid stark, ihr Kameraden,

    Il Lager Dachau, vereint.

    Kopf hoch, Zähne zusamm’,

    Brust raus, halte dich stramm,

    Auch uns die Sonne mal scheint.

 

2. Wenn wir nicht zusammenstehn,

    Hältst du es nicht aus.

    Allein kannst du nur untergehn,

    Und viele baun ein Haus!

 

Refrain

 

    Seid stark, ihr Kameraden,

    Il Lager Dachau, vereint.

    Kopf hoch, Zähne zusamm’,

    Brust raus, halte dich stramm,

    Auch uns die Sonne mal scheint.

.  

 

 

         Texte        Gitter, Mauern, Stacheldraht

                          Kurt Wofgang 1938-39

                          dans « Lieder aus den faschistichen 

                                     Konzentrationslagern »

                          Inge Lammel, 1962

                          VEB Friedrich Hofmeister Leipzig

                          Nr 29, S. 100

                          fr. : Yves Kéler 4.1.2015 Bischwiller

 

         Mélodie    Gitter, Mauern, Stacheldraht, 1938-39

                          Komponist unbekannt, compositeur inconnu

                         

 

 

Le texte

        L’entraide solidaire des prisonniers était une des conditions nécessaires  pour la conservation des forces physiques et morales de chacun. Ce chant est né dans le camp de Dachau et fut transmis à celui de Buchenwald par des prisonniers transférés, où il était également connu (d’après l’op. cit)

 

 

     


                            

 

   

   

   

   

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

349107
Aujourd'huiAujourd'hui251
HierHier558
Cette semaineCette semaine251
Ce moisCe mois19799
Tous les joursTous les jours349107