ASCENSION

 

 

         CHRIST, TU TRIOMPHES DE LA MORT

                   Aeterne Rex altissime, 5e Siècle

 

 

1. Christ, tu triomphes de la mort,

    Au ciel tu montes, saint et fort,

    Roi du monde et puissant Seigneur

    Et pour les tiens le Rédempteur.

 

2. Tu vas prendre un siège éternel,

    Auprès du trône paternel,

    Dans la puissance qu’ici bas

    L’homme en toi ne possédait pas.

 

3. Il faut que les esprits des cieux

    Tout ce qui vit en nos bas-lieux,

    Ce qui conspire dans le noir,

    Fléchissent devant ton pouvoir.

 

4. Les anges virent l’étonnant :

    La chair méritait le tourment.

    Mais la chair en Christ a péri :

    En chair Dieu règne en Jésus-Christ !

 

5. Christ, notre joie, notre Sauveur,

    Maintenant libre de douleurs,

    Tu portes le monde en tes mains,

    Elevé sur tous les humains.

 

6. Entends la prière ici-bas,

    Protège-nous jusqu’au trépas.

    Vainqueur de la mort, notre Roi,

    Elève nos cœurs jusqu’à toi.

 

7. Quand tu viendras, Christ, tout-puissant, 

    Dans un nuage flamboyant,

    Sépare-nous des criminels,

    Conduis-nous au règne éternel.

 

8. Jésus, qui plein de majesté,

    Au lumineux ciel est monté,

    L’Esprit, le Père, également,

    Soient loués éternellement.

 

 

 

 

             Texte       Aeterne Rex altissime

                             5e Siècle

                             Du monde puissant Créateur

                             Ritter, Ascension, Cantique d’office

                             18e Siècle

                              révision : Yves Kéler, 7.1.2009

 

              Mélodie   ?

                              Proposée : Vous saints ministres du Seigneur

                                                Psaume 134

                               Ou           Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort

                                               Martin Luther 1543

                               NCTC 134, ARC 134, ALL 134

 

 

Le texte

 

        Ritter suit assez bien le texte latin. Son texte peut être révisé en suivant le latin original.

 

        Le chant a été traduit en anglais, sous le titre « Eternal Monarch, King most high »  John Mason Neale 1818-1866, qui a traduit un nombre important d’hymnes latines en anglais. On trouve de lui 22 textes dans le Lutheran Service Book de 2006, recueil de cantiques des Luthériens américains du Synode du Missouri

 

La mélodie

 

        Je n’ai pas trouvé sur quelle mélodie Ritter fait chanter le texte. Je propose celle du Ps 134 Vous saints ministres du Seigneur., qui s’adapte bien au texte. C’est une mélodie du type des  hymnes, en IV 8.8, 8.8, originaire de Strasbourg et retravaillée par Loys Bourgeois. Cette origine allemande lui donne un style proche des hymnes allemandes et latines.

        « Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort », de Luther,  va aussi très bien sur les paroles.

 

 

 

 

 

 

 

Qui Suis-je?

 

Pasteur retraité de l'Eglise luthérienne de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine.

 

 

Vous souhaitez me contacter?

KELER Yves

23A Route de Hanhoffen
67240 BISCHWILLER
Tél. : 03 88 63 19 54
keler.yves@orange.fr

Visiteurs en ligne

515024
Aujourd'huiAujourd'hui278
HierHier880
Cette semaineCette semaine4131
Ce moisCe mois17781
Tous les joursTous les jours515024