PAQUE HEUREUSE, BIENHEUREUSE,

O du fröhliche, O du selige, gnnadenbrigende  Osterzeit

 

                                              PAQUE HEUREUSE, BIENHEUREUSE,

                                O du fröhliche, O du selige, gnadenbringende Osterzeit

 

                                                              Daniel Falk, 1816

 

                                             Mélodie :O du fröhliche, O du selige

 

1. Pâque heureuse, très joyeuse,

    Pâque du Seigneur Jésus !

    Le monde est dans l’ombre,

    Christ sort de la tombe.

    Chrétienté, réjouis-toi, voici ton Roi.

 

2. Bienheureuse, très joyeuse,

    Pâque du Seigneur Jésus !

   La mort est vaincue,

    La vie revenue

    Chrétienté, réjouis-toi, voici ton Roi.

 

3. Bienheureuse, très joyeuse,

    Pâque du Seigneur Jésus !

    Jésus nous délivre,

    Sa vie nous fait vivre.

    Chrétienté, réjouis-toi, voici ton Roi.

 

 

1. O du fröhliche, o du selige,    


Gnadenbringende Osterzeit !


Welt lag in Banden,


Christ ist erstanden:


Freue, freue dich, o Christenheit!



2. O du fröhliche, o du selige,


Gnadenbringende Osterzeit!


Tod ist bezwungen,


Leben errungen:


Freue, freue dich, o Christenheit!

3. O du fröhliche, o du selige,


Gnadenbringende Osterzeit !


Kraft ist gegeben,

Laßt uns mit hm leben!

Freue, freue dich, o Christenheit!

 

         Texte        O du fröhliche, O du selige, gnnadenbrigende  Osterzeit, 1816

                          Daniel Falk, 1768-1826 und Heinrich Holzschuher                        

                          fr. : Yves Kéler 26.11.2016 Bischwiller

 

         Mélodie    O du fröhliche, O du selige, gnnadenbrigende  Osterzeit, 1816

                          Daniel Falk 1816

 

 

Le texte

 (cité de Wikipedia)

Daniel Falk, Auteur du chant, avait perdu 4 de ses  sept enfants dans une épidémie de Typhus. Il fonda à Weimar le « Rettungshaus für verwahrloste Kinder- Maison de salut pour enfants abandonnés. » Il a suppose-t-on, dédié ce chant aux enfants qu’il hébergeait.

 Falk a employé une mélodie italienne d’un chant marial « O sanctissima, o purissima dulcis virgo Maria- O très sainte, o Très pure douve vierge Maria. » Falk avait trouvé cete mélodie dans « Stimmen der Völker in Lidern- Voix des peuples en chants. »

 Initialement, Falk avait composé un chant en trois parties, regroupant les 3 grandes fêtes crétiennes : Noël, P^ques et Pentecôte , en tant que base des grandes étapes du salut.

 Le chant de Noël actuel est composé par un collaborateur de Falk, Holzschuher, pour une fête de Noël. Seule cett forme du chant a survécu, l’autre figure dans quelques rares livres.

 

 

 

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

515027
Aujourd'huiAujourd'hui281
HierHier880
Cette semaineCette semaine4134
Ce moisCe mois17784
Tous les joursTous les jours515027