Luftwaffe, Angleterre, 1940

 

 

                                              B.  UN ECLAIR PASSE SUR L‘ACIER DES AILES

                                                   Es blitzen die stählernen Schwingen

                                                                Heinrich Anacker 

                                             Mélodie :Es blitzen die stählernen Schwingen,

 

 

1. Un éclair passe sur l’acier des ailes,

    Quand en rythme vrombissent

    Les moteurs puissants

    La chanson qui au cœur nous prend.

    Refrain:

    Chez nous pas de longue discute :

    Nous avons tapé au cul le Tommy.

    La puissante machine tressaute,

    Le diable a emporté l’ennemi

 

2. Nous pilotes nés pour la bataille,

    La main sûre nous tirons.

    Nous avons juré au Führer

    Décidés à défendre le pays.

Refrain:

3. Nous chassons sans vaine gloire,

    Soudés par la camaraderie,

    Vers le soleil et la victoire,

    Selon Richthoffen et dans son esprit.

    Refrain:

 

 

1. Es blitzen die stählernen Schwingen,
Wenn dröhnend und donnernd im Takt
Die starken Motoren, sie singen
Das Lied, das im Herzen uns packt.
Refrain:
Bei uns wird nicht lange gefackelt:
Wir haben den Tommy versohlt!
|: Die stolze Maschine, sie wackelt, wackelt:
   Den Feind hat der Teufel geholt! :|

 

 

 

 

 

2. Wir Flieger, zum Kämpfen geboren,
Wir feuern mit sicherer Hand.
Wir haben dem Führer geschworen,
Entschlossen zu schützen das Land.
Refrain:

 

 

3. So jagen wir kühn und verwegen,
In treuer Kam'radschaft verschweißt.
Der Sonne, dem Siege entgegen,
In Bölkes und Richthofens Geist!

 

         Texte        Es blitzen die stählernen Schwingen,

                          Heinrich Anacker

                          fr. : Yves Kéler 17.12.2016,  Bischwiller

          Mélodie    Es blitzen die stählernen Schwingen,

                          Herms Niel

 

Le texte

 Ce chant illustre la campagne aérienne contre l’Angleterre de 1940. L’estrait de presse ci-dessous présente un Stuka en rapport avec le texte. Mais l’auteur pense peut-être à d’autres avions impliqués. Il ne le signale pas. Il dit : « Un éclair passe sur l’acier des ailes », ce qui suggère que les ailes des avions étaient en acier. Il cite aussi l’exemple de Richthoffen, l’as allemand de la 1ère Guerre mondial, tombé en France après 52 victoires en vol.

       On est en pleine bataille d’Angleterre, les pilotes allemands croient encore à la victoire : « Nous avons tapé le Tommy au cul, le diable a emporté l’ennemi. Allusion est faite au serment au Führer par chaque combattant allemand.

 

 

 

 

Datei:Es blitzen die stählernen Schwingen.jpg

Es blitzen die stählernen Schwingen, site internet, titre

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

349106
Aujourd'huiAujourd'hui250
HierHier558
Cette semaineCette semaine250
Ce moisCe mois19798
Tous les joursTous les jours349106