LITT 1933 45 LONGUE FUT LA NUIT Lang war die Nacht

 

                                                              LONGUE FUT LA NUIT

                                                             Lang war die Nacht

 

                                                               Herbert Böhme

 

                                                     Mélodie: Lang war die Nacht

                                                          Heinrich Spitta 1934

 

 

 

1. Longue fut la nuit,

    Longue la détresse,

    Nous, fatigués et abandonnés,

    La peste et la mort,

    Visage gris, se glissaient

    A travers les ruelles.

 

    Refrain

    Tambour, frappe bien fort

    Un son de joie ;

    Déjà les drapeaux claquent !

    Tambour, Dieu nous appelle,

    Peuple debout !

 

2. Redressez-vous ensemble,

    Par le tambour unissez-vous,

    Libres et joyeux,

    Comme les Normands

    Pour vaincre ou périr !

    Refrain

   

 

3. Victoire dans le malheur,

    Soyez courageux, vainqueurs !

    Est déjà perdu qui hésite.

    Dieu est combat.

    Le combat notre sang

    Pour cela nous sommes nés !

    Refrain

 

 

1. Lang war die Nacht,

Und lang war die Not,

Wir lagen müde und verlassen.

Schlich nicht die Pest

Und schlich nicht der Tod

Mit grauem Gesicht durch die Gassen?


Refrain
:

Tambour, schlag an,

Jubelnder Laut,

Wie knattern schon die Fahnen!

Tambour, Gott will uns mahnen:

Volk brich auf!

 

2. Rafft euch empor

Und zusammengeschart,

Laßt durch die Trommel euch werben;

Frei und froh

Nach Normänner Art

Zu siegen oder zu sterben!

Refrain:


3. Sieg in der Not,

Da zeigt euern Mut,

Wer zaudert, der ist schon verloren,

Gott ist der Kampf

Und der Kampf unser Blut,

Und darum sind wir geboren!

    Refrain

 

 

         Texte        Herbert Böhme

                          fr. : Yves Kéler 2.12.2016, Bischwiller

 

         Mélodie    Lang war die Nacht,

                          Heinrich Spitta 1934

 

Le texte

Herbert Böhme  né le 17 octobre 1907 à Francfort/Oder , mort le 23 octobre 1071 à Lochham, était un fonctionnaire de la cultue nationa-socialiste, écrivain et publiciste,Après la 2e Guerre, il devint un fonctionnaire de la culture d’extrême-droite, qui fonda en 1950 le « Deutsches Kulturwerk Europäischen Geistes- Œuvre de la culture d’esprit européen.» il composa de nombreux textes de chants nazis.

 Ici l’auteur décrit ce qu’il appelle la nuit allemande, le régime de Weimar, « peste et mort au visage gris » dont il faut se débarrasser. Le tambour doit battre le rappel des troupes (le tambour est l’instrument de l’infanterie) , et les mener à l’attaque selon le modèle des Normands, joyeux de se battre. La divinisationde la guerre est surprenante : « Gott ist der Kampf –Dieu est le combat », « Der kampf ist unserBlut- Le combat est notre sang. »

       Cette conception est glaçante/ ici elle est théorique, mais les SS la mettront en œuvre avec les résultats que l’on connaît. Ici la 2e Guerre est en germe.

 

 

 

 


 

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

423578
Aujourd'huiAujourd'hui66
HierHier763
Cette semaineCette semaine2171
Ce moisCe mois22832
Tous les joursTous les jours423578