« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

                                              1er jour de Noël

                                     La naissance de Jésus-Christ

                                             25 décembre 2009

                                                    Tite 3, 4-7


( Série de Prédication II (Predigtreihe II) : Anciennes épîtres )

Note du rédacteur : je préfère de loin la traduction « Parole de Vie » (Bible en Français fondamental), parce qu’elle rend compréhensible pour l’auditeur d’aujourd’hui cette longue phrase de Paul, avec de nombreuses subordonnées. Veuillez la trouver ci-dessous en « cadeau de Noël », si vous ne l’avez pas déjà…
« Dieu notre Sauveur a montré sa bonté et son amour pour les êtres humains. Et il nous a sauvés, non pas à cause des actions justes que nous avons pu faire, mais parce qu’il a eu pitié (ou compassion) de nous. Il nous a sauvés par le bain de la nouvelle naissance et par l’Esprit Saint qui nous donne une vie nouvelle. Cet Esprit Saint, Dieu l’a répandu généreusement sur nous, par Jésus-Christ notre Sauveur. Ainsi, puisque Dieu, dans son amour, nous rend justes, nous pourrons recevoir sa vie pour toujours, comme nous l’espérons. »

I
Noël est fêté dans le monde entier. Même là où les chrétiens sont minoritaires. Noël est une grande fête populaire. C’est aussi un événement économique important. Chacun fête comme il veut, comme il peut. Chacun se fait son Noël. À Noël tout le monde fait la fête… pour fêter quoi au juste ?

Qui sait ce qui s’est passé au tout premier Noël, à la naissance de Jésus ? Seuls Dieu et la famille de Jésus ont vécu l’événement et ont pu s’en souvenir. Jésus est né dans notre monde comme une graine tombée en terre, dans l’anonymat du monde… seul le Semeur l’a su ! Et les parents de Jésus ont accueilli cet enfant comme le moissonneur se réjouit de voir le blé lever et mûrir. Et un jour, l’enfant Jésus est devenu « Jésus le Messie » ! L’Esprit de Dieu l’a révélé, l’a fait connaître comme l’Envoyé de Dieu ! Petit à petit les hommes l’ont reconnu, ont reçu sa Parole, ont vu les signes du Royaume de Dieu qu’il a posé de-ci de-là. Et chacun s’est demandé : « Mais qui est-il ? »

II
 Chacun a cherché à répondre à cette question à partir de son vécu, de sa foi, de ses expériences avec Dieu. La mort sur la croix et la résurrection au matin de Pâques ont bouleversé cette quête de réponses à la question : « Qui est Jésus ? » Et la naissance des premières communautés chrétiennes avec la nécessité de la prédication missionnaire a accentué la recherche de réponses à portée universelles.

Chaque évangéliste et chaque apôtre a répondu, non pas selon leur bon plaisir ni selon leur fantaisie. Chacun a répondu en essayant de traduire la nouveauté surgie avec Jésus en des mots, des images, des concepts, des formes de récits des raisonnements compréhensibles par les gens à qui ils s’adressaient. Ainsi, l’annonce des anges aux bergers, ce merveilleux récit de la nuit de la Nativité, parle autant de la bienveillance de Dieu envers l’humanité, que cette pensée de l’apôtre Paul adressée à son ami Tite pour lui rappeler le fondement de la foi chrétienne. Pourtant, entre le merveilleux de Noël et cette réflexion théologique, il semble y avoir un abîme. Pourtant, tous deux nous renvoient à la venue de Jésus et à la signification de cette venue.

III
Entre les fêtes de Noël tout autour de nous et ce que Noël est pour nous qui sommes ici pour ce culte il y a aussi comme un abîme. En dehors de la date du 25 décembre et du mot Noël, y a-t-il quelque chose de commun, quelque chose qui puisse permettre de se rencontrer, de partager autour du sens de Noël ? Venir d’emblée avec cette pensée de l’apôtre parlant de « salut », de « péché » et de « nouvelle naissance » risque de paraître incongru. Comment parler de la Bonne Nouvelle de Noël aujourd’hui ? Quel sens proposer à nos contemporains pour cette fête ? Quelle passerelle jeter entre la venue de Jésus et ce qui se vit aujourd’hui ?

Quelles sont les aspirations des gens autour de nous qui pourraient trouver une réponse en Jésus ?
Les multiples marchés de Noël et de nombreuses fêtes de Noël associatives mettent en avant le thème de la solidarité et du partage. Cela parle aux gens, car la pauvreté et la misère grandissent auprès et au loin de nous. Solidarité et partage sont en écho au message d’amour de Jésus. Solitude, dépression, exclusion, suicide sont des formes concrètes de la vie humaine défigurée. Égoïsme, exploitation, violence, haine, racisme, voilà bien des formes de ce qui entrave la vie et la détruit quotidiennement. Au cœur du message et de l’action de Jésus, il y a le désir que chaque homme puisse vivre, vivre pleinement une vie heureuse et belle, en respectant la vie de l’autre.

Jésus a concrétisé ce qu’exprime l’annonce des anges aux bergers dans le récit de Luc : « De la part de Dieu : paix sur la terre et la bienveillance de Dieu pour tous les humains ! »

L’aspiration à la paix et à la joie de vivre sont le terreau où s’enracinent toutes ces fêtes de Noël où les gens espèrent pour un moment oublier leurs soucis et leurs misères. Pour eux, Noël est avant tout la fête de la Vie, la fête de l’Espoir. Voilà des thèmes à mettre en avant dans nos célébrations de Noël. Noël « fête de la Vie », de la vie dont Jésus nous ouvre le chemin. Le « divin enfant » n’est pas seulement né il y a deux mille ans… depuis « plus de quatre mille ans nous le promettaient les prophètes », nous raconte un célèbre chant de Noël. Le « divin enfant » était attendu pour ouvrir un temps nouveau. Ce temps nouveau est toujours encore ouvert, au-devant de nous.

JOYEUX NOËL ! AMEN.

                    Marc WEISS,
              pasteur à La Robertsau

Propositions de chants :

ARC 356 — 358 — 374 — 36, 1 +2.
ALLELUIA 32/04 — 32/08 — 32/15 — 36, 1 +2.
NCTC 180 — 175 — 176 — 36, 1 +2.

¼ - Service des Lecteurs – SL – 54 – 25.12.2009 Marc WEISS

 

 

PREDICATIONS DU SERVICE DES LECTEURS DE L'UEPAL

Ces prédications sont fournies par le Service des Lecteurs de l'UEPAL.

Ce service a été dirigé par le pasteur Georges HUFFSCHMITT de Wingen-sur-Moder
puis 67290 VOLKSBERG (tél O3.88.01.55.41, courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.),
jusqu'en 2009.

A partir de cette année 2010, Mme Esther LENZ, de 67360 MORSBRONN-LES-BAINS
(tél: 03.88.90.07.02, courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) reprend la direction.

Le Secrétariat est assuré par Madame Suzanne LOEFFLER, au Secrétariat
de la Paroisse de 67340 INGWILLER
(tél: 03.88.89.41.54, courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

   

 

 

Visiteurs en ligne

133827
Aujourd'huiAujourd'hui123
HierHier316
Cette semaineCette semaine929
Ce moisCe mois6711
Tous les joursTous les jours1338270
Template by JoomlaShine